Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 les Moulins à vent...le Lauragais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: les Moulins à vent...le Lauragais   Ven 13 Aoû - 14:01

Source Pierre Mercié





Autrefois, en traversant le Lauragais,
les Moulins à vent...





Les moulins à vent ont été construits depuis le début du XIIIème siècle dans le Lauragais... et peut être un peu plus tôt, mais les preuves n'existent que depuis cette époque.

Jusque dans les premières années du XXème siècle, ils ont donc décoré les environs du Canal du Midi.

L'endroit où ils étaient les plus nombreux est certainement Castelnaudary, mais il y en avait partout de Toulouse à Carcassonne, en ces endroits où le vent souffle souvent, surtout celui qui vient de la mer, que l'on appelle le marin vers Béziers et Narbonne, qui devient le vent d'autan à Carcassonne. C'est entre Castelnaudary et Villefranche de Lauragais qu'il souffle le plus fort mais il est encore très puissant jusqu'à Toulouse. Le vent d'Autan n'est pas le seul, le Cers plus calme et plus régulier souffle du Nord-Ouest.

Le Lauragais constituait donc un endroit idéal pour voir apparaître d'innombrables moulins à vent.

C'est avec la participation de Pierre Mercié, auteur du livre : “Sur la route des Moulins à vent du Lauragais”, que j'écris ces quelques pages...

La plupart des illustrations et cartes postales présentées ici font partie de son livre : "Sur la route des Moulins à Vent du Lauragais". Certains extraits des textes qu'il a écrit sont également reproduits.



Moulins à Vent à quatre ailes, et parfois six...






Ces moulins à vent ont disparu aujourd'hui, mais il nous reste quelques souvenirs :
Le moulin du chapître, à Saint-Félix de Caraman, toutes ailes déployées...
Le moulin de Roch-Caunes, à Mireval-Lauragais. Il ne reste de lui que très peu de choses aujourd'hui...
Le moulin de l'avenue de Villefranche, à Nailloux, montrait fièrement ses six ailes à nos devanciers... Hélas, aujourd'hui, il n'en reste rien !!! Une "copie" a été construite sur le territoire de la commune, près de l'autoroute Toulouse-Foix.



La dure vie du meunier
En premier lieu, afin d'éviter bien des désagréments, il s'avère nécessaire pour procéder à la mise en route d'un moulin, d'orienter les ailes face au vent, en ayant soin de les entoiler avec la surface qui correspond à son intensité. L'orientation s'obtient en faisant pivoter l'ensemble du toit qui peut se faire à 360°, au moyen d'un gouvernail ou d'une crémaillère, suivant l'équipement dont on dispose.

Mis à part de très rares cas où l'on trouve des moulins munis de six ailes, la généralité en comprend quatre, placées en croix aux bras d'égales longueurs, pesant au total, approximativement deux tonnes. Sur chacun des bras, deux toiles peuvent être montées et c'est avec ces éléments que le meunier pourra soit augmenter soit diminuer la voilure suivant la force exercée par le vent. Et gare à celui qui n'aura pas su anticiper et aura laissé emballer son moulin. Il s'expose aux pires ennuis et dans ce cas, il n'était pas rare de voir voler en éclats les dents de la plupart des engrenages. Parfois même c'était le chapeau et une partie du mécanisme qui se retrouvaient au milieu des champs, avec dans tous les cas, de gros frais de remise en état. On voit bien qu'il ne faisait pas toujours bon de dormir pour un meunier...

Pierre Mercié


Deux très belles cartes postales anciennes qui représentent :
À gauche, le Moulin de Saint-Jean dans le village de Mireval-Lauragais. Une belle photo de "famille", avec quelques uns des habitants de ce lieu, et un peu plus loin, l'église.
À droite, l'avenue de Sébastopol à Villefranche de Lauragais couverte de neige. Il est si rare de voir la neige dans ce pays du vent...

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."





Dernière édition par Gilou le Ven 13 Aoû - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les Moulins à vent...le Lauragais   Ven 13 Aoû - 14:12



Montbrun-Lauragais.

Si les images ou textes ne sont pas libres de droits...mettez la source de votre recherche merci.

l'admin Gilou
Revenir en haut Aller en bas
 
les Moulins à vent...le Lauragais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Petits Moulins A Vent
» Machine à vent
» vente d'instruments à vent pour BF
» Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)
» L'air du vent (chanson de la Paix et du Respect)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: ARTS et CULTURE :: L'Histoire-
Sauter vers: