Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Melody Gardot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 12 Mai - 18:57

http://www.cityvox.fr/concert_paris/melody-gardot-revient-avec-the-absence_3514882/PageNews

Citation :


Melody Gardot revient avec The Absence - Le 11 Mai 2012.
Par Jeoffroy Vincent


Du statut de jeune promesse à celui d'artiste confirmée, Melody Gardot a su s'imposer comme une voix qui compte. De retour avec The absence, la jeune femme aux lunettes de soleil annonce une tournée hexagonale qu'il ne faudrait pas bouder.



Melody, elle sonne
Melody Gardot a 27 ans et une voix qui porte déjà depuis deux albums. Un joli minois qu'un terrible accident de voiture n'a pas réussi à déformer. Pour "seule" conséquence de ce drame survenu à l'adolescence, qui l'obligea tout de même à être immobilisée pendant dix-huit mois, une hypersensibilité à la lumière. Une hypersensibilité qui semble avoir forgé la matière de Worrisome Heart et My one and only thrill, merveilles de langueur suave et de douceur mélancolique, et très certainement ceux à venir. Du swing au piano en passant par des arrangements de cordes célestes, Melody Gardot fait sonner le blues sous des variables différentes, tout en gardant sa voix comme vecteur de frissons.

Élargir le chant
"Le gospel, le blues, le jazz ont la même source : la souffrance. Je la connais bien cette souffrance, même si je n'ai pas été esclave". Dans l'article du Monde magazine daté du 5 mai 2012, la chanteuse évoque donc ses racines musicales qu'elles ne cessent de prolonger vers d'autres sonorités. Celle que l'on apparente volontiers à Diana Krall, Helen Merrill ou même Norah Jones surprend pourtant à chaque nouvel opus. Ainsi donc, après deux albums aux arrangements intemporels conjuguant aussi bien l'émotion d'une Joni Mitchell que celle de Billie Holliday, Melody Gardot élargit une fois de plus son champ d'expression. The Absence, son troisième disque, vogue vers les sillons ensoleillés et mélancoliques du fado, de la saudade ou de la bossa-nova.

La raison de The Absence
De ce nouveau disque attendu pour le 28 mai, peu d'éléments ont filtré. Composé entre le Maroc, le Portugal et le Brésil, Melody Gardot s'est entouré de Heitor Pereira (producteur, arrangeur, guitares), Jim Keltner et Peter Erskine (batterie), et de John Leftwich (basse) pour un album qui semble avoir transcendé les styles de ses errances voyageuses.




Dernière édition par jacommos le Dim 13 Mai - 17:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 13 Mai - 14:24




Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 13 Mai - 17:27





Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 14 Mai - 11:58

Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 14 Mai - 18:16

Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 14 Mai - 18:22

http://journal.hautehorlogerie.org/fr/echoes/ad-alert/piagets-inside-story-3561/

Citation :


Piaget fait peau neuve



Premier « salon » ouvert en 1959, la boutique genevoise de Piaget inaugure le nouveau concept architectural de la marque. Élégance discrète dans une ambiance festive et de haute facture, l’environnement invite au partage. Un partage qui inclut désormais Melody Gardot, incontournable chanteuse de jazz qui incarne la nouvelle ligne joaillière de la collection « Rose » de la Maison.




Melody Gardot, star montante du jazz, incarne désormais la gamme joaillière « Rose » de Piaget © Piaget



« Une marque doit être une source d’inspiration et demande par conséquent une communication intelligente et un environnement différencié qui en rehausse tout son attrait. » Philippe Léopold-Metzger, patron de Piaget, ne pouvait être plus explicite lors de la présentation de la boutique genevoise de la marque qui inaugure le nouveau concept architectural de la Maison. Un concept qui va désormais s’appliquer à l’ensemble de ses nouveaux points de vente et à toute rénovation à venir. Rien d’étonnant à ce que Genève ait été choisie pour présenter ce nouvel écrin. L’enseigne de la Rue du Rhône dans la cité de Calvin, ouverte en 1959, est en effet restée pendant une vingtaine d’années la seule et unique boutique Piaget, offrant des créations en exclusivité comme les premières parures joaillières d’une Maison jusque-là réputée pour son offre horlogère.

Une expression de la bipolarité de Piaget

Inutile de dire que ce nouvel environnement a été pensé jusque dans ses moindres détails sous la houlette de Christine Querlioz, de l’Atelier Sasha à Paris. Elle a ainsi imaginé « un écrin contemporain, où haute facture et élégance cohabitent en harmonie pour exprimer la grande richesse de la marque, de l’ultime discrétion des montres Altiplano et la technicité de ses savants mécanismes jusqu’à ses modèles de Haute Joaillerie. Ce nouveau concept traduit non seulement l’esprit pionnier de la Maison et son immense savoir-faire mais aussi sa culture de la créativité et de la différence ».

Depuis 1959, le développement des points de vente Piaget a d’abord été orchestré sur un tempo « andante », soit une présence à Monaco en 1980, puis à Paris et Kuala Lumpur 11 ans plus tard. Suivront Hong Kong en 1994, New York en 1996 et plusieurs enseignes au Japon dès 1998. Au tournant du siècle et sous l’impulsion de Philippe Léopold-Metzger, le rythme s’est nettement accéléré. De 11 points de vente Piaget à la fin des années 1990, puis 15 en l’an 2000, la marque est passée en 10 ans à un réseau international de 75 boutiques, équilibré entre nouveaux territoires, Asie en tête et villes phares comme Londres, et désormais Zurich. Traduction de ce développement, la création d’un nouveau concept architectural signifie aussi pour Piaget la consécration de cette formidable ascension. « À travers le déploiement de ce nouveau concept, nous tenons à exprimer de façon équilibrée non seulement la bipolarité de notre Maison, dont les savoir-faire se distinguent dans les domaines de l’horlogerie et de la joaillerie, mais également son identité sophistiquée et aspirationnelle », précise Philippe Léopold-Metzger.

Inspiration jazz

En marge de l’inauguration des nouveaux atours de la boutique genevoise, Philippe Léopold-Metzger donnait quelques indications sur le nouveau partenariat de la marque conclu avec Melody Gardot, star montante du jazz qui incarne désormais la gamme joaillière « Rose » de Piaget, icône de la marque depuis 30 ans. Son prochain opus « The Absence », dont la sortie est programmée pour fin mai, inclura ainsi une nouvelle interprétation de « La vie en rose », célèbre chanson qu’Édith Piaf a enregistrée en 1947. Pour la réalisation du clip vidéo, à découvrir en juin et dans lequel Melody Gardot se pare de bijoux Piaget, il aura fallu pas moins de 7 000 roses pour en constituer le décor. « Lorsque nous nous associons à une célébrité du monde des arts, nous voulons certes qu’elle incarne nos produits, mais surtout qu’elle partage notre philosophie, précisait Philippe Léopold-Metzger. Ce qui est le cas avec Melody Gardot, que nous allons accompagner lors de sa future tournée de 200 concerts, qui démarre en juillet prochain. » Les mélomanes apprécieront. ■

Christophe Roulet


http://www.prestigeguide.be/fr/com/communique-art-cluture-br-br-la-vie-en-rose-par-melody-gardot-185.html



Citation :


Art & Cluture

La vie en rose par Melody Gardot











La rose est un emblème chez Piaget. Souveraine dans ses collections, elle se nourrit d'histoires vécues. Des histoires d'amour et de passion. En 1982, Yves Piaget se voit dédier une rose nouvelle, à la couleur et au parfum intenses. Elle devient la rose Yves Piaget et consacre le lien de l'horloger et joaillier avec la fleur la plus symbolique qui soit.

30 ans plus tard, elle est plus que jamais d'actualité chez Piaget. Autour d'elle les talents se rencontrent. Ceux des créateurs et artisans de la Maison qui signent la collection Piaget Rose et ses merveilles façonnées dans l'or et le diamant. Celui d'une artiste inspirée et glamour qui réinterprète la chanson d'amour la plus célèbre de notre temps. Une mélodie romantique sur laquelle se distillent les mots de la passion, la vie, l'amour et les roses: "La Vie en Rose".
Réinterpréter ce classique d'Edith Piaf, n'est pas à la portée de tous. Peu sont à même de transposer "La Vie en Rose" dans un territoire musical nouveau en préservant sa magie et son charme.

"La Vie en Rose" a depuis toujours habité l'esprit et l'imagination d'une musicienne à la voix exceptionnelle, Melody Gardot.

« « La Vie en Rose » représente beaucoup de chose mais surtout ce que je ressens à travers ma guitare. Ce que cela a apporté dans ma vie et comment les choses ont changé. « La Vie en Rose » nourrit mon jardin musical. « La Vie en Rose » pour moi c’est comme la musique qui m’a permis de renaitre et plus encore de me métamorphoser. Cela peut paraître lourd et douloureux, mais quand vous vous réveillez un matin et que vous êtes incapable de bouger ou de parler, comme après mon accident, votre imagination se nourrit de tout ce dont demain sera fait. Nous avons tous besoin d'un renouveau parfois» Melody Gardot.

L'univers créatif de Melody Gardot, nourri de sa propre expérience de vie et de sa curiosité musicale, apporte à cette chanson une nouvelle dimension émotionnelle, toute d'élégance, de glamour et de séduction. Un registre qui colle parfaitement aux valeurs de la Maison. Portée par la voix et le talent artistique de Melody Gardot, la collection Piaget Rose s'épanouit offrant sa belle promesse de métamorphose. La vie se voit en rose en Piaget.

La Vie en Rose par Melody Gardot à découvrir en avant première sur rose.piaget.com dès le 16 avril 2012. En bonus sur la version de luxe de son album « The Absence » en vente à partir du 28 mai et en video clip fin juin.

Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 14 Mai - 18:23

orchestre Pas mal la nenette orchestre
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 14 Mai - 18:26

http://www.rtl.fr/emission/les-nocturnes/billet/les-nocturnes-du-mercredi-16-mai-2012-une-emission-speciale-avec-melody-gardot-7747189104



Citation :


Les Nocturnes




une émission présentée par :

Georges Lang



Du lundi au dimanche de minuit à 3h et le samedi de 1h à 3h

Les Nocturnes du Mercredi 16 mai 2012 - une émission spéciale avec Melody Gardot !

Créé le 14/05/2012 à 16h23


Melody Gardot et Georges Lang


Découvrez ou redécouvrez la programmation des Nocturnes du Mercredi 16 mai 2012. Une émission dans laquelle vous pouvez retrouver l'invitée de Georges Lang : Melody Gardot !

Cette nuit, le studio des Nocturnes accueille une jeune femme de 27 ans, complètement métamorphosée.
On a peine à la reconnaître tant elle a opéré un virage à 360° dans sa vie, transformant radicalement son look et sa musique, et elle vient s'en expliquer au micro de Georges Lang. Les Nocturnes permettront à Melody Gardot de présenter son nouvel album qui paraît ces jours-ci. "The Absence" a été enregistré par une artiste qui a beaucoup voyagé récemment en Amérique du Sud. Le Brésil, l'Argentine, le Portugal également, ont été une grande source d'inspiration pour celle qui se considère comme une survivante à la suite de son accident dans les rues de Philadelphie. Elle en parle sans retenue et ne manque pas de rappeler que la musicothérapie a joué un rôle essentiel dans sa vie. Melody Gardot est radieuse en 2012, elle se prête volontiers aux exigences d'une émission de trois heures en proposant une programmation qui lui ressemble, en confiant de nombreux détails sur l'écriture de son nouveau disque et en offrant tout son talent dans l'enregistrement d'un concert sur la scène du Grand Studio. Entourée de tous ses musiciens, Melody Gardot occupe la scène avec maestria, on pourra s'en rendre compte au cours de la troisième heures de l'émission.
Vous tomberez vraisemblablement sous le charme de cette artiste américaine qui compte de nombreux adeptes en France et prend plaisir à venir nous rendre visite régulièrement lors de ses passages à Paris.
A la veille d'une tournée en France avec RTL, qui passera par quelques festivals cet été et l'Olympia les 5, 6 et 7 novembre, Melody Gardot illumine la nuit par sa présence dans les Nocturnes.


Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mar 15 Mai - 17:48

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?tools=podcast&content=359735


Ecouter l'émission sur le lien ci-dessus.

Citation :

france inter

Le grand entretien par François Busnel du lundi au vendredi de 17h à 18h
Melody Gardot


Melody Gardot

l'émission du mardi 15 mai 2012


Melody Gardot


5 commentaires
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mar 15 Mai - 22:35

Superbe, émouvant, tendre, une artiste magnifique et magique, je vous conseille d'écouter cette émission musicale de France inter durant laquelle nous avons eu droit à une interview, à plusieurs extraits de chansons des différents albums de l'artiste, une reprise également d'une chanson Française "sous les ponts de paris", et surtout avec un final à capela sublime d'un blues !

Je vous conseille, si vous avez 51 minutes à perdre, de le faire avec ravissement en écoutant cette émission !

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Jeu 17 Mai - 8:25

Citation :




Les Nocturnes du Mercredi 16 mai 2012 - une émission spéciale avec Melody Gardot !

17/05/2012 - 01h16

Les Nocturnes de Melody Gardot du 16 mai.2012 - Partie 1



17/05/2012 - 02h33

Les Nocturnes de Melody Gardot du 16 mai.2012 - Partie 2



17/05/2012 - 03h17

Les Nocturnes de Melody Gardot du 16 mai.2012 - Partie 3



_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Jeu 17 Mai - 8:51

Hier soir, ou plutôt ce matin trés tôt de 00h à 3h00, j'ai écouté la fameuse émission "les nocturnes" de Georges Lang sur RTL, la spéciale Mélody Gardot.

L'émission qui a duré 3 heures est composée de 2 parties distinctes, les 2 premières heures sont consacrées à la présentation de l'artiste à travers une interview qui évoque sa vie, ses préférences musicales, son parcours artistique et bien sur son nouvel album.

Naturellement, la discussion est fréquemment interrompue par des chansons et des extraits musicaux diverses qu'elle a choisi et qu'elle nous fait partager !

Et trés franchement, le niveau musical de Mélody Gardot est vraiment d'un trés haut niveau, cette passionnée évoque aussi bien le Jazz bien sur, la pop, les grands formats, que la musique classique qu'elle semble adorer.

De plus durant l'interview, nous avons eu fréquemment des petits à capela vraiment trés délicieux.

Ensuite, la dernière heure nous avons eu droit à un mini concert vraiment magnifique. Vous pouvez réécouter l'intégralité de l'émission grâce aux liens ci dessus.

De plus Georges Lang nous a prévenu que RTL allait consacrer, à la fin du mois de mai, 2 autres émissions musicales sur Melody Gardot.

Il semblerait donc que Melody Gardot, pour la promotion de son nouvel album "the absence", devrait être trés présente dans les médias français.

"La nouvelle voix du Jazz" risque trés certainement de séduire trés rapidement le public français.

Il est évident qu'un tel talent ne pouvait pas resté trés longtemps inconnu du grand public, même en France.

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Jeu 17 Mai - 9:47

Merci pour les liens j'écoute entre deux, mais me régale, cette fille parle bien fançais aussi.

Vivement le 15 Juillet pour aller l'applaudir à Perpignan.
mousique

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Jeu 17 Mai - 17:47

http://www.telerama.fr/radio/melody-gardot-en-avant-premiere-du-jazz-festival-de-rtl,81461.php


Citation :




Melody Gardot en avant-première du Jazz Festival de RTL


À écouter | Ce mercredi soir (à partir de 1h), dans les “Nocturnes” de RTL, Melody Gardot présente son nouvel album. On entendra aussi des extraits d'un concert qui sera diffusé en intégralité cet été dans le cadre du RTL Jazz Festival.

Le 15/05/2012 à 13h25
Aude Dassonville


Jamais, ce 11 avril 2012, ni le petit chapeau rond à voilette ni le foulard orange ne sont passés entre les doigts laqués de Melody Gardot ; posés au côté de la chanteuse, ces accessoires de scène le sont restés. Immobiles, comme envoûtés eux aussi par le timbre limpide de la chanteuse, venue consacrer un peu plus d'une heure au public du grand studio de RTL. Georges Lang en fera écouter quelques instants ce soir au cours de ses Nocturnes.

Ceux qui avaient gardé de Melody Gardot le souvenir d'une blonde platine sont tombés de leur chaise : à l'occasion de son deuxième album, The Absence, la demoiselle se présente coiffée d'une immense perruque afro façon Angela Davis. Sur son nez, des lunettes rondes et opaques achèvent de concentrer les regards sur sa bouche délicate. En sortent des notes contenues, des murmures sensuels, des respirations qui sont déjà du chant, bref ce jazz mâtiné de bossa nova ou de fado qui caractérise le nouvel opus de Melody Gardot. Sans le mouvement caressant d'un gilet posé sur sa poitrine rebondie, ou ses jambes dévoilées jusqu'au haut des cuisses, on n'aurait jamais quitté cette bouche du regard. Rassurons les auditeurs privés d'image : les yeux fermés, la magie opère tout autant. Ce soir-là, d'ailleurs, il a suffi de quelques secondes à l'artiste pour entraîner le public dans son ailleurs.

Quelques instants plus tôt, la demoiselle s'était prêtée au jeu des interviews auprès de Georges Lang, Jean-Yves Chaperon et Eric Jean-Jean : on entendra la première ce soir ; la deuxième le 26 mai, à partir de 15h ; la troisième le 3 juin, entre 22h et 23h. Pour savourer l'intégralité de ce concert privé, il faudra guetter les dimanches soirs de l'été et la collection Jazz Festival 2012.

A écouter
Entretien avec Melody Gardot et extrait de concert, 1ère partie nuit du mercredi 16 au jeudi 17 mai 2012 à 1 h du matin ; la deuxième le 26 mai, à partir de 15h ; la troisième le 3 juin entre 22h et 23h.
Le RTL Jazz Festival 2012, les dimanches de 22h à 24h, du 26 juin au 21 août 2012, sur RTL.



_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 19 Mai - 17:16





_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mar 22 Mai - 17:59


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mar 22 Mai - 18:04

Vraiment belle coupe


jacommos a écrit:

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mar 22 Mai - 18:10

Merci pour le lien jaco

Bien que l'article date de l'Année 2009 Le 14/05/2009 à 00h00
François Gorin

ça fait plaisir de lire
.

http://www.telerama.fr/musique/melody-gardot,42805.php


Melody Gardot : a star is born

APRÈS-COUP | Hier soir, à Paris, Melody Gardot, plus belle révélation féminine depuis des lustres, enchantait l'auditoire de l'Alhambra de sa voix fascinante. François Gorin raconte.
Le 14/05/2009 à 00h00
François Gorin


Il faisait lourd mais dès que Melody Gardot a paru sur la scène de l'Alhambra, l'air semblait plus léger. Etre debout sur ses seules jambes, c'est ordinaire pour une chanteuse. Pas pour elle, qu'un accident laissa meurtrie il y a cinq ans – elle en avait 19. « Regardez, c'est la première fois que ça m'arrive ! » La canne est posée derrière, contre un ampli. Pour fêter ça, Melody pousse a capella un blues de délivrance.

Nous voilà déjà très haut. Le vrai miracle, c'est que ça ne va jamais retomber. Ça : l'émotion, l'intensité. Pourtant, on n'a pas là exactement la douce tragédienne que pouvait laisser deviner l'écoute des disques.

Miss Gardot sur ses belles gambettes, sous un béret coiffant une cascade blonde, a des faux airs de Madonna sans la culture physique. Entre les chansons, elle pépie des blagues d'une voix de Betty Boop, dans un franglais plutôt spirituel. « C'est une chanson sérieuse », coupe-t-elle avant de servir un extrait de Worrisome Heart ou du tout nouveau tout beau My one and only thrill. Ou une reprise époustouflante du standard pop Ain't no sunshine.

Derrière elle, un groupe au petit poil : trompette et saxophone, vibraphone, contrebasse et batterie fine. Une violoncelliste pour les ballades crève-cœur, au sommet desquelles Our love is easy.


Juste avant, Gardot s'adressait comiquement au président Sarkozy pour demander la nationalité française.

La voici déjà adoptée par un Alhambra bondé, saluant debout. Dans la salle, combien d'amoureux consolés de ne pas avoir connu les plus belles heures de Peggy Lee ou de Shirley Horn ?

Jeunes gens sensibles au petit grain dans la voix de Camelia Jordana (oui, celle de la Nouvelle Star), sachez que le grand modèle existe, elle est américaine, elle écrit elle-même la plupart de ses chansons. Et elle navigue aussi à l'aise sur un Caravan classique en rappel. Son nom est Melody Gardot, une pareille étoile ne tombe pas du ciel à chaque pluie d'orage.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mer 23 Mai - 17:48

http://www.telerama.fr/musiques/the-absence,81762.php

Citation :




Jazz




La peau de sa voix est blonde, elle a un goût de vanille et de pêche, y coller l'oreille intoxique.

Worrisome Heart, en 2008, a révélé Melody Gardot, elle se balançait dans un hamac tendu entre les douanes du jazz et de la pop.

Avec My one and only thrill, le jazz vocal soft s'est encore trouvé une jeunesse triomphale. Sa voix de murmure s'est lovée en nous comme un désir léger et têtu.

Avec The Absence, l'enchantement change de couleur : fini les satins, soies, tissus éponge et bains moussants, « Melody goes latin » ; dans les années Marilyn, c'eût été le titre de cet album.

Des chansons originales, avec samba en ouverture (Mira) et en clôture (Iemanja, femme, déesse et sirène), autant de rôles que s'est écrits la chanteuse.

Elle s'est (re)construite en créant avec talent, humour, conviction un personnage glamour qui s'appelle Melody Gardot et qu'elle joue à la perfection, susurrant des douceurs entre ses lèvres peintes.

Invitation au plaisir, The Absence déroule onze nouvelles d'inspiration autobiographique : la vie et les amours d'une femme qui veut des sourires, du vin, de la volupté, et danser sur la musique.

Passé une éventuelle frustration pour qui souhaitait retrouver sa jazzy Melody, à chaque écoute se découvrent mieux les subtilités d'un timbre aérien qui sait aussi râper à la Louis Armstrong !

Profitant des richesses instrumentales, conçues, cordes et percussions, avec Heitor Pereira, l'arrangeur de cette superproduction brésilo-californienne, Melody Gardot se mue voyageuse un rien délurée de la world-pop de luxe.

Délicatesse finale, en plage cachée qui rappelle d'anciennes facéties de Prince, Milady Gardot offre une impro free avec son groupe de 2010 qui swinguait dru.



Le 26/05/2012 - Mise à jour le 22/05/2012 à 10h39
Michel Contat - Telerama n° 3254




_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mer 23 Mai - 18:05

http://www.jazzradio.fr/news/culture/13756/tlrama-rend-hommage-mlody-gardot

Citation :


Mélody Gardot en couverture de Télérama - Mercredi 23 Mai 2012



Le magazine Télérama consacre sa couverture de cette semaine à Mélody Gardot. L’hebdomadaire propose également un dossier spécial sur la chanteuse qui livre ses confidences sur son dernier album « The Absence ».

Mélody Gardot, l’une des plus belle voix féminine du jazz vient de sortir son nouvel opus « The Abscence ». A cette occasion le magazine Télérama propose un dossier dédié à la chanteuse.

Mélody Gardot pose également en couverture de l’édition de cette semaine et présente les voyages qui ont inspiré son dernier album aux couleurs flamenco, bossa, latin jazz et samba.

Le premier single extrait du dernier album de Mélody Gardot intitulé « Mira » est déjà en écoute sur Jazz Radio.

A noter que Méldoy Gardot sera également présente en France pour une série de concerts sur les scènes des festivals d’été tels que le Strasbourg Jazz, Jazz à Vienne, ou encore Jazz in Marciac.


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mer 23 Mai - 19:22

http://www.spectacles.carrefour.fr/billets-spectacles/actualite-musique/Melody-Gardot-nouvel-album-et-tournee-en-France-e-418486.htm

Citation :


L'actualité des concerts




Melody Gardot: nouvel album et tournée en France en 2012!</A>


De retour avec son nouvel album "The Absence", le jeune crooneuse américaine Melody Gardot envoûtera le public français cet été en donnant de nombreux shows en plein air, avant une grand tournée des salles cet automne. Découvrez les dates de concert de la chanteuse en 2012.


Mondialement connue pour sa voix poudrée, glamour et rétro, Melody Gardot revient au premier plan avec un nouvel album et une vaste tournée en 2012. Le 28 mai prochain marquera en effet la sortie de son nouveau disque "The Absence". Dans la foulée, la chanteuse américaine, nouvelle icône du jazz vocal mondial que l'on compare souvent à Diana Krall ou Norah Jones, partira à la rencontre de ses fans. Un vaste périple comprenant de nombreuses dates en France est prévue.

Pour commencer, Melody Gardot se produira dans une poignée de festivals et scènes de plein air à l'été 2012. La chanteuse de 27 ans donnera des concerts au Strasbourg Jazz Festival (le 2 juillet), Jazz à Vienne (le 11 juillet), Théâtre de Verdure de Gemenos (le 15 juillet), Les Estivales de l'Archipel de Perpignan (le 16 juillet), Monte-Carlo Sporting Summer Festival (le 26 juillet) et enfin Jazz in Marciac le 27 juillet 2012.

Mais il y a plus. Pour défendre ses nouvelles compositions, Melody Gardot réalisera cet automne une vaste tournée des Zénith et grandes salles françaises. Si les dates seront communiqués officiellement par son tourneur Gérard Drouot Productions d'ici quelques jours, le site de melody Gardot donne déjà un aperçu de cette tournée.

Du 16 au 26 octobre 2012, Melody Gardot passera par Rennes (Le Liberté), Rouen (Zénith), Tours (Le Vinci) et Orléans (Zénith). En novembre, la diva du jazz vocal enchaînera trois concerts à l'Olympia de Paris (du 5 au 7), avant de se produire à Dijon (Zénith, le 12); Grenoble (Le Summum, le 13) et Marseille (Le Silo, le 15). Restez connectés: les billets de la tournée de Melody Gardot seront bientôt en vente.




_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mer 23 Mai - 19:26

http://www.lesoir.be/culture/musiques/2012-05-23/seduisante-et-troublante-melody-gardot-917443.php

Citation :
Séduisante et troublante Melody Gardot

THIERRY COLJON - mercredi 23 mai 2012, 10:30.

La chanteuse américaine de jazz publie son troisième album, nourri plus que jamais de rythmes brésiliens d'une sensualité folle.



Melody Gardot est une bombe.

Ce qui n'est pas fréquent dans le milieu du jazz où les chanteuses, aussi belles soient-elles – on pense à Norah Jones comme Diana Krall – veillent à ne pas trop mettre en avant leur plastique avantageuse. Melody, elle, a un rapport différent avec son corps.

C'est bien sûr dû à ce terrible accident de vélo qui l'a longtemps handicapée et lui cause toujours des troubles de la vue et de l'équilibre.


À l'heure où elle pose nue sur la pochette de son troisième album, The Absence, dopé aux rythmes brésiliens, Melody nous a parlé avec franchise de son plaisir à se dénuder et à danser.


Ce disque est inspiré par de nombreux voyages. On peut dire qu'après une tournée de près de trois ans, vous aimez bouger…


Ce n'était pas des vacances pour autant. J'avais besoin de faire un break après cette longue tournée qui m'a épuisée.

Et comme je n'aime pas l'idée de me répéter, j'ai ressenti l'envie et le besoin d'étudier et de me distraire, d'ouvrir mon univers musical mais aussi culturel. J'en ai profité pour apprendre à jouer de nouveaux instruments. J'ai aussi étudié la langue portugaise. Je me suis passionnée pour le fado, le tango argentin et les musiques brésiliennes. Je suis allée au Maroc pour parfaire mon français. J'ai vécu six mois à Lisbonne pour pratiquer mon portugais.


Tous ces voyages vous ont inspiré de très beaux portraits de femmes (« Mira », « Amalia », « Iemanja »…). Des rencontres qui vous ont touchée…


Oui, elles existent.

Là, d'où je viens, Philadelphie, ou de New York à Los Angeles, les femmes sont différentes dans leur façon de s'habiller, de se maquiller, de se faire refaire… Il n'y a pas, dans notre culture, de beauté en rapport avec l'histoire et le savoir

Dans certaines cultures, les scarifications remontent à la nuit des temps. Au Brésil, par exemple, le corps est un temple.

Étant moi-même atteinte dans mon corps par cet accident, quand j'étais petite, qui m'a laissé des cicatrices bien visibles, je me suis intéressée au rôle du corps dans nos sociétés mais aussi de la femme en général. Que ce soit au Maroc, au Portugal, en Argentine, en Espagne, au Brésil… On trouve des femmes très fortes, au caractère très trempé.

Iemanja, je l'ai rencontrée à Salvador de Bahia. On a fait la fête. C'était comme si j'avais une nouvelle sœur. Avec des racines africaines. Je me suis presque découvert un instinct africain. Quand j'écoute le disque d'Ali Farka Touré, avec Ry Cooder, ça me parle.

Le parfum majoritaire de ce disque est brésilien, entre sambas et bossas. C'est d'ailleurs Heitor Pereira qui en est le producteur.

Oui, c'est pour ça qu'on a fait le disque chez lui, à Los Angeles. Moi, je vis dans mes valises depuis cinq ans. Je n'ai rien dû expliquer à Heitor car il est brésilien et m'a tout de suite comprise. On avait à portée de main tous les instruments éparpillés dans son studio.


La plupart des chansons parlent de la difficulté à aimer et être aimé. Est-ce votre cas, à force de toujours être partie ?


Mes chansons, d'habitude, sont soit personnelles, sous le mode de la confession, soit introspectives, basées sur des observations.

Ici, c'est la première fois de ma vie que je dis, basta, ça suffit, en français dans le texte, je me dévoile totalement. On écrit tellement de choses sur moi. Les gens croient me connaître.

C'est un des problèmes générés par le succès et la célébrité. Sur scène, je suis moi-même. Mais personne ne voit la femme qui est chaque soir dans une ville différente, fatiguée.

Mais je crois encore en l'amour. J'ai expérimenté tellement de formes d'amour que j'ai veillé à universaliser des chansons qui ne parlent pas que de moi. Les femmes, en général, ont tellement besoin d'être aimées.


Concernant la pochette, très dénudée, vous risquez de choquer les amateurs de jazz. Peu de chanteuses de jazz sont allées aussi loin. On a davantage l'habitude de cela dans le milieu de la pop ou du r'n'b… Vous n'avez pas besoin de cela pour vendre des disques. Au contraire, cela risque de faire de l'ombre à vos talents de musicienne, chanteuse, compositrice…

Ce n'est pas, de ma part, un besoin de séduire ni de choquer. Mon rapport au corps est particulier. Comme je te l'ai dit, être Américaine m'a causé un choc quand je suis allée en Amérique latine.

Là-bas, j'ai découvert un nouveau sentiment face à mon corps. J'ai appris à l'aimer à nouveau. De chair et de sang, de souffrances, avant, il est devenu un temple.

J'ai retrouvé au Brésil ce bonheur naturel de dénuder son corps, sur la plage de Rio notamment. Les mecs, les filles, tant de beauté, aïe, aïe, aïe…
Moi, je suis une fille du nord, du froid, de lieux où on a peur de son corps. Avec la chaleur, tout est différent.

Au Brésil mais aussi au Portugal, j'ai expérimenté la liberté, la joie et la célébration du corps. Je ne suis jamais aussi libre qu'une fois nue.

Comme le David de Michel-Ange ou cette pochette de Nina Simone dans les sixties. Le corps peut être la plus belle des choses.

Vous pouvez l'utiliser à votre guise mais il est aussi important de trouver le bon photographe pour le mettre en valeur.

Ce n'est pas Playboy non plus. Pour moi, au-delà de la beauté artistique de la photo, être nue, c'est comme me débarrasser de mon background, des souffrances endurées…

C'est comme un nouveau langage. De la pureté. Faire ces photos, dans les rochers, avec ma canne, n'a pas été très confortable mais au vu du résultat, cela valait la peine de le faire.


C'est vrai que cette photo n'est pas vulgaire. Vous ressemblez à une sirène…
Je voulais être moi-même. Quand j'ai reçu les premières épreuves, ils avaient retouché mes fesses. J'ai dit non, je veux voir mes fesses telles quelles.


Dans « Impossible love », toute une partie de la chanson est en français. Souvenir d'un « french lover » ?


J'ai un livre dans lequel j'écris textes de chansons, poèmes, idées, prose, des trucs qui n'ont pas de sens… Je mélange tout et dans toutes les langues que je connais un peu, dont le français. J'aime tellement cette langue.


Le duo avec Heitor sur « Se você me ama », on dirait Caetano…


Ooooh, Caetano, c'est mon fantasme ultime. Je m'imagine remonter dans le temps, dans les années 60 et le croiser sur la plage d'Ipanema. Il est jeune, beau, nu, avec ses cheveux au vent et je l'embarque. Mais je ne l'ai jamais rencontré, non.

J'adore sa musique, sa voix, sa sensibilité, tout… Super chaud ! en français dans le texte.

Revenons à Heitor et à cette chanson que je n'arrivais pas à terminer. Heitor, m'aidant pour la prononciation, s'est mis à chanter. J'ai adoré sa voix.

Et voilà. J'ai dû le forcer car il ne voulait pas au début. C'est un superbe chanteur, tellement doux.

Il chante comme un ange. Moi, depuis le début, je joue à la femme dirigeant des hommes, que ce soit en studio ou sur scène. Je suis toujours entourée d'hommes. Il y en avait seize sur la dernière tournée, pas une seule femme. On m'a toujours habituée à être une femme forte. Ici, avec lui, je ne suis que femme.


Il y a beaucoup de sambas, de musique dansante…


Oui, c'est de la dance. J'ai envie cette fois de voir les gens danser à mes concerts. J'aime danser, même si je suis limitée. J'ai fait beaucoup de festivals lors de la dernière tournée et je remarque à quel point les gens aiment danser. Allez, tout le monde debout !


Êtes-vous prête à vous relancer dans une aussi longue tournée ?


Je ne sais pas. Si elle fut aussi longue, c'est parce que l'album est sorti dans le monde à des moments différents. Cette fois, il sort partout au même moment. Donc, je pense tourner un an, un an et demi. J'espère. J'ai adoré le Gent Festival.


Comment va votre santé ?


C'est la première fois de ma vie que j'aime mon corps, tellement il évolue bien. Je comprends mieux ce qui me fatigue. Je me sens mieux. J'accepte mes cicatrices. J'aime enfin mon corps. Et je suis la plus heureuse aujourd'hui quand je suis nue et que je danse.

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 26 Mai - 7:59

http://www.franceinter.fr/player/export-reecouter?content=359735

Citation :


Le grand entretien

par François Busnel
du lundi au vendredi de 17h à 18h


      Melody Gardot

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 26 Mai - 9:40

Connue MONDIALEMENT, elle parle plusieurs langues aussi, c'est un Génie cette Artiste et ...j'ai hate d'aller la voir ...en vrai mousique

Garrrrdat en espagnol, j'adore mousique

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 27 Mai - 9:08

http://teleobs.nouvelobs.com/articles/34519-melody-gardot-rompt-un-long-silence-avec-the-absence



Citation :


Melody Gardot rompt un long silence avec "The Absence"


(AFP) - Trois ans après My one and only Thrill qui avait fait frissonner de plaisir critique et grand public, Melody Gardot rompt le silence avec The Absence, un album où la chanteuse américaine s'éloigne du jazz et esquisse des musiques intemporelles entre bossa, fado et tango. Ce troisième album, qui sort lundi, est une longue traversée où Melody Gardot plonge l'auditeur dans une mélancolie plus ou moins profonde.

Après Mira en ouverture éclatante sur un rythme de samba, la chanteuse baisse le volume pour une caresse musicale de près d'une heure où elle égrène des airs venus d'ailleurs.

Amalia est un fado décalé auquel un orgue imperceptible et une guitare donnent une couleur country, la pulsation des cordes fait planer sur Impossible Love l'ombre tragique du tango...

The Absence (Universal) est imprégnée de l'atmosphère des lieux où Melody Gardot s'est échappée ces dernières années: Lisbonne, Salvador de Bahia, le Maroc...

Sur Mira pointent des cris d'enfants et des rires de femmes, Amalia se termine par un chant d'oiseau, So Long sur le bruissement du vent, la bossa triste Lisboa débute par le son d'une cloche d'église du quartier de l'Alfama où Melody Gardot s'est retirée plusieurs mois dans un palais.

Sur la ballade soyeuse My heart won't have it any other way ressurgit la chanteuse de jazz.

Musicothérapie


The Absence, enregistré sous diverses latitudes, dédié "aux étoiles" ou "aux anges", a été peaufiné étroitement avec Heitor Pereira. Ce guitariste qui a travaillé avec Sting, Caetono Veloso, Seal et composé des musiques de film, a enveloppé la voix de la diva de subtils arrangements entre vagues de cordes, cuivres légers, sons naturels, piano discret, et quelques trouvailles comme cet harmonica sur Impossible Love.

Melody Gardot cultive aussi l'art de la surprise.

On l'avait laissé blonde sophistiquée, femme fatale en imperméable anthracite, bas résille et talons aiguille, elle revient affublée d'une perruque afro aux mèches brunes et blondes et des lunettes noires rondes aux fines montures métalliques, entre Michel Polnareff et Janis Joplin.

Mais au-delà de l'effet de style, ces lunettes que portent en permanence la jeune femme, comme la canne qui la soutient, sont les signes de profondes blessures physiques.

Les six chansons de Bedroom Sessions, un premier EP autoproduit publié en 1995 à l'âge de 20 ans, furent composées sur le lit d'hôpital où Melody Gardot, renversée à vélo par une voiture un an plus tôt, resta immobilisée de longs mois.

Deux ans après la première expérience de cette femme brisée dans l'industrie musicale, paraît Worrisome Heart, son premier album. La consécration arrive en 2009 avec My one and only thrill où la chanteuse, sauvée par la musicothérapie, touche le grand public.

Melody Gardot le retrouvera sur les grandes scènes des festivals d'été (Montreux, Vienne, Marciac...), puis en tournée en octobre-novembre, avec trois Olympia les 5, 6, 7 novembre.


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 27 Mai - 10:17

Citation :
Melody Gardot le retrouvera sur les grandes scènes des festivals d'été (Montreux, Vienne, Marciac...), puis en tournée en octobre-novembre, avec trois Olympia les 5, 6, 7 novembre.

Waouuuuuuuuuuu! bonne percée en France et ailleurs, bravo à Elle, c'est du rafinement, c'est la classe en toute simplicité, j'aime!
mousique


_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 28 Mai - 19:23

http://www.telerama.fr/musique/la-metamorphose-de-melody-gardot,81918.php#xtor=RSS-21

Citation :

La métamorphose de Melody Gardot

Rencontre | Elle aurait pu se contenter d'être une diva du jazz. Mais Melody Gardot a puisé dans ses voyages l’inspiration d'un nouvel album, “The Absence”, aux couleurs fado, flamenco et samba. Confidences d’une belle échappée.


Le 26/05/2012 à 00h00
Michel Contat et François Gorin- Télérama n° 3254



Melody Gardot. © Patrick Swirc pour Télérama


Elle porte une perruque afro blonde et des lunettes rondes fumées. De la suite mansardée d'un palace parisien, avec piano et vaste lit blanc, elle a fait un havre de paix provisoire. Elle vous embrasse dès la première fois et, sans attendre le magnéto, lance un doux babil où roulent les « r » et les confidences. Melody Gardot, dont la voix de nuage est maintenant si familière au-delà des frontières du jazz, nous apparaît d'une totale étrangeté. Comme venue d'une autre planète au moment où The Absence la dessine en citoyenne du monde.

Ce nouvel album est une valise en cuir souple constellée de visas portant des noms évocateurs : Lisboa, Salvador de Bahia, bossa-nova, flamenco, fado... Il brise un silence qui durait depuis que la chanteuse, à l'automne 2010, quitta la scène où triomphaient les diamants nocturnes de My one and only thrill. Melody a donc voyagé, s'est imprégnée, connectée, offerte à tous les vents musicaux. Elle s'est faite sirène, le disque en est l'écho, à voix douce le plus souvent. La séduction reste son mode favori de présence au monde. Son corps, meurtri à 19 ans par un accident de vélo à Philadelphie, est l'ami retrouvé, soigné, mis en lumière. La canne qui le soutient encore est là comme un rappel, virevolte et tombe, joue un rôle pendant l'interview. La Gardot est tout à la fois femme et représentation de la femme, éprise de signes et de fatum. Sans cesse à peaufiner un portrait d'elle-même en artiste.

Une absence prolongée
« Ma tournée mondiale s'est achevée en août 2010 et je pensais me remettre au travail en septembre. Mais plusieurs petites choses m'ont fait comprendre qu'il fallait faire une pause. Lors d'un concert à l'Olympia, à la dernière chanson je me suis effondrée en pleurs, incapable de comprendre la gratitude que je ressentais, je maudissais l'Olympia. Shit ! Les gens se sont mis à rire et m'ont relevée par leurs applaudissements. Après deux ans ou presque sur la route, c'était assez normal de vouloir décompresser. Très vite, j'ai commencé à ressentir douloureusement l'inaction, je voulais me remettre à écrire. Mais je me suis rendu compte que je n'avais rien à dire. Je ne me voyais pas faire des chansons sur la vie en tournée. Alors j'ai écrit une longue lettre à mon label : j'avais l'intuition qu'il me faudrait neuf mois, comme le temps d'une grossesse, pour retrouver l'inspiration. J'avais une idée de ce qui allait advenir. Je savais que j'irais vivre ailleurs. Au Maroc ou au Portugal. En Amérique du Sud. Ç'a d'abord été Lisbonne.

Au début, je refaisais mes valises tous les soirs, comme si j'allais repartir. Il a fallu que je me force à défaire pour de bon mes bagages. Ç'a été complètement nouveau pour moi de rester au même endroit pendant six mois, j'avais tellement l'habitude de vivre dans l'imminence d'un départ... Je vis toujours avec trois valises, ce n'est pas une légende. Je n'ai pas de résidence permanente, et ça me va très bien, j'ai ma liberté.

Voyages au Portugal, Brésil
Là où j'allais, la musique m'a trouvée. Elle est partout. A Lisbonne, dans le vieux palais où je séjournais, il y a des fenêtres qui donnent sur le port, d'autres sur Alfama et Saint-Georges, d'autres sur les maisons de fado... Quand je m'y promenais, en me tournant vers la mer, j'entendais des chants de marins portés par le vent, du côté des collines et de l'église d'autres chants, de la flûte, ou une femme dans la rue. Même quand j'étais dans la salle de bains, il y avait un petit oiseau qui faisait son nid là. Parfois j'écoutais de la musique dans ma chambre et les notes de Satie se mélangeaient avec un fado, la musique d'un club ou des gens qui jouaient Bésame mucho... J'allais enregistrer aussi des choses dans la rue. Je ne sortais qu'à vingt-trois heures. Le reste du temps, je passais six à huit heures au piano tous les jours, comme Oscar Peterson. Je laissais les paroles surgir comme elles venaient, parfois c'était assez proche du rap.

Les choses ont pris forme quand j'ai réalisé qu'il y avait un rapport entre le fado et le tango. Je voulais faire un disque sur ce thème-là. Puis il y a eu mon voyage au Brésil et c'est devenu un "ménage à trois", avec la samba. Il n'était pas question de faire un album touristique. J'ai réellement vécu dans ces endroits, je suis allée dans des lieux où les touristes ne vont pas et j'y ai fait des rencontres. Comme on m'a dit là-bas : "On peut envoyer des cartes postales en chansons ou on peut raconter des choses vraies."

Heitor Pereira, producteur guitariste
Je connaissais le musicien Heitor Pereira depuis longtemps, sans savoir qu'il était devenu un spécialiste de la musique de film [il a été aussi guitariste de Simply Red, NDLR]. Il y a quelques années, Phil Roy, mon mentor musical, m'avait amenée à Los Angeles chez un producteur de ses amis, et Heitor était là. On a joué tous les trois ce soir-là, ensemble ça sonnait super. Mais je restais à distance. Plus tard, alors que je me heurtais à des problèmes avec le mixage de mon dernier album (My one and only thrill), le même Phil Roy m'a conseillé d'aller voir Heitor Pereira, qui avait son propre studio. Je l'ai donc croisé en deux occasions avant notre "vraie" rencontre.

Le nouvel album était déjà entamé quand je l'ai appelé pour jouer de la guitare sur un titre. Dès que je l'ai vu jouer, j'ai eu comme une révélation, eurêka ! Je l'ai rappelé le lendemain : "Heitor, je dois faire cet album avec toi !" Jusque-là, j'étais la dingue de service dans le studio. Je disais : "Prenons des bidons d'essence plutôt qu'une batterie, faisons les percussions avec des branches de palmier ou le mât d'un bateau, tapissons le sol du studio avec des feuilles et piétinons-les, ajoutons des chants d'oiseau..." En vain. Tout le monde me prenait pour une folle, alors que je voulais juste des sons plus vivants. Et puis Heitor est arrivé et sa première idée a été : "Allons chercher des feuilles d'arbre, on va s'en servir pour ce morceau" !

Pour l'album précédent, My one and only thrill, Larry Klein, le directeur musical, travaillait avec un groupe déjà en place, les chansons étaient là, il fallait les arranger, ajouter des cordes, quelques trucs, mais pas grand-chose à réinventer. Heitor, lui, est allé au cœur des chansons, en profondeur. C'est un grand producteur, doublé d'un guitariste incroyable. Il m'a permis de me concentrer sur le chant. Le fait de chanter avec quelqu'un qui joue de l'instrument dont vous usez souvent, ça crée une intimité, c'est très fort, comme quand on fait l'amour, il faut être connecté à chaque instant. L'album est un vrai partenariat, c'est le disque d'Heitor autant que le mien. Deux enfants qui jouent dans le même bac à sable.

The Absence, l'album
Il y a une histoire derrière chaque chanson de l'album. Chacune raconte le lieu où elle a été écrite, que ce soit par les paroles ou la musique. Dans So we meet again my heartache, je me mets dans la peau d'une danseuse de flamenco, tout en étant connectée au fado... A l'origine, c'était une nuit de pleine lune, à Salvador de Bahia, avec les montagnes en dessous comme dans une estampe japonaise, un halo bleu, une musique brésilienne portée par le vent, venant du bord de mer, je me suis mise à chanter, à capter cette énergie. La musique aussi voyage, elle va toujours d'un point à un autre. La musique traditionnelle portugaise me rappelait celle des Berbères, au Maroc, et je traçais une ligne qui passait par Cesaria Evora, le Cap-Vert, et ces Portugais qui partaient en bateau pour le Brésil, tout ça dérivant jusqu'en Argentine. J'ai vu des cimetières en Argentine où il y a une section pour les Italiens, une pour les Allemands, etc., les morts sont séparés, c'est absurde. La musique, elle, n'est jamais séparée. Le tango a essaimé à Antigua et au Brésil, la samba, la salsa, la rumba, tout ça s'est mélangé.

Au début, j'avais prévu deux disques, l'un appelé The Absence, l'autre The Presence, côte à côte. Lequel venait avant l'autre, et pourquoi était-ce impossible de les sortir ensemble, l'idée me travaillait. Elle ne s'est pas réalisée. The Absence, c'est aussi une manière de confesser qu'il m'a fallu me mettre à nu, me dépouiller de toutes les facilités du monde moderne, afin de retrouver le contact avec la musique. C'est aussi l'absence de la scène, qui m'a changée et aidée à grandir. Et il y a ce mot de saudade, qui me fascine, sans équivalent en anglais, pour exprimer ce qu'on ressent quand quelque chose est loin de vous. J'avais laissé loin de moi des pays, des personnes. Dès l'instant où je pars d'un endroit, je me languis d'y revenir. The Absence est un titre où l'on peut mettre beaucoup de choses, un peu fuyant. Je me suis sentie comme une sirène, abandonnée en mer et laissée pour morte.

Yemanja, divinité de la mer
Vous savez que la déesse Yemanja est célébrée le jour de mon anniversaire ? J'ai d'abord entendu parler d'elle à Lisbonne. A Salvador de Bahia, on la fête le 2 février. Là-bas, un soir, avec un ami, je regardais le soleil tomber, et j'ai vu passer sur la plage une femme en robe colorée qui psalmodiait toute seule. C'était Yemanja elle-même, personnifiée ! Cette femme lui rendait hommage. J'ai scribouillé aussitôt la chanson qui m'est venue, en une minute et demie. Ensuite, j'ai fait des recherches pour savoir qui était cette déesse. Au Portugal, les femmes de marins vont chanter le fado pour que leur homme revienne sain et sauf. Yemanja est la divinité qui protège les hommes partis en mer. Elle est aussi la déesse de la pluie et donne son titre au dernier morceau de l'album, mais pour moi sa présence imprègne toutes les chansons.

Cette figure de sirène a inspiré aussi la photo de pochette. On a fait la séance au crépuscule, il y avait pas mal de gens autour, mais j'ai fermé les yeux, me suis assise puis allongée, nue, à l'image de ce que ma vie était devenue : débarrassée de tout ce qui l'encombrait. C'était dur, il faisait froid, mais je ne le ressentais pas. J'avais dit : une seule photo. Et ça a pris quarante-cinq minutes ! Je pourrais vous montrer l'image que je souhaitais. En fait j'avais les seins nus, mais la maison de disques a insisté pour les recouvrir. Je voulais apparaître comme je suis, libérée de tout. Ça me rappelle cette photo de Nina Simone où elle est nue, de face, et rien en elle ne s'excuse : elle plante son regard sur qui la regarde.

Thérapie musicale
Elle m'a sauvée, oui, après mon accident, et continue de me sauver. Quand la vie n'est pas ce que j'en attends, quand tout devient difficile, je me tourne vers la musique. Je me rappelle un concert à Londres où, dix minutes avant d'entrer en scène, j'étais anéantie. Dans les coulisses, étendue sur une table, un médecin à côté de moi, je me sentais incapable de me lever. L'organisatrice est venue me supplier : "S'il vous plaît, essayez." La première chanson, ça m'a paru impossible. Je tremblais, je titubais. La deuxième, un peu moins. A la cinquième, la musique m'avait ressaisie. Je pense que c'est l'être quasi divin en nous qui veut que nous soyons à la hauteur, qui nous veut meilleur que notre corps, qui essaie d'atteindre la grandeur. Par la musique, vous tentez de trouver ce petit facteur de connexion avec les autres, bien au-delà des mots, et d'abord avec les musiciens qui vous entourent. Bien qu'il puisse m'arriver encore de tomber, j'ai cette combine, la musique, pour m'en empêcher »


Biographie express2 février 1985. Naissance dans le New Jersey. Sa mère est photographe et voyage beaucoup ; Melody est surtout élevée par ses grands-parents.
Novembre 2003.
Renversée par une Jeep alors qu'elle roulait à vélo à Philadelphie, où elle vit. Paralysée sur un lit d'hôpital pendant un an. La musicothérapie l'aide à guérir. Elle apprend la guitare et compose six chansons, regroupées sur un EP autoproduit, Some Lessons, qui sort en 2005.
Février 2008.
Deux ans après son enregistrement, Worrisome Heart est publié chez Verve.
Avril 2009.
My one and only thrill, produit par Larry Klein, est l'album de la consécration. S'ensuit une tournée mondiale d'un an et demi.
Juin 2012.
De retour avec The Absence, produit par Heitor Pereira.
Signes particuliers : séquelles de son accident, la canne dont Melody Gardot s'aide pour marcher et les lunettes fumées qu'elle porte en permanence pour protéger sa vue. Elle mange bio et suit les enseignements du bouddhisme. Elle finance le Chateau Gardot Music Therapy Program, une fondation hébergée par l'université de médecine du New Jersey.


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Mer 30 Mai - 18:39

mousique orchestre Au JT de 20 h à la chaîne une ,on a parlé de Mélody orchestre

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 4 Juin - 19:01


_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 4 Juin - 19:10

Melody a écrit les titres de son nouvel album en voyageant à travers le monde : dans les déserts du Maroc, les rues de Lisbonne, depuis les bars à tango de Buenos Aires jusqu'aux plages du Brésil. The Absence saisit l'essence musicale de chacun de ses séjours tout en préservant la quintessence de l'artiste. Melody a travaillé avec des musiciens dont la réputation n'est plus à faire - Heitor Pereira (producteur, arrangeur, guitares), Jim Keltner et Peter Erskine (batterie), John Leftwich (basse) - ainsi qu'avec une pléiade de musiciens et contributeurs invités, afin de réaliser encore une fois un disque beau et intemporel, qui transcende tout les styles. Son nouvel album suit les traces des deux millions d'exemplaires vendus de son premier disque 'Worrisome Heart' et de 'My One & Only Thrill'.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: classement melody   Lun 4 Juin - 19:26

Avant d'avoir le classement officiel des ventes de la semaine dernière sur disque en France et charts in France, nous avons plusieurs indicateurs qui semblent prouver que l'album de Melody Gardot va faire une entrée dans les charts parmi les premières places du classement.

http://www.qobuz.com/blogs/qobuzblog/2012/06/04/les-charts-qobuz-3/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=les-charts-qobuz-3

Citation :


Les charts Qobuz



Aujourd’hui c’est lundi, et comme chaque lundi, c’est le jour des Charts ! Melody Gardot s’impose en tête de classement avec son nouvel album « The Absence » pendant qu’Avishai Cohen joue des coudes et se maintient dans le top. A noter aussi, le rythme de croisière de Norah Jones, que vous continuez à plébisciter pour son album « Little Broken Hearts ». Enfin, l’immense Wayne Shorter (qui porte bien mal son nom !) se hisse parmi les trois albums les plus écoutés. Un classement qui va faire « jazzer » !

Le top des téléchargements :


Vous trouverez la suite des Charts ici.

Le top des écoutes :




http://www.commentcamarche.net/news/5859470-melody-gardot-n-1-des-ventes-d-albums-sur-itunes-france

Citation :


Melody Gardot n°1 des ventes d'albums sur iTunes France

le lundi 4 juin 2012 à 15:14:07

[img]
(Paris - Relax news) - Comme tous les lundis, Relaxnews propose de découvrir le classement hebdomadaire des dix meilleures ventes de titres et d'albums, réalisées sur iTunes en France. Si Gotye (Somebody That I Used to Know) demeure indéboulonnable en tête des ventes de singles, pour la douzième semaine consécutive, le Top Albums est marqué par l'entrée, directement à la place de n°1, de Melody Gardot (The Absence), juste devant Sexion d'Assaut (L'Apogée) et l'album Hommage à Bob Marley de Yannick Noah.

Top 10 Singles
1 (=) Gotye, Somebody That I Used to Know (feat. Kimbra)
2 ( 2) Gusttavo Lima, Tchê Tcherere Tchê Tchê
3 (-1) Carly Rae Jepsen, Call Me Maybe
4 (E) Tacabro, Tacatà (French Radio Edit)
5 (-2) Matt Houston, Positif
6 (=) Birdy, Skinny Love
7 (-2) Sexion d'Assaut, Ma direction
8 ( 2) Pitbull, Back In Time
9 (-2) Rihanna, Where Have You Been
10 (-2) Flo Rida, Whistle


Top 10 Albums
1 (E) Melody Gardot, The Absence
2 (=) Sexion d'Assaut, L'Apogée
3 (E) Yannick Noah, Hommage
4 (-3) NRJ Hit List 2012
5 (E) Bande originale du film Good Morning England (The Boat That Rocked)
6 (-2) Birdy, Birdy
7 (E) Deen Burbigo, Inception
8 (E) Kanye West, JAY Z, Watch the Throne
9 (E) Irma, Letter to the Lord (Edition Collector)
10 (-2) Adele, 21


Ces classements correspondent aux ventes sur iTunes France du 28 mai au 3 juin 2012.


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 4 Juin - 20:35

flower flower flower Super, bravo ! flower mousique

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Ven 8 Juin - 22:06

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/open-jazz/emission.php?e_id=65000050&d_id=440001305&arch=1

Citation :

France Musique - Le concert du soir - 28 mai 2012 18:00.

Melody Gardot

Chaque artiste a une histoire. Melody Gardot est au cœur de sa musique. Quand elle avait 19 ans, Melody a été heurté par une voiture. Au cours de son rétablissement, elle a utilisé la musique comme une forme de thérapie, elle a même enregistré tout en restant à l'hôpital. Une fois sorti, elle a commencé à jouer autour de Philadelphie. Il n'a pas fallu attendre très longtemps avant qu'elle signe chez Universal. Son premier album, "Worrisome Heart", affiche son don pour transformer le jazz traditionnel et le blues en musique intime et personnelle.

Acclamée par la critique dès ses débuts, pour une association rare d'urgence et d'intimisme, Melody était prête. Prête à travailler avec le producteur des vainqueurs des Grammy, Larry Klein, pour créer un album qui saisirait les subtilités d'une performance live en studio. Prête à collaborer avec le légendaire compositeur Vince Mendoza, dont elle considérait les arrangements d'orchestre comme une arme secrète sur son album. Prête à évoluer en tant qu'artiste. Prête à faire évoluer sa musique.[melodygardot.com]

Melody Gardot a écrit son nouvel album « The Absence » pendant l'année de voyages solitaires à travers le monde qu'elle a entrepris pour souffler d'une première tournée à rythme effréné. Des déserts marocains aux bars à tango de Buenos Air en passant par les plages du Brésil, chaque titre saisit l’atmosphère musicale d’un des endroits où elle a posé ses valises. Certains lieux ont même donné leur nom aux chansons, comme c’est le cas pour « Lisboa ».

Melody s’est entourée de musiciens dont la réputation n’est plus à faire : Heitor Pereira pour la production, les arrangements, et les guitares, Jim Keltner ou Peter Erskine à la batterie et John Leftwich à la basse. « The Absence » suit les traces des deux premiers albums de Melody Gardot « Worrisome Heart » et « My One & Only Thrill » vendus à deux millions d’exemplaires.
© François Coquerel



_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Ven 8 Juin - 22:19

http://www.hebdo.ch/melody_gardot_soleils_de_nuit_161763_.html

Citation :
"L'hebdo Musique"

MUSIQUE : La DIVA Melody Gardot signe un disque luxuriant et sensuel, inspiré par Lisbonne et Salvador de Bahia.

Melody Gardot soleils de nuit

Par Christophe Passer - Mis en ligne le 06.06.2012 à 14:51.

L’Américaine sidère avec un disque latin exigeant et érotique. Elle sera à Montreux cet été.

On avait laissé la Gardot en bonne surprise et diva soupirante 2009, alors que My One and Only Thrill déferlait entre un CD de Diana Krall et de Madeleine Peyroux. Le triomphe de son disque laissait apercevoir un sens musical délicat, un goût de l’acoustique presque vintage, et aussi un vague soupçon de produit formaté: il n’y a pas milieu plus méfiant que le jazz pour le dernier truc à la mode.

Mais maintenant, il y a ce disque, The Absence, et il est époustouflant. Il y a trois ans, on devinait déjà ici et là un goût pour les rythmes latins. Ce coup-ci, la chanteuse s’est échappée de longs mois entre Lisbonne et Salvador de Bahia. La mixture qui en ressort est sublime et vénéneuse: un «ménage à trois» entre fado, tango et samba douce.

Lausannois de Paris, chroniqueur jazz au Monde et à Télérama, Michel Contat est l’un de ses bons amis en Europe. Il a aussi été terrassé par ce nouvel album: «A Lisbonne, elle disait jouer du piano durant des heures, je m’attendais à un disque construit là-dessus. Mais elle est partie complètement ailleurs: c’est quelqu’un qui n’envisage d’enregistrer que pour une découverte d’elle-même dans un autre contexte.»

Après une irrésistible samba d’ouverture (Mira), Melody Gardot s’embarque pour un voyage sidérant de nuances, climats nocturnes, rues ou plages sombres, tempos lents et terriblement sensuels, portés par la guitare d’Heitor Pereira, producteur de l’album. «Surtout, il y a cette voix, poursuit Contat. Elle est tellement prenante, on écoute à peine les paroles.» A 100 kilomètres au-dessus du toutvenant, Melody Gardot chante comme une brise marine flottante, nuageuse, ensorcelant avec une mise en place complètement extraordinaire. On pense à la trop oubliée Blossom Dearie (le timbre et la classe), mais aussi carrément à Barbara (la respiration), voire à Marilyn Monroe (l’érotisme). Michel Contat confirme: «Je lui ai parlé de Marilyn, elle comprend qu’on y songe, mais elle n’a vraiment écouté ses disques qu’après l’enregistrement de The Absence.»

Spectaculaire. Gardot a aussi le sens de l’image, revisitant son personnage en spectaculaire jazzwoman crépue, lunettes noires et sensualité. «Elle se construit ainsi un genre de personnage, mais pas seulement, toujours selon Contat. C’est une femme qui aime séduire. Mais elle dit à ses conquêtes qu’elle ne s’attachera jamais plus à eux qu’à la musique. C’est une manière aussi pour elle de célébrer son corps. Depuis son accident et la peur de ne jamais remarcher, elle le vit en permanence comme un ami retrouvé.»

L’accident: en novembre 2003, elle a 18 ans et fait du vélo dans Philadelphie lorsque le conducteur d’un 4x4 brûle un feu et la renverse. Un an sur un lit d’hôpital, puis une rééducation lente et lourde, des séquelles tout de même: une canne et des difficultés à supporter la lumière forte. Mais sans doute aussi une volonté et une urgence à exister fort et intensément.

The Absence, événement discographique de l’année, raconte cette exigence, ce plaisir à survivre. Le disque, dont elle signe tous les titres, est habité de chefs-d’œuvre comme le bouleversant So We Meet again My Heartache, enrobé de cordes, la saudade de Lisboa ou le déchirant Impossible Love, couleur tragédie tango. Sur la pochette, elle est alanguie nue, offerte à la mer, à peine un bout de tissu sur la poitrine, rajouté par une maison de disques inquiétée par son courage et son érotisme. Cela n’empèchera pas The Absence d’émerveiller. Achetez ce miracle en plusieurs exemplaires. Dormez avec. Les années Gardot ne font que commencer.

«The Absence». 1 CD Decca/Universal.


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Melody Gardot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Melody Gardot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon accompagnement de Baby I'm a fool de Melody Gardot
» Funny Line (album Golden Melody de Michel Herblin)
» Sondages du Melody Maker
» "LA NOUVELLE AFFICHE" avec BALA sur TV Melody en multi redif
» vends sommiers de golden melody

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES ANGLOPHONES-
Sauter vers: