Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Melody Gardot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 17 Nov - 20:38

merci Jacommos. Melody Gardot a tout pour elle ; et oui, sa façon de chanter Piaf est plaisante. grosclin
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 17 Nov - 21:08

VEROCOOL60 a écrit:
Jacommos. Melody Gardot a tout pour elle ; et oui, sa façon de chanter Piaf est plaisante.

Elle est dejà venue à Vienne en concert en juin 2012 et elle sera à Lyon au mois d'Avril 2013.

Citation :

MELODY GARDOT à Lyon






  • Jeudi 4 avril 2013 à 20h00 à L'AMPHITHEATRE (1 Quai Charles de Gaulle à Lyon - 69006 )
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 17 Nov - 22:53

merci Jacommos.
Je ne connais pas cette salle, où Mélody Gardot passe ; bien faite, d'après internet.
C'est en face de chez moi, à vol d'oiseau car le Rhône est entre, près du Parc de la Tête d'Or.
Places bien situées, 67,50 € !!!J'ai pu réservé. Merci.
Cela promet une belle soirée. Peut-être, je pourrais prendre 1 ou 2 photos. génial chapeau
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 17 Nov - 23:07

VEROCOOL60 a écrit:
Jacommos.
Je ne connais pas cette salle, où Mélody Gardot passe ; bien faite, d'après internet.
C'est en face de chez moi, à vol d'oiseau car le Rhône est entre, près du Parc de la Tête d'Or.
Places bien situées, 67,50 € !!!J'ai pu réservé. Merci.
Cela promet une belle soirée. Peut-être, je pourrais prendre 1 ou 2 photos.

Nous sommes allés, avec Gilou, la voir à Perpignan cet été en concert, elle est vraiment extraordinaire sur scène, de plus elle est entourée d'une équipe de musiciens de trés grands talents, notamment le saxophone qui est un immense musicien.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 18 Nov - 19:56

http://www.concertandco.com/critique/concert-melody-gardot/palais-congres-marseille/33453.htm

Citation :


Critique de concert Melody Gardot




<p>








Palais des Congrès, Marseille
30 mars 2010

Avis et critique du concert de Melody Gardot le 30 mars 2010, Palais des Congrès, Marseille.



Un moment déjà que Mc Yavell, grand connaisseur de Jazz, claironne partout la venue de la jolie Melody Gardot à qui veut l'entendre. La Belle avait déjà annoncé une date qui n'a jamais eu lieu, nous laissant transis et désemparés ; c'est donc avec impatience qu'on rejoint le Palais de Congrès de Marseille. Où je n'ai personnellement jamais assisté à un concert, mais plutôt à des choses aussi funky que le lancement de la nouvelle génération de programmes européens FEDER 2007-2013, (bref où je ne suis venu que pour le travai), pour découvrir enfin ce que vaut en live l'interprête du très beau et très cinématographique disque [url=http://www.concertandco.com/cdvisu.php?s=melody gardot]My One a Only Thrill[/url] (et d'un premier album plus jazz, l'également très réussi Worrisome Heart).


Rien à manger, rien à boire sur place mais tant pis, la salle est bien jolie en configuration concert et le son, pas tout à fait assez fort à notre goût, sera en tout cas nickel pour rendre les onomatopées rigolotes et la fêlure de voix de la jeune femme à la canne, ainsi que l'accompagnement plutôt groovy de son groupe de ce soir. Le public est clairement dans les quinquas, alors que la damoiselle est pourtant un peu le Dr Jekyll de Mrs Hyde Amy Winehouse : même background musical, certes un peu plus jazz que soul, en version moins déglinguée et moins dangereuse. On pensait donc voir aussi un public "non jazz" qui ne semble pas encore assez bien la connaître. Quoi qu'il en soit la salle est presque pleine, et Mc Yavell et son épouse (mais surtout Mc Yavell) marronnent légitimement que le petit c... accrédité Liveinmarseille (votre serviteur) soit assis, hum, 3 ou 4 rangs devant eux...


Le concert commence derrière une tenture noire transparente par une belle intro en mode free, débouchant sur The Rain, non pas seule avec un piano et un cuivre, mais avec tout le groupe (donc ... un batteur en plus). On savait que les orchestrations varieraient par rapport au disque : de façon générale le concert de ce soir est en mode jazz de chambre, assez léger et peu amplifié ; on gagne en groove ce qu'on perd en tragique par rapport aux versions album (pas de section violons pour les frissons espérés). Your heart is as black as night nous évoque toujours Marilyn dans les 50's ("but my heart ... belongs... to dad-dy !"), tout comme la robe ô combien échancrée de la créature qui a pris place au bord d'un magnifique piano Steinway & Sons (son "bébé" qui, couvert de baisers, fera des envieux).


La miss fait de petits commentaires rigolos entre les chansons, français ou anglais, se livrant parfois à de la publicité mensongère : je frémis quand elle parle d'être "The Other Woman", mais on aura pas de reprise de la poignante chanson de [url=http://www.concertandco.com/cdvisu.php?s=nina simone]Nina Simone[/url]. A la place, ce sera la presque aussi belle Love Undercover, également sur la thématique de la femme adultère. Puis elle s'assied avec une belle Gretsch rouge, déclenchant quelques sifflets ("tiens, il y a des oiseaux dans la salle ?"). On ne peut pas s'empêcher à ce moment de penser, en la voyant cachée incognito sous une épaisse chevelure blonde et ses lunettes noires, à un de ces témoins masqués des talk-show - voire même à Katia, le travelo du Père Noël est une Ordure... Mais foin de grossièretés, Melody Gardot a les cheveux blonds, et c'est leur couleur naturelle.


Et elle est surtout très , très mi-mi ; sa canne, issue d'un vilain accident, semble heureusement ne plus lui servir à rien, à la voir en équilibre stable, accroupie sur des talons aiguille d'une hauteur vertigineuse. Baby I'm a Fool est jouée simplement à la guitare, sans l'orchestre, et c'est bien joli aussi. If the Stars Were Mine est plus proche du disque, en version bossa nova, appuyée par une clarinette. Plus surprenante Worrisome Heart sera ce soir un mambo endiablé, à grands coups de hanche troublants, dérivant par clins d'oeil, un instant sur les Kinks, un instant sur Coltrane, le tout avec un groupe parfait, faisant à l'occasion de petits soli parfaits et concis : it's just exquisite ! C'est à ce moment que je décide, après plusieurs chansons d'observation, que les 5 secondes de noir entre chaque chanson doivent permettre à un athlète félin comme moi de gagner cette envieuse place au premier rang, de quelques bonds, ni vu ni connu.


Je suis donc tout devant, allez, disons-le, avec une vue imprenable sur cette créature (et aussi, le rouge me monte au front de l'avouer, sur sa chute de rein), quand elle revient à la fin d'une longue introduction sans elle (je discerne une petite odeur de clope qui vient de derrière, coquine !), pour Les Etoiles. Je sais que Mc Yavell qui m'avait déjà maudit pour 3 générations, vient de m'en coller 3 de plus... Il y a pourtant encore de la place devant, sans doute réservée à des imbéciles de V.I.P. qui avaient, croient-ils, mieux à faire ce soir. Quand je pense aux vieux culs, au mieux clientélistes et inutiles, au pire mafieux et crypto-racistes, qui servent d'élus dans ce 8ième arrondissement, je suis bien content de profiter de leur place... et du déhanchement splendide de soie rouge qui s'offre à mes yeux humides d'émotion. Gargl...


Love me like a River Does sera le seul goût tragique de la soirée, une de ces quelques bouleversants chansons d'amour même pas tristes que chante Melody, sur un fond de coucher de soleil, ambiance toits de Paris. Puis grosse montée de groove avec Who will comfort me, où nous sommes mis à contribution pour taper des mains et chanter (Oh Lord !). Idéalement enchaînée avec une superbe, mais vraiment superbe et torride version du Caravan de Duke Ellington, en plus, elle redanse - re-gargl... On croirait revoir Rita "Gilda" Hayworth dans ses oeuvres, rien de moins. Un solo de basse de malade, pendant lequel elle sourit et fait des trilles, appuyé par le batteur qui ne joue qu'avec les mains : peut-être le climax du concert. Suivi hélas, c'est souvent le cas, par une première sortie du groupe.


Fausse alerte heureusement, la belle revient bien vite pour interpréter le gospel traditionnel No More My Lord (également repris en mode électrique par les saignants Wraygunn), en reproduisant le rythme des chaînes avec un gros bracelet. L'effet est bluffant et très émouvant, mais la Belle ressort aussi sec ensuite, hélas. Avant de revenir nous entretenir du plus grand chanteur français de tous les temps, l'homme qu'elle aurait assurément kidnappé, précise-t-elle, s'il avait eu son âge : Jacques Brel. Et de se lancer, avec plusieurs faux départs charmants, dans la su-bli-mis-sim-me Chanson des Vieux Amants. Celle-ci est évidemment indépassable en version originale, il fallait donc un joli culot pour la tenter toute seule à la guitare, devant des français, avec un charmant accent de vache espagnole.


Bien évidemment, on fredonne avec elle, que dis-je, JE fredonne avec elle, puisque nous sommes face à face, les autres gens ont disparu (ou pire, ils croient bêtement qu'elle chante aussi pour eux), c'est magnifique et intense... Mais c'est ainsi que se finit, pour de vrai, le concert. Bien trop court (1 h 30 est passée, comme dans un souffle !), hélas dépourvu des grandes chansons de cinéma que j'attendais (My One a Only thrill et Your Love is easy...). A la place, 4 très bons musiciens, dont un type capable de jouer de 2 saxophones en même temps, un bassiste expert en tricotages, un batteur impeccable - on s'en est bien contentés ! Et puis ce n'est que partie remise, puisqu'on s'est fait la promesse dès la sortie, de revoir aussi souvent que possible cette éblouissante créature...

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici


Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 18 Nov - 20:01

http://www.concertandco.com/critique/concert-nice-jazz-festival-youssou-n-dour/nice-jazz-festival/29411.htm

Citation :


Critique de concert Nice Jazz Festival 7/8 : Melody Gardot + Youssou N Dour + Chick Corea & Gary Burton + Raphael Saadiq + Molly Johnson + Djalamichto







Jardins de Cimiez - Nice
24 juillet 2009


[url=http://twitter.com/home?status=Avis et critique du concert de Nice Jazz Festival 7/8 : Melody Gardot + Youssou N Dour + Chick Corea & Gary Burton + Raphael Saadiq + Molly Johnson + Djalamichto le 24 juillet 2009, Jardins de Cimiez - Nice : http://www.concertandco.com/critique/nice-jazz-festival-youssou-n-dour/arenes-cimiez-nice/critique-concert-1-29411.htm][/url]

<p>

e soleil est rare,
Et le bonheur aussi
L'amour s'égare
Au long de la vie

Le soleil est rare
Et le bonheur aussi
Mais tout bouge
Au bras de Melody

(Gainsbourg, Valse De Melody)


H-5

Nice a aussi son Festival Off. Des animations gratuites dans la ville pendant toute la huitaine du In. Et un tremplin qui a opposé huit formations issues des Alpes-Maritimes. Il a livré son verdict : Djalamichto Quintet est l'heureux élu et se produit sur la grande scène, celle qui sera livrée plus tard aux pyromanes Saadiq et N'Dour.



Le quintet allume juste un feu de camp. On devine sans peine que Django Reinhardt et Stéphane Grappelli comptent parmi les influences majeures de Djalamichto. Davantage Django avec deux guitaristes qui imitent parfaitement le maître. Ils nous proposent pendant une demi-heure un éventail de leur musique :
- des reprises dont Mire Pral de Mandino Reinhardt tiré du film Swing de Tony Gatlif magistralement interprétée : duo de guitares, solo de violon, solo de clarinette, le swing dans toute sa splendeur.
- des compositions originales. J'ai retenu une tendre ballade qui tranche avec le reste de leur répertoire Je Ne Suis Pas Là Pour Le Moment écrite par le contrebassiste et leur morceau introductif, Juliette, qui m'a fait m'approcher de la scène. Composition enlevée et primesautière du clarinettiste certainement adepte du proverbe "on n'est jamais si bien servi que par soi-même" (il n'a pas oublié ses collègues tout de même).



Je pars à regret avant la fin mais je veux baliser ma place pour Melody Gardot le plus près possible de la scène Matisse.

Djalamichto Quintet :
Nicolas Saibene & Laurent Rinn (guitares), Fred Portal (clarinette), Fred Lacroix (contrebasse), Seb Truchi (violon)

H-4

J'en trouve une à côté d'un délicieux couple d'Anglais venus spécialement de Nottingham pour voir Melody ! Respect. En attendant, c'est une autre spécialiste du jazz vocal qui entre en scène : Molly Johnson. Cette discipline avait été peu représentée jusqu'ici : la seule Madeleine Peyroux en six jours de festival de jazz, c'est peu.



Molly Johnson a une belle voix et est TRES heureuse d'être là. Une hilarité excessive peut-être causée par un remontant pour se donner du courage avant de monter sur scène ? J'ignore si elle est toujours ainsi excitée comme une puce mais c'est clair que ça change de Madeleine Peyroux ! Si le festival a quelque peu délaissé le genre, j'en ai pour ma part un peu abusé ces derniers temps et je ne vois pas l'intérêt d'aller chercher Outre-Atlantique des interprètes certes réputées mais loin d'être exceptionnelles. Dans les trois derniers mois, j'ai vu Mélanie Dahan, Karine Bonnafous et Cathy Heiting de Sudden qui m'ont toutes procuré davantage de frissons que Molly Johnson. Elle en fait des tonnes (elle essuie le front du pianiste avec sa serviette et comme ça fait rire trois spectateurs, elle nous le ressert sur les autres musiciens, elle parle en ricanant, elle prend des pauses, elle ricane en parlant...) et j'en oublie que certaines interprétations (Melody, Lucky, If You Know Love) sont des moments de quiétude absolue. Au bout d'une demi-heure, elle part pour de faux. Comme beaucoup, elle nous sert Summertime en final. Une interprétation de plus qui ne restera pas dans les annales. Qu'est-ce qu'on lui trouve à ce morceau ?



Molly Johnson (chant), Mike Downes (basse), Sebastiaan De Krom (batterie), Robi Botos (piano)

H-3

John & Jacky from Nottingham ne bougeront pas de leur siège avant Melody. Ils veulent bien me garder la place. John pose son chapeau sur mon siège et je peux aller voir Raphael Saadiq tranquille. Tranquille, je ne le resterai pas longtemps. Son rhythm & blues mâtiné de soul ajouté à sa présence scénique haut-de-gamme vous invitent à vous dégourdir les jambes. Si vous aimez les Temptations, courez voir son show réglé comme une comédie musicale avec des choeurs, des danses de Raphael et de son choriste BJ Kemp, cinq musiciens aussi efficaces qu'heureux et Saadiq qui dynamise le tout. Je retourne voir si le chapeau de John n'a pas été écrasé.



Raphael Saadiq (chant), Rob Bacon (guitare), Lemar Carter (batterie), Calvin Turner (basse), Charles Jones (claviers), BJ Kemp (choeurs)

H-2

Retour à ma place. Pardon, excusez-moi, pardon, pardon, merci John ! Encore une légende du jazz scène Matisse : Chick Corea au piano. Que dis-je ? Deux légendes du jazz. Gary Burton au vibraphone, c'est géant aussi.



On s'en aperçoit d'emblée sur Love Castle. Toujours armé de deux baguettes dans chaque main, debout au centre de la scène, il semble apparaître comme le leader du duo en nous gratifiant d'un bijou de solo. Chick Corea remet les pendules à l'heure à la fin de la pièce avec son solo à lui. Ils présentent à tour de rôle les pièces suivantes. Gary nous parle avec émotion de deux de leurs compositeurs préférés auxquels ils rendent hommage avec le titre Bud Powell composé par Corea et Waltz For Debby (hommage à Bill Evans) écrit par Burton. Une heure de maîtrise instrumentale avec deux moments amusants. Tout d'abord lorsque le pianiste meuble brillamment pendant qu'une technicienne règle le retour du vibraphoniste. Enfin au rappel lorsque Gary Burton donne un cours de vibraphone au petit Chick qui apprend vite. Le final, il le délivrera au piano, faut pas pousser quand même...



H-1

"You can go", me rassure John. Alors, je vais voir si les oliviers centenaires du Jardin ont résisté à l'incendie allumé par Raphael Saadiq. Si c'est le cas, ils vont à nouveau souffrir car la Youssou N'Dour Team (ils sont onze !) va ravir ceux qui aiment bouger. Encore un show d'exception avec un danseur acrobate surprenant de souplesse et de dynamisme, des percussions de folie, les rythmes et chants du Sénégal et d'ailleurs.



Youssou N'Dour (chant), Oumar Sow (guitare), Pape Omar Ngom (guitare), Mamadou Mbaye (guitare), Moustapha Faye (claviers), Babacar Faye, Assane Thiam, Abdoulaye Lo (percussions), Birame Dieng (chant), Elhadji Oumar Faye (batterie), Moussa Sonko (danseur)

Je reviens à ma place à H-15 minutes avec du Rosé de Provence pour John & Jacky. Ils interrompent de boire leur bière pour y goûter. Je crois qu'ils préfèrent la bière. Jacky me demande "Qu'est-ce qu'il se passe s'il pleut ?" C'est vrai que le ciel menace. Le soleil est rare.

Heure H

Nous nous doutons bien qu'il va se passer quelque chose mais un pareil moment de grâce, de sensualité, de subtilité, de beauté, c'était inimaginable. Un tel bonheur est rare.



Melody Gardot s'installe au piano. Your Heart Is As Black As Night est trop délicat pour permettre aux photographes d'y ajouter des cliquetis. Alors, ils sont accroupis en contrebas de la scène. Les trois joyaux suivants ne sont pas des rock'n roll mais leur permettent de faire leur métier sans nuire à la magie ambiante. La seule qui a nuit à la magie, c'est la bas-du-front qui leur a crié "assis !". Melody leur facilite le travail : elle reste au piano pour Worrisome Heart, fait glisser sa main de bas en haut sur sa cuisse et remonte sa robe en chantant "I would be lucky to find me a man", elle s'assied sur un tabouret au bord de la scène pour une reprise de Ain't No Sunshine qui supplante dans mon coeur celle de Joe Cocker, c'est dire, elle prend sa guitare pour Who Will Comfort Me. Les photographes sont rassasiés et s'éclipsent, la bas-du-front ne criera plus "assis !", le show est à nous. Melody nous prend par le bras et va nous raconter encore huit histoires avec des elfes, des fées, des libellules, des étoiles. Même lorsqu'elle arrête de chanter pour nous parler de sa grand-mère, sorte de Marlene Dietrich qui lui mettait toujours le même film, c'est divin. Les orchestrations sont exquises également, saxophone envoûtant, sourdine de trompette enchanteresse.



Comme beaucoup, elle nous sert Summertime en final. Une interprétation qui restera dans les annales. Ce morceau est beau à en pleurer.

Melody Gardot (chant, guitare, piano), Ben Gillece (vibraphone), Patrick Hugues (trompette), Bryan Rogers (saxophone), Ken Pendergast (basse), Charles Staab (batterie)

Setlist : Your Heart Is As Black As Night / Worrisome Heart / Ain't No Sunshine (Bill Withers) / Who Will Comfort Me / Our Love Is Easy / Les Etoiles / Baby I'm A Fool / I Should Stay In Your Arms / If The Stars Were Mine / Don't Go Without Saying Goodbye / Somewhere Over The Rainbow / Summertime



H +1

Les murs d'enceinte
Du labyrinthe
S'entrouvrent sur
L'infini

Le soleil est rare
Et le bonheur aussi
Mais tout bouge
Au bras de Melody
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 18 Nov - 20:26

merci Jaco !
Sympa l'article détaillé sur Mélody Gardot. Cela fera un beau spectacle et comme j'ai pu réserver, dans les premiers rangs, je vais en "profiter" . mousique
Sûre, elle est très sensuelle et je comprends l'admirateur : il partage bien ces émotions ! Il y a de quoi ne pas tenir en place !!! diable

Il a précisé que c'était une vraie blonde, bon, à ce jour, elle est brune, fausse brune ! Wink Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 18 Nov - 21:05

http://www.concertandco.com/critique/concert-melody-gardot-gaio//44355.htm

Citation :




Signature : palazy virginie
le 18/11/2012

Première fois que je l'écoute et la vois sur scène. J'ai passé un moment très très agréable. Elle commence en demi-teinte, continue dans l'intimité, se livre et se présente, elle est à l'aise et partage ses émotions avec intensité. Elle est généreuse dans ce qu'elle offre. Elle fait se lever toute une salle pour vivre l'instant différemment et éveiller les corps. La musique, ça s'écoute mais ça se danse aussi, MERCI. C'était un chouette voyage dans son univers qu'elle partage avec simplicité. Les musiciens qui l'accompagnent, sont bons. Excellent guitariste (des sonorités à la Pat Metheny, il m'a semblé), très bon batteur, un saxophoniste, flûtiste étonnant (joue de deux saxes en même temps), gagnera sûrement de la rondeur et de la sensualité dans son jeu avec le temps, un violoncelliste, association musicale intéressante. Jeu de lumières sur scènes sympas. Bon concert, belle surprise sur scène, je retournerai la voir très volontiers.
Voilà une autre critique qui souligne la qualité musicale du show avec le fameux saxo...
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 18 Nov - 21:46

siffle Rien que de lire, cela me tarde d'"y" aller !!! merci pour la doc Exclamation king
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Sam 24 Nov - 18:11


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 25 Nov - 19:34


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 16 Déc - 17:44


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 16 Déc - 17:45


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Lun 4 Fév - 16:50


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Fév - 9:23

http://www.jazzradio.fr/genre/latin-jazz/news/culture/16666/melody-gardot-en-tourne-dans-toute-la-france

Citation :

Melody Gardot en tournée dans toute la France

Vendredi 08 Février 2013 - Accueil» Latin Jazz» News » Culture





La diva du jazz est de retour en France pour une tournée qui
passera notamment par Lyon, Lille, Paris, Montpellier ou encore Nantes. Melody
Gardot assure toujours la promotion de son album « The Abscence » sorti en juin
2012.

Bonne nouvelle pour les amateurs de jazz :

Melody Gardot, l’une des figures
emblématiques du jazz international donnera prochainement une série de concert
en France.


L’artiste qui s’était produit sur
les scènes de plusieurs festivals durant l’été 2012, sera de retour avec une
tournée prévue au mois d’avril.


Voici les dates
programmées en 2013 :


Lyon le 4 avril -
Lille le 6 avril - Nantes le 7 avril - Nevers le 9 avril - Paris le
10 avril - Bastia le 12 avril - Montpellier le 13 avril -
Toulouse le 14 avril - Paris le 17 avril - Vichy le 18
avril


L’artiste sera également présente en
France au mois de juillet pour un concert prévu au festival Jazz à Montauban
ainsi qu’une autre date à l’Olympia de Paris. Musicienne et chanteuse, Melody
Gardot ne cesse d’envouter le public avec sa voix douce et suave, en témoigne
d’ailleurs son dernier album « The Abscence » sorti à l’été
2012.


Informations et réservations : http://www.infoconcert.com/artiste/melody-gardot-53200/concerts.html

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 17 Mar - 10:43


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 17 Mar - 23:48

Merci Jaco! flower Magnifique vidéo de Mélodie Gardot! sunny J'adore sa voix sur cette chanson! mousique orchestre
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Nov - 18:38


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Nov - 18:41


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Nov - 18:41

j'adore, en plus un bon souvenir à Perpignan, une merveille cette fille.Aime 

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Nov - 18:43


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Nov - 18:45


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Nov - 18:49

Oui !
Voilà un talent hors normes ! flower flower flower 

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Nov - 18:55

En plus elle a de l'humour, c'est une merveille
.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Melody Gardot   Dim 10 Nov - 21:03

Merci Jaco pour les vidéos de Mélody Gardot!J'aime beaucoup!Superbe voix!sunny mousique orchestre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Melody Gardot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Melody Gardot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 Sujets similaires
-
» METRONOMY, Melody Gardot, Groundation
» Mon accompagnement de Baby I'm a fool de Melody Gardot
» Funny Line (album Golden Melody de Michel Herblin)
» Sondages du Melody Maker
» "LA NOUVELLE AFFICHE" avec BALA sur TV Melody en multi redif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES ANGLOPHONES-
Sauter vers: