Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Claude Nougaro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Claude Nougaro   Dim 6 Avr - 16:41

Claude Nougaro
Chanteur, poète, peintre et dessinateur Français

Né: le 9 septembre 1929
Lieu: Boulevard d'Arcole, Toulouse, France
Décédé: le 5 mars 2004
Lieu: Sa maison à Paris
Son surnom: Le petit taureau
Son père: Un chanteur d'Opéra
Sa mère: Liette, une pianiste.

Il a été élevé par ses grands parents à Toulouse, en écoutant de la musique de Glenn Miller, Edith Piaf et Louis Armstrong sur Radio Toulouse.


1947 Après son échec au baccalauréat, il commence à travailler comme journaliste dans des divers journaux tels que Le Journal des Curistes à Vichy et L'Echo d'Alger.


1949 Il effectue son service militaire à Rabat


1950 Claude Nougaro voyage à Paris et écris de la poésie, il rencontre
Brassens son ami et guide, le poète Jacques Audiberti meurt en 1965


1995 Claude débute comme chanteur dans le cabaret Lapin Agile, à Montmartre, Paris.


1959 Il enregistre son premier single 'Il y avait une ville' et devient célèbre grâce à sa participation aux concerts de Dalida.


1960 Nougaro rencontre Michel Legrand, avec qui il enregistre un album.


1962 Naissance de sa fille Cécile, de sa femme Sylvie qu'il avait rencontré au Lapin Aigle


1963 Claude Nougaro souffre un accident de voiture qui l'immobilise pendant plusieurs mois


1964 Nougaro voyage au Brésil. En France, il chante à l'Olympia, au Palais et au Théâtre de la Ville


1965 Apres la mort de son ami Audiberti, Nougaro ecrit pour lui la
chanson "Chanson pour le maçon".


1968 A l'Olympia, Nougaro enregistre son premier album live: Une Soirée avec Claude Nougaro


1974 Création des éditions du Chiffre Neuf


1976 Sortie de son album "Femmes et Famine" chez Barclay


1978 Il enregistre "Tu verras", une reprise d'une chanson de Chico Buarque. Grâce à cette chanson il a reçu le Prix Spécial de la Chanson Française de l'Académie du Disque.


1984 Son contrat avec la maison de disque Barclay n'est plus renouvelé. Nougaro voyage à New York et enregistre son single "Nougayork" avec Philippe Saise


1988 Nougaro reçoit les Victoires de la musique du meilleur album et meilleur artiste


1993 Sortie de son album "Chansongs"


1994 Il épouse Hélène, qu'il avait rencontré en 1984


1995 Le chanteur est opéré du coeur


1997 Sortie de son album "L'enfant phare". Nougaro chante au Casino de Paris


1998 Le festival des Nuits de Champagne à Troyes (Aube) était consacré à Claude Nougaro. Il a invité le Golden Gate Quartet, Bernard Lavilliers, Zebda, Fabulous Trobadors, Jehan et les Femmouzes T.


2001 Nougaro chante au théâtre des Champs-Elysées à Paris et aux Vieilles Charrues.


2002 Nougaro tourne avec un spectacle "parlé" autour des Fables de la Fontaine. Il sort son album Embarquement Immédiat


2003 Nougaro était invité au Festival du Verbe organisé par Dick Annegarn à Toulouse, mais il n'a pas accepté à cause de sa mauvaise santé.


2004 Après une intervention chirurgicale, Nougaro était en train de préparer son nouvel album chez Blue Note, prévu pour Avril. Il venait de chanter sur l'album Sol en cirque pour aider les enfants malades du sida.


2004 le 5 mars, le chanteur Claude Nougaro est mort à l'âge de 74 ans, a cause d'une longue maladie. Son corps sera enterré à Toulouse, sa ville natale.Mercredi 10 mars Les cendres de Claude Nougaro ont été dispersées dans la Garonne, comme il l'avait souhaité, mercredi en fin de soirée à la pointe de l'île du Ramier, sous le pont Saint-Michel






_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Mar 15 Avr - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Une autre biographie plus complète.   Dim 6 Avr - 16:42


Citation :
Le "Petit Taureau", comme on l'appelle affectueusement, avait deux passions : le jazz et Toulouse, sa ville natale. Du jazz à la java, l'auteur "Nougayork" était un artiste complet à la voix puissante, héritée de son papa baryton. Pionnier de la world music, avec ses influences brésiliennes précoces, il reste éternellement un chanteur curieux et ouvert sur la création.


Apparu dans les années 60 sur le devant de la scène française, Claude Nougaro malgré un parcours parfois difficile, est devenu désormais un grand maître incontesté des mots et de la Musique.

L'artiste est né à Toulouse dans le sud de la France, le 9 septembre 1929. Son père Pierre Nougaro est chanteur baryton. Sa mère Liette, pianiste et professeur. D'où une vie de tournées incessantes qui les obligent à confier Claude à ses grand-parents. Il passe une partie de son enfance dans le quartier populaire des Minimes où il côtoie les exilés de la guerre d'Espagne. En 39, la seconde Guerre mondiale éclate et la vie est encore plus difficile.

Dès son plus jeune âge, il écoute avec attention la TSF, à travers laquelle il découvre Edith Piaf et Charles Trenet, mais aussi le blues de Bessie Smith et le jazz scintillant de Glenn Miller. Son environnement musical est aussi enrichi par l'héritage parental : Massenet, Rossini, Verdi ou Bizet sont les compositeurs qui marquent son enfance.

Chaotique

Son adolescence se passe de façon un peu chaotique. Il est bringuebalé de collège en collège, de renvois en fugues. L'échec au baccalauréat est le point final de son parcours scolaire.

En 1947, Claude Nougaro s'essaie au journalisme et tente de survivre en signant quelques piges au "Journal des Curistes" à Vichy ou à "l'Echo d'Alger" en Algérie. Puis en 1950, débarrassé de ses obligations militaires, il vient à Paris où ses parents se sont finalement installés. Mais il se sent seul et désemparé. Il commence à écrire des poèmes.

En 1952, il rencontre le grand poète Audiberti qui devient à partir de ce moment-là un grand ami. A cette même époque, il croise également Brassens et Mouloudji. Il écrit aussi des textes pour Marcel Amont ("Le Balayeur du roi") et Philippe Clay ("Joseph").

En 1955, l'artiste parvient à vaincre sa timidité et ose chanter ses premières chansons sur la scène du Lapin Agile, cabaret parisien situé sur la butte Montmartre. Il y crée en 58, "Il y avait une ville" qui est le premier titre de son premier enregistrement. Un 33 tours 25 cm de neuf chansons est gravé en 1959. Mais le succès n'est pas pour tout de suite, même si Nougaro fait le lever de rideau de Dalida le temps d'une tournée.

Une autre rencontre déterminante va accélérer les événements, celle du jeune pianiste et compositeur Michel Legrand, avec qui il enregistre un nouveau disque pour la firme Philips. Très influencés tous deux par le jazz, la couleur est donnée. "Une petite fille" est donc en 62 le premier succès discographique de Claude Nougaro. Les critiques sont dithyrambiques.

Cette année-là, il épouse aussi Sylvie rencontrée au Lapin Agile. Elle lui donne une fille, Cécile. Il rencontre aussi Edith Piaf à qui il rendra plus tard un bel hommage avec "Comme une Piaf".

L'année 63 confirme son succès. On entend partout "Cécile ma fille", extrait du troisième 45 tours paru en avril. Malheureusement, un accident de voiture immobilise le chanteur pendant plusieurs mois, et c'est sur des béquilles qu'il affronte le public de l'Olympia.

Brésil

En 1964, il rencontre le guitariste brésilien Baden Powell et sur le morceau "Berimbau", il va écrire "Bidonville". Le Brésil, devenu patrie de cœur, lui inspirera plus tard, "Brésilien" (en 75) ou le célèbre "Tu verras" (en 78), reprise d'une chanson de Chico Buarque.

Toujours fidèle à sa Musique de prédilection qu'est le jazz, Nougaro écrit en 1965 "A bout de souffle" inspiré de "Blue rondo à la turk" de Dave Brubeck. C'est à cette période que se constitue sa famille musicale avec l'organiste Eddy Louiss et le pianiste Maurice Vander, que l'on retrouve tout au long de la carrière du chanteur.

En juillet, Audiberti meurt alors que Claude Nougaro est en tournée sur la Côte d'Azur. Le chanteur l'avait hébergé durant un an. Sa peine est immense. En hommage, il écrit et enregistre aussitôt "Chanson pour le maçon".

Puis viennent "Armstrong", arrangé par Maurice Vander et "Sing Sing Song" d'après un morceau de Nat Adderley. En 1966 et 1967 il écrit et compose respectivement "L'Amour sorcier" et "Toulouse". En 68, c'est "Paris Mai", titre inspiré des évènements socio-politiques. Il obtient la consécration en passant deux semaines à l'Olympia en mai. Il enregistre à cette occasion son premier disque live "Une soirée avec Claude Nougaro".

En 1971, il chante trois semaines à Bobino et autant au Théâtre de la Ville en 73, toujours à guichets fermés. Durant cette période, il élabore de grandes chansons comme "Soeur âme", "Locomotive d'or" ou "Victor", accompagné d'un montage audiovisuel. Puis ce sera "Montparis", évocation politique de la capitale française.

En 1974, il crée les éditions du Chiffre Neuf, dorénavant propriétaire de tous ses textes et mélodies à partir de cette date. A l'automne, il investit l'Olympia durant cinq semaines en compagnie du guitariste brésilien Baden Powell avec lequel il va tourner en 1975, puis avec Tania Maria, autre artiste brésilienne en 76 et enfin avec le duo des Etoiles.

Jazz

Claude Nougaro propose aussi en 76, un nouvel album, "Femmes et famine", son premier disque chez Barclay. En février de l'année suivante, il crée à l'Olympia "Victor" et "Plume d'Ange" avec Maurice Vander et d'autres musiciens, spectacle complété par des projections de diapositives à partir de toiles du jeune peintre Daniel Estrade qu'il a pris sous son aile depuis 72.

Le Prix Spécial de la chanson française de l'Académie du disque lui est décerné en 78 pour "Tu verras". Inlassable, il triomphe à nouveau à l'Olympia en 79, puis part en tournée. Sur sa lancée, il sort un nouvel album, "Assez". En 80, Maurice Vander va former son propre groupe comme Eddy Louiss l'avait fait quelques temps auparavant. Le chanteur recrute alors de nouveaux talents toujours issus du jazz : l'accordéoniste Richard Galliano et le batteur italien Aldo Romano, etc. C'est le début d'une grande formation. En 81, il sort un album intitulé "Chansons nettes", puis début 82, il tente une nouvelle expérience en se produisant dans un célèbre club de jazz parisien, le New Morning. Cela ne l'empêche pas de partir en tournée pendant environ trois ans en passant par Paris en 83, pour dix jours au Palais des Sports à guichets fermés.

Au printemps 84, c'est l'apparition d'une nouvelle formation plus petite et moins électrique, avec le retour de Maurice Vander et l'arrivée de Pierre Michelot à la contrebasse et Bernard Lubat à la batterie. Au cours de cette période de mutation, il y a aussi la rencontre déterminante avec Hélène qui sera sa troisième épouse et dont il dit que c'est "la femme de sa mort".

Deux albums "Bleu Blanc Blues" en 85 et "Nougaro sur scène" en 86, plus de 300 concerts avec son trio pourraient laisser penser que tout va bien pour l'artiste. Pourtant, le chiffre de vente de ses disques est jugé insuffisant par sa maison de disques Barclay qui décide de se séparer de lui.

Rock

Cette rupture constitue un véritable électrochoc pour Claude Nougaro. Il décide de vendre son appartement parisien et part à New York pour tenter de trouver une nouvelle voie. Il rencontre un jeune surdoué des claviers, Philippe Saisse. Ensemble, ils vont sortir "Nougayork", album mâtiné de funk et de rock qui propulsera Nougaro dans une nouvelle ère.

Disque d'or avant même sa sortie puisque 100.000 exemplaires sont précommandés par les disquaires, la chanson qui lui donne son titre est un grand succès. Cet album lui permet de toucher un public beaucoup plus jeune. Dans la foulée, il sort un autre album américain "Pacifique", un peu moins abouti que le précédent mais qui renferme quand même le tube "Vive l'Alexandrin".

Fort de son nouveau succès, il décroche même les Victoires de la Musique du meilleur artiste et du meilleur album pour l'année 88. Après un Olympia en février 89, il se produit dans la grande salle du Zénith (6000 places) en avril et part en tournée avec une formation américaine.

Puis c'est le retour aux sources avec Maurice Vander, formule voix et accompagnement d'un piano solo. En 91, sort chez Philips le disque "Une voix Dix doigts". L'année suivante, c'est l'Olympia pour trois semaines de concerts puis une tournée de 220 dates.

Après cette parenthèse intimiste, Claude Nougaro sort un nouvel album en 93,"Chansongs" pour lequel il s'est assuré les services de musiciens hors pairs : Maurice Vander évidemment, le violoniste Didier Lockwood, Richard Galliano ou le zaïrois Ray Lema. Entre rap et jazz, musique irlandaise et tango, Claude Nougaro propose un tour du monde musical qui finalement, donne une nouvelle couleur à ses chansons.

Swing

En avril 94, il se marie avec sa compagne Hélène et retourne à l'Olympia en novembre.

Après une grave opération du coeur en avril 95 et un long repos dans sa maison du sud de la France, il doit cesser toute activité. Il revient en 1997 à l'âge de 68 ans avec un nouveau disque "L'Enfant phare", une chanson-titre que lui a inspiré la fanfare dirigée par son ami Eddy Louiss. Toujours aussi "swing", Claude Nougaro compose une musique pleine d'énergie et écrit des paroles où les mots se jouent les uns des autres. Il est un "motsicien" comme lui-même se définit.

Pendant plus de deux semaines du 1er au 19 octobre 97, il se produit sur la scène du Casino de Paris. Ses problèmes de santé n'ont en aucun cas ôté sa jeunesse et son enthousiasme au chanteur. Entouré d'une formation d'excellents musiciens dont le fidèle Maurice Vander au piano et quelques jeunes issus du groupe de Didier Lockwood, Nougaro habille une nouvelle fois son répertoire d'un jazz élégant entre swing et douceur.

A la fin de l'été 98, Claude Nougaro donne un concert lors du festival de théâtre de Ramatuelle. Il présente ainsi les nouvelles chansons qu'il a enregistré en public quelques semaines plus tôt à Toulouse au bord de la Garonne. Un album live, retraçant cette soirée, sort le 21 septembre. La tournée se prolonge jusqu'en janvier 99 avec un passage au Palais des Congrès en octobre pour un spectacle très jazz.

A l'issue de cette série de concerts, Nougaro rencontre le jeune arrangeur Yvan Cassar que les stars de la chanson française s'arrachent. Le chanteur lui confie ses textes et mélodies. Pendant six mois, les deux hommes vont se retrouver dans un home studio et concocter ce qui devient "Embarquement immédiat", album de l'an 2000 aux sonorités très jazzy (participation d'un big band comme dans "Jet set") mais aussi africaines ("Bozambo") ou celtes, etc. Les chansons légères ("les Bas") côtoient des chansons graves ("la Vie en noir") donnant ainsi une image assez fidèle de l'esprit de Nougaro. De son propre aveu, l'artiste livre là les derniers titres originaux de sa carrière.

Tout au long de l'année 2001, les deux hommes entourés d'une équipe de musiciens tournent à travers la France. On les voit entre autres en juin au théâtre des Champs-Elysées à Paris et aux Vieilles Charrues en juillet.

En 2002, Nougaro se consacre au verbe et tourne avec un spectacle "parlé" autour de ses textes qu'il nomme "les Fables de ma Fontaine". Le spectacle est immortalisé dans un DVD enregistré en mai 2002 aux Bouffes du Nord de Paris. En juin 2003, attendu au 1er festival du Verbe organisé par Dick Annegarn dans la région de Toulouse, le chanteur décline l'invitation pour raisons de santé.

Blue(s)

Son site internet annonce cependant un nouvel album prévu pour mars 2004 sur le label prestigieux "Blue Note". Il commence l'enregistrement avec son ami le batteur André Ceccarelli mais sa santé se dégrade assez vite au fil des mois. Hospitalisé à Paris début 2004, il demande à retourner à son domicile où il meurt le 4 mars 2004. La nouvelle de sa disparition est source d'une grande émotion à Toulouse. Les témoignages d'artistes ou de personnalités diverses affluent. Une messe est célébrée à Notre-Dame de Paris le 8 mars 2004 et les obsèques du chanteur sont organisées à Toulouse le 10 mars, dans cette ville qui demeure le symbole de sa vie et de son oeuvre. Ses cendres sont dispersées dans la Garonne.

À la fin de l'année, le label américain Blue Note sort enfin "La Note bleue", un album très jazz qui contient les derniers enregistrements de Claude Nougaro. Parallèlement, "L'Intégrale studio", un coffret de quatorze CD regroupant 239 chansons, est mis en vente et tente de retracer la carrière de l'artiste depuis ses premiers pas discographiques en 1959 jusqu'aux années 2000.

Decembre 2004

© RFI Musique

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Sam 27 Déc - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Mar 15 Avr - 19:35

A bout de souffle

Paroles: Claude Nougaro.

Musique: Dave Brubeck 1965
Titre original: "Blue rondo a la Turk"


Citation :
note: Nougaro met des paroles sur le morceau de Dave Brubeck, lui-même inspiré de la sonate pour piano n°11 de Mozart.


Quand j'ai rouvert les yeux
Tout était sombre dans la chambre
J'entendais quelque part comme une sonnerie
J'ai voulu bouger...
Aïe la douleur dans l'épaule droite tout à coup
Me coupa le souffle
Une peur affreuse m'envahit
Et mon corps se couvrit de sueur
Toute ma mémoire me revint
Le hold-up, la fuite, les copains
Qui se font descendre...
J'suis blessé, mais je fonce et j'ai l'fric
Je glissai la main sous l'oreiller
La mallette pleine de billets
Etait là, bien sage... deux cents briques !...
Somme toute ça pouvait aller
Mon esprit se mit à cavaler
Sûre était ma planque chez Suzy
Et bientôt à nous deux la belle vie
Les palaces, le soleil, la mer bleue, toute la vie...
Une radio s'est mise à déverser
Un air de piano à tout casser
Je connaissais ce truc
C'était le Blue Rondo à la Turk
Dave Brubeck jouait comme un fou
Aussi vite que moi mettant les bouts
Soudain, la sonnerie du téléphone
Mon cœur fit un bond
Je pris le récepteur
"Allô !, c'est Suzy, ça fait deux fois que j'appelle
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Y a un car de flics au coin de la rue
Je restai sans voix, j'étais foutu
- Il faut que tu files, me dit-elle
Descends pas, sauve-toi par les toits"
Bon Dieu d'bon Dieu, bon Dieu d'bon Dieu
Encore les flics, vite le fric
Et puis l'escalier de service
Quatre à quatre
Un vasistas était ouvert sur les étoiles
Et me revoilà faisant la malle
Parmi les antennes de télé
Ce pognon, je ne l'aurai pas volé
Trente mètres plus bas dans la rue
Du Colisée c'était la cohue
J'en peux plus, j'en peux plus...
J'ai couru comme dans un rêve le long des cheminées
Haletant, la mallette à la main, je vacillais...
Sur un toit s'amorçait un escalier d'incendie
S'enfonçant tout au fond d'une cour
Je descendis jusqu'en bas
Et me voici à trois pas d'une sortie sur la rue
Quelle rue, je ne le savais plus mais tant pis
Je suis sorti et tout de suite je les ai vus
Quatre flics au bout de la rue
Pas de panique, j'ai reconnu le bar du Living, j'y suis entré...

La boîte était pleine comme un œuf
Deux ou trois jazzmen faisaient le bœuf
Je brûlais de fièvre, je voyais
Les murs, les bouteilles qui tournaient
Puis quelqu'un m'a saisi par le bras
J'me retournai, Suzy était là
Toute pâle elle me souriait
De nouveau le soleil a brillé
Dans un souffle elle me dit
- Viens, j'ai la voiture tout près d'ici
Nous sommes sortis mais devant moi
Un poulet a crié "Ne bouge pas !"
Avec la mallette je l'ai frappé
Alors le coup de feu a claqué
Me clouant sur place
Oh Suzy, t'en fais pas
Je te suis, on y va
Les palaces, le soleil, la mer bleue
Toute la vie, toute la vie
Toute la vie...

http://www.paroles.net

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Mar 15 Avr - 19:49

Tu verras

Citation :
Paroles: Chico Buarque de Hollanda, Fr : Claude Nougaro. Musique: Chico Buarque de Hollanda 1976
Titre original: ""O que sera" - A flor da terra"
© Cara Nova Editorial / Editions Arlequim

Ah, tu verras, tu verras
Tout recommencera, tu verras, tu verras
L'amour c'est fait pour ça, tu verras, tu verras
Je ferai plus le con, j'apprendrai ma leçon
Sur le bout de tes doigts, tu verras, tu verras
Tu l'auras, ta maison avec des tuiles bleues
Des croisées d'hortensias, des palmiers plein les cieux
Des hivers crépitants, près du chat angora
Et je m'endormirai, tu verras, tu verras
Le devoir accompli, couché tout contre toi
Avec dans mes greniers, mes caves et mes toits
Tous les rêves du monde

Ah, tu verras, tu verras
Tout recommencera, tu verras, tu verras
La vie, c'est fait pour ça, tu verras, tu verras
Tu verras mon stylo emplumé de soleil
Neiger sur le papier l'archange du réveil
Je me réveillerai, tu verras, tu verras
Tout rayé de soleil, ah, le joli forçat!
Et j'irai réveiller le bonheur dans ses draps
Je crèv'rai son sommeil, tu verras, tu verras
Je crèv'rai le sommier, tu verras, tu verras
En t'inventant l'amour dans le cœur de mes bras
Jusqu'au matin du monde

Ah, tu verras, tu verras
Tout recommencera, tu verras, tu verras
Le diable est fait pour ça, tu verras, tu verras
Je ferai le voyou, tu verras, tu verras
Je boirai comme un trou et qui vivra mourra
Tu me ramasseras dans tes yeux de rosée
Et je t'insulterai dans du verre brisé
Je serai fou furieux, tu verras, tu verras
Contre toi, contre tous, et surtout contre moi
La porte de mon cœur grondera, sautera
Car la poudre et la foudre, c'est fait pour que les rats
Envahissent le monde

Ah, tu verras, tu verras
Tout recommencera, tu verras, tu verras
Mozart est fait pour ça, tu verras, entendras
Tu verras notre enfant étoilé de sueur
S'endormir gentiment à l'ombre de ses sœurs
Et revenir vers nous scintillant de vigueur
Tu verras mon ami dans les os de mes bras
Craquer du fin bonheur de se sentir aidé
Tu me verras, chérie, allumer des clartés
Et tu verras tous ceux qu'on croyait décédés
Reprendre souffle et vie dans la chair de ma voix
Jusqu'à la fin des mondes

Ah, tu verras, tu verras


http://www.paroles.net

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Mar 15 Avr - 19:53

Cécile, ma fille

Citation :
Paroles: Claude Nougaro. Musique: Jacques Datin 1963
© Edition du Chiffre Neuf


Elle voulait un enfant
Moi je n'en voulais pas
Mais il lui fut pourtant facile
Avec ses arguments
De te faire un papa
Cécile, ma fille

Quand son ventre fut rond
En riant aux éclats
Elle me dit: "Allons, jubile
Ce sera un garçon"
Et te voilà
Cécile, ma fille

Et te voilà et me voici, moi
Moi, j'ai trente ans, toi, six mois
On est nez à nez, les yeux dans les yeux
Quel est le plus étonné des deux?

Bien avant que je t'aie
De fill's j'en avais eues
Jouant mon cœur à... face ou pile
De la brune gagnée
A la blonde perdue
Cécile, ma fille

Et je sais que bientô"t
Toi aussi tu auras
Des idé,es et puis des idylles
Des mots doux sur tes hauts
Et des mains sur tes bas
Cécile, ma fille

Moi, je t'attendrai toute la nuit
T'entendrai rentrer sans bruit
Mais au matin c'est moi qui rougirai
Devant tes yeux plus clairs que jamais

Que toujours on te touche
Comme moi maintenant
Comme mon souffle sur tes cils
Mon baiser sur ta bouche
Dans ton sommeil d'enfant
Cé,cile, ma fille
Cécile

http://www.paroles.net -

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Mar 15 Avr - 20:09

Mademoiselle Maman


Citation :
Année : 2000
Label : EMI
Claude Nougaro - Embarquement Immediat Ce titre est extrait de l'album Embarquement Immediat


Permettez mademoiselle
Que je vous offre mon bras
Dans ces colonies rebelles
Mon bras n'a rien d'un cobra

Permettez mademoiselle
Tout en vous prenant le bras
Que je tienne votre ombrelle
Auréole de vos pas

Ecoutez mademoiselle
Car ma voix ne triche pas
Comme je vous sais pucelle
Je vous offre mon bras droit

Au miroir de vos prunelles
Je me vois comme un géant
Pour le sel de votre aisselle
J'ai traversé l'océan


C'est ainsi que papa parlait à maman
Mademoiselle
Mademoiselle maman
Mademoiselle maman
Bien sûr
Je n'étais pas né
Pourtant, je l'assure
C'est tout comme si j'y étais
J'ai tout écouté
J'ai tout écouté

Permettez mademoiselle
De vous demander la main
Oui, c'est un peu tôt mais celle
Que je veux c'est vous certain

J'ai pris tant de caravelles
Traversé tant de cargos
J'ai dans la gorge un oiseau
Qui ne vit que pour vos ailes

refrain

Lorsque maman a souri
Je me suis fait tout petit
Et quand ils firent l'amour
J'ai fermé les yeux, j'ai fait le sourd

solo de clarinette

Lorsque maman a souri
Je me suis fait tout petit
Et quand ils firent l'amour
J'ai fermé les yeux, j'ai fait le sourd

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Mar 15 Avr - 20:16

"Mademoiselle Maman" est l'une de mes chansons préférées de Claude Nougaro !

Avec cette chanson Claude évoque avec tendresse mais aussi avec beaucoup d'humour et de pudeur, la rencontre entre son papa et sa maman ! flower

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Mar 15 Avr - 23:30

J'aime Claude Nougaro!Grâce à Toi,j'ai acheté un 1er album de lui que tu m'avais conseillé Jaco! flower Oui,j'aime sa poésie,son humour,sa tendresse!Un Artiste incontournable! :heart: Wink

Claude Nougaro

Comme une Piaf

Paroles: adapt Fr : Claude Nougaro. Musique: W.Shorter 1977
Titre original: "Beauty and the Beast"
© Editions Rondor Music France


Comme une Piaf au masculin
J'voudrais pouvoir chanter le bottin
Et vous r'muer les intestins
Comme une Piaf au masculin

Avec dans ma voix un seul mot
Comme un bec fleuri de rameaux
J'voudrais vous guérir de vos maux
Qu'enfin
Vous vous sentiez bons et beaux
Et bien
Ce s'rait là le vrai but atteint
Et mon seul butin

Sur ce plateau presque olympien
Avec mes pieds de sarrasin
J'voudrais fouler comme un raisin
Vos cœurs
Qu'en ruisselle un joli vin
Divin
A faire chanter vos lendemains
Jusqu'au matin au moins

Alors j'pourrais tirer l'rideau
Sans honte vous tourner le dos
J'vous aurais tous eus dans la peau
Sans chagrin
J'irais prendre le repos
Des saints
J'irais rejoindre ton satin
N'est-ce pas Piaf enfin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Jeu 17 Avr - 16:55

Toulouse

Claude Nougaro


Qu'il est loin mon pays, qu'il est loin
Parfois au fond de moi se raniment
L'eau verte du canal du Midi
Et la brique rouge des Minimes

O mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse

Je reprends l'avenue vers l'école
Mon cartable est bourré de coups de poing
Ici, si tu cognes, tu gagnes
Ici, même les mémés aiment la castagne

O mon païs, ô Toulouse

Un torrent de cailloux roule dans ton accent
Ta violence bouillone jusque dans tes violettes
On se traite de con à peine qu'on se traite
Il y a de l'orage dans l'air et pourtant

L'église St-Sernin illumine le soir
D'une fleur de corail que le soleil arrose
Une fleur de corail que le soleil arrose
C'est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir
C'est peut-être pour ça qu'on te dit Ville Rose

Je revois ton pavé, ô ma cité gasconne
Ton trottoir éventré sur les tuyaux du gaz
Est-ce l'Espagne en toi qui pousse un peu sa corne
Ou serait-ce dans tes tripes une bulle de jazz ?

Voici le Capitole, j'y arrête mes pas
Les tenors enrhumés tremblaient sous leurs ventouses
J'entends encore l'écho de la voix de papa
C'était en ce temps-là mon seul chanteur de blues

Aujourd'hui, tes buildings grimpent haut
A Blagnac, tes avions sont plus beaux
Si l'un me ramène sur cette ville
Pourrai-je encore y revoir ma pincée de tuiles

O mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse


Arrow http://www.youtube.com/watch?v=jU8Tg1cRZhY


Dernière édition par Nounouka le Dim 27 Juil - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Dim 20 Avr - 21:43

Amstrong

Paroles de Claude Nougaro


Citation :
Armstrong, je ne suis pas noir
Je suis blanc de peau
Quand on veut chanter l'espoir
Quel manque de pot
Oui, j'ai beau voir le ciel, l'oiseau
Rien rien rien ne luit là-haut
Les anges... zéro
Je suis blanc de peau

Armstrong, tu te fends la poire
On voit toutes tes dents
Moi, je broie plutôt du noir
Du noir en dedans
Chante pour moi, Louis, oh oui
Chante chante chante, ça tient chaud
J'ai froid, oh moi
Qui suis blanc de peau

Armstrong, la vie, quelle histoire?
C'est pas très marrant
Qu'on l'écrive blanc sur noir
Ou bien noir sur blanc
On voit surtout du rouge, du rouge
Sang, sang, sans trêve ni repos
Qu'on soit, ma foi
Noir ou blanc de peau

Armstrong, un jour, tôt ou tard
On n'est que des os
Est-ce que les tiens seront noirs?
Ce serait rigolo
Allez Louis, alléluia
Au-delà de nos oripeaux
Noir et blanc sont ressemblants
Comme deux gouttes d'eau
Oh yeay !<br><br>

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Dim 1 Juin - 22:49

Beaucoup de vent

Claude Nougaro

Ici, tu vois tout est tranquille
Ici, ça va, ça vole, ça coule
Et s'il n'y a pas les lumières de la ville
La lune, c'est pas mal comme ampoule

C'est pas mal, les étoiles, à l'aise
C'est pas rien, la terre le matin
Voir le soleil qui s'couche au creux d'une falaise
Et se lève là-bas sur un bouquet de thym

Et puis, puis surtout, bien souvent, très souvent
Y a des coups, des beaux coups, beaucoup d'vent
Dorénavant, toi qui vends, soi-disant, vends du vent
Tu feras moins le malin, l'important
Devant autant de vent

Ici, tu vois tout est sauvage
Ici, la garrigue, le rocher
Avec la vigne pour faire bon ménage
La vigne a l'esprit de clocher

Les clochers, ils ont la dégaine
De clochers d'églises mexicaines
Imperturbablement laissant tomber leurs plombes
De bronze sur les saisons et sur les tombes

Et puis, puis surtout, bien souvent, très souvent
Y a des coups, des beaux coups, beaucoup d'vent
Tour à tour vent émouvant, enivrant, déchirant
Allégresse et détresse qui s'mélangent
Vent de diable et vent d'ange

Et puis tout redeviens paisible
Tu peux sortir ton cerf-volant
Et si ton chant passe à coté d'la cible
Autant, autant en emporte le vent
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 6 Juin - 17:57

Cette chanson n'est peut-être pas la plus belle de Claude Nougaro (enfin c'est tout de même un monument de la chanson française...), mais l'artiste y a mis une partie de son âme à travers certaines paroles trés symboliques.

Il ne faut pas se tromper, Nougaro chante Toulouse sa ville natale, son Païs, ses racines, ses cailloux, son parfum, ses souvenirs, sa tendresse, mais plus que Toulouse en lui même, il touche toute une région qui se reconnait dans un certaine façon de vivre.

Je rajouterais presque que cette région, que cette ville, que cette mentalité, que cette liberté de ton, font partie intégrante de Toulouse, du moins déjà du Toulouse historique, cette ville universitaire ouverte du moyen age, en avance sur son temps, de cette ville dans laquelle j'ai eu le plaisir de vivre pendant 7 ans et qui m'a énormément touché, de ce Toulouse ou je me sens chez moi...

Mais bien sur, ces racines, celles de Nougaro émergent délicieusement, quand à la mélodie, ce mélange de cordes, de piano, de sonorités si flamboyantes représente une sorte d'hymne dédié à cette magnifique ville, à ses habitants et à leur façon de vivre si entière, si expressive, si proche de la terre, si ouverte à l'art et aux nouveautés, une mentalité ouverte au monde, un art de vivre si Toulousain...

Cette chanson me touche au plus profond de mon âme, pour de nombreuses raisons évoquées ci-dessus, mais surtout parce qu'à Travers cette chanson, Nougaro nous rappelle à nous les gens du sud, à tous ceux des villages, à tous ceux qui possèdent la chance d'avoir des racines, que l'appel du PAÎS est quelque chose de très important, que nous l'avons en nous, et surtout que nous le ressentons très fortement, lorsque nous revenons d'un voyage lointain.

Cet appel de la terre, nous rappelle bien souvent notre enfance, nos parents, nos amis, nos mémées et nos pépés, les traditions, les réunions de famille, une autre façon de vivre, nos joies......

O Toulouse !

Toulouse

Claude Nougaro

Qu'il est loin mon pays, qu'il est loin
Parfois au fond de moi se raniment
L'eau verte du canal du Midi
Et la brique rouge des Minimes

O mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse

Je reprends l'avenue vers l'école
Mon cartable est bourré de coups de poing
Ici, si tu cognes, tu gagnes
Ici, même les mémés aiment la castagne

O mon païs, ô Toulouse

Un torrent de cailloux roule dans ton accent
Ta violence bouillone jusque dans tes violettes
On se traite de con à peine qu'on se traite
Il y a de l'orage dans l'air et pourtant

L'église St-Sernin illumine le soir
D'une fleur de corail que le soleil arrose
Une fleur de corail que le soleil arrose
C'est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir
C'est peut-être pour ça qu'on te dit Ville Rose

Je revois ton pavé, ô ma cité gasconne
Ton trottoir éventré sur les tuyaux du gaz
Est-ce l'Espagne en toi qui pousse un peu sa corne
Ou serait-ce dans tes tripes une bulle de jazz ?

Voici le Capitole, j'y arrête mes pas
Les tenors enrhumés tremblaient sous leurs ventouses
J'entends encore l'écho de la voix de papa
C'était en ce temps-là mon seul chanteur de blues

Aujourd'hui, tes buildings grimpent haut
A Blagnac, tes avions sont plus beaux
Si l'un me ramène sur cette ville
Pourrai-je encore y revoir ma pincée de tuiles

O mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Dim 27 Juil - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Dim 27 Juil - 21:50

http://www.youtube.com/watch?v=jU8Tg1cRZhY Arrow TOULOUSE flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Dim 27 Juil - 22:02

Souvenir! :D

Claude Nougaro

Bras dessus bras dessous

Paroles: Claude Nougaro. Musique: J.M. Ecay 1997
© Edition du Chiffre Neuf


Viens on sort bras dessus bras dessous
Tu m'aimes encore et moi par dessus tout
On sort, le temps est doux, pas besoin de pardessus
On s'habille bras dessous bras dessus

Viens on va flâner le long des rues
Au gré des pas en savoir un peu plus
Savoir encore une fois ce qu'on a toujours su
Qu'on est bien bras dessous dessus

On dirait que les passants se font moins d'mauvais sang
Y en a même qui s'enlacent tout comme nous
C'est délassant d'aller d'enlaçant
Bras dessus bras dessous

Les vitrines ont beau nous faire de l'œil
On passe à l'as, on se balade à l'œil
Avec ta compagnie on décolle pour pas un sou
C'est plein ciel, bras dessus dessous

Tiens, une goutte, il va pleuvoir
Tant pis pour nos liquettes
Tu aimes la pluie sur les boulevards
Quand elle fait des claquettes

Les claquettes ça me rappelle ce mec
Un Gene Kelly qui buvait plutôt sec
Eh bien moi qui ne bois que du Vichy Célestin
J'ai trouvé une musique en chemin

Ah ! c'est pas mal, ce sera une ballade qui raconte une balade

On dirait que les passants se font moins d'mauvais sang
Y en a même qui s'enlacent tout comme nous
C'est délassant d'aller s'enlaçant
Bras dessus bras dessous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Sam 25 Oct - 23:03

Beaucoup de vent
Claude Nougaro


Ici, tu vois tout est tranquille
Ici, ça va, ça vole, ça coule
Et s'il n'y a pas les lumières de la ville
La lune, c'est pas mal comme ampoule

C'est pas mal, les étoiles, à l'aise
C'est pas rien, la terre le matin
Voir le soleil qui s'couche au creux d'une falaise
Et se lève là-bas sur un bouquet de thym

Et puis, puis surtout, bien souvent, très souvent
Y a des coups, des beaux coups, beaucoup d'vent
Dorénavant, toi qui vends, soi-disant, vends du vent
Tu feras moins le malin, l'important
Devant autant de vent

Ici, tu vois tout est sauvage
Ici, la garrigue, le rocher
Avec la vigne pour faire bon ménage
La vigne a l'esprit de clocher

Les clochers, ils ont la dégaine
De clochers d'églises mexicaines
Imperturbablement laissant tomber leurs plombes
De bronze sur les saisons et sur les tombes

Et puis, puis surtout, bien souvent, très souvent
Y a des coups, des beaux coups, beaucoup d'vent
Tour à tour vent émouvant, enivrant, déchirant
Allégresse et détresse qui s'mélangent
Vent de diable et vent d'ange

Et puis tout redeviens paisible
Tu peux sortir ton cerf-volant
Et si ton chant passe à coté d'la cible
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Dim 14 Déc - 13:36

Je vous mets Nougayork, ce n'est pas Nougaro qui l'interprète malheureusement, je n'ai pas trouvé sur "you tube" de vidéos du Toulousain, mais le rythme de la mélodie est vraiment sublime !

C'est tout de même un concert en Hommage au plus grand French Jazzman ! Régalez-vous !


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Dim 14 Déc - 13:40

Grâce à Nounouka :

Nougayork de Claude Nougaro


Dès l'aérogare
J'ai senti le choc
Un souffle barbare
Un remous herd-rock
Dès l'aérogare
J'ai changé d'époque
Come on! Ça démarre
Sur les starting-blocks

Gare gare gare
Là c'est du mastoc
C'est pas du Ronsard
C'est de l'amerloc
Sera-ce la bagarre
Ok j'suis ad hoc
J'aurai l'gros cigare
En or, les pare-chocs

Dès l'aérogare
J'ai senti le choc
Faur rentrer dare-dare
Dans la ligne de coke
Un nouveau départ
Solide comme un roc
Une pluie d'dollars
Ici Nougayork

Ici superstar
J'suis gonflé à bloc
C'est l'enfance de l'art
C'est l'œuf à la coque

A moins qu'un lascar
Au détour d'un block
Et sans crier gare
Me découpe le lard

Façon jambon d'York


J'ai trouvé cela sur dailymotion Arrow




_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 19 Déc - 19:37

Commentaires en ligne sur Amazone.fr :

Au théatre des Champs-Elysées - Version intégrale du Concert de Claude Nougaro - Audio 2001

le grand claude


Citation :
8 mars 2004
Par Pressnitzer (toulouse France)

Il est vain et vaniteux de vouloir noter un disque de Nougaro maintenant qu'il vient de nous quitter et que dans la forêt de la chanson le plus grand chêne s'est abattu. Lui n'aimait pas les chanteurs formatés et jetables et surtout sans souci ni des mots ni des rythmes.

Claude des mots, comme un volcan, il en avait plein la gueule et, de sa voix de baryton, il faisait s'émouvoir les rythmes même du ventre de la terre. Reprenant énergie dans sa ville natale pour mieux s’envoler, il était autant nègre, brésilien, que toulousain.

Pourquoi simplement recommander ce disque plutôt qu’un autre tout autant magique ?
Parce que la joie charnelle de Claude pour faire vibrer les mots, sa façon de balancer les Musiques comme houle de mer se magnifier surtout en concert. La scène était son ring, son arène, et malgré son trac fou c’est là que la belle lumière nous éclaboussait
.

Ce récital aux champs élysées est aussi la dernière occasion d’entendre une grande partie de ses dernières créations d’ « Embarquement immédiat » fruit de la rencontre avec Yvan Cassar, extraordinaire orchestrateur et qui fera toutes les tournées ultimes avec Claude au détriment de ses projets personnels.
La reprise de quelques morceaux de légende ajoute à ce disque le label de meilleure anthologie actuelle de Claude. Non pas une stèle mais un moment de joie à partager avec celui qui ;avait dit « dansez sur moi le jour de mes funérailles »
Merci Claude

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 19 Déc - 23:29

http://www.nougaro.com/

Le dernier Album de Claude Nougaro Fut :

La Note Bleue !

Cet album enregistré par Yvan Cassar fut commencé quelques mois avant le décés de Claude Nougaro, la suite malheureusement fut tragique pour l'artiste Toulousain, mais ses amis Musiciens sous la direction d'Yvan Cassar décidèrent malgré tout de finir l'album.

Ainsi l'Album "la Note Bleue" fut fini quelques mois aprés le départ de Claude Nougaro et devint ainsi son Album postume.

L'une des chansons phares de cet Opus se prénomme "La Fleur Bleue", ce fut l'une des dernières chansons écrites par le poète Toulousain :

Fleur Bleue - Auteur Claude Nougaro Album : La Note Bleue - Année : 2004 - Label : EMI

La fleur bleue rougit de honte
Que se passe-t-il dans son pistil ?
Frêle fleur bleue, elle est prompte
A se parfumer d'exil
Sur la terre, trop de trombes
Encore se battre, encore souffrir
Encore un pétale qui tombe
La fleur bleue veut plus fleurir

Baladons-nous encore un peu
Il se pourrait que dans ce champ
Parmi tant de chardons méchants
Elle se cache comme elle peut

La fleur bleue à peine éclose
Voyait du rose dans la vie
Son roman à l'eau de rose est décidément flétri
L'innocence n'est plus de mise
Les illusions de pureté
Ont bouclé toutes leurs valises
La fleur bleue s'y est jetée
C'est une loi de la nature
A l'envers de l'ange, le démon
Ils ne battent plus les coeurs purs
De Jean-Roger Caussimon

Baladons-nous encore un peu
A travers les chardons ardents
Encore un pas, serrons les dents
Elle attend peut-être nos yeux

Comme un musicien attend
Face au fin fond, fin fond des cieux
Face au désert de son chant
La Blue note, la Note bleue ...

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Sam 21 Fév - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 19 Déc - 23:32

Merci Jaco!Très belle chanson de Nougaro,toujours pleine de poésie! sunny
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 26 Déc - 19:12

Sur le net j'ai trouvé un filon, je vais donc vous inonder de vers et de rimes de ce noyer de la chanson française que fut Claude Nougaro !

Ecologiste avant l'heure, le poète toulousain possèdait cette qualité de chanter de très divers sujets, parfois tendre, parfois rieur ou moqueur, cet humaniste jongleur de mots et surtout fine plume savait aussi se montrer sérieux... et alors sa poèsie devenait prophétie !


Assez ! Claude Nougaro

Il serait temps que l'homme s'aime
depuis qu'il sème son malheur
Il serait temps que l'homme s'aime
Il serait temps, il serait l'heure
Il serait temps que l'homme meure
avec un matin dans le cœur
Il serait temps que l'homme pleure
le diamant des jours meilleurs

Assez! Assez!
crient les gorilles, les cétacés
Arrêtez votre humanerie
Assez! Assez!
crient le désert et les glaciers,
crient les épines hérissées,
déclouez votre Jésus-Christ
Assez!
Suffit.

Il serait temps que l'homme règne
sur le grand vitrail de son front
depuis les siècles noirs qu'il saigne
dans les barbelés de ses fronts
Il serait temps que l'homme arrive
sans l'ombre avec lui de la peur
et dans sa bouche la salive
de son appétit de terreur

Assez! Assez!
crie le ruisseau dans la prairie,
crie le granit, crie le cabri
Assez! Assez!
crie la petite fille en flamme
dans son dimanche de napalm
Eteignez-moi je vous en prie
Assez!
Suffit.

Que l'homme s'aime c'est peu dire
mais c'est là mon pauvre labeur
je le dis à vos poêles à frire
moi le petit soldat de beurre
que l'homme s'aime c'est ne dire
qu'une parole rebattue
et sur ma dérisoire lyre
voyez, déjà, elle s'est tue...

Mais voici que dans le silence
s'élève encore l'immense cri
Délivrez-vous de vos démences
crie l'éléphant, crie le cricri,
crient le sel, le cristal, le riz,
crient les forêts, le colibri,
les clématites et les pensées,
le chien jeté dans le fossé,
la colombe cadenassée...
Entendez-le ce cri immense,
Ce cri, ce rejet, cette transe
Expatriez votre souffrance
crient les sépulcres et les nids
Assez! Assez!
Fini.

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 26 Déc - 19:27

Tout le monde connait la chanson "Toulouse", certains connaissent "Nougayork", mais Nougaro ne serait pas Nougaro s'il n'avait pas écrit de chansons sur Paris, et pourtant celles-ci sont quasiment inconnues, voici donc :

Montparis Claude Nougaro

A Lutèce voguant aux aurores de nacre
Clocher, sonne là-haut la cloche des patries
A la cité des rois, des croix, des gueux, des sacres
Que retentisse encore le glas gras des tueries
A la ville lumière éteinte en simulacres
Fous-nous le gros bourdon, beffroi du capital
Carillons sonnez tous à cette capitale
Que la guerre épargna et que la paix massacre

Ton Pastis, je le bois dans tes pluies
Montparis
Ton azur, je m'y noie autour de mes nuits
Montparis
Jusque dans tes rats, tu sais que tu m'auras
Montparis
J'te promets, chiche que dans tes îles
J'vais te faire un Brésil
Parie!
L'aile de tes ponts inonde mon front
D'une encre d'esprit
Montparis
Même quand le Pont-Neuf, pauvre Ravaillac
Descend Henri IV
J'aime ta chanson sur tes cents mille scènes
Montparis
Je t'aimerai avant que j'exhale
Ma dernière halle
Parie

De mon sud suant son soleil noir,
Tu m'aspirais, Paname
Auberge étoilée où s'attablaient
Les affamés de flammes
Port étincelant, où débarquaient
Tous les marins de l'âme,
J'accourus vers toi, Paris!

Mes souliers sont en cuir de chaussette
Mes chaussette sont en laine de pieds nus
Mais c'était pour mieux déguster
Et tâter et têter
Ta peau Esie
Car, bien sûr, je cherchais les poètes
C'est-à-dire ceux qui baisent avec les nues
Et c'était ici que le grand vent de l'invention
Faisait valser les têtes
Paris

Jérusalem de l'intelligence
Doux murmure des jubilations
Je t'en prie
Oh je t'en prie, oui je t'en prie
Toi qui fus un grain de beauté du monde
Sois grain de bonté du monde
Parie
Au nom de tous ceux qui vivent
Dans le sandwich de tes rives
Ceux qui t'aiment et te salivent
Sans les mots pour qu'on l'écrive,
Les Quasimodos qui claquent
Dans tes flics et dans tes flaques
Sonneront des cloches de Tour Eiffel...

A Lutèce voguant aux aurores de nacre
Clocher, sonne là-haut la cloche des patries
A la cité des rois, des croix, des gueux, des sacres
Que retentisse encore le glas gras des tueries
A la ville lumière éteinte en simulacres
Fous-nous le gros bourdon, beffroi du capital
Carillons sonnez tous à cette capitale
Que la guerre épargna et que la paix massacre

Vieille dame
elle gravit
l'escalier
en hissant
son mouron
vers son île
canari...

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 26 Déc - 19:47

Et voilà la 2eme :

Claude Nougaro

PARIS MAI



Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris
Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris
Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris

Le casque des pavés ne bouge plus d'un cil
La Seine de nouveau ruisselle d'eau bénite
Le vent a dispersé les cendres de Bendit
Et chacun est rentré chez son automobile
J'ai retrouvé mon pas sur le glabre bitume
Mon pas d'oiseau forçat enchaîné à sa plume
Et piochant l'évasion d'un rossignol titan
Capable d'assurer le sacre du printemps

Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris

Ces temps-ci je l'avoue j'ai la gorge un peu acre
Le sacre du printemps sonne comme un massacre
Mais chaque jour qui vient embellira mon cri
Il se peut que je couve un Igor Stravinski

Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris
Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris

Et je te prends Paris dans mes bras pleins de zèle
Sur ma poitrine je presse tes pierreries
Je dépose l'aurore sur tes tuileries
Comme roses sur le lit d'une demoiselle
Je survole à midi tes six millions de types
Ta vie à ras-le-bol me file au ras des tripes
J'avale tes quartiers aux couleurs de pigeon
Intelligence blanche et grise religion

Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris

Je repère en passant Hugo dans la Sorbonne
Et l'odeur d'eau-de-vie de la vieille bonbonne
Aux lisières du soir, mi-manne, mi-mendiant
Je plonge vers un pont où penche un étudiant

Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris
Mai, Paris

Le jeune homme harassé déchirait ses cheveux
Le jeune homme hérissé arrachait sa chemise
Camarade ma peau est-elle encore de mise
Et dedans, mon coeur seul, ne fait-il pas vieux jeu
Avec ma belle amie quand nous dansons ensemble
Est-ce nous qui dansons ou la terre qui tremble?
Je ne veux plus cracher dans la gueule à papa
Je voudrais savoir si l'homme a raison ou pas
Si je dois endosser cette guérite étroite
Avec sa manche gauche, avec sa manche droite
Ses pâles oraisons, ses hymnes cramoisis
La passion du futur, sa chronique amnésie

Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris
Mai, Paris

C'est ainsi que parlait sans un mot ce jeune homme
Entre le fleuve ancien et le fleuve nouveau
Où les hommes noyés nagent dans leurs autos
C'est ainsi, sans un mot, que parlait ce jeune homme
Et moi l'oiseau forçat casseur d'amère croûte
Vers mon ciel du dedans j'ai replongé ma route
Le long tunnel grondant sur le dos de ses murs
Aspiré tout au bout par un goulot d'azur
Là-bas brillent la paix, la rencontre des pôles
Et l'épée du printemps qui sacre notre épaule
Gazouillez les pinsons à soulever le jour
Et nous autres grinçons, pont-levis de l'amour

Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris
Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris
Mai, mai, mai, Paris mai, mai, mai, mai, Paris

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 26 Déc - 20:15

La plus connue,
L’hymne Toulousain,
Le Païs vénéré des sudistes du sud-ouest,
L’émotion à son comble,
En concert les fans sifflaient
Comme s'ils étaient autour d'un ring de boxe,
Ils attendaient le moment crucial,
L’instant ou le boxeur,
Non ! L’artiste,
Non ! Le Toulousain
Allait enfin chanter,
Non ! Interpréter
Non ! Glorifier
Le Païs ! ! !


O TOULOUSE





O Toulouse

Qu'il est loin mon pays, qu'il est loin
Parfois au fond de moi se raniment
L'eau verte du canal du Midi
Et la brique rouge des Minimes

O mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse

Je reprends l'avenue vers l'école
Mon cartable est bourré de coups de poing
Ici, si tu cognes, tu gagnes
Ici, même les mémés aiment la castagne

O mon païs, ô Toulouse

Un torrent de cailloux roule dans ton accent
Ta violence bouillone jusque dans tes violettes
On se traite de con à peine qu'on se traite
Il y a de l'orage dans l'air et pourtant

L'église St-Sernin illumine le soir
D'une fleur de corail que le soleil arrose
Une fleur de corail que le soleil arrose
C'est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir
C'est peut-être pour ça qu'on te dit Ville Rose

Je revois ton pavé, ô ma cité gasconne
Ton trottoir éventré sur les tuyaux du gaz
Est-ce l'Espagne en toi qui pousse un peu sa corne
Ou serait-ce dans tes tripes une bulle de jazz ?

Voici le Capitole, j'y arrête mes pas
Les tenors enrhumés tremblaient sous leurs ventouses
J'entends encore l'écho de la voix de papa
C'était en ce temps-là mon seul chanteur de blues

Aujourd'hui, tes buildings grimpent haut
A Blagnac, tes avions sont plus beaux
Si l'un me ramène sur cette ville
Pourrai-je encore y revoir ma pincée de tuiles

O mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse


C. Nougaro

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Ven 26 Déc - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Ven 26 Déc - 22:02

Je ne connais pas d'abjectifs, je ne connais pas de mots plus forts, plus puissants, plus élogieux pour décrire la beauté de ce texte, que celui de SUBLIME, mais si ce mot là existait, hé bien c'est lui que je choisirai pour complimenter l'auteur de ces Mots, l'auteur de cette poèsie aux différents visages, aux divers sens, ce texte Mon Cher Claude est SUBLIMISSIME !!!

MERCI !!!

Le chant du désert - des mots...



Dans le désert de papier blanc

mes vieux chameaux de mots naviguent

croisant parfois les ossements d’un poème mort de fatigue

bédouin brûlé par l’aveuglant néant

sèche douche

je marche marche m’ensablant

un baîllon d’encre sur la bouche


...J\'ai soif, j\'ai soif


Il est des bouches oasis

toute enchantées de phrases fraîches

La mienne suce le supplice d’une langue qui se dessèche


…..J\'ai soif, j\'ai soif


Alors j’eusse bu les couplets d’une chanson fondamentale

Une chanson à l’infini d’un souffle neuf brisant ces noces

Qui nous font naître dans un ciel halluciné de becs féroces

Une chanson puisée ailleurs qu’à la litanie de nos plaintes

Mêlées aux hymnes fossoyeurs dans le poumon des guerres saintes

Une chanson calmant la soif,

de nos soifs enfin inondée

oui, qu’une pluie enfin nous coiffe d’une chevelure d’idées…

Idées dictées pour en sortir de nos mariages

et de leur divorce

de nos bourreaux et leurs martyrs,

de nos contrats et leurs entorses

de nos salams salamalecs au sommet sec de nos puissances

quand nos enfants claquent du bec

dans la patrie de l’innocence


…..J\'ai soif, j\'ai soif


Et me voici là devant vous frères humains

but de ma course

les doigts tendus comme des trous

vers la lumière d’une source,


J’ai soif, j\'ai soif...



CLAUDE NOUGARO

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Ven 26 Déc - 22:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Claude Nougaro   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Claude Nougaro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Neige par Claude Nougaro...
» Cécile - Claude Nougaro
» RIMES Claude Nougaro
» Claude Nougaro
» NOUGARO Claude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES FRANCOPHONES :: La Chanson Française à Texte, Poètique, Engagée...-
Sauter vers: