Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Ven 18 Fév - 17:28


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Ven 18 Fév - 17:53

Elle est bien palotte et amaigrie affraid Bien triste sur cette photo. confused

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Ven 18 Fév - 18:26

Je viens de faire une exception à la règle, j'ai positionné un article de Presse en lien avec "Bretonne" dans un topic qui lui est propre, uniquement pour évoquer l'article.

1) Avant d'évoquer le fond, c'est à dire, le texte, le contenu, le message de l'article, il sera aussi nécessaire d'évoquer sa forme, le choix de la photo, le style de l'auteur, sa rhétorique...etc.....

2) Libération est un journal à tendance politique de gauche, c'est un journal politiquement plutôt proche du parti socialiste, il est aussi le journal parisien des "bobos" de gauche.
D'ailleurs, je tiens à préciser que je me permets de l'évoquer, sans aucune langue de bois, dans la mesure ou j'ai toujours voté à gauche, et que je ne conçois pas une société moderne et démocratique sans une forte proportion sociale, culturelle et éducative.

Laurent Joffrin est le "patron" de Libération (plus précisément : son directeur de publication), c'est un journaliste politique très connu, qui n'a jamais hésité à égratigner avec beaucoup de convictions les personnages politiques les plus importants de notre cher pays.
Et il a à son palmarès, entre autres, nos 4 derniers présidents de la république....

Pour bien vous positionner le personnage, il faut savoir qu'il participe quotidiennement à une émission politique en forme de débat chaque matin sur la radio France Info, qu'il fut rédacteur en chef du Nouvel Observateur (hebdomadaire très connu, positionné proche du parti socialiste) et qu'il va devenir dans quelques semaines le nouveau "patron"(directeur de la rédaction....) du journal "Le monde", la référence en matière de journalisme politique et économique en France (Quotidien français de référence pendant plusieurs décennies, il est toujours le plus diffusé à l'étranger).

Donc vous l'avez compris, "passer" dans Libération ce n'est pas anodin, y avoir son portrait, c'est tout simplement être reconnu comme un personnage de niveau national par le monde du journalisme politique (et donc par des hommes d'influences et de pouvoirs).

Je vais continuer mon "analyse" en évoquant maintenant la personnalité de l'auteur de l'article, Monsieur Luc Le Vaillant, "le Portrait Maton" de Libération.
http://www.ozap.com/actu/portraitmaton-luc-vaillant-libe/94676


Citation :

Chef de rubrique à Libération, Luc Le Vaillant dirige les « Portraits » publiés en dernière page du journal.

Le 26 janvier, il donnait une conférence à l'I.U.T. de Journalisme de Tours. Une occasion d'en savoir un peu plus sur les coulisses de cette rubrique dont tout le monde parle depuis le départ de Christophe Hondelatte du 13H de France 2.

Luc Le Vaillant a 46 ans et une belle carrière à son actif : diplômé de sciences politiques, il fut membre de cabinet sous Rocard avant de prendre la direction, en 1998, des « Portraits de Libé », prenant soin, au passage, de rafler un prix Albert Londres.
Rien que ça. Pourtant, il a gardé un côté midinette et se réjouit de l'éclectisme de ses rencontres.
Cet après-midi là, il s'amuse de son dernier entretien avec Pascal Nègre, l'influent patron de maisons de disques.
Mais pas ici d'analyse sur la crise de l'industrie du disque, Levaillant parle alors plutôt de séduction et de sexualité. « Du sang, du sperme, des cendres », voilà de quoi doit être fait un bon portrait selon le journaliste, passé maître dans l'art de la formule.
Mais ce jour là, Luc Le Vaillant rend une autre visite. Il a rendez-vous avec quelques étudiants, et accessoirement avec lui-même.

Mais même quand il est le "portraituré", Le Vaillant « garde les rênes » et livre un autoportrait tout en retenue.
En délivrant ses conseils sur « l'art du portrait », le journaliste donne à ses auditeurs les questions auxquelles il veut bien répondre.
Il faut donc « parler d'argent » : lui gagne « 3 200 euros net, hors piges ».
Et parler politique : lui a voté « Jospin en 2002 ». Tout en rappelant que « ce sont ceux qui gagnent le plus d'argent qui en parlent le moins » et que « la non-réponse peut être intéressante ».

Dans l'humain, pas le chiffré

On n'en saura pas beaucoup plus sur l'homme.
Il reste mystérieux à l'image du journaliste qu'il décrit lui-même : une espèce de détective qui à coups « d'enquête de voisinage » s'imprègne de son sujet durant une semaine et de multiples entretiens : « Je passe au minimum 1H avec le portraituré puis j'interroge quelqu'un du monde familial, professionnel. et un de ses ennemis ».
Des ennemis, le journaliste en a sans doute en décryptant chaque jour « ce que les gens sont » : « On doit être dans l'humain, pas le chiffré ». Luc Le Vaillant psychologue ? Non, pragmatique. « Le succès de nos portraits est le reflet d'un ‘Freudisme ambiant' de notre société, on est dans une phase d'exhibition de l'intime ».
Entre impudeur et introspection, Levaillant analyse ses clients. « Ça ne reste que du journalisme » conclut-il comme pour rassurer ses lecteurs et ses futurs sujets.
Février 2005

La suite...un peu plus tard.....

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Ven 18 Fév - 20:12

Citation :


Luc Le Vaillant a 46 ans et une belle carrière à son actif : diplômé de sciences politiques, il fut membre de cabinet sous Rocard avant de prendre la direction, en 1998, des « Portraits de Libé », prenant soin, au passage, de rafler un prix Albert Londres.

Là aussi vous l'avez compris, Luc Le Vaillant est complètement l'inverse du dernier des couillons.
Un type qui fut un conseillé actif du premier ministre Michel Rocard ne peut être, en aucune manière, un imbécile.

En un mot comme en cent, l'Institut d'études politiques de Paris qui enseigne le droit, la finance, la gestion des ressources humaines, la communication, le marketing, le journalisme et l'urbanisme, est un établissement d'enseignement supérieur qui forme essentiellement les futurs dirigeants de notre pays.

Donc, en conclusion, quand un type sorti de cette "école" vous "taille" le portrait, il le fait, en principe, d'une façon, à la fois, plutôt intelligente et surtout d'une façon plutôt approfondie dans une rhétorique un brin littéraire, qui démontre au commun des mortels, qu'il possède à la fois une certaine culture, mais aussi l'intelligence de savoir comptabiliser et analyser le parcours et la personnalité de sa "victime" d'un jour !

Luc Le vaillant n'est pas un journaleux "mode people", ce n'est pas non plus un véritable critique musical, non c'est un homme de "pouvoir", un homme qui a appris à Manager, à Diriger, à Conseiller et même à contredire des hommes d'état, et cela lui donne une certaine légitimité à Analyser avec cet article, d'une façon à la fois objective et même plutôt positive, et surtout sans langue de bois, la personnalité de mademoiselle Nolwenn Leroy.

La photo choisie résume très bien ce portrait très contrasté d'une jeune femme du 21ème siècle, on y perçoit certes une partie de sa beauté, mais surtout son côté caractériel, celui de la bretonne guerrière, l'amazone qui très souvent, essaye, de façon très volontaire, de transformer ses rêves de conte de fée en réalité, et qui pour cela n'hésite aucunement à aller au combat !

Finalement "Bretonne" est aussi, d'une certaine façon, une héritière noble, de la Tribu de Dana !

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Ven 18 Fév - 20:26

Vous l'avez sans doute compris, j'aime beaucoup cet article !

Il n'est pas particulièrement flatteur, il n'est pas non plus très critique, il est contrasté, en réalité il nous expose des états de fait, c'est une forme de bilan au moment présent, avec ses points positifs, ses excursions bizarres et ses points négatifs, assez rares, mais évoqués lucidement.

C'est une trés belle analyse.......... Wink

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Sam 19 Fév - 8:39

Du chimagré tout ça...N'oublions pas que Nol est rentré depuis sa liaison avec Arnaud et sa famille aixoise dans la bourgeoisie....

A t'on parlé autant dans Libération d'une autre Artiste? à part bien sur des politiques????


C'est bien beau tout ça, rentrer dans la cour des grands...mais il va falloir suivre......et ce n'est pas encore gagné...le piedestral on en retombe vite.


Tout de même je lui souhaites belle carriere dans le temps bien sur.....

Que ce soit journaleux de gauche droite ou centristes...Nolwenn ne doit pas rentrer dans la politique.

C'est juste une chanteuse, comme tant d'autres.


Alors déja que beaucoup en font tout un plat...ça va passer à la soupiere maintenant!!!!! mousique


Attention aux indigestions.....

Oui il faut reconnaître que Nolwenn a une belle voix.

Et qu'elle peut ...tout chanter.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Sam 19 Fév - 13:10

Gilou, je ne crois pas que tu ais compris complètement le sens de mes messages, il ne s'agit pas de parler de politique, mais simplement de souligner l'importance du fait qu'elle soit prise en considération par un journal de cette envergure.

Là nous sommes dans une forme de reconnaissance médiatique, faite par des gens qui sont d'un autre niveau, que ceux de la presse people et même de ceux de la presse musicale.

les journalistes diplômés de sciences politiques, ils ne courent pas les rues, je dirais même qu'ils sont rares !

C'est un article qui ne fait aucune concession, complètement dans le registre du journal, certes l'auteur de l'article nous fait comprendre qu'il connaît le sujet, certes sa rhétorique est d'un niveau plutôt haut de gamme, certes il joue avec l'ironie et l'humour, certes il n'est aucunement dupe des concessions faites par l'artiste, comme il n'est nullement dupe sur sa personnalité.

Ce qui est intéressant justement avec cet article, c'est que nous ne sommes pas dans le "béné oui oui", ni dans le "flingage" à tout va, non l'auteur a fait son boulot de journaliste, il s'est renseigné au niveau littéraire sur l'univers de l'artiste, il en joue malicieusement avec beaucoup de talent...

Enfin, ce n'est qu'un article de "journalisme", mais du bon journalisme, là il n'y a pas de flatteries à 3 sous, ni de critiques infondées, non c'est un assemblage de faits énumérés de façon chronologique en fonction du parcours de l'intéressée.

Dire que cet article est snobinard, parce qu'on n'en comprend pas toutes les futilités, c'est botter en touche, c'est aussi et surtout refuser d'essayer de faire, quelque peu, travailler ses propres neurones.

En réalité le portraitiste s'amuse en décrivant la personnalité de Nolwenn, il s'amuse un peu sur son parcours, et beaucoup en jonglant avec les mots.

Enfin.......ce n'est que mon point de vue ! Wink

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Sam 19 Fév - 14:29

Mais oui Jaco, j'avais compris la belle plume de ce journaliste, qui explique de façon sophistiqué l'envers et l'endroit de Nolwenn, avec une élégance sans pareille!

j'aime titiller, j'aime aller à rebrousse poils aussi
. accord


oui j'ai parfaitement saisi le textede Mr Luc le vaillant, mes neurones s'entrechoquent parfois, mais il me reste la plus valide" celle qui comprend "

tu as fait aussi une trés belle analyse, comme d'habitude Jaco, tu comptes parmis les grandes plumes de la Nolwennie, Figaro, Jacommos et Vieufrére


Je me régale de vous lire.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Dim 20 Fév - 13:50

Citation :

Rantanplan :

He ben les amis, est-ce que vous réalisez que vous êtes en train de pinailler à propos d' un véritable portrait de Nolwenn, précisément pas torché en trois coups de cuillères à pot, mais monté comme une dentelle, faisant référence aussi bien à l'ensemble de ce qu'elle a pu livrer tout au long de ses 8 années d'interwiews (pas toujours palpitantes, soyons honnêtes), qu'à bien des chansons qu'elle a pu défendre dans ses 3 derniers albums?
Bon je vous l'accorde je ne connaissais ni la bouillabaisse bretonne, ni le nom de ce coquillage (brinic) mais qu'importe, l'auteur s'est donné du mal et nous les fans, pourrions au moins lui être reconnaissants, qu'il ait respecté son sujet.

Avez-vous jamais lu de résumé aussi bien tourné de ce qui m'a si souvent mis dans tous mes états chez la miss: "elle babille sans trève, répond en moulinette ..." exprimé avec un sourire indulgent mais criant de vérité, n'est-ce pas?

Personnellement que Nolwenn lui inspire tant de références me le rend trés sympathique: j'en déduis, qu'elle l'inspire et si elle l'inspire à ce point il y a des chances pour qu'au delà du succès conjoncturel de "Bretonne" qu'il inscrit dans l'histoire des succès bretons qui reviennent tous les 20ans, il incite à suivre le parcours de l'artiste au-delà de ce succès populaire qui pourrait apparaître opportuniste, de pure circonstance.

"Chopeuse d'opportunités": Oui Nolwenn saisit les opportunités que la vie lui offre et c'est une grande qualité que de ne pas gâcher ses opportunités. Elle les a saisies aussi bien quand elle a profité de son séjour aux Etats Unis pour parfaire son anglais, s'ouvrir à une autre culture, que lorsqu'elle a rencontré Teitur ou Voulzy ou lorsqu'elle a saisi l'opportunité de tenter l'expérience Star ac. Ce n'est certainement pas une insulte que de "choper" les opportunités que la vie nous offre et ça n'a rien à voir avec le fait d'être un opportuniste, c'est à dire de varier avec le vent, qu'il soit breton ou mistral, de mentir, de tricher ou de manipuler pour profiter d'une personne ou d'une situation.

"Mais il y a comme une incertitude sur la conformité d'une chanteuse à voix, révélée par une Star ac regardée de haut, joliement perdue ensuite du côté des îles Feroe, pour un album folk ambitieux aux résultats calamiteux, et revampée par une extavagante cotriade de reprises bretonnes, tiltant étonnament aux faîtes des ventes": il nous dit en une phrase, que Nolwenn n'est peut-être pas aussi formatée (conforme) que ce que le télé crochet méprisé qui l'a révélée n' aurait pu nous le laisser craindre. Que son album précédent est ambitieux, original (perdue du côté des îles Feroe) et joli, même s'il n'a pas eu des ventes mirobolantes et qu'elle a retrouvé le succès populaire avec une bouillabaisse pas ordinaire, inattendue (extavagante) de reprises bretonnes.

Je suis persuadée que si Nonofan vous faisait une traduction à sa façon comme elle nous revisite parfois les arlequinades, vous seriez tous au septième ciel du fan ravi, emballé, terrassé de bonheur de sortir enfin du pays des fans moqués de Nolwenn.

Et s'il est exact qu'il est fait référence au père, "mis au ban", c'est moins pour reprendre les anecdotes assez dures, qu'elle a elle-même racontées il y a bien longtemps que pour souligner sa singularité: contrairement à bien des enfants de divorcés qui ont profité de la médiatisation pour renouer avec le parent perdu de vue, elle a choisi obstinément de le tenir éloigné, preuve qu'elle a un caractère bien trempé et sans doute des souvenirs qui alimentent ses tourments et nourrissent son goût pour le monde des contes, et l'onirisme. Il tourne autour de son visage d'ange des "volutes méphitiques", vampirette à crocs blancs. C'est donc moins un portrait people, qu'un essai de cerner une personnalité à la fois grâce à ce que l'auteur a glanné dans le dossier de presse, les chansons qu'elle a écrites ou inspirées et ce qu'elle dégage physiquement. Papillon n'a pas tort de dire, qu'il esquisse un portrait avec les mots qu'il choisit précisément et précieusement comme un peintre le ferait avec les couleurs.

En ce qui concerne la photo, c'est exact que ce n'est pas la plus flatteuse des photos de Nolwenn. Elle a un côté étrange un peu poisson, mais comme je l'ai souvent dit en secret à certains, Nolwenn peut être à la fois trés belle et pas ordinaire, voire moche (vi vi je l'ai même comparée à... vous avez de la chance son nom m'échappe pour le moment lol). C'est bien le but de cet article, nous faire comprendre que Nolwenn n'est pas juste une jolie bimbo aux yeux de biche et au petit nez parfait qui sortirait en série d'une usine de chirurgie esthétique. Elle est plus qu'une jolie fille, elle sort du lot, elle est différente. J'aime son regard de petite fille inquiète du destin de ses héros de légendes. Par ailleurs, la frange qui lui bouffe les sourcils la fait ressembler à une héroïne de manga. C'est une photo intéressante, je trouve même si elle n'y est pas "jolie" ,"belle" comme sur toutes celles que Terry nous collationne depuis 8 ans. Elle n'y est pas traitée comme un mannequin de papier glacé mais comme une personnalité avec une vie intérieure et pas seulement des apparences flatteuses.

Maintenant, vous avez le droit de ne rien aimer, mais la question est pourquoi et qu'aimez-vous ou croyez vous donc aimer de Nolwenn, en dehors de sa voix?

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Dim 20 Fév - 14:11

Je te trouve, quand même, particulièrement sévère avec rantanplan, la grande majorité de ses analyses sont, tout de même, explicitement critiques, et d'ailleurs, très souvent, j'ai partagé son point de vue !

D'ailleurs, sans entrer dans les détails, et bien avant qu'elle ne poste ce message, j'avais déjà écrit mon point de vue sur ce portait, que je trouve vraiment très intéressant, et bien sur, particulièrement bien écrit !

Enfin, les goûts et les couleurs......

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   Lun 21 Fév - 14:50

http://www.faces-presse.com/galerie/index.php?photo=251376

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIBERATION - PORTRAIT NOLWENN LEROY - 18 février 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guitare Sèche janvier-février 2011
» Giulio Cesare-Palais Garnier (janvier-février 2011)
» {Nolwenn Leroy}
» Nolwenn Leroy...bretonne...beurkkkkkkkkkk
» Sorties cd & dvd - Février 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: LA REVUE de PRESSE :: Revue de Presse-
Sauter vers: