Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mar 1 Mar - 21:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Superbe interprétation de Calogero - Yalla
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mar 1 Mar - 22:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Victoire Chanson Originale
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mar 1 Mar - 22:23

J'aime beaucoup Zaz, mais si j'avais du choisir une chanson parmi les nominés, mon choix se serait bien sur porté, sans aucune hésitations, sur "Ton Héritage" de Biolay, qui artistiquement est d'un tout autre niveau !

Mais bon les fafounettes ont voté pour la plus populaire, la victoire de Zaz, ce soir, n'est en rien artistique !

Enfin....... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mar 1 Mar - 23:52

Merci à Christophe!

Ch L.F. a écrit:
Maurane & Nolwenn Leroy

>> lien vidéo (69Mo/3'16") : "Aimer à perdre la raison" (FR2 - Les Victoires de la Musique 2011)

Arrow lien audio (4,3Mo/2'39") : "Aimer à perdre la raison" (FR2 - Les Victoires de la Musique 2011)

(clic droit sur les liens, enregistrer la cible sous)

(1971, Compositeur : Jean Ferrat / Parolier : Louis Aragon)
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 10:43

Je viens de revisioner....j'ai mieux apprécié le duo...mais reste encore que je n'ai pas retrouvé les paroles qui sortaient vraiment du coeur, des tripes.

C'est sur que j'en demande trop lorsqu'il s'agit des textes d'Aragon. Interprétés pas Monsieur Ferrat.

ou Isabelle Aubrey!


Sinon Nolwenn un peu en retraît comme d'hab..... Maurane tout simplement dans la simplicité , j'aime.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 11:53

J'ai récupéré la vidéo youtube sur facebook! mousique

Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 12:00

Merci Nounouka....
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia



Nombre de messages : 9072
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 12:41

Joli duo..
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 13:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 15:27

Hé bé Jaco plus haut Nounouka la posté....tu ne vas tout de même pas nous emplâtrer tout le topic avec la même video...... affraid

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 15:51


A la une : Victoires 2011: Triomphes, émotions fortes et petits loupés, revivez la soirée !


mercredi 2 mars 2011, 7h33 by Purepeople.com

PUne nouvelle dynamique en deux chapitres, une nouvelle société de production qui déploie des moyens impressionnants, une inspiration piochée du côté des aînés américains les Grammy Awards : les 26e Victoires de la Musique, après le volet consacré le mois dernier aux révélations, entraient dans le vif du sujet ce 1er mars 2011 avec la deuxième partie du palmarès et de la grand-messe, sous l'impulsion du tandem inédit formé par Marie Drucker et Aline Afanoukoé.

Tapis rouge, fosse au pied d'un plateau composé de deux scènes superposées, dispositif technique ambitieux (rampes de spots, écrans géants modulables, etc.) : même si le jingle poussiéreux à nous faire regretter l'âge d'or de Charly Oleg n'a malheureusement pas été squizzé dans la rénovation des Victoires, tout a été pensé pour le show par les équipes d'Anne Marcassus et DMLSTV, en charge des grandes manoeuvres et de la révolution du rendez-vous. Des ambitions aux effets bien visibles, qui ont toutefois contraint régulièrement Marie Drucker à meubler pendant les mises en place effectuées par les techniciens - un moindre mal (ou du moins cela l'aurait été si les improvisations de la journaliste avait été un peu plus brillantes...) compte tenu des efforts déployés.

Cette épisode 2 des Victoires 2011 a connu des débuts très contrastés. Pour commencer, la cérémonie, c'est une première, a déroulé le tapis rouge à ses invités. Un tapis rouge via lequel le public a pu avoir une première prise de contact avec Aline Afanoukoé, l'adjuvante de Marie Drucker pour cette soirée, malheureusement un peu verte et un peu faire-valoir de son aînée, comme le laissera percevoir la suite des événements.

Puis, après quelques instants glamour sur tapis rouge, on plonge avec Nolwenn Leroy et Maurane dans un hommage à Jean Ferrat, décédé le 13 mars 2010, le temps d'un duo en manque de rodage sur Aimer à perdre la raison. L'interprétation connaît quelques hésitations, mais l'intention y est, la mise en scène, "à la bougie", aussi. Prometteur.

Mais là, déjà, un premier trou d'air. Le temps d'un jingle (grrr...), Marie Drucke a fait un déplacement et se sent obligée de le faire remarquer : "J'avais cinq secondes pour faire le trajet, et c'est réussi." Le début de soirée se fait par instants dans un silence de cathédrale, et la maîtresse de cérémonie n'y est pas forcément pour rien...

Les candidats pour la Victoire de la Chanson originale de l'année

C'est à Zaz, une des sensations de l'année 2010, que revient la lourde mission de réchauffer l'atmosphère, avec son hymne créé à cet effet : sur son Je Veux, un numéro de plus en plus éprouvé, secrétaires en tailleurs ajustés et chic types aux corps sculptés font leur entrée pour une chorégraphie guindée qui vire à la grande kermesse quand tout ce petit monde se lâche dans un strip-tease saupoudré de ballons de baudruche. Un tableau étrangement daté, qui, évitant de justesse la liesse finale d'un numéro du Plus grand Cabaret de Patrick Sébastien, nous ramène un peu vers la mode des années Tubes, Zazou, Twist & co. de la troupe Roger Louret. Mauvaise langue mise à part, le numéro, qu'on aime ou pas, traduit bien la volonté de spectaculariser l'événement.

Et le contrat est rempli : le public est sorti de sa torpeur du round d'observation. Las, ce début de cérémonie semble marqué par une structure en mode ascenseur émotionnel. A peine la liesse retombée, la maîtresse de cérémonie organise la communion autour des journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier ainsi que leurs trois accompagnateurs, toujours retenus en otages en Afghanistan. Louable intention, annoncée au pralable d'ailleurs, qui intervient peut-être un peu tôt dans la soirée, pas encore franchement lancée...

Gaëtan Roussel, qui arrive sur la lancée de ses récompenses aux Prix de la Sacem et lors de la première cérémonie des Victoires le 9 février dernier, apporte la bourrasque de son tube Help Myself, prolongée par le tourbillon Alors on danse de Stromae, lui aussi "Victorieux" le 9 février dernier. "Qui dit Victoire dit héros, qui dit musique dit maestro", annonce la maîtresse de cérémonie - merci aux petites mains qui ont composé les petites fiches de miss Drucker, laquelle se plaira, à plusieurs reprises et sans réelle pertinence, à causer franglais : après "previously on les Victoires de la musique", "alors, on dance ?"...

Dans les transitions, Marie Drucker ne perd pas de temps pour attirer l'attention, à bon droit, sur le travail des équipes de DMLSTV et du réalisateur Patrick Duchêne, qui ont pris la succession de la société Air Prod de Nagui dans l'organisation des Victoires. On aurait apprécié un tout petit peu plus de nuance et un peu moins de superlatifs béats ou éculés ("Tout le monde a mouillé la chemise") dans la bouche de la journaliste ; on jugera sur pièces le spectacle, Marie. A cette heure-là, il est encore un peu tôt...

Elle récidive ensuite en english, annonçant Benjamin Biolay comme légataire de Serge Gainsbourg (auquel la soirée rend également hommage, 20 ans précisément après sa disparition) avec la formule, dont elle semble très fière, "Inititals BB" (pour "la" BB mythique, mais aussi le Benjamin Biolay). Premier gros four de la soirée, et mécompréhension avec sa complice Aline. Un flop qui n'entame pas l'aura magnétique de Benjamin Biolay, récipiendaire de deux Victoires l'année passée, avec son interprétation de Ton Héritage, sur la scène supérieure des deux plateaux agencés par la production.

Verdict pour cette catégorie en fin d'émission, après le vote du public.

Artiste interprète masculin de l'année

Christophe Maé a mis son costume et son noeud pap, mais a gardé, chemise sur le pantalon, ses baskets et ses ressorts de zébulon. Les Victoires ont bien besoin d'un coup de Je me lâche pour se lâcher et de choeurs africains pour vibrer ! Reparti étrangement bredouille des récents NRJ Music Awards, le Vauclusois a l'occasion de prendre sa revanche et assure le show comme en tournée : "tout le monde debout", harangue-t-il, constatant avec plaisir qu'une partie des spectateurs est déjà en station verticale - car ces 26e Victoires ont eu la bonne idée d'aménager une fosse ; tout de suite, ça met de l'ambiance et du mouvement. D'ailleurs, Marie Drucker saisit la balle au bond : "Vous êtes pas mal quand vous êtes debout et que vous faites la fête. Mais bon, vous faites comme vous voulez."

On reste dans l'exotisme avec le deuxième candidat au titre d'artiste interprète masculin de l'année : le magnifique Bernard Lavilliers, précédé hélas d'une salve d'applaudissements bien fébrile, apparaît, en costume s'il vous plaît, sur la scène supérieure pour interpréter L'Exilé, avec ses couleurs tropicales.

Aline Afanoukoé, dans les escaliers du Palais des Congrès, manque de se prendre les pieds dans le tapis pour une interview pas vraiment spontanée de Gaëtan Roussel. La jeune animatrice se raccroche aux branches (à ses fiches) et a le manque de bol d'être face à un garçon pétri de talent mais notoirement peu disert. C'est le métier qui rentre, Aline !

Jean-Louis Aubert, qui avait joué l'hôte d'accueil en tout début de soirée, vient ensuite pour une version pleine de bonhommie de son single Demain sera parfait. Un bon augure pour les nouvelles Victoires ?

La première récompense de la soirée est décernée par Maurane, qu'on a vue en inauguration de la soirée le temps d'un duo hommage à Jean Ferrat avec Nolwenn Leroy.

Parmi les nominés, Jean-Louis Aubert, Christophe Maé, Bernard Lavilliers, et Gaëtan Roussel, c'est... Gaëtan Roussel qui est désigné Artiste interprète masculin de l'année ! La série faste continue pour le talent de Louise Attaque et Tarmac (ses potes de The Shoes et consorts sont présents dans la salle), récompensé en novembre par la Sacem et déjà Victorieux lors du volet "révélations" le 9 février dernier. Très ému au moment de recevoir cette nouvelle distinction et en lice pour la Victoire de la Chanson originale de l'année qui sera attribuée en fin d'émission suivant les votes du public, Gaëtan Roussel remercie particulièrement sa manageuse : "Clarisse, il y a énormément de choses qui n'existeraient pas depuis 3-4 ans si je ne t'avais pas à mes côtés." Plus explicite, il la remercie, presque bouleversé, de lui avoir présenté Alain Bashung. Alain Bashung, pour qui Benjamin Biolay, l'an dernier, dans les mêmes circonstances, n'avait pas manqué d'avoir une intense pensée...

Prix du Clip de l'année

Après un début de cérémonie très étirée, cette seconde Victoire arrive en rafale dans le sillage de la première. En l'absence de Philippe Katerine, c'est Gaëtan Chataigner, réalisateur de son clip La Banane (comme des vingt-trois autres, pour autant de titres présents sur l'album au nom du chanteur azimuté), qui monte sur scène pour récupérer la statuette. Le tordant et ubuesquement oecuménique La Banane a été préféré au Nico Teen Love des BB Brunes, le superbement vintage Soulman de Ben l'oncle soul, et le cartoonesque et familial Tu peux compter sur moi de Louis Chedid avec son fils Matthieu. Gaëtan Chataigner se dit "heureux parce que c'est un clip qui a été un peu censuré par les chaînes télé..." C'est plutôt la vanne d'Aline Afanoukoé qu'il aurait fallu censurer : "J'ai toujours la banane, et je la mange par les deux bouts, c'est bien connu."

Intermède Gainsbourg... sans Gainsbarre

Comme annoncé, les Victoires 2011 arrosent de leurs bonnes intentions et de leurs pensées émues la mémoire de ceux qui ont fait la chanson française ; ceux qu'on regrette toujours aussi vivement et inconsolablement un an après (Jean Ferrat) que vingt ans après (Gainsbourg).

C'est un quintet totalement étonnant qui est convoqué pour un medly hommage à la tête de chou : Jenifer, Bernard Lavilliers, Christophe Maé, Jean-Louis Aubert, Coeur de pirate ! On saluera une belle énergie (à l'image de Christophe Maé qui nous sert une Vieille Canaille vraiment déjantée) dans la récupération, à peine troublée par de petits couacs propres au direct (pour Jean-Louis Aubert et pour Jenifer). On regrettera tout de même un côté "allégeance" à Gainsbourg qui prime sur la "provocation" que l'Homme à la tête de chou érigea en vertu artistique.

Victoire du concert/de la tournée de l'année

Qui pour succéder au Tour 66 de Johnny Hallyday, primé par la Victoire du spectacle/concert/tournée de l'année en 2010 ?

Gaëtan Roussel et Benjamin Biolay ayant déjà payé de leur personne dans la première heure du programme, il ne nous reste à voir sur scène "que" M, avec une performance ombrageuse, et Eddy Mitchell, qui fait sauter la baraque avec le jubilatoire Laisse le bon temps rouler extrait de son album Come-back.

Le verdict est précédé d'une micro-interview de Benjamin Biolay dans les gradins du Palais des Congrès par Aline Afanoukoé, binôme de Marie Drucker. Pas évident d'interviewer le farouche sieur Biolay en direct quand on est novice, n'est-ce pas ? Mais Aline ne manque pas de piquant, et n'a pas dû être déstabilisée quand celui-ci, à la question de savoir s'il a une superstition pour les concerts, répondit : "Non, je ne suis pas comme Sara Forestier, je n'ai pas de slip préféré." Trêve de galéjade sur ce grand moment des César dont Eric 'Gainsbourg' Elmosnino s'est lui aussi amusé, Biolay revient dans le sujet : "Le secret d'un concert réussi, c'est dans sortir complètement épuisé. Quand je me sens en forme, je me sens coupable."

Le choix était difficile entre Benjamin Biolay pour La Superbe, Matthieu 'M' Chedid pour M au château de Versailles, Christophe Maé pour On trace la route, et Eddy Mitchell pour Ma dernière séance... Tellement difficile que le jury n'a pas totalement tranché ! Les 26e Victoires de la musique, en ce 1er mars 2011, ont décidé de consacrer ex aequo M et Eddy Mitchell !

Le premier surpris n'est autre que Ben l'Oncle Soul, Révélation scène de l'année lors de la première cérémonie des Victoires 2011, sollicité comme remettant. A voir le faussement bourru Mr. Eddy, récompensé pour son exceptionnel dernier tour de chant (loin d'être fini, cela étant), et le frêle mais dynamitesque M côte à côte et victorieux, on en peut s'empêcher de voir, tous registres respectés, comme une passation de témoin.

Quel plaisir que d'entendre la voix de nos "dernières séances" plaisanter : "J'ai lu ce matin dans la presse que je ne faisais pas partie du spectacle. J'ai regardé, je ne faisais pas partie des Espoirs, compte tenu de mon grand âge, et je suis très fier d'être ici ce soir avec vous."

Du côté de Matthieu Chedid, l'émotion est d'une autre nature, ses pensées vont directement à sa grand-mère la poétesse Andrée Chedid, qui nous a quittés il y a peu : "C'est très symbolique, ça a été une aventure familiale, ma grand-mère était avec nous et elle est partie juste à la fin du spectacle, à la fin de cette aventure. C'est beaucoup de symboles, d'amour..."

Ben l'Oncle soul peut récupérer le micro qu'il avait cédé à Eddy Mitchell : le Superman de la soul est prié de faire son show.

Artiste interprète féminine de l'année

Absente, Vanessa Paradis investit la shortlist pour la Victoire de l'artiste interprète féminine de l'année via une présentation vidéo, qui annonce l'entrée en scène de... Yaël Naim. Il semblerait qu'il y ait eu comme des pieds pris dans le tapis, pour le coup... Ce qui n'empêche pas la chanteuse franco-israélienne d'assurer le show qu'elle nous avait promis, avec son morceau enivrant Come home revisité en compagnie d'un véritable ensemble (presque trente en scène).

Dans un autre registre, Coeur de Pirate cette touche de fraîcheur en piano-voix qui est sa marque de fabrique, interprétant délicatement son Francis.

Grâce et sensualité enveloppante sont réunies lorsqu'entre en scène Asa, veste cintrée décolletée jaune et bibi rétro, le tout drapé par les jeux de lumière dans une volupté violine, pour son irrésistible Be my man.

Le remettant de cette catégorie n'est autre que le futur binôme de Marie Drucker pour le commentaire des mariages princiers à venir : Stéphane Bern, dont elle dit que "c'est un bon camarade" (ce à quoi tout le monde a envie de chanter, goguenard, "car c'est un bon camaradeu, car c'est un bon camaradeu...").

Presque comme une évidence tant son album She was a boy s'est attiré de louanges justifiées, c'est Yaël Naim qui décroche la Victoire de l'artiste interprète féminine de l'année, sa deuxième après avoir dominé la catégorie Musiques du monde en 2008 : "J'aimerais remercier du fond du coeur David Donatien pour toute cette belle musique qu'on fait ensemble depuis des années. Merci à ma famille qui me regarde en Israël, qui me dit de temps en temps 'come home'. Un énorme merci à la famille de David, et à tous les musiciens sur scène, au label Tôt ou Tard, à vous tous, tout le monde, d'écouter notre musique."

Animateur du Fou du roi, heureux d'être convié à la grand-messe de la musique, Stéphane Bern, radieux, ne prendra pas congé avant d'avoir fait sa pub en confirmant son rendez-vous avec Marie Drucker pour commenter les mariages princiers à venir cette année, dans un échange qui relevait de la private joke assorti de rires un peu niais. C'était de trop.

Coup d'oeil inattendu vers l'Afrique du Nord et ses bouleversements

Voilà un moment qu'on n'avait pas vu arriver. La contextualisation est habile, ou bien capillo-tractée, chacun se fera son idée. Sur fond de révolution en Afrique du Nord et de souffrance des peuples, Marie Drucker clame Yallah pour introduire Calogero et son morceau ainsi baptisé, dans la relecture symphonique qu'il s'est plu à intégrer à son récent double album.

Album de l'année

Habitué des honneurs aux Victoires, lui qui reçut trois statuettes en 2007, 2008, 2009, ainsi que la Victoire de l'album de Musiques urbaines le 9 février dernier pour Chateau rouge, Abd Al Malik gratifie la cérémonie de sa présence... en couple. Sa femme, la chanteuse à la voix d'or Wallen, est sa duettiste sur le titre Mon amour, dont le clip est paru dans les heures précédant les Victoires.

Une petite interview inoffensive de Stromae, où Aline Afanoukoé hésite entre tutoiement et vouvoiement, et un passage carrément subjuguant de Hindi Zahra, prix Constantin en titre, sur la scène, et voilà Sinclair, arrivé au Palais des Congrès avec sa compagne Amanda Sthers, prêt à remettre la Victoire de l'album de l'année à... Gaëtan Roussel ! Une deuxième récompense (une troisième en comptant le prix intermédiaire du meilleur album rock) qui en fait le grand lauréat de ces Victoires 2011.

Hommage vidéo sur "Louise" de Gérard Berliner...

Parce qu'il faut que certains désertent et parce que les Victoires ne veulent pas les laisser partir sans un adieu en famille, un diaporama touchant et sobre vient honorer la mémoire de ceux qui sont tombés au champ d'honneur de la musique. Un hommage auquel Marie Drucler ajoute très à propos une pensée de dernière minute à Annie Girardot, "c'est une évidence".

Chanson originale de l'année

Avant de découvrir la chanson plébiscitée par le public, on savoure à nouveau le superbe This is a love song de Lilly Wood and the prick, une des révélations du mois dernier.

Point d'orgue de la cérémonie des Victoires de la Musique nouvelle formule, la Victoire de la chanson originale de l'année a récompensé et a fait de son générique de fin (pour ceux qui auraient eu la bonne idée de couper le son avant le vrai générique - toujours le même flon-flon variétoche) le tube Je Veux de Zaz.

La shortlist, très éclectique, ne comportait en réalité que des tubes... aux antipodes les uns des autres : Ton Héritage de Benjamin Biolay - qui, après son double triomphe en 2010, repart bredouille malgré deux nominations -, Alors on danse de Stromae - la bombe radio/club de 2010 -, Help myself de Gaëtan Roussel - qui est le grand vainqueur de la soirée, avec deux trophées qui vont encore un peu plus booster sa notoriété galopante - et Je Veux de Zaz.

Le succès populaire de Zaz avec son hymne anti-capitaliste/hédoniste simple(iste) ne se dément pas, et le triomphe d'une telle chanson, qui pour autant ne manque pas de diviser, semble pourfendre la tradition de Victoires de la Musique élitistes et snobeuses de valeurs plébiscitées par le public.

C'est Zaz qui a ouvert le bal des nominés, c'est elle qui le clôture, après quelques mots de remerciement à son image : "Merci les gens, parce que je crois qu'ils ont bien capté le pourquoi du comment. Je dédie ça [brandissant le trophée, NDLR] à la vie, à ce qu'il y a de plus beau dans l'être humain."

"Voilà, c'est fini", aurait alors pu enchaîner Jean-Louis Aubert. On ignore si Demain sera parfait pour les Victoires, mais aujourd'hui était déjà encourageant. Les efforts de la production pour combattre l'atonie installée d'une cérémonie qui accuse un certain désamour ont été tangibles, mais ont clairement souffert du manque de rythme, de musicalité, d'explosivité et d'impertinence (de bonne impertinence) dans l'animation, en clair : de la faillite du duo Marie Drucker-Aline Afanoukoé.

Guillaume Joffroy







_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 17:28

[quote title=Lau~the~Witch a écrit le mer, 02 mars 2011 11:06]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[/quote]

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 17:33

Gilou a écrit:
Hé bé Jaco plus haut Nounouka la posté....tu ne vas tout de même pas nous emplâtrer tout le topic avec la même video...... affraid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 17:35

[quote title=*Modérateurs* a écrit le mer, 02 mars 2011 00:13]Interview de Nolwenn concernant son hommage à Jean Ferrat :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] e.-Le-triomphe-de-Gaetan-Roussel-_6346-1711698-fils-tous_fil DMA.Htm[/quote]

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 17:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Citation :
VICTOIRES DE LA MUSIQUE
Gaëtan Roussel, doublement sacré


Presque le carton plein pour Gaëtan Roussel qui rafle deux récompenses suprêmes (interprète masculin et album). Yael Naim l'emporte chez les femmes. Couac avec la chanson de l'année pour Zaz.





PATRICE DEMAILLY (ENVOYÉ SPÉCIAL À PARIS) > [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

19 h 35. Qui dit nouveau lieu - le palais des Congrès - dit nouvelle configuration. Les loges ne sont plus regroupées mais dispatchées sur trois étages. Pour coincer les artistes, ce n'est pas du gâteau. Et les fumeurs, qui doivent faire un sacré détour pour se soulager, ronchonnent.
Soudain, la nostalgie du Zénith de Lille.

19 h 40. Entendu à la volée : « C'était quand même mieux foutu et plus sympa à Lille il y a trois semaines. » 19 h 50. Eddy Mitchell déambule dans les couloirs. Et toujours cette tenace impression de nonchalance et de force tranquille. Lui s'en grillera une envers et contre tout.

20 h 15. Il fait en quelque sorte partie des meubles. Que seraient les Victoires de la musique sans Jack Lang ? Comme à l'accoutumée, il serre des pinces sur son passage. À nous aussi. Donc on cuisine celui qui a créé l'événement. Il dit : « C'est mon bébé mais il me faut désormais le laisser grandir et vivre. » L'homme n'est pas vraiment convaincu par une scission de la cérémonie. « Il faut rassembler les générations », selon lui.

20 h 35. Ouverture des festivités avec l'hommage au vibrant Jean Ferrat. Deux voix souveraines s'unissent. Celles de Maurane et Nolwenn Leroy sur Aimer à perdre la raison. Des cordes majestueuses ainsi que de la retenue et de l'élégance dans l'interprétation.

20 h 40. Première prise de parole de Marie Drucker et premiers cafouillages verbaux. Et quand elle s'essaie à inventer des rimes pour lancer la chanson de Zaz, ça tombe sacrément à plat.

20 h 50. Rythmique imparable du « speedé » Help Myself. Notre petit doigt nous dit que Gaëtan Roussel ne repartira pas bredouille.
21 h. Fracassant Stromae sur son Alors on danse. Il ira loin, c'est une évidence.

21 h 15. Définitivement métamorphosé, Benjamin Biolay. Extrêmement disponible et franchement causant, il parle de l'émotion ressentie suite à la prestation de son déchirant Ton héritage. « J'ai beaucoup pensé à ma fille en l'interprétant d'autant qu'elle commence à l'écouter. Je suis dans d'autres conditions que l'an dernier (il avait remporté la Victoire de l'interprète masculin et de l'album de chansons, ndlr) puisque je suis off depuis quelques mois. »

21 h 20. Gaëtan Roussel coiffe sur le fil Jean-Louis Aubert pour l'interprète masculin de l'année. Le chanteur de Louise Attaque a une pensée émue pour Alain Bashung.

21 h 30. Gainsbourg doit se retourner dans sa tombe. Hormis Jean-Louis Aubert et Bernard Lavilliers, impeccables, l'hommage à « l'homme à tête de chou » vire au désastre. Coeur de Pirate, Jenifer et Christophe Maé massacrent respectivement Le pull marine, Comment te dire adieu et Vieille canaille. Question qui fâche mais réelle : « Pourquoi eux ? »

21 h 35. Une rareté. -M- et Eddy Mitchell se partagent la Victoire du concert. Entendre plutôt par là une Victoire d'honneur pour Monsieur Schmoll qui tire sa révérence scénique.

22 h. Nolwenn assure qu'elle n'en revient toujours pas du miracle de son album Bretonne. Une nomination l'an prochain ? « J'ose même pas y penser. »

22 h 05. Vingt choristes sur scène au côté de Yael Naim pour son brillant Come home. Elle prendra le dessus sur Vanessa Paradis pour rafler la Victoire de l'artiste féminine.
22 h 30. Deuxième récompense dans l'escarcelle de Gaëtan Roussel. Dans son album Ginger, il juxtapose ses ambiances hybrides comme une araignée tissant sa toile.
23 h 10. Zaz, chanson de l'année pour Je veux. Cela pouffe en salle de presse. Pourquoi ? Parce que c'est un scandale.
w

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Mer 2 Mar - 18:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :

Compte rendu


Les sages Victoires de la musique


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] | 02.03.11 | 16h05 • Mis à jour le 02.03.11 | 16h05

Mardi 1er mars, dans les coulisses du Palais des congrès de Paris, Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication, aurait bien voulu continuer à parler avec sérieux des grands disparus : Serge Gainsbourg, Georges Brassens, Charles Trenet ou Jean Ferrat, dont la reprise d'Aimer à perdre la raison par Nolwenn Leroy et Maurane faisait l'ouverture de la cérémonie des 26es Victoires de la musique. Mais des caméras siglées TF1 ont suggéré au ministre de fredonner avec légèreté Alors on danse, chanson sautillante de Stromae. Ce que le ministre finit par faire. Fabriquées pour la télévision, les Victoires de la musique en subissent les humeurs.

C'est ainsi que le nouveau président de l'association des Victoires de la musique, Thierry Chassagne, par ailleurs PDG de Warner Music France, a estimé qu'il fallait cesser d'imposer une remise des prix longue comme un jour sans pain (près de quatre heures en 2010). Les Victoires de la musique (populaire, il reste celles de la musique classique et du jazz) ont été scindées en deux parties en 2011. Le premier épisode a eu lieu au Zénith de Lille le 10 février. Le second le 1er mars dans la salle fétiche de Charles Aznavour.
Le découpage n'a rien d'évident : à Lille les révélations, les musiques du monde, et autres marges commerciales, ou jugées telles ; à Paris la "crème". Ce choix avait suscité l'ire du rappeur Booba, qui, bien que nommé parmi les lauréats potentiels, avait boudé la cérémonie. La retransmission le 10 février par France 4 a réuni 490 000 spectateurs, tandis que 8 millions de sportifs en chambre suivaient ce soir-là le match de football France-Brésil sur TF1. France 2 (et France Inter pour la radio) ont pris le relais pour la diffusion en direct du show parisien.
Au Zénith de Lille, les prix s'étaient succédé comme autant de médailles à la bonne conscience : Stromae pour les musiques électroniques - un univers pourtant éloigné de ce Belge d'origine rwandaise par sa mère aimant à chanter comme Brel -, Hindi Zahra, la bonne élève de la musique arabophone, Abd Al Malik, le rappeur rangé des voitures, Ben l'Oncle Soul, l'eau tiède de la musique noire... Heureux événements : la Victoire dans la catégorie Album de chanson de Causes perdues et musiques tropicales, de Bernard Lavilliers, et celle de l'Album rock pour Ginger de Gaëtan Roussel.
"Merci les gens"
Tous deux revenaient à Paris en compétition pour le titre de Meilleur album tout court. Chanteur de Louise Attaque, Gaëtan Roussel est reparti artiste masculin de l'année et meilleur album, tandis que Yael Naim prenait la tête du peloton féminin (meilleure artiste femme). Les présentatrices Marie Drucker et Aline Afanoukoé s'échinant à éviter tout débordement ont trouvé appui sur des artistes d'une exemplaire sagesse. Eddy Mitchell, vainqueur ex aequo avec M (bel hommage rendu à sa grand-mère Andrée Chedid, morte en février) pour le trophée du meilleur spectacle, en paraîtrait presque révolutionnaire. "Les trophées, moi je les donne, c'est encombrant, admet, en coulisse, un M. Eddy tiré à quatre épingles. A mon fan-club. Parce que finalement une tournée sans public, ça n'existe pas.""Merci les gens", comme l'a dit la chanteuse Zaz, interprète de la meilleure chanson de l'année, Je veux, qui conclue poliment la soirée.




_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Jeu 3 Mar - 19:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Citation :

On y était : dans les coulisses des Victoires de la musique 2011


02/03/2011 | 19H05
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Crédits photo: Yael Naim aux Victoires de la musique 2011. (Capture d'écran LeFigaro.fr)


  • Voir les 1 photos


    Après vous avoir fait vivre la première partie des Victoires de la musique en direct, les Inrocks vous racontent la deuxième soirée, qui se déroulait mardi soir au Palais des Congrès. Frissons garantis.


    Cette année, comme l’Allemagne du temps de sa splendeur, la jeune victime de Tony Meilhon et la vie conjugale de Paul Bocuse, les Victoires de la musique étaient coupées en deux.
  • La première soirée avait lieu il y a un mois à Lille, la seconde mardi soir à Paris.
    On n’a pas tout pigé des raisons de cette scission, même si le mauvais esprit qui nous anime nous souffle une explication qui en vaut une autre.
  • Thierry Chassagne, patron de Warner frères et nouveau président des Victoires, en avait un peu marre de voir un collège de feignasses intermittentes récompenser chaque année des chanteurs intellos de gauche qui vendent que pouic tandis que les vrais héros du peuple repartaient invariablement les mains vides.

  • Du coup, le public était invite cette fois à mêler ses voix à celles des professionnels, histoire de faire en sorte que Christophe Maé (qui émarge également chez Warner frères) puisse exposer le précieux trophée dans la vitrine de la boulangerie familiale de Carpentras (Vaucluse).

  • Bernique ! Le public n’étant visiblement qu’un conglomérat de bobos trotskystes, le jeune Populaire a encore raté la récompense, qui brillera sur la cheminée de Gaëtan Roussel.
  • Maé pourra toujours se consoler en regardant la médaille de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres que Frédéric Mitterrand lui a remis récemment.

  • Après avoir fait le déplacement jusqu’à Lille début février, nous étions dans les coulisses du Palais des Congrès pour ce second round. A l’attention de notre lectorat de province, précisons que le Palais des Congrès n’est pas un restaurant de poissons mais un gros bunker très moche réservé d’habitude aux séminaires d’entreprises et aux concerts de chanteurs presque morts.
  • Les Victoires de la musique, remarquez, c’est un peu pareil : un séminaire de l’industrie du disque et une célébration de chanteurs morts.

  • Cette année, Gainsbourg était évidemment à l’honneur, ainsi que Jean Ferrat.
  • C’est Nolwenn Leroy qui a rendu hommage à ce dernier, ce qui évidemment tombait sous le sens. Nolwenn est la première des vedettes que je croise en coulisses, elle a l’air gentille, elle répond à des tonnes d’interviews en répétant inlassablement que non, elle n’a pas connu Jean Ferrat. Une déception néanmoins : elle ne parle pas Breton.
  • Je ne dirai rien ici sur l’hommage à Gainsbourg car je ne veux pas faire de peine à Jean-Louis Aubert, qui a déjà perdu son papa.

  • Ici, on embaume français
    Sur l’écran, à un moment de la soirée, il y a un défilé des grands disparus de l’année, parmi lesquels on s’étonne de retrouver Roger Gicquel ou l’à peine refroidie Annie Girardot, dont la contribution à la chansonnette nous avait jusqu’ici échappé.
  • Pas contre, pas trace de John Barry, Captain Beefheart ou Solomon Burke. Ici on embaume Français, Monsieur !

  • Pas un mot non plus sur la disparition du dictateur égyptien Nagui qui présentait jusqu’à l’année dernière la cérémonie et qui a été débarqué au profit de Michel Drucker, je crois.

  • Tiens, voilà la Biole, en pleine forme, qui doit logiquement rafler la Victoire de la chanson de l’année avec le bouleversant Ton héritage.
  • Ah non merde, cette fois c’est le public qui vote à 100%, et le public aime beaucoup la chanteuse Zaz parce qu’elle vient de la rue et qu’elle fait pitié. Lui donner une Victoire, cela équivaut à saluer sa réinsertion dans la vie sociale et sans doute caresser l’espoir qu’un jour ou l’autre elle se la fasse tomber sur le pied et que les brames qu’elle pousserait alors soient à l’évidence moins insupportables que sa chanson de merde.
  • Chanson de l’année, donc. La démocratie a vraiment des limites.

  • Bern et Mitterrand échangent quelques mots

  • Ah, enfin, voilà Christophe Maé, on s’apprête à lui poser la question qui nous taraude : est-il de la famille des assurances scolaires ?
  • Merde, on est doublé par un confrère du genre agricole, qui l’alpague sur le mode "alors Christophe, pas trop déçu ?"
  • Je ne capte pas la réponse car le ministre de la cuture, Jack Lang, me passe devant et tient fermement à saluer cet artiste de droite.

  • Le présentateur de télévision Frédéric Mitterrand est là également, ainsi que Stéphane Bern, les deux échangent quelques mots, probablement à propos du mariage du Prince William et de Kate Middleton.

  • Surgit alors Bernard Lavilliers, et franchement ça fait plaisir de croiser cette tronche de boxeur hilare en train de cloper dans un endroit strictement non fumeur.
  • Ça fait aussi très plaisir de voir Gaëtan Roussel récompensé à trois reprises, et l’autre Gaëtan, Chataigner (ex-Little Rabbits), remporter le prix du meilleur clip pour La Banane de Katerine.

  • Et puis Yaël Naim qui gagne à son tour, c’est vraiment une bonne soirée. Laquelle soirée était dédiée aux deux otages de France Télévision, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.
  • Un échange avec Christophe Maé et Zaz est-il envisageable ?
    Christophe Conte


C'est une critique qu'il faut savoir interpréter au 2eme, voire au 3eme degré et peut-être, même un peu plus loin !

C'est un mélange "savant" d'humour et d'ironie ! Wink

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Jeu 3 Mar - 21:50

Malgré quelques imperfections, notamment un certain manque de synchronisation entre les deux artistes et une certaine timidité vocale de mademoiselle Nolwenn, après de multiples écoutes et visionnages, je peux affirmer, de mon point de vue très "ferratien", que cette interprétation était vraiment de bonne facture.

Plus que tout, ce que j'apprécie ce sont les grains de voix, qui là en l'occurrence, sont vraiment magnifiques et qui se marient divinement bien, de plus cette interprétation a respecté l'esprit musical de l'auteur.

Il ne faut pas oublier que c'est Jean Ferrat en personne, qui fut le compositeur de la musique de la chanson.......ensuite j'adore la sonorité de tous ces sublimes violons !

En Bref, ce fut un bon moment ! Wink

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Jeu 3 Mar - 22:06

Certains pourront toujours dire ou écrire, que ces chansons là sont d'un autre temps, qu'elles ne sont plus à la mode, qu'elles sont vieillottes, hé bien je m'en fiche de la mode, comme de ma dernière chemise !

La poésie n'a pas de mode, elle est belle, émouvante, touchante, la poésie est infiniment intemporelle, quand à la musique, celle qui est faite d'instruments à cordes, c'est celle des grands compositeurs classiques et elle aussi, elle est et elle demeurera éternellement belle et intemporelle !

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !   Aujourd'hui à 6:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Victoires de la Musique - mardi 1er mars sur France 2 à 20h35 !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» NOLWENN LEROY Nominée aux Victoires de la Musique / 3 Mars 2011
» Les victoires de la musique classique
» Les victoires de la musique, vraiment une victoire?
» Victoires de la musique 2015
» Victoires de la musique 2016.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS sur Nolwenn Leroy :: CONCERTS - Podiums - Vidéos - TV... :: Vidéos, Emissions TV et de Radio-
Sauter vers: