Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Sam 30 Avr - 22:56



Citation :

Affaire des quotas -

Le communiqué de Blanc

RMC.fr | 30/04/2011


Voici l’intégralité du communiqué de Laurent Blanc publié ce samedi sur le site de la FFF :

"Je ne retire rien aux propos que j'ai tenus hier.
Que certains termes employés au cours d'une réunion de travail, sur un sujet sensible et à bâtons rompus, puissent prêter à équivoque, sortis de leur contexte, je l'admets et si, pour ce qui me concerne, j'ai heurté certaines sensibilités, je m'en excuse.

Mais être soupçonné de racisme ou de xénophobie, moi qui suis contre toute forme de discrimination, je ne le supporte pas".

"Il faut être de mauvaise foi pour ne pas voir que le débat auquel j'ai participé n'avait évidemment pas pour objectif de «diminuer le nombre de noirs et d'arabes dans le football français» comme voulait le laisser entendre le titre outrancier de l'article, mais uniquement d'envisager le futur du football français et donc d'aborder, par voie de conséquence, le lourd et délicat problème des joueurs à double nationalité ainsi que les modalités de détection/sélection pour un nouveau projet de jeu.

Que cela ait des incidences, à moyen ou long terme, sur les différents profils de joueurs en préformation ou en formation, c'est l'évidence, mais il n'y a là aucun lien, strictement aucun, avec une préférence ou un rejet de telle ou telle nationalité.

Mon seul souci est d'avoir de bons joueurs pour une bonne Equipe de France, qu'ils soient petits ou grands, quels que soient leur lieu de naissance ou leurs ascendances.

C'est assez facile à comprendre sauf, apparemment, pour ceux qui, pour des motifs qui m'échappent, mais avec des procédés douteux, mélangent tout et font un mal considérable, et pas seulement au football français".

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Sam 30 Avr - 23:01




Citation :
Foot - FFF

Blaquart : Guy Roux «outré» par l'article

Formateur de nombreux jeunes, Guy Roux s'est dit «outré» par l'article de Mediapart qui met en cause la FFF : «Il y a des trous, ce n'est pas sérieux»

Guy Roux a réagi après la suspension du DTN.(EQ)

Interrogé sur la suspension de François Blaquart, Directeur technique national, Guy Roux s'est dit «outré» par l'article qui est sorti dans la presse : «La suspension est prématurée, a réagi l'ancien coach d'Auxerre présent à Rennes.


La Fédération et la ministre annoncent une enquête légitime et la font. Après, quand on a fait l'enquête, on prend les décisions nécessaires. Sur la forme, je ne suis pas content.

Ils auraient dû attendre. (...) J'ai eu le texte, il y a des trous, ce n'est pas très sérieux. Devant un juge d'instruction, ça ne tiendrait pas dix minutes. Je suis outré».

Formateur de très nombreux internationaux, Guy Roux a essayé d'élever le débat. «Deux sujets méritent d'être traités : la double nationalité et la question du jeu que l'on souhaite. La France, de par son histoire et son passé colonial, a des milliers de gens qui sont nos cousins.


Leurs enfants naissent ici et jouent au foot. De par le droit du sol, ils sont Français. La Fifa permet de jouer pour la nation de leur grand-père et même plus, sans limite.

C'est un problème. Il faudrait décider que les joueurs doivent se décider quant à leur sélection dès 18 ans, à leur majorité», préconise-t-il. (Avec AFP)

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Sam 30 Avr - 23:09

http://www.rmcsport.fr/editorial/159632/c-gourcuff-lamentable/

Citation :

Football Gate
C. Gourcuff : « Lamentable »


Christian Gourcuff
En marge du succès de son équipe face à Lens (2-3), l’entraîneur de Lorient, Christian Gourcuff s'est exprimé sur le scandale qui éclabousse actuellement le football français : « Je ne suis pas au fait de tout.

A vrai dire, cela ne me passionne pas trop, mais pour moi, c’est un faux débat, une polémique comme il en existe trop.

Je connais les personne qui sont impliqués, c’est un faux procès. C’est même assez lamentable ».

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Sam 30 Avr - 23:13


Citation :


Football Gate

Hadzibegic : « Je suis solidaire de Blanc »

Bien qu’Arles-Avignon ait été largement battu par Lille (5-0) ce samedi, l’entraîneur provençal a évoqué l’affaire des quotas qui a secoué le football français ces deux derniers jours : « Sur les révélations de Mediapart, je trouve ça triste.

Ça fait 25 ans que je suis là.

Il n'y a pas de racisme dans le football en France. La France, ce n'est pas ça.

Je suis solidaire avec Laurent Blanc et la Fédération.

Tout cela est vraiment regrettable ! », a précisé le Bosnien Faruk Hadzibegic.

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Dim 1 Mai - 9:37

Moi je soutiens george accord

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Dim 1 Mai - 11:12

http://www.sport24.com/fil-info/gillot-defend-blaquart-471511/

Citation :
1/05 12h20 - Football, EdF




Gillot défend Blaquart


Francis Gillot a tenu à apporter son soutien à François Blaquart, suspendu de son poste de DTN suite à l'affaire des quotas.



«J'ai travaillé de nombreuses années dans le même bureau que François Blaquart, et je n'ai jamais rien entendu de raciste sortir de sa bouche. C'est pour ça que je suis un peu étonné... Je trouve ça dégueulasse qu'on mette Blaquart de côté.
Aujourd'hui, que ce soit en politique ou dans le football, on déforme», [/i]a confié Francis Gillot en conférence de presse samedi soir au sujet de la suspension du DTN François Blaquart.




_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Dim 1 Mai - 18:07

http://www.rmcsport.fr/editorial/159717/dassier-et-la-bassesse-du-niveau-de-la-presse/

Citation :

Football Gate

Dassier et « la bassesse du niveau de la presse »

F.Ge. à Marseille | RMC.fr | 01/05/2011

Jean-Claude Dassier (Président de l'OM et ancien Directeur de la rédaction de TF1)


Interrogé en marge de la rencontre Marseille – Auxerre ce dimanche, Jean-Claude Dassier n'a pas voulu évoquer les accusations de Mediapart visant Laurent Blanc et la DTN.


Le président de l’OM a, en revanche, fustigé « la bassesse du niveau de la presse ».

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Lun 2 Mai - 16:32



Citation :

Foot - FFF

L'UNECATEF soutient Blaquart et Blanc



Le syndicat des entraîneurs a exprimé lundi son soutien à Laurent Blanc, sélectionneur, et François Blaquart, DTN.
«Pour faire un coup médiatique, Mediapart a cru pouvoir lier certaines déclarations et l'évocation de ces problématiques à des propos ou des décisions à connotation raciste.

L'amalgame est tout à fait inacceptable
, a indiqué Joël Muller, président de l'UNECATEF. L'honorabilité, la personnalité et les carrières des deux personnes en question ne sauraient d'aucune manière mettre en cause leur probité et leur honnêteté intellectuelle».


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 22:15

http://www.sport24.com/football/fil-info/makelele-c-est-de-la-betise-472880/

Citation :

6/05 19h02 - Football, EdF


Makelele:«C’est de la bêtise»

Interrogé sur l'affaire des quotas, Claude Makelele a tenu à défendre Laurent Blanc.



«Lolo (Blanc) devrait dire les choses pour que les gens comprennent qu’il n’est pas dans ce mic-mac. Ce serait aller contre ses principes. Il a évolué avec des Blacks, des Arabes et là on part très loin. C’est de la bêtise que ça prenne une telle ampleur», a déclaré Claude Makelele sur le blog de Pierre Menes.



_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 22:19

http://www.lefigaro.fr/equipe-de-france-de-football/2011/05/05/02016-20110505ARTSPO00746-jacquet-au-soutien-de-blanc.php

Citation :

Pour Aimé Jacquet, Laurent Blanc «s'est fait piéger»



Aimé Jacquet a apporté son soutien à Laurent Blanc Crédits photo : Panoramic

invite sur Canal+Sport jeudi soir, l'ancien sélectionneur des Bleus a apporté son soutien à Laurent Blanc dans l'affaire des quotas. Il a également expliqué qu'une politique des quotas n'aurait jamais pu être mise en place dans le plus grand secret.


Laurent Blanc piégé
Il ne s'était pas exprimé depuis jeudi dernier et la révélation par Mediapart de ce qu'il est désormais convenu d'appeler «l'affaire des quotas.» Aimé Jacquet est sorti de son silence ce jeudi dans l'émission de Canal+Sport, Les Spécialistes. Ancien sélectionneur de l'équipe de France championne du monde en 1998 et ancien Directeur Technique National du football français, l'ancien Vert était très attendu. Et après la virulente charge de Patrick Vieira dans les colonnes du Monde, Aimé Jacquet est, lui, venu au secours de Laurent Blanc, son ancien libéro en Bleu. «Je suis triste parce que j'ai l'impression que Laurent Blanc s'est fait piéger. On l'a interrogé et il s'est laissé un tout petit peu emporter. Il a dit des choses qu'il n'aurait pas dû dire. Il a été pris dans un tourbillon», a-t-il déclaré, refusant de se prononcer sur le fait de savoir s'il doit quitter ou pas son poste de sélectionneur et appelant à «attendre un petit peu» avant de décider quoi que ce soit.
Au-delà de ce soutien à Laurent Blanc, qui doit rentrer vendredi d'Italie, où il a passé la semaine et où il a dû réfléchir à son avenir, pour être entendu par la Commission d'Enquête de la FFF, Aimé Jacquet a également livré son opinion sur le cœur de cette affaire, à savoir la volonté de certains de mettre en place des quotas discriminatoires dans les centres de formation français. «Quotas ? C'est un mot qui n'a pas de résonance footballistique. Comment voulez-faire des quotas quand on est dans la sélection ? C'est impossible», a expliqué l'ancien entraîneur de Bordeaux. «Ce qui me surprend aussi, c'est que je ne vois pas comment on peut décider quelque chose en catimini car quand le DTN veut lancer un projet, il doit le transmettre au président qui le présente ensuite au conseil fédéral. C'est impossible de mettre en place un projet en catimini !», ajoute-t-il.
«A qui profite le crime ?»
Et comme beaucoup d'observateurs qui suivent depuis une semaine ce feuilleton qui bouleverse le football français, Aimé Jacquet s'est interrogé sur le timing et la façon dont est sortie le contenu de la réunion du 8 novembre 2010. «Je connais bien l'homme qui a été à l'origine de cette fuite, Mohamed Belkacemi. C'est un homme fantastique, qui a beaucoup travaillé pour la région parisienne, dans les cités, et il a été extrêmement positif dans le bon sens du terme, et c'est la fédération qui l'a récupéré pour donner de la dimension justement à cette idée (…) Il a réagi en tant qu'homme, il a transmis à la fédération. Qu'est-ce qu'a fait la fédération depuis le 9 novembre ? Quand on a une discussion de cette dimension qui vient de la DTN, il y a des hommes responsables, il y a un président, il y a un conseiller fédéral, il y a des gens qui sont à des missions spéciales… Qu'est-ce qu'on fait ces gens-là ? Et comment se fait-il que ça se retrouve dans les médias ? A qui profite le crime ?» Une question à laquelle la Commission d'Enquête de la FFF, qui a poursuivi ses auditions ce jeudi, tente actuellement de trouver une réponse…
Emmanuel Quintin(Sport24.com)




_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 22:22

http://www.madeinfoot.com/infos/article-fff-desailly-soutient-laurent-blanc-8930.html

Citation :




Desailly soutient son ami

Publié le : 05 Mai 20h18






Marcel Desailly a réagi à la polémique des quotas dans le football français. L'ancien défenseur de France 98 trouve que cette affaire est allée trop loin et tient à soutenir son ami Laurent Blanc.

"Ce n'est pas du tout une affaire de racisme. Je voudrais protéger mon ami Laurent Blanc qui n'est pas du tout raciste.

Je l'ai côtoyé pendant une quinzaine d'années. Je peux vous dire que là-dessus, j'en suis sûr. Ses propos ont été déformés. A vouloir répondre rapidement et se justifier, il a commis des erreurs élémentaires dans son analyse globale.
C'est tout, il faut que ça s'arrête là. Je vois les uns et les autres qui commencent à monter au front, je crois que l'on va un peu loin et qu'il faut remettre les choses à leur place", a-t-il confié.




_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Sam 7 Mai - 0:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 22:26

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/05/05/97001-20110505FILWWW00546-lizarazu-soutient-laurent-blanc.php

Citation :

Lizarazu soutient Laurent Blanc

Avec Reuters 05/05/2011

Bixente Lizarazu est entré ce jeudi dans le débat qui oppose certains joueurs champions du monde 1998 dans l'affaire des quotas ethniques en estimant que Laurent Blanc devait rester le sélectionneur de l'équipe de France de football.

"Si la question est 'Blanc doit-il démissionner ?', moi je réponds 'non'. Il faut remettre en perspective le parcours de 25 ans d'un homme qui n'a jamais eu d'attitude raciste", a dit l'ancien Bleu sur RTL.

"S'il quitte l'équipe, après qu'est-ce qui se passe ? C'est une énorme tempête et je pense qu'il va falloir qu'il prenne la parole. Il y a l'homme, et moi je sais qui est l'homme (...) Il a redonné de l'allure à cette équipe de France et c'est une équipe métissée. Mais si ses excuses ne sont pas assez fortes, il faut qu'il les renforce."
L'ancien joueur du Bayern Munich a estimé que qu'il fallait "calmer le jeu" et remettre le débat à sa vraie place, à savoir quel était le but de cette réunion où des propos, qualifiés de "racistes" par certains, ont été tenus.

"On y voit de moins en moins clair. Sur une réunion de trois heures, il y a eu, oui, des propos malheureux. Il faut remettre ça en perspective, sur ce qui devait être au départ une discussion sur une philosophie de jeu", a souligné Lizarazu. "Il faut parler de philosophie de jeu, de morphotype de joueur. Il y a eu une erreur d'analyse du problème."

Bixente Lizarazu a soulevé en outre la question de savoir à qui profitait cette affaire.
"Derrière tout ça, il y a aussi une guerre interne au sein de la DTN et de la Fédération française de football. Laurent Blanc a subi ce contexte. Il faudrait savoir qui a donné l'enregistrement (au site d'informations Mediapart-NDLR) et quand on saura ça, on comprendra mieux le cheminement".


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 22:47

http://lci.tf1.fr/france/societe/tempete-a-la-fff-dugarry-redoute-une-demission-de-laurent-blanc-6435373.html

Citation :
Christophe Dugarry s'est dit mercredi soir "inquiet de voir Laurent Blanc éventuellement s'en aller" en raison de l'affaire des quotas. Ses proches, qui le jugent "très ébranlé", envisagent également cette possibilité

Après le scandale des quotas qui agite la fédération française de football, les inquiétudes quant à une éventuelle démission de Laurent Blanc se faisaient jour mercredi. "Je crois qu'on le met en énorme difficulté en pensant que l'on peut le virer alors que attention, il peut aussi démissionner", a estimé mercredi soir Christophe Dugarry, footballeur aujourd'hui consultant télé. "Je pense qu'il faut se rendre compte de ce qu'était le football ces quatre dernières années (du temps de Raymond Domenech). Ce qu'il (Blanc) a réussi à faire. Ce qu'il a réussi à créer, à amener derrière lui, de remobiliser toutes les forces vives du football français." "J'ai peur qu'il s'en aille, qu'il en ait marre de se faire agresser de la sorte. De manière très injuste. J'espère qu'il n'est pas trop tard", a conclu l'ancien footballeur sur Infosport.




http://www.leparisien.fr/sports/dugarry-chacun-suit-son-chemin-06-05-2011-1437424.php

Citation :

Dugarry : «Chacun suit son chemin»

PROPOS RECUEILLIS PAR FARID ZOUAOUI | Publié le 06.05.2011, 07h00


Christophe Dugarry. | LP / Olivier Lejeune

Christophe Dugarry
Joint hier soir, le consultant de Canal a accepté de revenir sur ses déclarations de mercredi, où il défendait Laurent Blanc tout en égratignant Lilian Thuram.


Mais pour lui, cette affaire ne doit pas ternir les relations entre les champions du monde et remettre en cause l’héritage de France 98.

Après Lilian Thuram, Patrick Vieira et Bernard Lama ont critiqué les propos de Blanc. L’association France 98 est-elle finie ?
CHRISTOPHE DUGARRY.
Ça veut dire quoi, finie ? Je respecte les opinions de tout le monde et je comprends qu’ils aient été heurtés.

Moi aussi, j’ai été choqué par certains propos et le terme de «quota» me dérange énormément, mais ce que je n’accepte pas, c’est qu’on utilise une cause juste pour attaquer un mec bien comme Laurent (Blanc).

Le combat de Lilian (Thuram) est juste, mais il ne fait pas preuve de tolérance et est aveuglé par sa cause.
Pourquoi ne l’a-t-on pas entendu quand certains ministres ont tenu des propos discriminatoires ?

Existe-t-il des rancœurs entre vous ?
Non.Hormis peut-être Manu Petit qui s’est mis à la marge et qui ne se reconnaissait pas dans nos actions, on s’est toujours retrouvés avec plaisir.
Tout ce qu’on fait n’est pas alimentaire car on est à l’abri du besoin. On a vécu des choses qui nous lient pour la vie, mais on n’est ni une secte, ni un lobby, ni des bulots.
Chacun suit son chemin. Je pense plutôt que derrière cette histoire qui va aller au pénal, il y a des intérêts personnels et une grande manipulation.

A qui profite le crime ? A une 2e liste ou à une 3e liste qui va se présenter aux élections (NDLR: prévues le 18 juin, elles désigneront le nouveau président de la Fédération) face au président Duchaussoy ?

La France black-blanc-beur est-elle devenue un concept dépassé?
C’était une réalité qui existe encore, mais nous, on ne l’a jamais vécu comme ça.
On n’était pas une force politique, mais une bande de potes qui a réussi à amener tout un pays derrière elle.
Nos différences nous ont unis. Après, évidemment, tout est politisé et les philosophes et les journalistes vont nous expliquer ce qui s’est passé. Mais nous, cela ne nous a jamais traversé l’esprit.
Moi, j’ai arrêté l’école en 5e et je ne suis pas capable d’analyser l’évolution de la France. Je parle juste avec mon coeur.

Avez-vous eu Blanc ou Thuram au téléphone ?
Non, j’ai juste envoyé un texto à Laurent pour lui apporter mon soutien. Mais cela ne signifie pas que c’est mon ami. C’est une connaissance, on s’appelle tous les six mois, on joue parfois au golf,mais on n’est jamais partis en vacances ensemble. Je suis simplement choqué par ce qui lui arrive.

Doit-il démissionner ?
C’est une plaisanterie ? Et pourquoi ?

Que pense Zidane de tout cela ?
Je ne lui ai pas parlé et s’il souhaite s’exprimer, c’est son problème. Chacun réagit selon sa sensibilité.

Il n’y aura donc pas de problèmes quand tous les membres de France 98 se retrouveront ?
Aucun.On se reverra tous avec plaisir le 11 juin au Parc des Princes pour le jubilé de Bernard Lama, car il le mérite.

Le Parisien


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 22:51

http://sports.orange.fr/infos/football/201118/deschamps--beaucoup-d-amalgames_324812.html

Citation :

Deschamps : "Beaucoup d'amalgames"

Interrogé en conférence de presse sur l'affaire des quotas qui ébranle le football français, Didier Deschamps a tenu à réaffirmer son soutien total à Laurent Blanc, qu'il espère rester en poste "le plus longtemps possible. La rencontre cruciale entre Marseille et Lyon dans la course au titre de champion. Preuve de l'ampleur de cette polémique.



Didier Deschamps apporte son soutien à Laurent Blanc. (Reuters)


    Didier, France 98 est en train d'exploser aujourd'hui avec les déclarations des anciens Bleus un peu partout dans la presse...
    Il y a cet emballement médiatique qui est là, malheureusement pour le football, avec beaucoup d'amalgames qui sont faits entre le fond, la forme et tout ce qui peut être dit à droite et à gauche. Evidemment, je suis très triste pour Laurent, de ce qui lui arrive. Pour lui, parce qu'on attaque l'homme, on n'attaque pas le sélectionneur, ou l'entraîneur ou l'éducateur, mais l'homme, et indirectement il ne faut pas l'oublier, il a des parents, une femme, des enfants, et les conséquences dans la vie de tous les jours peuvent être vraiment compliquées. Tout le monde s'exprime, la liberté d'expression existe, mais la liberté de se taire aussi, jusqu'à preuve du contraire, même si je parle aujourd'hui. Il y a deux enquêtes qui sont diligentées, elles sont là pour amener des réponses et déterminer le degré de responsabilité des différents protagonistes. Ca sort un peu de partout tous les jours, je ne vais pas commenter chaque chose qui sort, voilà mon sentiment.

    Vous vous situez dans quel camp ?
    Je n'ai pas de camp, chacun a une liberté d'expression évidemment. Quand ce sont des ex-joueurs, et des champions du monde, forcément ça fait les choux gras dans la presse. Je vais vous dire sincèrement, je suis président de l'association France 98, on a été uni dans la victoire bien évidemment, en défendant des valeurs, même si on peut avoir des personnalités et des caractères différents, avoir des centres d'intérêt et des objectifs totalement différents... J'avais alerté un peu tout le monde il y a un peu plus de deux ans sur le fait que déjà beaucoup de ces anciens joueurs étaient dans les médias, que ce soit presse écrite, télés, radios, et qu'il y avait un risque qu'à un moment qu'il y ait des oppositions. Mon souhait était bien évidemment que si l'un d'entre nous prenait une position, même si on n'est pas d'accord, on a nos numéros de téléphone personnel, on peut s'appeler et régler ça sans passer par les médias. Autrement, on en arrive à ce constat que France 98 implose. C'est un peu rapide, mais on n'est pas non plus dans un monde de Bisounours. Il y a des gens avec qui on a des affinités, avec d'autres on en a moins, sans parler de clans, mais c'est le cas dans tous les groupes. Cela ne sert à rien de créer un problème dans le problème. Mais par rapport à ce que ces joueurs-là représentent, cela a un impact un peu plus important dans les médias.

    Les valeurs que vous portiez semblent voler en éclats ?
    L'esprit, les valeurs, on les avait, on a été uni dans la victoire, dans des moments forts, en étant différents. On n'est pas tous amis, il n'y a pas de mal, ça existe partout. On apprécie de se revoir, mais je le répète avec des caractères, des personnalités et des buts différents. Il y en a qui sont entraîneurs comme Laurent ou moi, d'autres qui sont dans les médias, d'autres qui vivent à l'étranger... Ca ne remet pas en cause le pourquoi de notre association.

    "Je n'ai pas eu Zinédine"

    Beaucoup d'anciens de 98 s'expriment, vous le regrettez ?
    Je ne peux rien empêcher. Ce sont des adultes, des gens responsables. J'ai dit que chacun peut s'exprimer comme il veut. Evidemment, c'est mieux d'avoir toujours du recul et de la modération, même si c'est un dossier qui est évidemment très sensible.

    Vous avez eu Zinedine Zidane à ce sujet, qu'en pense-t-il ?
    Non, je ne l'ai pas eu.

    Laurent Blanc risque-t-il de perdre son poste ?
    Pourquoi il le risquerait, qui le dit ? Si vous me demandez, Laurent Blanc est là, et je souhaite qu'il y reste le plus longtemps possible, je n'avais pas besoin de le préciser. Il n'y a pas la moindre ambiguïté là-dessus. Il y a une enquête, même deux, elles sont là pour ça. Je ne veux pas rentrer dans l'emballement médiatique, je ne suis pas là pour juger les gens. Je n'aime pas que l'on me juge, je ne vais donc pas juger les autres. Laissez faire, il y aura des conclusions, après chacun pourra en tirer des enseignements. Ces enquêtes sont là pour déterminer la responsabilité de chacun.

    Cette polémique n'est quand même pas une bonne chose pour le football français ?
    Évidemment que ce n'est pas une bonne chose pour l'ensemble du football français, après ce qui s'est passé en Afrique du Sud, malheureusement. J'espère que le football va reprendre ses droits, après tout ce qu'il y a eu ces derniers jours cela va laisser des traces forcément.

    "Ce match aura des conséquences"

    Pour revenir à l'OM, votre déplacement à Lyon dimanche est-il capital ?
    Je veux que mes joueurs aient l'objectif de gagner ce match, après on le gagnera ou pas. Le meilleur résultat pour nous, c'est de gagner, mais pour eux aussi. Leur contre-performance à Toulouse va entraîner une remise en question. On va avoir une équipe de Lyon qui sera motivée, ce match est très important aussi pour eux. C'est une des meilleures équipes à domicile, avec un gros potentiel. Ce sera un gros match, un match de Ligue des Champions. Je préfère être dans la configuration de l'OM avant ce match que dans la leur. Après, ce qui se passera dimanche conditionnera beaucoup de choses. Ce match aura des conséquences au classement, et peut-être psychologiques, pour nous et pour eux.

    C'est un match de Ligue des Champions ?
    Cela équivaut à la Ligue des Champions. L'objectif des deux clubs en début de saison est clair, c'est d'être qualifié la saison suivante pour la Ligue des Champions, parce que c'est capital sportivement et financièrement. Ces trois points ne vont pas décider de tout le reste, mais cela aura son importance. On se rapproche un peu plus de la ligne d'arrivée !

    Propos recueillis par Marc LERAS, à Marseille





_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 23:05

http://www.challenges.fr/actualite/sport/20110506.OBS2534/le-coup-de-sang-de-serge-raffy-lolo-t-en-vas-pas.html

Citation :

Actualités Challenges < Sport 06.05.2011 | 18:31

Le coup de sang de Serge Raffy : "Lolo, t'en vas pas !"


(AFP) Laurent Blanc

Franchement, ne fais pas ça. Ne pars pas
en pleine tempête.

Ecoute la voix de la sagesse, celle d'Aimé Jacquet, ton ancien coach, qui te conseille de ne pas tomber dans le piège.
Celui du poison distillé depuis de longs mois par une bande d'apprentis sorciers qui nous gouvernent.

Tu ne dois pas tomber dans le panneau. Tu dois faire front, car ce qui secoue la Fédération Française de Football n'est pas une affaire sportive, évidemment.

"Quand il y en a un, ça va"
Reprenons l'histoire depuis le début.
D'abord, il y a l'époque mythique de 1998, la France black-blanc-beur en apothéose. Dans cette légende bariolée qui célèbre la nouvelle France, celle du métissage et de la diversité, tu as joué un rôle primordial, celui de leader d'une équipe d'un pays enfin réconcilié avec lui-même.

Et puis il y a eu Knysna, cette tragédie nationale qui n'était, au fond qu'un monôme de gamins épuisés par les méthodes sado-masos d'un entraîneur aigri. Cela aurait du en rester là.

Mais l'affaire du bus n'a pas surgi du néant ni dans n'importe quel contexte politique. Ne jamais oublier le contexte... Déjà la main du diable s'était posée sur les Bleus.
Aurais-tu oublié le travail de sape mené par quelques agents sarkozystes pour que le venin de la haine et du communautarisme pénètre dans la sphère du ballon rond ?
La méthode, certes, avait un côté homéopathique. Sans douleur.
Il y eut la jolie formule de Brice Hortefeux "Quand il y en a un, ça va. C'est quand ils sont nombreux..."

Tout cela préfigurait déjà la logique de la peur de l'invasion de la Gaule par les métèques. Le travail de sape commençait.
Il s'est poursuivi tranquillement avec l'affaire des Roms, du discours de Grenoble de Sarkozy. Et puis, plus récemment, la petite phrase de Claude Guéant, pleine d'empathie pour l'autre, expliquant que les Français ne se sentaient plus chez eux.

Sans oublier les provocations de Georges Frêche et Jean-Marie Le Pen sur cette équipe de France qui ne chante pas la Marseillaise, tout simplement parce que ces joueurs basanés ne sont pas vraiment d'ici.
Quelle importance ?
Le noyau dur du sarkozysme était à l'oeuvre. Peu à peu, le gaz nauséabond circulait aux quatre coins de l'hexagone. Cette forme insidieuse d'inoculation du racisme a fonctionné à plein régime.

Toi, le naïf, tu étais dans ton monde, celui de la performance sportive, du beau jeu, fasciné comme nous tous par l'exemple de la magie de Barcelone, par ses sorciers lilliputiens que sont Messi, Xavi et Iniesta.

Des footballeurs de poche. Des nains blancs, ai-je le droit de l'écrire ? Ils auraient pu être noirs, d'ailleurs. Quelle importance ?

Un Français d'origine arabe, Samir Nasri, fait partie de cette catégorie des techniciens exceptionnels.
C'est d'ailleurs à lui que tu comptais confier les clés de l'équipe de France.
Comme tu as nommé Alou Diarra, capitaine des Bleus, un joueur athlétique, noir, d'origine malienne.

Ton débat était celui du dosage à mettre en place pour la pratique d'un beau football.
Combien de camionneurs pour combien de petits Mozart ?


Et on t'a collé cette pantalonnade des binationaux, qui, soit disant, ruineraient les caisses du pays pour aller jouer dans leur pays d'origine.

Une armée d'ingrats... Et une foutaise économique qui rappelle furieusement le thème de la Sécu pillée par les gens venus du Sud...

Ton plus beau combat
Cher Président, car tel est le surnom que les joueurs t'ont donné, tu ne dois pas laisser cette affaire à d'autres.

C'est le moment de faire un contre-pied. De marquer le but en or.

Là, tu as plus qu'une Coupe du Monde à gagner. C'est ton plus beau combat. Celui d'un homme libre qui ne doit pas se laisser endormir par un complot ourdi par un quarteron d'apparatchiks de la FFF qui rêvent de s'emparer du pouvoir en juin.

Tous ces témoignages de soutien qui te viennent, crois-moi, ils viennent de la France antiraciste, qui refuse le communautarisme, les discriminations, toutes les discriminations.

Lilian Thuram et quelques autres, eux-mêmes légèrement ethno-centrés, t'ont poignardé dans le dos ?

Sans doute. Mais ne cède pas au défaitisme.
Ton adversaire est redoutable parce qu'il n'a pas d'équipe, ni de maillot, ni de couleur. Il s'appelle la haine.

Serge Raffy - Le Nouvel Observateur


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 23:51

Citation :

Hadzibegic soutient Blanc



L'entraîneur d'Arles-Avignon, Faruk Hadzibegic, a réagi à propos l'affaire des quotas à la FFF. Il s'est dit «totalement solidaire de Laurent Blanc et François Blaquart. Et c'est un soutien inconditionnel».

«Quelle est l'utilité de sortir de telles choses ?
C'est une honte pour la nation plus que pour le football.
Je suis moi-même étranger et je n'ai jamais senti de racisme en France. Pourquoi autant d'étrangers sinon viendraient-ils ?
En France on est bien et c'est avec des affaires comme celles-là qu'on détruit un si beau pays», a-t-il lancé.
(Photo Presse-Sports)

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Ven 6 Mai - 23:56

Citation :

Yade ressent une «profonde tristesse»



«Je ne pense pas que Laurent Blanc soit raciste.» Pour Rama Yade, l'ex-secrétaire d'Etat aux Sports, le sélectionneur de l'équipe de France n'est pas xénophobe.
«J'ai eu pendant dix ans son poster dans ma chambre, donc je ne peux pas le penser une seule seconde, a indiqué ce vendredi l'ambassadrice de l'Unesco.
Et pour l'avoir côtoyé (en tant que secrétaire d'Etat, ndlr) non plus. Evidemment, tout cela est très triste, et moi, je ressens une profonde tristesse pour le football français qui est en train de se reconstruire, et pour les gamins sur les terrains de football.»

Et de conclure en jetant un pavé dans la marre : «On sait que l'on est à quelques semaines des élections au niveau fédéral, et on note des concordances de dates, des enregistrements secrets... Laissons l'enquête se faire sereinement.» (Avec AFP - Photo Presse-Sports)

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Sam 7 Mai - 18:19

http://www.lequipe.fr/Football/breves2011/20110507_195005_zidane-blanc-doit-rester.html

Citation :
Foot - FFF
Zidane : «Blanc doit rester»

Dans un long entretien à paraître dans L'Equipe ce dimanche, Zinédine Zidane prend la défense de Laurent Blanc, avec lequel il a discuté cette semaine.


Zinedine Zidane défend le sélectionneur Laurent Blanc.(EQ)

«Pourquoi être resté silencieux une semaine et pourquoi parler maintenant ?

D'abord, franchement, je ne pensais pas que ce débat prendrait cette ampleur. J'attendais de voir. Et quand on voit justement cette folie, ces amalgames... Alors oui, il y a des vrais sujets de fond, des sujets qui me touchent réellement, mais il y a aussi un mauvais procès vis-à-vis de Laurent Blanc. (...)

Justement, estimez-vous que les propos de Laurent Blanc sont discriminatoires ?

Non, et concernant Laurent, on va faire simple et clair : je le connais bien, il n'est bien sûr pas raciste. (...) Je vais même plus loin : il ne raisonne jamais comme ça car ce n'est pas un sujet pour lui ! Je pense que c'est d'ailleurs comme ça qu'il s'est fait emmener dans une discussion équivoque. (...) Lolo, c'est quelqu'un de spontané, qui parle ouvertement, qui ne pense pas une seconde que ses propos peuvent être mal interprétés... et clairement, là, ses propos ont été non seulement très maladroits, mais en plus, ils venaient dans une discussion où d'autres expressions étaient très limites, comme ce mot de «quota».

Lui avez-vous parlé ?

Bien sûr. Je voulais comprendre le contexte de cette réunion.
(...)

Doit-il quitter ses fonctions de sélectionneur ?

Bien sûr que non. Mais je peux vous dire qu'il était très, très touché. Je pense qu'il a commencé à faire un super boulot. Et qu'il a un vrai projet ! Il faut laisser les choses à leur place, ce serait fou qu'il parte à cause de cela. Il doit continuer.


«L'idée de sélectionner voire discriminer des gamins en fonction de ce statut binational est pour moi aberrante»


L'idée que les bi-nationaux posent problème induit la notion de rentabilité de la formation. Qu'en pensez-vous ?
Pour moi, ce n'est pas un problème, justement. Par contre, il y a des sujet de fond sur lesquels on doit réfléchir : sur la détection, la philosophie de jeu, la façon dont on construit la formation des jeunes. Bien sûr que dans le sport de haut niveau, on parle de performance, de rendement ! Mais l'idée de sélectionner voire discriminer des gamins en fonction de ce statut binational est pour moi aberrante. (...)

Vous êtes le symbole de la France black-blanc-beur qui gagne. A l'inverse, avez-vous senti du racisme après la finale de 2006 ?

Non. Mais encore une fois, ce black-blanc-beur est une invention médiatique, après coup. Nous, on se voyait comme un groupe de copains, et justement notre force, c'était ce mélange : black, blanc ou beur, ce n'était pas un sujet pour nous. On était les meilleurs à chaque poste, point.»

Propos recueillis par Fabrice JOUHAUD


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Dim 8 Mai - 12:06

http://www.francesoir.fr/sport/football/hidalgo-est-en-train-tout-detruire-99139.html

Citation :

Quotas dans le foot français

Publié le 7 mai 2011 à 06h48
Mis à jour le 7 mai 2011 à 06h50

Hidalgo : "On est en train de tout détruire !"

L'ancien sélectionneur des Bleus champions d'Europe en 1984 est « dégoûté » par les critiques à l'encontre de Laurent Blanc.



Michel Hidalgo tient à défendre Laurent Blanc SIPA

Fils d'un républicain espagnol, triple champion de France puis sélectionneur avec des équipes multiethniques et multiculturelles, Michel Hidalgo confie son indignation face à la polémique des quotas.
FRANCE-SOIR Que vous inspire la situation actuelle du football français ?
MICHEL HIDALGO Ecoutez, la seule raison pour laquelle j'accepte de m'exprimer, c'est pour défendre Laurent Blanc. Je suis là pour le défendre. Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé, mais tout ça ne sent pas bon, ça pue le règlement de comptes pour salir l'honneur du football français. Et les commentaires faits autour de cette affaire sont tellement nauséabonds, les commentaires si tortueux... Tous ces gens qui entendent se poser en professeurs de morale, ça me dégoûte !

F.S. A qui pensez-vous ? A Mediapart, à Lilian Thuram ?
M. H. Je les mets dans le même sac, tous ces gens qui déconstruisent tranquillement ce qui a patiemment bâti le football français. Quel est-il, ce football ? C'est celui hérité d'Albert Batteux, le plus grand entraîneur que j'aie connu, de Georges Boulogne, de Fernand Sastre ! C'est une base solide construite avec des valeurs aux antipodes de ce qui est actuellement évoqué. Là, on est en train de tout démolir ! Enfin, je suis dans le football depuis 1952 ! On voudrait me faire croire que je ne sais pas ce qui s'y passe ? Ça n'a rien à voir avec le racisme, les quotas. Tout ça me dégoûte, d'autant plus que c'est le fait de gens qui ne sont rien ou si peu dans le football français...
Par Propos recueillis par J. B. G.


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    Dim 8 Mai - 12:28

http://www.lequipe.fr/Football/breves2011/20110507_195005_zidane-blanc-doit-rester.html


Citation :

Foot

Zidane et «ceux qui ont parlé trop vite»

Zinedine Zidane prend la défense de Laurent Blanc, avec lequel il a discuté cette semaine, dans un long entretien paru dans L'Equipe dimanche et que vous pouvez désormais lire en intégralité sur le site.


Zinedine Zidane défend le sélectionneur Laurent Blanc.(EQ)

Zinedine Zidane a longuement appelé Laurent Blanc, son ancien coéquipier chez les Bleus, pour forger son opinion sur l'affaire qui ébranle le football français, depuis que Mediapart a révélé, il y a dix jours, que la Direction technique nationale avait envisagé, au cours d'une réunion, à laquelle participait le sélectionneur, d'instaurer des quotas dans la formation des joueurs français pouvant jouir d'une double nationalité. Ces derniers jours, Lilian Thuram, mais aussi Patrick Vieira s'étaient indignés des propos de Blanc. Plusieurs autres anciens champions du monde 1998, dont Didier Deschamps, ont apporté leur soutien au sélectionneur et souhaité qu'il reste à son poste. Aujourd'hui, Zidane (38 ans) prend, à son tour, la parole, pour défendre Blanc et regretter «la folie» qui entoure le débat.


«Zinedine Zidane, pourquoi être resté silencieux pendant une semaine et pourquoi parler maintenant ?
D'abord, franchement, je ne pensais pas que ce débat prendrait cette ampleur. J'attendais de voir. Et quand on voit justement cette folie, ces amalgames... Alors oui, il y a des vrais sujets de fond, des sujets qui me touchent réellement, mais il y a aussi un mauvais procès vis-à-vis de Laurent Blanc. J'ai lu et écouté tout ce qui s'est dit avec attention, j'ai voulu prendre du recul pour avoir une approche un peu plus précise. Il y a des choses à dire. On ne peut pas non plus dire qu'il n'y a pas de sujet sur le fond comme cette histoire de quotas !


«On va faire simple et clair : je connais bien Laurent Blanc, il n'est bien sûr pas raciste. D'autant, et personne ne le dit, que sa femme est d'origine algérienne !»

Justement, estimez-vous que les propos de Laurent Blanc sont discriminatoires ?
Non, et concernant Laurent, on va faire simple et clair : je le connais bien, il n'est bien sûr pas raciste. D'autant, et personne ne le dit, que sa femme est d'origine algérienne ! Je vais même plus loin : il ne raisonne jamais comme ça car ce n'est pas un sujet pour lui ! Je pense que c'est d'ailleurs comme ça qu'il s'est fait emmener dans une discussion équivoque. Lui, il était sur un problème dont il a souvent parlé, et sur lequel on peut d'ailleurs débattre, sans penser une seconde, à mon avis, à une quelconque discrimination. Sans se rendre compte que les mots pouvaient prendre un autre sens pour quelqu'un d'autre. ?'Lolo'', c'est quelqu'un de spontané, qui parle ouvertement, qui ne pense pas une seconde que ses propos peuvent être mal interprétés... et clairement, là, ses propos ont été non seulement très maladroits, mais en plus, ils venaient dans une discussion où d'autres expressions étaient très limites, comme ce mot de «quota».

Lui avez-vous parlé ?
Bien sûr. Je voulais comprendre le contexte de cette réunion. Quand un ami a un problème, ou que vous avez un problème avec ce qui se dit, la moindre des choses c'est de l'appeler. Certains auraient peut-être dû le faire avant de parler, ce qui aurait évité de jeter inutilement de l'huile sur le feu.

Certains ? Pensez-vous à Lilian Thuram ?
Oui, entre autres. Je songe à tous ceux qui ont parlé très vite et ont jugé Laurent Blanc. Moi, je l'ai appelé pour avoir sa version de la réunion et son point de vue. Je ne voulais pas vérifier s'il était raciste ou pas, ça c'est bon, je sais qu'il ne l'est pas une seconde. Mais je voulais vérifier s'il s'était laissé embarquer dans cette discussion scabreuse.

Et il l'a reconnu ?
Oui, et c'est ce qui est le plus dur là-dedans. Il intervient trois minutes dans une réunion de trois heures, il y vient pour acter son ouverture et son envie de travailler avec la Direction technique nationale et, à l'arrivée, tout ça lui retombe dessus.



«Bien sûr que non, (il ne doit pas quitter ses fonctions de sélectionneur).»



Doit-il quitter ses fonctions de sélectionneur ?
Bien sûr que non. Mais je peux vous dire qu'il était très, très touché. Je pense qu'il a commencé à faire un super boulot. Et qu'il a un vrai projet. Il faut laisser les choses à leur place, ce serait fou qu'il parte à cause de cela. Il doit continuer.

Quel sentiment vous inspire le déchirement des champions du monde de 1998 ?
«Déchirement», il faut arrêter de tout exagérer. Les médias créent des exagérations, c'est leur business. Et c'est aussi pour cela que je parle : on a créé France 98 parce qu'on fait un truc incroyable, pour montrer aux générations futures que c'était fort, que c'était possible grâce à un groupe. Donc, les gens qui essaient de profiter du contexte pour s'attaquer à France 98 perdent leur temps. Ce qui nous unit est plus fort que tout et je défendrai toujours ce France 98-là.


Des quotas ? «Un comble»


Au-delà du foot, avez-vous la sensation d'avoir appris quelque chose dans votre parcours en centre de formation ?
Evidemment, mais vous savez, on peut se raconter ce qu'on veut, mon éducation a commencé chez moi, avec mes parents ! C'est là qu'on apprend les valeurs, à respecter les gens qui vous entourent, les adultes quand on est enfant. Et ça, c'est peut-être un sujet aujourd'hui, indépendamment du racisme, partout et pas seulement dans le foot. C'est vrai que notre génération respectait les anciens. Aujourd'hui, parfois, on ne te dit même pas bonjour.

L'idée que les joueurs bi-nationaux posent problème induit la notion de rentabilité de la formation. Qu'en pensez-vous ?
Pour moi, ce n'est pas un problème, justement. Par contre, il y a des sujet de fond sur lesquels on doit réfléchir : sur la détection, la philosophie de jeu, la façon dont on construit la formation des jeunes. Bien sûr que dans le sport de haut niveau, on parle de performance, de rendement ! Mais l'idée de sélectionner voire discriminer des gamins en fonction de ce statut binational est, pour moi, aberrante. Maintenant, je comprends que l'on se pose la question de savoir comment améliorer la détection des talents ou que l'on réfléchisse aux profils de joueurs. Vous savez bien que dans le haut niveau il faut les meilleurs, point. C'est bien pour cela que le sport et le foot ne sont pas racistes ! Mais cela ne veut pas dire qu'il n y a pas de racisme dans certaines attitudes, comme dans la vie. Je l'ai vécu comme d'autres, mais sans doute moins. Et en tous cas, alors que ce n'est franchement pas facile tous les jours pour tout le monde dans la société, c'est un comble de se dire qu'il y aurait des quotas dans le foot, un lieu où tout le monde devrait pouvoir vivre ensemble tranquille et où seul le talent et le jeu devraient compter.

«Si on n'a pas été sélectionné (en équipe de France), il est normal de se tourner vers une autre sélection parce que le rêve d'un gamin qui joue au foot, c'est de faire, un jour, une Coupe du monde.»

Dans ce débat, ne fait-on pas d'une richesse une faiblesse ?
C'est pour ça que je parle maintenant. Arrêtons de dire que ce sujet est un problème. C'est une force, point ! Alors, c'est déjà suffisamment compliqué, en ce moment, dans la société pour qu'on ait besoin d'amener ces thématiques sur un terrain où elles ne devraient pas exister.

Parlons du choix, certainement difficile, de jouer pour un pays plutôt qu'un autre. Il vous a concerné à une époque. Comment votre père et votre famille ont-ils réagi à ce choix ?
Mais très bien ! C'est pour ça que je vous dis que ce ne devrait pas être un problème. Bien sûr que les temps ont changé. Il peut y avoir des pressions pour qu'un bon joueur choisisse le pays de ses parents. Mais, moi, je vous dis que pour la plupart, l'envie, quand on est français, qu'on a grandi avec ses copains dans son pays, c'est de porter le maillot de l'équipe de France. Après, c'est différent si on n'a pas été sélectionné. Et il est normal de se tourner vers une autre sélection parce que le rêve d'un gamin qui joue au foot, c'est de faire, un jour, une Coupe du monde.

Quels ont été vos critères de réflexion à l'époque ?
Aucun. Il n y a pas eu discussion, même si je suis très attaché à l'Algérie.

Aujourd'hui, vous avez des proches qui sont en situation de choisir entre deux sélections. Quel est le processus de décision ?
Mon fils Enzo a seize ans, il est bien trop tôt pour se poser cette question et il choisira tranquillement si l'occasion se présente. On en parlera s'il le souhaite. Mais on n'en est pas là !

Comprenez-vous que des gens pensent que les internationaux ne sont pas vraiment concernés par la France ?
Moi, je vais vous dire : quand on porte le maillot de la France, c'est une fierté, et je ne pense pas que l'on puisse «ne pas être concerné par la France.»

Vous êtes le symbole de la France black-blanc-beur qui gagne. A l'inverse, avez-vous senti du racisme après la finale de 2006 ?
Non. Mais encore une fois, ce black-blanc-beur est une invention médiatique, après coup. Nous, on se voyait comme un groupe de copains, et justement notre force, c'était ce mélange : black, blanc ou beur, ce n'était pas un sujet pour nous. On était les meilleurs à chaque poste, point. »
Propos recueillis par Fabrice JOUHAUD

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -    

Revenir en haut Aller en bas
 
Soutiens à LAURENT BLANC face à MEDIAPART -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» St Laurent de Blain 44
» Basse dans ta face PLEASURE - Glide
» Milteau à St Laurent du Var (06) en Janvier
» Laurent Naouri, baryton-basse
» Laurent Montagne - Mes Pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: Les Sports - Les Loisirs-
Sauter vers: