Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Tri Yann, 40 ans, irréductibles bretons !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Tri Yann, 40 ans, irréductibles bretons !   Sam 4 Juin - 15:05

http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-Tri-Yann-40-ans-irreductibles-bretons_loc-1750005_actu.Htm


Citation :

Tri Yann, 40 ans, irréductibles bretons


Photo suivante »

photo n°1 sur 9


Au début des années 1970, les « trois jean » (à gauche) avec Bernard Baudrier, contrebassiste, aujourd’hui parti. © Photo archives


Les huit musiciens sont ce samedi 2 avril au Zénith. Coup de projecteur sur le doyen des groupes français toujours en activité, un nouvel album « Rummadoù » en poche.

Bien sûr, ce n’est pas l’envie qui manque de crier « au secours » à la moindre évocation du dit groupe, d’en sortir une bien bonne ( façon « j’entends le rouge, le ricard et l’anisette ») à l’heure de l’apéro, voire de prendre la poudre d’escampette à l’écoute des « Filles des forges ». Mais, fichtre, comme dirait ma grand-mère de Lannion, ils ont la santé ces gamins-là ! Vrai. Les papys jouissent d’une résistance atypique à l’épreuve du temps. A soixante balais bien tassés, les Tri Yann an Naoned ( « trois Jean de Nantes », leur premier nom alors à rallonge) carburent chaque année au « tro breizh » (tour de Bretagne) et alentours sans mégotter. Jean-Louis Jossic, Jean Chocun, Jean Corbineau, le trio de base, et les cinq autres larrons s’offrent même le luxe de remplir le Zénith de Nantes ce samedi.

Avec déjà quarante printemps de scène et de studios (une vingtaine d’albums au compteur), ils bousculent plus d’un combo rock sur l’autel de la longévité. A croire que le chouchen conserve. « On n’a vraiment pas vu le temps passer », philosophe Jean-Louis Jossic, en ce début d’année 2011 autour d’une bonne table, dans leurs studios d’enregistrement de Savenay.

Eux, les dernières tendances musicales, ils s’en battent les couettes comme de l’an quarante. Et le plus dingue, c’est qu’en marchant hors des clous de la mode, la mode est venue à eux. C’est ce qui s’est passé lors du renouveau celte, incarné par le chanteur Dan ar Braz au mitan des années 90. On a alors vu Alan Stivell, Gilles Servat et Tri Yann flamboyer sous les projos de l’actualité. C’est ce qui se passe à nouveau -à un échelon différent- avec l’incroyable carton de Nolwenn Leroy et son disque « Bretonne » qui reprend des standards joués par tri Yann voilà… une double décennie. « C’est quelqu’un de bien Nolwenn et nous sommes heureux de son succès », confie Gérard Goron, batteur et quatrième homme des trois mousquetaires. Nolwenn Leroy, petite fille spirituelle des Tri Yann de Nantes ? Ou quand l’héritage celte se conjugue au féminin.

Stéphane Pajot

Album : Rummadoù (générations).

Merci à l’aide précieuse et aux photographies de Xavier Trochu.
Presse-Océan



_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Tri Yann, 40 ans, irréductibles bretons !   Sam 4 Juin - 15:08


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
 
Tri Yann, 40 ans, irréductibles bretons !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Metal Papy, plus qu'un forum... Une famille !
» [TV] Tokio Hotel dans le Petit Journal de Yann Barthes
» Jean Yann les Camionneurs
» Tri Yann
» Les Bretons de L’est

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS sur Nolwenn Leroy :: Ils citent Nolwenn Leroy :: Ils citent Nolwenn Leroy-
Sauter vers: