Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 renan luce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: renan luce   Mar 22 Avr - 22:05

renan luce

petit nouveau sur la scene francaise mais j'aime bien du moins son premier album
renan est egalement le beau fils de REnaud





Ancien musicien classique, Renan Luce a suivi dix années de Conservatoire avant de se lancer en solo. Délaissant les structures complexes de ses illustres modèles, il a alors opté pour une formule toute simple, inspirée de Georges Brassens : une guitare acoustique, une contrebasse et quelques arrangements un peu plus rock pour habiller le tout. Drôles et détachées, ses paroles reposent sur une description satirique du quotidien, ce qui en fait un successeur de Benabar, Jeanne Cherhal ou Albin De La Simone. Entre 17 et 26 ans, il circule de scène en scène, des petits bars parisiens au Zénith, en première partie du susnommé Benabar. Il s’offre aussi trois mois de résidence hebdomadaire, peaufinant son répertoire et s’acquérant un public qui lui est resté fidèle depuis. Si bien que son premier album, "Repenti", se taille très vite un joli succès de bouche à oreille. Il sera ainsi certifié disque d'or en septembre 2007. Le meilleur moyen de le découvrir reste cependant la scène, au cours de son "never ending tour" à lui. Sa tournée francophone est un réel succès. Tant et si bien que pour les Victoires de la Musique 2008, Renan est nommé dans trois catégories, l’artiste révélation du public, l’artiste révélation scène de l’année ainsi que l’album révélation de l’année. Sur trois nominations, Renan a décroché deux récompenses. Celle de la révélation scène de l'année ainsi que celle de l'album révélation de l'année. Une belle consécration.





Mes racines

Mes racines sont profondes
Eles ont traversé l'onde
Et perforé la pierre
D'une fin de terre
Elles ont tissé leur toile
Sous un ciel sans étoiles
Et nettoyé par le vent
Attirée par devant
Ô ma presqu'île accrochée
Par quelques vieux rochers
Je garde une boussole
Pour rev'nir sur mes pas
Souv'nir du ras du sol
Quand je ne marchais pas

Mes racines sont vivantes
Comme dans ces terres arides
Elles cherchent la suivante
Quand une nappe est vide
Elles forcent mon voyage
Qu'importe où et quand
Mon existence péage
"Carte moins de vingt cinq ans"
Les sandwichs sur le pouce
Les amphis à l'index
Tous ces mots dans la bouche
Le corps comme un silex
Pour peu que l'on te touche
L'étincelle qui reste

Et mes racines grandissent
Une rencontre et puis dix
Un regard et puis cent
Je regarde impuissant
Le chemin que dessinent
Pour demain mes racines

Mes racines sont sonores
Et leurs échos opposent
Une vague - falaise nord -
Un Airbus - ville rose -
Mes racines sont tactiles
Reconnaissent à tâtons
La douceur du pistil
Le rugueux du béton
La peau fine des filles
Les griffes d'un chaton
Mes racines olfactives
Gardent précieusement
L'odeur de la lessive
Dans les jupes de Maman

Mes racines sont "famille"
P't'être pas assez souvent
Pourtant mon coeur fourmille
Toujours pareillement
De "Toc toc" à mon mur
"Viens dormir avec moi"
De cueillettes de mûres
De cabanes dans les bois
De vacances tous les cinq
"Crème solaire, pelle et seau"
C'est à vous que je trinque
Avec le verre bien haut
A la prochaine étreinte
Je vous attends bientôt

Et mes racines grandissent
Une rencontre et puis dix
Un regard et puis cent
Je regarde impuissant
Le chemin que dessinent
Pour demain
Mes racines grandissent
Une rencontre et puis dix
Un regard et puis cent
Je regarde impuissant
Le chemin que dessinent
Pour demain mes racines
Mes racines
Mes racines
Mes racines
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: renan luce   Mar 22 Avr - 22:05

Repenti

Regarder la Vidéo
Des spaghettis, d'la sauce tomate
Dans la banlieue nord de Dijon
J'ai choisi la voie diplomate
Qui m'a évité la prison

Ca fait vingt ans que je me cache
Et je pensais vivre bien moins
Le FBI remplit sa tâche
La protection d'un témoin

Repenti
J'ai trahi

J'aurais bien pu casser des pierres
Au pénitencier du Texas
Mais je me finis à la bière
Dans un PMU bien moins classe

Tous les soirs, on remplit mon verre
Et on rigole, on me salit
Quand je raconte les tours de verre
Ma vie à Little Italy

Repenti
J'ai trahi

Mafioso jusqu'au bout des ongles
J'suis dev'nu le poch'tron du coin
Quand les hommes de main de mon oncle
Recherchent Tony-Les-Deux-Poings

Dans les premiers mois de ma planque
J'ai cru qu'ma vie serait la même
En recréant ce qui me manque
De ma Sicile américaine

J'ai aidé quelques connaissances
Dans leurs querelles de voisinage
Deux trois corps imbibés d'essence
Quelques accidents de ménage

Repenti
J'ai trahi

Mafioso jusqu'au bout des ongles
J'suis dev'nu le poch'tron du coin
Quand les hommes de main de mon oncle
Recherchent Tony-Les-Deux-Poings

Mes p'tits voisins, des frères et soeurs
Me montraient leurs carnets de notes
Je rencontrais leurs professeurs
Et prélevais quelques quenottes

Mais aujourd'hui je suis trop vieux
Je m'occupe de mes hortensias
C'est étrange comme ils poussent mieux
Qu'ai-je bien pu donc enterrer là ?

Repenti
J'ai trahi

Dans les fourrés quelque chose bouge
J'aperçois l'ombre d'un sniper
Sur ma poitrine une lumière rouge
Je t'attendais, je n'ai pas peur

Qu'on m'allonge sur mon lit
Sur mon coeur une fleur d'hortensia
Je vais revoir le Stromboli
Je vais oublier la mafia

Repenti
J'ai trahi

Repenti
J'ai trahi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: renan luce   Mar 22 Avr - 22:06

Nuit blanche

Je passe encore une nuit blanche
Une traversée de la Manche
Je compte les moutons qui s'y baignent
Me cogne au ding dong de Big Ben

Je passe encore une nuit blanche
Une heure sur le dos deux sur la tranche
J'essaie un rêve puis le rature
Passe par toutes les températures

Mes yeux ouverts cartographient
Grâce au diodes de la chaîne hi-fi
La moindre trace sur le mur
Que laissent les défauts de peinture

Et j'ai déjà pu répertorier
Une libellule deux fox-terriers
Un truc qui ressemble à la France
Il manque juste un bout de Provence

Et toi tu dors, conquistador
Dans ton Amérique, on s'endort si vite
J'aim'rais t'greffer les bras d'Morphée
Pour m'y blottir et enfin dormir

Je passe encore une nuit blanche
Et toi dans ta bulle tu scies des branches
C'n'est plus une bande dessinée
Mais c'est une forêt qu't'as décimée

J'ai tout fait pour percer ta bulle
Une quinte de toux que je simule
Mais pour t'empêcher de me fausser
Compagnie je peux me brosser

Et demain tu me feras l'affront
La marque d'oreiller sur le front
Tu diras, culot inouï
"J'n'ai pas fermé l'oeil de la nuit !"

A l'heure de mettre pied à terre
J'aurai sous les yeux deux cratères
Il faut croire que mon sommeil
Est en ch'ville avec le soleil

Et toi tu dors, conquistador
Dans ton Amérique, on s'endort si vite
J'aim'rais t'greffer les bras d'Morphée
Pour m'y blottir et enfin dormir

Mais toi tu dors, conquistador
Dans ton Amérique, on s'endort si vite
J'aim'rais t'greffer les bras d'Morphée
Pour m'y blottir et enfin dormir

Mais toi tu dors, conquistador
Dans ton Amérique, on s'endort si vite
J'aim'rais t'greffer les bras d'Morphée
Pour m'y blottir et enfin dormir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: renan luce   Aujourd'hui à 18:20

Revenir en haut Aller en bas
 
renan luce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Do you speek le Renan Luce ?
» Repenti - Renan Luce
» Renan luce
» Lacrymal Circus - Renan Luce
» [Archives]Bénabar en duo avec Aldebert le 20/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES FRANCOPHONES-
Sauter vers: