Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Espana Campeon de Europa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Espana Campeon de Europa   Dim 1 Juil - 21:12

Espana Campeon de Europa

http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/L-histoire-s-ecrit-en-espagnol/295589

Citation :

Foot - Euro : L'histoire s'écrit en espagnol



L'Espagne a remporté l'Euro 2012 après avoir écrasé l'Italie en finale à Kiev (4-0). La Roja entre dans l'histoire du football avec un triplé inédit Euro-Coupe du monde-Euro

La joie des Espagnols après le but de Jordi Alba. (Reuters)


Le football est un sport qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c'est l'Espagne qui gagne. En battant l'Italie (4-0) dans une finale qu'elle a parfaitement maîtrisée, la Roja a réécrit l'histoire. Elle est devenue la première équipe à conserver sa couronne européenne. La première également à réaliser un triplé Euro-Coupe du monde-Euro, ce que n'avait pas su faire la RFA en 1976. Alors qu'on la dépeignait depuis le début du tournoi comme une équipe plus épicière que conquérante, la sélection de Vicente Del Bosque a mis un point d'honneur à entrer dans la légende en y mettant la manière. Sa maîtrise collective a usé une formation italienne qui n'aura pas survécu à l'enchaînement Allemagne-Espagne en l'espace de quatre jours. Son réalisme a tué toute forme de suspense avant même la mi-temps.


Troisième remplaçant italien, Thiago Motta a dû quitter ses partenaires trois minutes après son entrée en jeu en raison d'un claquage.Paradoxalement, la Nazionale a pourtant été la formation à l'avoir mise le plus en danger. S'ils n'ont pas vu le jour pendant les quinze premières minutes, les joueurs de Cesare Prandelli ont fait mieux que le Portugal en demie. Eux, au moins, ont cadré leurs tentatives. Statistique rare : Iker Casillas a dû s'interposer à quatre reprises (28e, 32e, 44e, 51e). C'est plus que Gianluigi Buffon, mais l'Italie a globalement fait preuve de trop de déchet pour concrétiser ses bonnes idées. Trop rapidement à bout de souffle, elle n'avait tout simplement pas les armes pour rivaliser avec cette Espagne-là. Pour ne rien arranger à ses affaires, elle a disputé la dernière demi-heure en infériorité numérique. Troisième remplaçant italien, Thiago Motta a dû quitter ses partenaires trois minutes après son entrée en jeu en raison d'un claquage. A la 21e, la blessure à une cuisse de Chiellini avait contraint Prandelli à précipiter son coaching.


Xavi et Iniesta à la baguette

Avec un Xavi et un Iniesta à ce niveau-là, il semblait de toute façon écrit qu'il ne pouvait rien arriver à l'Espagne. Les deux joueurs du Barça ont été impliqués sur trois des quatre buts de leur équipe. Sur le premier, Iniesta a trouvé dans la profondeur Fabregas, passeur décisif pour Silva (14e). Sur le second, Xavi a servi dans le bon tempo Alba, auteur d'une course remarquable (41e). Sur le troisième, enfin, ce même Xavi a trouvé Torres, dont le plat du pied droit n'a laissé aucune chance à Buffon (84e). Si la deuxième période n'a jamais atteint des sommets, la démonstration espagnole a viré à la correction lorsque Mata a inscrit le quatrième but de la Roja (88e). Inexistants depuis une demi-heure, sonnés, les Italiens trouveront sans doute le score un peu sévère. Il illustre assez bien l'emprise de l'Espagne sur le football mondial depuis quatre ans.
Emery TAISNE, à Kiev


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Espana Campeon de Europa   Dim 1 Juil - 21:19

http://www.rmcsport.fr/editorial/273240/le-triomphe-historique-de-l-espagne/

Citation :

Finale
Le triomphe historique de l’Espagne

Vainqueur de l’Italie (4-0) grâce à une prestation quasi parfaite ce dimanche en finale à Kiev, l’Espagne réalise un triplé inédit : Euro-Coupe du monde-Euro. Eblouissante, la Roja entre plus que jamais dans l’histoire du football.


Alexandre Alain | rmcsport.fr | 01/07/2012



© AFP L'Espagne réalise un triplé historique
Un moment d’histoire. Voilà ce à quoi étaient venus assister la majeure partie des 64 000 spectateurs du stade olympique de Kiev et ce qu’ont vécu les millions de téléspectateurs éparpillés aux quatre coins du Vieux Continent et même du monde. L’Espagne ne les a pas déçus. Et a plus que jamais marqué l’histoire du football, grâce à sa victoire en finale ce dimanche face à l’Italie (4-0). Deuxième équipe européenne à disputer une troisième finale internationale consécutive, après la RFA (de l’Euro 1972 à l’Euro 1976), la Roja est désormais la seule à avoir remporté ces trois grands rendez-vous. Un exploit sans précédent, après les sacres à l’Euro 2008 et au Mondial 2010. Critiqués pour leur jeu basé sur une possession du ballon poussée à l’extrême, les Espagnols ont répondu de la meilleure des manières ce dimanche, en mettant un point d’honneur à réciter au mieux leur partition.
Peut-être tendus par l’enjeu, les Italiens sont emportés d’entrée par la vague rouge et jaune. Après une première alerte sur une tête de Sergio Ramos (7e), les coéquipiers d’Andrea Pirlo ne tardent pas à craquer. Sur un centre en bout de course de Cesc Fabregas, David Silva place une tête puissante qui laisse Gianluigi Buffon sans réaction (1-0, 14e). Une entame parfaite qui, paradoxalement, réveille l’Italie. Sans un grand Casillas pour repousser les tentatives de Mario Balotelli (27e) et d’Antonio Cassano (29, 33e, 44e), les hommes de Cesare Prandelli auraient même comblé leur retard. Mais ce sont finalement les tenants du titre qui prennent le large avant la pause.
A égalité avec l’Allemagne au palmarès de l’Euro


Sur un ballon millimétré de Xavi, Jordi Alba, auteur d’une course effrénée vers le but italien, ne tremble pas pour ajuster Buffon de près (2-0, 41e). Quatre ans auparavant, lors de la finale face à l’Allemagne (1-0), c’est déjà le milieu de terrain du Barça qui avait été l’auteur de la passe décisive pour Fernando Torres. Déjà impuissante, la Squadra Azzurra se voit ensuite réduite à 10 à la suite de la blessure de Thiago Motta, tout juste entré en jeu pour le troisième changement de Cesare Prandelli. Les buts de Fernando Torres (3-0, 84e) et de Juan Mata (4-0, 88e) ne viendront qu’asseoir une éclatante supériorité.
Avec ce triplé historique, l’Espagne entre donc définitivement dans la cour des très grandes nations du football. Victorieuse de son troisième Euro, après 1964 et donc 2008, la Roja égale donc l’Allemagne au palmarès des championnats d’Europe des nations et dépasse la France (deux succès). Une nouvelle fois excellent face à l’Italie, Iker Casillas, le capitaine espagnol, peut soulever le trophée Henri-Delaunay l’esprit tranquille. Lui et ses coéquipiers ont encore montré, s’il en était vraiment besoin, qu’ils sont bien la meilleure équipe d’Europe et du monde.

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Espana Campeon de Europa   Dim 1 Juil - 21:30

http://www.foot01.com/euro2012/un-dos-tres-y-viva-espana,90695

Citation :

Un, Dos, Tres y Viva España


Photo Icon Sport
Dimanche 01 Juillet 2012 à 22h37 Dans : Euro 2012, Italie, Espagne.

L’Espagne a réalisé le match parfait pour exploser l’Italie (4-0) et remporter l’Euro 2012. Avec une maîtrise totale et deux premiers buts exceptionnels de Silva et Alba, les champions du monde se sont également appuyés sur un Casillas impeccable pour aller chercher leur troisième grand championnat consécutif.


Champions d’Europe en 2008, champions du monde en 2010 et désormais champions d’Europe à nouveau en 2012, les Espagnols dominent le football planétaire comme personne ne l’avait fait auparavant et ils l’ont encore une fois prouvé ce dimanche à Kiev en finale de l’Euro. Très rapidement, les joueurs de Vicente Del Bosque prenaient le match à leur compte et Sergio Ramos, d’une tête sur corner (7e), puis Xavi, après un bel enchainement plein axe (10e), manquaient le cadre de peu. L’Italie ne tenait guère plus longtemps, avec une combinaison d’exception entre Iniesta, qui trouvait Fabregas en profondeur, et le centre en bout de ligne de ce dernier atterrissait sur la tête de Silva, direction la lucarne opposée pour un but spectaculaire (1-0, 14e). Les Transalpins avaient le mérite de ne pas baisser les bras, et pressaient même des Espagnols en difficulté, mais qui pouvaient compter sur un Casillas très vigilant sur plusieurs situations chaudes. Mais la deuxième accélération espagnole allait être encore fatale. Sur une remontée de balle, Xavi réalisait une passe millimétrée pour Alba, parti comme un boulet de canon vers le but adverse pour tromper Buffon du gauche sans trembler (2-0, 41e).


La coupe semblait déjà pleine pour l’Italie, à l’image de ses leaders Buffon et Pirlo plus discrets que d’habitude, même si Casillas faisait encore un petit miracle devant Di Natale (50e). Mais rien ne semblait devoir aller pour les Transalpins, qui après avoir perdu Chiellini sur blessure (21e), voyaient Motta, dernier remplaçant entré en jeu, être victime d’un claquage quelques instants après son arrivée (60e) et laisser son équipe à 10. Le suspense n’était dès lors plus présent, et l’Espagne se dirigeait logiquement vers cet incroyable triplé, preuve une fois de plus de sa domination. Entré en jeu peu avant, Torres parachevait le succès ibérique avec un but sur une nouvelle passe lumineuse de Xavi (3-0, 82e), avant d’offrir sur un plateau le but du 4-0 à Mata (87e).


Et si, au cours de cet Euro, la formation de Del Bosque a semblé parfois suffisante, hautaine voire ennuyante, sa maitrise tout au long de la compétition, et sa performance collective lors de cette finale, ont montré qu’elle était encore assez largement au-dessus des autres.




_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Espana Campeon de Europa   Lun 2 Juil - 6:37

Arriba España ! coq coq coq coq coq génial chapeau

Direct Temps forts Détail des buts Commentaires Pariez
Le fil du match
90 +4 Attendue au tournant, l'Espagne remporte l'Euro 2012 en surclassant l'équipe d'Italie en finale. Plus réaliste, plus inspirée et moins malheureuse aussi, la Furia Roja réalise du coup l'un des plus grands exploits de l'histoire du football. Après avoir remporté l'Euro 2008 et le Mondial 2010, les Ibériques sont les premiers à glaner trois compétitions majeures d'affilée.
90 +3 Sur une passe de Torres, Ramos tente une Madjer à bout portant. Buffon évite la "Manita" en stoppant la tentative du Madrilène.
90 Il y aura trois minutes de temps additionnel dans cette seconde période.
88 BUT de Mata pour l'Espagne ! L'Espagne enfonce un peu plus l'Italie avec un quatrième but dans cette finale à sens unique. Depuis le rond central, Busquets lance un Torres totalement seul en profondeur. "El Nino", tout juste buteur, se mue en passeur pour Mata, qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide. La leçon est sévère pour la Nazionale.
86 Dernier changement dans cette finale, pour l'Espagne, avec la sortie d'Iniesta, auteur d'un grand match, et l'entrée en jeu de Mata.


_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Espana Campeon de Europa   Lun 2 Juil - 8:47

Bravo ESPANA!!



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Espana Campeon de Europa   Lun 2 Juil - 11:56

En tous cas une équipe exemplaire, avec une bonne entente et une intelligence de jeu mousique

Feliz de haber visto a este equipo de jóvenes españoles Llienos de energía, estoy contenta para ellos!


_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espana Campeon de Europa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Espana Campeon de Europa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Europa-park autrefois
» Europa Park's Place - Le Blog
» [T] 27.10.2009 : Europa Park
» [T] 22-23-24.03.2008 : Europa Park
» Septembre 2006 - direction Europa-Park (questions)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: Les Sports - Les Loisirs-
Sauter vers: