Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Mar 6 Nov - 7:56

http://www.saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_-Musique.-Ils-ont-ecoute-le-nouvel-album-de-Nolwenn-Leroy-_fil-2238751_actu.Htm

Citation :


Musique. Ils ont écouté le nouvel album de Nolwenn Leroy



O filles de l'eau sortira le 26 novembre. La jeune chanteuse était à Ouest-France, hier, pour nous faire écouter, en exclusivité, ce nouvel album. Quatre lecteurs ont profité de l'invitation. Ravis et totalement séduits.



Cultures, en fin de journal© Philippe Renault




Presque deux ans, jour pour jour, après Bretonne et son monumental succès (plus d'un million d'exemplaires vendus), Nolwenn Leroy sort, le 26 novembre, O filles de l'eau, inspiré par la mer.Elle était hier à Ouest-France pour nous faire écouter, en exclusivité, son nouvel album, en compagnie de quatre lecteurs.

Nolwenn auteure. C'est la première surprise à la lecture du livret du disque. La Brestoise signe ou co-signe neuf des douze chansons. « Le succès de Bretonne m'a donné des ailes, confie-t-elle, ça a stimulé mon écriture. Cela n'a même pas été difficile. J'étais tellement inspirée par les musiques que les idées, les angles, sont venus de manière très immédiate. »


Nolwenn sirène. C'est la deuxième surprise. Nolwenn apparaît sur la pochette le corps dénudé, cachée par ses longs cheveux. Une image qui ressemble à un photo-montage : « J'ai toujours aimé les pochettes de disques qui marquent. Comme dans les années 1970. J'avais été intriguée par le travail de Vee Peers, une artiste australienne, avec un côté Pierre et Gilles, entre photo et peinture. Nous avons pris contact avec elle. Je lui ai dit que je voulais être une sirène... »

Des invités séduits. Réunis dans une pièce pour découvrir le disque, nos quatre invités viennent de Perros-Guirec pour Stéphanie, chargée de communication ; de Vendée pour Lucie, employée ; de la région de Dinan pour Tiphaine, infirmière ; et de Nantes pour Rachid, musicien et programmateur. « On a retrouvé le côté pop celtique de Bretonne. Mais on a aussi aimé le côté caméléon de l'album », résume Rachid. « Moi je trouve ce disque très poétique, souligne Lucie. C'est une invitation au voyage. Un hommage à la mer en général, aux femmes en particulier. Le chant est mis plus en avant que dans Bretonne. »

Le choc Nolwenn. Nos lecteurs en profitent pour raconter Nolwenn Leroy comment ils sont venus à l'écouter. « Je connaissais la chanteuse de la Star'Ac. Mais Bretonne a vraiment résonné en moi, qui suit aussi bretonne et fille de marin », souligne Tiphaine. Stéphanie se rappelle être venue à ce disque par son fils de 7 ans, qui l'a découvert à l'école avec une maîtresse bretonnante... « C'est grâce à tout cela que j'ai la chance d'avoir un public très large, de voir toutes les générations dans mes concerts », estime la chanteuse.

Des auteurs pas attendus. Si la plume de Christophe Miossec apparaît sur l'excellente chanson d'ouverture, autour du pirate Davy Jones, on ne s'attendait pas à autant de nouveaux auteurs. C'est le côté caméléon de l'album. Avec une beau titre d'Hubert Mounier (ex-Affaire Louis Trio). Une fort jolie chanson folk de Jean-Christophe Urbain (ex-Innocents) évoquant les amours et les rencontres. Et une entêtante Sur mes lèvres, avec une lecture à plusieurs sens, que lui a envoyé Jean-Louis Murat.

Trilingue. C'est d'abord un disque en français. Avec trois titres en anglais et un en breton : « L'anglais apporte une richesse sonore. Tout comme le breton. Si j'aime chanter en breton, c'est pour la manière dont ma voix sonne dans cette langue. »

La veine celtique. Nolwenn Leroy trouvait que pour l'enregistrement de Bretonne, ses musiciens anglais « avaient réussi à faire passer des chansons traditionnelles au filtre de nouveaux arrangements. Je savais qu'on pouvait aussi créer ensemble » Son pianiste Matt Johnson est également le clavier de Jamiroquai, une référence.Pour Rachid, plusieurs chansons peuvent marcher à l'international. Nolwenn répond: « Je suis influencée par des chanteuses comme Kate Bush, c'est une évidence. C'est de la pop où l'on retrouve les thématiques, l'ambiance et les sonorités celtiques. »


Recueilli par Michel TROADEC. Ouest-France

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Mar 6 Nov - 8:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Mar 6 Nov - 8:05

Oui des Bretons qui ont participés à l'album, bien sur accord

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Mar 6 Nov - 8:09

Gilou a écrit:
Oui des Bretons qui ont participés à l'album, bien sur

Les gens qui l'ont écouté, sont des gens comme toi et moi, ils ont été sélectionnés par la radio pour l'écouter en exclusivité...

Ce ne sont pas ces gens là qui ont participé à l'album...

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Mar 6 Nov - 8:41

Ha! ok donc ce sont très certainement des fanatiques de Bretonne, tu sais sur les forums nolwenniens.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: {Presse} Le Télégramme du 12 Novembre 2012 - IW sur l'album    Mer 14 Nov - 1:35






Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Dépêches Scènes    Jeu 22 Nov - 12:31

http://www.lascene.com/a-la-une/actualites/depechesscenes/8677-nolwenn-leroy-qbretonne-ma-reveleeqparis-22-nov-2012-afp

Citation :


Dépêches Scènes



Nolwenn Leroy: "+Bretonne+ m'a révélée"

"Avec +Bretonne+, les gens m'ont suivie sur un projet auquel personne ne croyait. Ca m'a vraiment révélée", confie à l'AFP Nolwenn Leroy, avant la sortie lundi d'un nouvel album qui a "coulé de source", toujours inspiré par la musique celtique mais composé de chansons originales.

Pour l'ancienne gagnante de la Star Academy, qui sortait d'un échec commercial, +Bretonne+ a été un raz-de-marée.

Sorti dans l'indifférence critique en décembre 2010, ce disque très personnel de reprises du répertoire celtique a été adopté par le public, s'écoulant à plus d'un million d'exemplaires.

Imaginer la suite d'un tel phénomène n'avait rien d'évident.

"Je voulais qu'il y ait une continuité dans l'histoire, mais il était impératif de proposer de nouvelles choses dans les chansons, dans les thématiques", explique la jeune femme brune aux yeux couleur lagon.

"Ca pouvait sembler compliqué, mais +Bretonne+ m'a aussi énormément nourrie et c'est venu assez naturellement", raconte-t-elle.

"C'est ce qui est drôle d'ailleurs: c'est à travers toutes ces chansons d'enfance que j'ai réussi à trouver un son qui est le mien aujourd'hui, ces chansons pop-folk et ces sonorités celtisantes", ajoute-t-elle.

Alors qu'elle s'était placée sous l'aile de "pygmalions", Laurent Voulzy ou le Féroïen Teitur, pour ses précédents albums, Nolwenn Leroy a réuni la même équipe anglo-saxonne que pour +Bretonne+ et, pour la première fois, s'est essayée à la composition.

"Laurent ou Teitur ont ce talent presque déconcertant, cette facilité à composer. Du coup, j'avais l'impression que, moi, j'allais chercher quelque chose de beaucoup plus compliqué et que ce n'étais pas normal", raconte-t-elle.

Sirène et Ophélie

En même temps, "j'étais frustrée d'être instrumentiste, de jouer du violon, du piano sur scène mais de ne pas composer", reconnaît-elle.

"Finalement, j'ai arrêté de me dire ça, je me suis jetée à l'eau et ça a été très agréable", explique-t-elle.

La chanteuse, qui vient de fêter ses 30 ans, a aussi écrit la majorité des textes de ce nouvel album, baptisé "O filles de l'eau" et construit autour du thème de la mer et de la féminité.

Miossec, Jean-Louis Murat ou Hubert Mounier, qui lui ont offert des chansons, se sont inscrits dans ce concept général.

Les paroles, souvent sombres, sont imprégnées de figures légendaires, d'Ophélie à Davy Jones - esprit maléfique de la mer - en passant par la sirène, "mystérieuse, fascinante et maléfique, qui représente à la fois la séduction et la mort".

"J'ai toujours grandi dans cette ambiance-là, j'étais une petite fille très rêveuse, vraiment dans l'imagination", confie la chanteuse, "passionnée" par les univers de Tim Burton et Guillermo del Toro.

"Aujourd'hui, je suis emballée par ce petit bric-à-brac fantastique que je trimballe avec moi depuis des années", dit-elle, dissertant longuement sur l'Ankou ou Ahès, princesse légendaire de Bretagne qui donne son nom à un des titres de l'album.

La chanson, la seule de l'album à être interprétée en breton aux côtés de titres en français et en anglais, a été écrite par une jeune auteure-compositrice, Gwennyn.

"C'était important qu'il y ait une chanson en breton et que ce ne soit pas une énième reprise, afin de montrer que le breton s'incrit dans le présent, que les gens le parlent que les enfants l'apprennent à l'école", dit-elle.

La native de Saint-Renan (Finistère) a affirmé ses choix jusque dans la pochette, signée de l'Australienne Vee Peers, qui la représente dans la peau d'une sirène et suscite déjà de nombreux commentaires sur la Toile.

"J'adore les pochettes des disques des années 70, des choses improbables, fantasmagoriques de Kate Bush à Bowie. On me dit +c'est quoi ce délire ?+. Mais justement, c'est ça : le délire, rentrer dès le début dans une histoire", dit-elle.

© La Scène © Agence France-Presse




Belgique - Monde - Sports - Showbiz - plus 7s7.


Musique
Infos
infos musique
- Nolwenn :

http://www.7sur7.be/7s7/fr/9100/Infos/article/detail/1538094/2012/11/22/Nolwenn-Leroy-L-album-Bretonne-m-a-revelee.dhtml

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Jeu 22 Nov - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Le Point.fr    Jeu 22 Nov - 12:36

http://www.lepoint.fr/culture/nolwenn-leroy-l-album-bretonne-m-a-revelee-22-11-2012-1532054_3.php


Citation :



Nolwenn Leroy: l'album " Bretonne m'a révélée"

- Publié le 22/11/2012 à 10:24


À la une du Point.fr


Par Charlotte Pons :


"Avec Bretonne , les gens m'ont suivie sur un projet auquel personne ne croyait. Ca m'a vraiment révélée", confie à l'AFP Nolwenn Leroy, avant la sortie lundi d'un nouvel album qui a "coulé de source", toujours inspiré par la musique celtique mais composé de chansons originales.

"Avec Bretonne , les gens m'ont suivie sur un projet auquel personne ne croyait. Ca m'a vraiment révélée", confie à l'AFP Nolwenn Leroy, avant la sortie lundi d'un nouvel album qui a "coulé de source", toujours inspiré par la musique celtique mais composé de chansons originales.


Pour l'ancienne gagnante de la Star Academy, qui sortait d'un échec commercial, Bretonne a été un raz-de-marée.

Sorti dans l'indifférence critique en décembre 2010, ce disque très personnel de reprises du répertoire celtique a été adopté par le public, s'écoulant à plus d'un million d'exemplaires.

Imaginer la suite d'un tel phénomène n'avait rien d'évident.

"Je voulais qu'il y ait une continuité dans l'histoire, mais il était impératif de proposer de nouvelles choses dans les chansons, dans les thématiques", explique la jeune femme brune aux yeux couleur lagon.

"Ca pouvait sembler compliqué, mais Bretonne m'a aussi énormément nourrie et c'est venu assez naturellement", raconte-t-elle.

"C'est ce qui est drôle d'ailleurs: c'est à travers toutes ces chansons d'enfance que j'ai réussi à trouver un son qui est le mien aujourd'hui, ces chansons pop-folk et ces sonorités celtisantes", ajoute-t-elle.

Alors qu'elle s'était placée sous l'aile de "pygmalions", Laurent Voulzy ou le Féroïen Teitur, pour ses précédents albums, Nolwenn Leroy a réuni la même équipe anglo-saxonne que pour Bretonne et, pour la première fois, s'est essayée à la composition.

"Laurent ou Teitur ont ce talent presque déconcertant, cette facilité à composer. Du coup, j'avais l'impression que, moi, j'allais chercher quelque chose de beaucoup plus compliqué et que ce n'étais pas normal", raconte-t-elle.

Sirène et Ophélie

En même temps, "j'étais frustrée d'être instrumentiste, de jouer du violon, du piano sur scène mais de ne pas composer", reconnaît-elle.

"Finalement, j'ai arrêté de me dire ça, je me suis jetée à l'eau et ça a été très agréable", explique-t-elle.

La chanteuse, qui vient de fêter ses 30 ans, a aussi écrit la majorité des textes de ce nouvel album, baptisé "O filles de l'eau" et construit autour du thème de la mer et de la féminité.

Miossec, Jean-Louis Murat ou Hubert Mounier, qui lui ont offert des chansons, se sont inscrits dans ce concept général.

Les paroles, souvent sombres, sont imprégnées de figures légendaires, d'Ophélie à Davy Jones - esprit maléfique de la mer - en passant par la sirène, "mystérieuse, fascinante et maléfique, qui représente à la fois la séduction et la mort".

"J'ai toujours grandi dans cette ambiance-là, j'étais une petite fille très rêveuse, vraiment dans l'imagination", confie la chanteuse, "passionnée" par les univers de Tim Burton et Guillermo del Toro.

"Aujourd'hui, je suis emballée par ce petit bric-à-brac fantastique que je trimballe avec moi depuis des années", dit-elle, dissertant longuement sur l'Ankou ou Ahès, princesse légendaire de Bretagne qui donne son nom à un des titres de l'album.

La chanson, la seule de l'album à être interprétée en breton aux côtés de titres en français et en anglais, a été écrite par une jeune auteure-compositrice, Gwennyn.

"C'était important qu'il y ait une chanson en breton et que ce ne soit pas une énième reprise, afin de montrer que le breton s'incrit dans le présent, que les gens le parlent que les enfants l'apprennent à l'école", dit-elle.

La native de Saint-Renan (Finistère) a affirmé ses choix jusque dans la pochette, signée de l'Australienne Vee Peers, qui la représente dans la peau d'une sirène et suscite déjà de nombreux commentaires sur la Toile.

"J'adore les pochettes des disques des années 70, des choses improbables, fantasmagoriques de Kate Bush à Bowie. On me dit c'est quoi ce délire ? . Mais justement, c'est ça : le délire, rentrer dès le début dans une histoire", dit-elle.



_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Lun 24 Déc - 17:46

NOL*, le 24 Déc 2012 - 11:07, sur charts in France.





_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Lun 24 Déc - 17:55

http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/disques/201212/20/01-4605903-nolwenn-leroy-le-chant-de-la-sirene-.php



Citation :


Québec

Publié le 22 décembre 2012 à 05h00 | Mis à jour le 22 décembre 2012 à 05h00



CRITIQUE DE CD -


Nolwenn Leroy: le chant de la sirène ***



Chanson, Ô filles de l'eau, de Nolwenn Leroy

Geneviève Bouchard : 3/5


Nolwenn Leroy: le chant de la sirène ***






Chanson, Ô filles de l'eau, de Nolwenn Leroy


(Québec) Nolwenn Leroy a fait tout un tabac avec son album Bretonne : en tablant sur les traditions de son coin de pays, elle a franchi le cap du million d'exemplaires vendus.

Ô filles de l'eau poursuit sur la même lancée : une pièce en langue bretonne, des accents celtiques bien affirmés et une thématique aquatique omniprésente caractérisent ce cinquième disque de la chanteuse. Elle y joue à fond la carte de la sirène, de la photo de la pochette aux textes qu'elle signe pour la plupart ou qu'elle emprunte à des paroliers (Christophe Miossec, Jean-Louis Murat, entre autres). C'est souvent plutôt réussi : Davy Jones (offerte en français et en anglais) et Juste pour me souvenir mettent la table de façon efficace. Les jolies J'ai volé le lit de la mer et L'émeraude ou l'accrocheuse Limitless, qui s'éloigne un peu du thème imposé, atteignent aussi leur but. D'autres tableaux ont moins de succès, manquant de relief ou tombant carrément dans le sirupeux (Homeland). La voix envoûtante et souple de Nolwenn Leroy parvient toutefois à sauver la mise.


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Lun 24 Déc - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Lun 24 Déc - 18:03

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1529/Musique/article/detail/1548165/2012/12/12/Nolwenn-Leroy---Olivia-Ruiz-le-match.dhtml

Citation :


Belgique Monde Sports Showbiz plus 7s7 - Musique .

Nolwenn Leroy - Olivia Ruiz: le match


Par:Déborah Laurent 12/12/12 - 22h30



Nolwenn Leroy et Olivia Ruiz ont toutes deux sortis un nouvel album récemment. Celui de la première s'intitule "Filles de l'Ô", celui de la seconde "Le calme et la tempête". Les deux jeunes femmes ont plus de points communs qu'on pourrait l'imaginer. La preuve.

© getty.

Vous le savez: Nolwenn et Olivia sont toutes les deux passées par la Star Academy. Olivia a échoué en demi-finale de la première édition face à Jenifer tandis que Nolwenn a remporté la deuxième édition.

Elles ont sorti leur premier disque la même année, en 2003. Olivia avait été assez loin dans la compétition télévisuelle pour se créer une jolie base de fans, intéresser la profession mais ne pas subir trop de pression. Elle a imposé son propre univers, un peu titi parisien, raconteuse d'histoires à la Juliette, immédiatement.

Nolwenn est passée de son côté par la case commerciale: on a voulu exploiter sa belle voix avec des ballades à la Lara Fabian (on se souvient de "Cassé"), elle a relevé le défi haut la main avant de très vite vouloir se détacher de l'étiquette Star Ac. La solution? Faire appel à Voulzy pour l'aider à s'inventer un monde à elle. "Histoires naturelles" était étonnant et enchanteur. Mais c'est surtout avec "Bretonne" que Nolwenn a surpris tout le monde. Ce disque, sorti en 2010, revisitait des classiques de la musique bretonne et celtique. Nolwenn a fait un carton: il s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires en France.

Olivia Ruiz, avec des chansons plus ancrées dans la réalité ("Elle panique" emmenait le disque "Miss Météores"), réunissait au même moment la grande foule en concert.

© afp.

Et aujourd'hui?
Deux artistes à part entière donc, et autant de disques. Nolwenn continue son exploration thématique. La Bretonne s'est transformée en sirène. Elle pose à moitié nue sur la pochette et chante les légendes de l'océan, entourée de Hubert Mounier de l'Affaire Louis Trio, Jean-Christophe Urbain des Innocents et Jean-Louis Murat. Ce disque atypique s'inscrit dans la veine du précédent, l'effet de surprise en moins. Le côté celte est encore bien présent. Elle chante notamment en gaélique sur le morceau Ahès. Elle offre aussi quelques titres en anglais, une langue qui lui tient très à coeur depuis un voyage aux Etats-Unis qu'elle a fait plus jeune.

Olivia Ruiz est plus terre-à-terre, nous parle de la vie, la vraie, de l'amour. Ses personnages sont taillés dans le détail. "Plus j'aime, plus je pique", chante-t-elle par exemple. "Pourtant je fais attention avec mes épines d'hérisson. Je te pousse à l'attaque sans le vouloir, ça me tue mais c'est physiologique." Elle fait des portaits touchants de femmes de caractère et nous les chante en "Je". Comme Nolwenn, elle aussi chante dans la langue de ses origines: l'espagnol. Et pour la première fois enfin, elle signe les mélodies de l'album, en plus des paroles. "C'est un peu nouveau d'assumer entièrement la responsabilité de ce disque-là", dit-elle au Figaro.

Assumer leur singularité, essayer de se démarquer. Voilà le mot d'ordre de ces deux jeunes femmes, aux univers différents mais dont l'originalité et l'inventivité mettent tout le monde d'accord.. C'est bien cela qui les rend si proches.









_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Mar 1 Jan - 20:42

Il y a tout de même quelque chose de différent, c'est que Olivia reste une jeune femme toute simple, si vous la connaissiez vous verriez que Olivia reste la même, c'est à dire n'a pas pris le melon, aucune maniéres ,il faut la connaître pour le savoir, elle est ainsi dans sa vraie vie.
Voila la différence
flower

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   Jeu 3 Jan - 1:00

Merci à Nicole Coullier pr l'info et à Nolwenn leroy.net!

Belle photo inédite et itw complète dans le numéro de Paris Match en kiosque en ce moment apparemment bravo pour les propos d'Olivier de KERSAUSON



http://www.parismatch.com/People-Match/Musique/Actu/Nolwenn-Leroy.-Les-yeux-de-Breizh-455611/



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Gala(site web)Nolwenn et les hommes.   Ven 11 Jan - 18:11

Citation :








Laurent Voulzy
--------------------------------------------------------------------------------


Avant de lui confectionner, avec Alain Souchon, son deuxième album Histoires Naturelles, qui l'a véritablement révélée en tant qu'artiste, le troubadour de la pop française lui avait composé Suivre une étoile, sur son premier album, en 2003. Mister Voulzy a pourtant failli ne pas suivre l'étoile de la Star Ac 2. invite à chanter sur un prime-time de l'émission, l'interprète de Belle-Île-en-Mer plonge dans le bocal de TF1, en se bouchant le nez. Lui, le discret, ne goûte guère à l'exhibitionnisme et à l'indécence de la télé-réalité. Face à Nolwenn, l'artiste passionné par la mythologie celte et les chevaliers de la Table Ronde rend les armes. Son physique hiératique, sa voix enchanteresse, son prénom suranné... Tout chez la staracadémicienne lui évoque une héroïne de légende(s). Si Pascal Obispo est le chef d'orchestre de son premier album, dans lequel elle ne se retrouvera pas, la gagnante du télé-crochet de TF1 doit son nom d'artiste à Laurent Voulzy. C'est bien lui qui lui suggère d'emprunter le nom de jeune fille de sa mère. Leroy peut devenir une reine, il le sait. Il l'y aidera, en lui proposant de réaliser son deuxième disque. Inespéré quand on sait que le complice d'Alain Souchon peut rêvasser pendant presque une décennie avant de sortir un nouvel album à son nom! Pendant six mois, ils travailleront ensemble dans le studio personnel du chanteur sur les bords de Marne. Au menu de leurs séances de travail: rêveries au pays de Brocéliande, sirotage de thé et grignotage de Krispolls. Nolwenn aurait aimé qu'il participe à son album Bretonne, mais Laurent travaillait sur son propre disque de folk-pop, Lys & Love. C'est finalement Nolwenn qui prêtera ses talents à son mentor en assurant les choeurs d'un des titres de l'album, intitulé En regardant vers le pays de France.

--------------------------------------------------------------------------------



Christophe Miossec
--------------------------------------------------------------------------------


"J'aime beaucoup cette fille, elle mène bien sa barque". C'est peu dire que le compliment vaut son pesant d'or. A priori, rien de commun entre l'auteur-compositeur-interprète de Boire, écorché vif de la nouvelle scène française qui a longtemps trempé ses pansements dans les alcools forts, et la gagnante de la Star Academy 2, d'abord vendue comme la petite soeur des Lara Fabian et autres chanteuses à coffres forts. Dans sa malle, Nolwenn partage pourtant deux points communs et rassembleurs avec l'ex-journaliste: des origines finistériennes et un caractère intransigeant. De la même manière que le Brestois n'a pas hésité à se brouiller avec des collaborateurs qui ne comprenaient pas ses idéaux artistiques, allant même jusqu'à jeter à la poubelle un album entier plutôt que de céder au compromis avec sa maison de disques, Nolwenn s'est séparée de son premier manager, Cathy Bitton. Aujourd'hui, elle décide pour elle-même. Instinctive et ininfluençable. Après avoir accepté qu'elle reprenne son titre Brest, Christophe Miossec, épaté, lui a écrit Je ne serai jamais ta parisienne, la seule fève inédite de la galette Bretonne. Tous les deux ont chanté ensemble sur scène, à la Carène, salle brestoise. Et Miossec figure à nouveau dans les crédits du nouvel album de Nolwenn, Ô filles de l'eau. Une fidélité qui en dit long sur la nature profonde et réelle de leurs liens




Olivier de Kersauson

--------------------------------------------------------------------------------


L'Amiral déteste, dit-il, la musique. Aux ondes des radios, le marin breton mal dessalé, limite misanthrope, préfère le bruit des vagues. Pas de quoi faire chavirer à la renverse notre brune sirène. Emportée par les pages de son roman Ocean's Song, elle a pu lui dire tout le bien qu'elle pensait de lui, dans les coulisses d'un Vivement Dimanche qui les réunissait, début janvier. Comme l'imprévisible Monsieur de Kersauson, qui vit désormais une partie de l'année en Polynésie, Nolwenn est une nomade de corps comme d'esprit. Comme lui, elle multiplie les ports d'attache, entre la Bretagne paternelle, l'Auvergne maternelle, Paris pour le boulot et Aix-en-Provence pour ses amours. Comme lui, elle échappe aux filets et aux harpons qui blessent, quitte à rendre la pareille aux vilains pêcheurs. Depuis leur face à face, l'Amiral ne perd pas une occasion de rendre hommage à sa cadette. C'est une véritable déclaration d'amour qu'il vient même de lui adresser dans un récent numéro de Paris Match. "Elle est très touchante", "elle est dense", "elle est sur la pente de la vraie création", "elle n'est pas en demande racoleuse de séduction", "c'est une âme forte mais voilée". Les louanges d'Olivier de Kersauson sont rares. Il faut donc croire qu'elles sont vraies.

--------------------------------------------------------------------------------



Jean-Louis Murat
--------------------------------------------------------------------------------


L'ermite caractériel de la variété française lui a offert Sur mes lèvres, l'un des plus beaux titres de son album Ô filles de l'eau. Un cadeau empoisonné pour d'autres qui n'auraient pas compris la charge érotique de cette chanson, dans la lignée des Sucettes à l'anis de Gainsbourg pour France Gall. Mais Nolwenn a compris Jean-Louis. Elle lui a également pardonné cette saillie datant de 2004: "Dans le show-biz, c'est le règne de l'omerta, pas une seule figure marquante n'a émergé dans la chanson depuis le milieu des années 80, et certainement pas MC Solaar, IAM ou Nolwenn Leroy, tout le monde le sait, mais personne ne le dit." Auvergnate par sa mère, la chanteuse a continué de grandir à l'ombre des volcans, après la séparation de ses parents. Murat est un volcan. Nolwenn a su maîtriser et s'approprier sa lave. Tout comme une de ses idoles, Mylène Farmer, était parvenue à tempérer le célèbre résidant du Col de la Croix-Morand, le temps d'un duo intitulé Regrets. Comme sa rousse aînée, Nolwenn séduit les foules, sans jamais dissiper le mystère qui l'entoure. Un exploit remarquable pour Murat. Un pari à tenir pour Nolwenn...



http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/nolwenn_leroy_les_hommes_de_sa_vie_278250/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtor=RSS-10[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.   

Revenir en haut Aller en bas
 
articles sur "O filles de l'eau" le 5eme album studio de Nolwenn Leroy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dico des filles
» Les petits articles de Waam
» Vos articles et vos comptes-rendus sur le 11 novembre 2010 :
» JOHNNY ET LAETICIA fêtent l'anniversaire de leures filles
» les bombes du metal et du rock en general pour les filles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: LA REVUE de PRESSE :: Revue de Presse-
Sauter vers: