Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Barbara Une Longue Dame Brune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 29 Mar - 16:45

Barbara est et restera toujours UNE GRANDE DAME de la chanson Française, oui elle était proche de son public, sans artifices , toute simple, tout comme LA GRANDE Eddy Piaf.
Merci Jaco de nous avoir posté cette merveille.
Malheureusement aujourd'hui, nous n'avons plus d'artistes leur arrivant à la cheville.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 29 Mar - 17:32

Là, il y avait tout !

La chanson, un chef d'oeuvre poétique et musical, La voix en extase, remplie d'émotion, le talent majestueux !

Et puis à la fin de l'interprétation, ce partage incroyable avec le public, elle récupère sa chaise, elle s'assoit tout au bout de la scène, elle communique avec son public, qui l'applaudissait et qu'elle applaudissait, qu'elle remerciait, elle aussi à son tour !

FABULEUX, MAJESTUEUX !
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 29 Mar - 19:01

On ne le verra plus jamais ce partage avec le public, maintenant c'est surtout le partage de l'artiste avec son porte-monaie surtout.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 29 Mar - 22:20






Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Mer 4 Avr - 20:26

Bonjour,

Merci Jacommos.
Même la voix cassée, elle reste sublime. Elle émerveille.
On entend tout le public masculin (rare) en choeur et avec coeur chanter, ( recouvrant les voix féminines), quel hommage ! ! (vidéo Barbara et son public).
Avez-vous écouté les paroles de cette chanson ? L'Aigle Noir (live 1987 Chatelet). Elles sont déposées "plus haut" ( bien voir le 17/10 à 21h51 gilou) et dans toutes ces vidéos, il manque une strophe : se reporter au commentaire sous la vidéo du Chatelet.
Un vrai génie, Barbara, car ce texte est magnifique et pourtant...
Barbara attachante, très coquine, modeste, franche, exigeante, perfectionniste ... Sacrée Dame à la voix unique,
chante avec ou accompagnée de G. Moustaki , puis S Reggiani.. :
http://www.youtube.com/watch?v=66eZK3mQKCU&feature=relmfu
Revenir en haut Aller en bas
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Mer 4 Avr - 21:17

Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Mer 4 Avr - 21:51

L'interprétation de l'aigle noir au Châtelet est vraiment la plus émouvante, certes elle commence par avoir la voix cassée, mais l'émotion et la communion avec le public sont tellement fortes que l'ivresse en devient fabuleuse !

J'ai beaucoup de mal à croire que "l'aigle noir" ne soit qu'une chanson en relation avec un inceste subi dans sa jeunesse.

Comment une artiste de ce talent là pourrait-elle exprimer autant de plaisir avec son public sur un sujet autobiographique et aussi noir subi dans sa jeunesse ?

Ou alors, cette chanson fut peut-être un remède de reconstruction et d'espoir...
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Mer 4 Avr - 22:51

Voici la chanson " Nantes " où Barbara pardonne à son père...

Revenir en haut Aller en bas
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 5 Avr - 5:09

Bonjour Nounouka, Jacommos,

C'est malheureusement vrai ; un 'truc" pareil, elle ne peut pas inventer ; il faudrait se reporter à son dernier livre qu'elle n'a pas pu terminer : "Il était un piano noir.".. , où Barbara en parle.

Texte magnifique :
"
Dis l' oiseau oh dis emmène-moi
Retournons au pays d' autrefois
Comme avant dans mes rêves d' enfant
Pour cueillir en tremblant
Des étoiles des étoiles

Comme avant dans mes rêves d 'enfant
Comme avant sur un nuage blanc
Comme avant allumer le soleil
Etre faiseur de pluie
Et faire des merveilles "
puis la strophe "oubliée".....
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 5 Avr - 12:34

Citation :
Barbara - 1996 (son ultime enrégistrement) - Vivant Poème

Ajoutée par kaatjeaster le 12 août 2008


Barbara (Monique Serf, 1930-1997), from her last recording in 1996.

"Plus jamais je ne rentera en scène.
Je ne chantera jamais plus.
Un soir de 1993 au Châtelet, mon coeur, trop lourd de tant d'émotion, a brusquement battu trop vite et trop fort, et durant l'interminable espace de quelques secondes où personne, j'en
suis sûre, ne s'est apercu de rien, mon corps a refusé d'obéir à un cerveau qui, d'ailleurs, ne commandait plus rien.
J'ai gardé, rivée en moi, cette panique fulgurante pendant laquelle je suis restée figée, affolée, perdue.
J'ai dû interrompre le spectacle pendant quelques temps, puis definitivement ...
Durant deux ans, j'ai fait deuil d'une partie de ma vie qui venait brusquement de se terminer.
Ecrire, aujourd'hui, est un moyen de continuer le dialogue."

Barbara, 27 Avril 1997 (Il était un piano noir ...., mémoires interrompus)

(Never again I will come back in the scene.
I will never sing again.
One evening in 1993 in Châtelet, my heart, too heavy with emotion, abruptly beat too quickly and too extremely, and during the unending space of some few seconds which nobody, I'm sure, did notice, my body refused to obey a brain which, by the way, did not control anything any more.
I kept, fastened in me, this dazzling panic during which I remained frozen, terrified, lost.
I had to interrupt the shows during some times, then definitivement...
During two years, I mourned a part of my life that had abruptly just finished.
Writing, today, is a way to continue the dialogue.

Barbara, April 27th,1997 (Il était un piano noir ...., unfinished auto-biography)


"Va. Ce monde, je te le donne.
Va. Jamais n'abandonne.
C'est vrai qu'il n'est pas à l'image
De rêves d'un enfant de ton âge,
Je sais.
Le monde a des accents.
Souvent, il nous montre les dents
Mais je l'aime comme je t'aime.
Je voudrais tant.
Tu en es le vivant poème.
Pars. Le monde est un espoir.
L'espoir, jamais ne l'abandonne.
Oui, le monde est notre histoire
De matins clairs et de nuits noires,
Je sais.
Je sais que le monde a des armes.
Le monde parfois nous désarme
Mais il t'aimera comme tu l'aimes.
Il t'aimera.
La vie est un poème
Que tu vas écrire toi-même.
Pars. Ce monde, va le voir.
Jamais ne perds l'espoir.
Va. Dans ce monde, va te voir.
Traverse les miroirs.
Je sais,
Je sais que tout le monde a des dents.
Comme nous, le monde se défend
Mais il t'aimera comme tu l'aimes.
La vie est un long je t'aime,
Un long je t'aime.
Pars. Ce monde, va le voir.
Traverse les miroirs
Et jamais n'abandonne.
Va, va.
Va, traverse les miroirs
Où se reflète ton regard.
Tu es un vivant poème.
La vie est un long je t'aime
Dont tu es le vivant poème,
Le vivant poème,
Le vivant poème,
Mon vivant poème"



_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 5 Avr - 13:44

Citation :
VEROCOOL60 :C'est malheureusement vrai ; un 'truc" pareil, elle ne peut pas inventer ; il faudrait se reporter à son dernier livre qu'elle n'a pas pu terminer : "Il était un piano noir.".. , où Barbara en parle.

Citation :
http://fr.wikipedia.org/wiki/L'Aigle_noir_(chanson)

Interprétations du sens du texte de l'aigle noir :
Une interprétation psychanalytique de la chanson a été proposée notamment par Philippe Grimbert en relation avec le comportement incestueux de son père pendant son enfance mais n’a pas fait l’unanimité au sein des psychanalystes, certains y voyant une évocation de l’abandon de son père, et d’autres, seulement la nostalgie d’une enfance innocente.
Les mémoires de Barbara sous-entendent l’éventualité d’une conduite paternelle déviante mais en aucun cas n’établissent un lien avec la chanson L’aigle noir qu’elle a par ailleurs dédiée à sa nièce Laurence
.

Citation :
Dans ses mémoires, qui paraissent en 1998, elle dévoile la part douloureuse de son enfance en révélant (sans que le mot ne soit écrit) l’inceste de son père sur l’enfant qu’elle avait été, ce qui donne un autre éclairage à certaines de ses chansons, plus particulièrement Au cœur de la nuit, Nantes ou Mon enfance.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Barbara


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 5 Avr - 16:07

Citation :

Pendant longtemps, j'ai cru que cette chanson relatait l'inceste qu'elle avait subi étant enfant....

mais si on cherche sur le net des explications relatives aux paroles de cette chanson, on peut s'apercevoir que des avis divergent...j'ai même lu que cet inceste était plutôt décrit dans la chanson ' au coeur de la nuit "...

j'ai lu ça aussi :

On peut être psychanalytique et poétique. Psychanalytique, ça ne veut pas dire « trash », sauf à la télé !
Cette chanson se divise en deux parties principales : du début à « il a glissé son cou », on est dans le rêve. Ce sont les images du rêve et rien de plus. De belles images, un peu inquiétantes. On peut les interpréter, mais il ne faut pas oublier que l’interprétation est l’affaire du rêveur !
De « c’est alors que je l’ai reconnu » à « Et faire des merveilles », on est dans l’interprétation diurne et psychanalytique du rêve, par le rêveur. L’oiseau c’est le père, le roi. L’interprétation montre qu’il y a un avant et un après. Avant, l’enfant était un enfant innocent avec ses rêves d’enfant (et pas ses rêves d’adultes à interpréter), avec son imagination d’enfant (être faiseur de pluie, faire des merveilles, etc.)
Les deux derniers lignes :
« L'aigle noir dans un bruissement d'ailes,
Prit son vol pour regagner le ciel. »
Sont un retour à la description du rêve qui se comprend facilement après la partie interprétation : le père laisse l’enfant seul dans « l’après ».
Un bon psychologue peut supposer tout cela à la lecture du texte, et donc supposer l’existence d’un traumatisme. Mais il y a beaucoup de sorte de traumatisme.
Cette chanson ne doit pas pour autant être réduite au traumatisme « trash ». Le passage du monde de l’enfance, où l’on est « faiseur de merveilles », au monde des adultes est difficile pour tout le monde. Le passage d’un père ou d’une mère « roi », à un père ou une mère simple mortel est une expérience assez universelle et assez essentielle. Le passage des rêves d’enfant aux rêves d’adulte. C’est pour cela que cette chanson va au-delà de la question de l’inceste et qu’elle touche la plupart d’entre nous.

lu ceci aussi :

"Attention aux interprétations...
NANTES (dédié à son père mort en 1959) date de 1964 mais l’AIGLE NOIR date de 1970...
Barbara ne peut donc avoir parlé de l’inceste dans l’AIGLE NOIR puis pardonné à son père dans NANTES...
Le contraire éventuellement mais sur le site www.sacem.fr, on peut lire ceci :
Les chansons que j’aurai toujours envie de chanter ? "Ma plus belle histoire d’amour", "Le mal de vivre", "Le soleil noir", "Göttingen", "La petite cantate", que j’enlève parfois pour avoir le plaisir de la retrouver. Il faut de temps en temps marquer une respiration avec les chansons comme avec les gens qu’on aime, oser prendre des distances pour protéger cet amour. Je me suis parfois privée de chanter pour ne pas devenir blasée, j’aime alors retrouver mes chansons... "L’aigle noir", c’est une chanson que j’ai rêvée : j’ai fait un jour un rêve, bien plus beau que la chanson, où j’ai vu descendre cet aigle, et je l’ai ensuite donnée à une petite fille de quatre ans, Laurence, qui était ma nièce. Après ce rêve, il m’est vraiment arrivé des choses extraordinaires !



En regardant sur un de mes 33 T, je vois effectivement que l’AIGLE NOIR est dédié à Laurence...
On peut tout de même avoir quelques doutes à penser que Barbara aurait dédié une chanson sur l’inceste à sa nièce..."


Modifié par shumi le 24/12/2007 17:52


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Jeu 5 Avr - 16:19

Citation :

Barbara
L'AIGLE NOIR
paroles et musique: Barbara


Un beau jour ou peut-être une nuit
Près d'un lac je m'étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir.

Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer
Près de moi, dans un bruissement d'ailes,
Comme tombé du ciel
L'oiseau vint se poser.

Il avait les yeux couleur rubis
Et des plumes couleur de la nuit
À son front, brillant de mille feux,
L'oiseau roi couronné
Portait un diamant bleu.

De son bec, il a touché ma joue
Dans ma main, il a glissé son cou
C'est alors que je l'ai reconnu
Surgissant du passé
Il m'était revenu.

Dis l'oiseau, o dis, emmène-moi
Retournons au pays d'autrefois
Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Pour cueillir en tremblant
Des étoiles, des étoiles.

Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Être faiseur de pluie
Et faire des merveilles.

L'aigle noir dans un bruissement d'ailes
Prit son vol pour regagner le ciel

Quatre plumes, couleur de la nuit,
Une larme, ou peut-être un rubis
J'avais froid, il ne me restait rien
L'oiseau m'avait laissée
Seule avec mon chagrin

Un beau jour, ou était-ce une nuit
Près d'un lac je m'étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part
Surgit un aigle noir.


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Age : 56
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Ven 6 Avr - 2:25

Merci Jacommos pour la documentation.

Je n'ai pas eu besoin d'interpréter sa chanson car j'avais lu son livre "Il était un piano noir",
voir des pages :
cf viols-par-inceste.blogspot.com/.../barbara-il-etait-un-piano-noir.html
sur le même site,
cliquer sur "l'Aigle noir" ou l'impair d'un père par Philippe Grimbert, qui dit que l'Aigle noir, c'est Barbara !

Il n'y a pas de chronologie pour décrire ses sentiments dans une chanson : elle a eu envie d'écrire Nantes avant L'aigle noir, pourquoi pas , elle a d'abord pardonné à son père et voulut exorciser çà plus tard en écrivant L'aigle noir...
Elle avait à peine 10 ans quand son calvaire a commencé...

"L’aigle noir", c’est une chanson que j’ai rêvée : j’ai fait un jour un rêve, bien plus beau que la chanson, où j’ai vu descendre cet aigle, et je l’ai ensuite donnée à une petite fille..."
Le rêve, c'est que son père redevienne le père d'autrefois. rêve bien plus beau que la chanson, forcément, la chanson c'est le viol.
Pourquoi ne donnerait-elle pas sa chanson à sa nièce? si on ne connait pas l'histoire, cette chanson très belle par les images pourrait avoir pour titre : L'enfant effrayé par l'oiseau".

Lire WIKIPEDIA : Barbara aura à supporter le comportement incestueux de son propre père pendant son enfance. Elle refusera d'évoquer le drame en public, sauf dans ses mémoires.

Pourquoi la suppression de la strophe principale dans sa chanson ?

La chanson :
Elle dormait tranquillement soudain surgit son père, qu'elle ne vit pas arriver,
C'est la peur, il tournoie, lui tombe dessus et se pose,
Il est devenu incontrôlable, comme "fou", ses yeux rubis, brillant de mille feux,
C'est le père donc le roi, que peut-elle contre un roi ?

Il "oeuvre".. touche la joue, glisse dans le cou..
IL est revenu comme d'habitude...
Elle aimerait tant qu'il redevienne le père d'autrefois,
étoiles, nuage blanc, merveilles, soleil...le bonheur

Non, il repart, son "oeuvre" terminée, la laissant seule, en pleurs..
Et cela recommencera encore et encore...

C'est mon interprétation très simple, pas besoin de compliquer...

Respect à Barbara.
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Ven 6 Avr - 17:40

Personne ne nie l'inceste, par contre, plusieurs personnes nient le fait que cette chanson l'évoque réellement.

Personnellement, j'éprouve beaucoup de doutes sur ce sujet, non pas en rapport avec les paroles de la chanson, mais plus par la façon (partage passionnel avec le public) dont l'artiste l'a interprété sur scène, et aussi par le fait qu'elle l'a dédiée à sa nièce Laurence.

Citation :


15 novembre 2009 01:31, par Lioresther


Pas du tout, cette rumeur coure et perdure mais l’inceste qu’elle évoque SANS LE NOMMER dans ses mémoires posthumes "il était un piano noir" ne peut etre mis en lien avec sa chanson "l’aigle noir" qui est une métaphore poétique et spirituelle d’une rencontre qu’elle a souhaitée préserver comme le diamant.
LA CHANSON EST DEDIEE A LA POESIE, AUX ENFANTS DE LA POESIE, A LAURENCE...
Alors arrétez de délirer d’une façon qu’elle aurait totalement désapprouvée. MERCI
Lioresther


Dédier à sa propre nièce une chanson évoquant son propre viol, me parait, quand même, trés improbable !

Et d'autant plus, que cet évement dramatique est déjà, plus ou moins, évoqué dans d'autres chansons écrites précédemment (Au cœur de la nuit, Nantes ou Mon enfance).

Et comme Barbara n'est plus là pour vraiment éclaircir ce sujet, je crois que chacun de nous devra s'en tenir à son propre point de vue.


enfin.....

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Age : 56
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Demandez n° spécial BARBARA   Jeu 8 Nov - 6:17

BARBARA, 15 ans qu'elle n'est plus parmi nous, pourtant, quand je l'écoute, j'ai l'impression qu'elle est toujours là !

Pour ceux qui l'aiment, Télérama Hors série (100 pages) Barbara.
Témoignages, anecdotes, photos, hommages....

Bernard LAVILLERS dira d'elle : "On voit Vermeer, on entend Baudelaire"


A Regarder France 5 le 25 novembre BARBARAMA 58-69

A Ecouter EUROPE 1 24 et 25 NOVEMBRE Une surprise, en fin d'émission !
............. FRANCE INTER 24 NOVEMBRE

A Ecouter, Barbara en noir et blanc , série documentaire, neuf volets d'une heure
archives, ITW... sur le site www.franceinter.fr/emission-barbara-en-noir-et-blanc. flower
Revenir en haut Aller en bas
VEROCOOL60



Nombre de messages : 461
Age : 56
Date d'inscription : 07/11/2011

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Mer 28 Nov - 14:28

Jacommos nous dit :

Citation :
Frédéric Renaudin Officiel
Aujourd'hui, enregistrement de "Simplement pour un soir" /TF1/Sabatier, avec un piano-voix sur "Dis quand reviendras tu" de Barbara, avec Nolwenn. Diffusion en janvier.


J'ai regardé Barbarama sur la 5 le 25/11, hommage à Barbara :
passage d'ITW, chansons, témoignage attachant de M. Romanelli, proche de Barbara. Témoignages -sans intérêt- de cinq jeunes auteurs compositeurs...dont celui d'Olivia Ruiz, complètement déplacé.
Cinq témoignages de proches de Barbara, cela aurait un plus !

Plus précieux, les redif. d'ITW de Barbara sur France Inter. 10/10

Si Nolwenn fait connaître Barbara à son public, tant mieux. Wink

Dis, quand reviendras-tu ? BARBARA
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   Dim 7 Juil - 16:49


Barbara et Claude Nougaro - Le rouge et le noir (1974)


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barbara Une Longue Dame Brune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barbara Une Longue Dame Brune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Jean-Claude BRIALY
» Tchaikovsky-La Dame de pique
» Blog BF Notre Dame des Paludiers
» Requiem de Mozart à la Basilique Notre-Dame de Montréal
» Barbara HENDRICKS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES FRANCOPHONES :: La Chanson Française à Texte, Poètique, Engagée...-
Sauter vers: