Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 « Cocteau, Matisse, Picasso, méditerranéens » - Musée Jean-Cocteau collection Séverin Wunderman.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: « Cocteau, Matisse, Picasso, méditerranéens » - Musée Jean-Cocteau collection Séverin Wunderman.   Dim 23 Fév - 11:35













Cocteau, Matisse, Picasso, l’étonnant triangle artistique

voir le diaporama


Après-guerre, les trois peintres élurent domicile sur la Côte d’Azur. Jusqu’au 3 novembre, le Musée Jean-Cocteau collection Séverin Wunderman de Menton se penche sur leurs influences réciproques avec l’exposition « Cocteau, Matisse, Picasso, méditerranéens ».

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la Côte d’Azur représente plus que jamais une villégiature artistique de choix. Jean Cocteau, Pablo Picasso et Henri Matisse, trois génies à l’apogée de leurs carrières, en font même leur repaire. Le premier s’installe à Saint-Jean-Cap-Ferrat, le deuxième à Vallauris et le troisième à Vence. Durant quelques années, les correspondances se tissent entre les trois artistes qui donnent le jour à un « art méditerranéen ».
C’est ce que dévoile l’exposition « Cocteau, Matisse, Picasso, méditerranéens », à découvrir jusqu’au 3 novembre au Musée Jean-Cocteau collection Séverin Wunderman de Menton. Peintures, dessins, céramiques, tapisseries, lithographies… L’accrochage, qui occupe la totalité de l’espace d’exposition du musée (soit près de 1.000 m²), présente près de 400 pièces.


Des échos de la Grèce antique

De 1950 à 1962, Jean Cocteau devient un résident coutumier de la région. Il s’installe chez son amie Francine Weisweiller, à la Villa Santo-Sospir, à Saint-Jean-Cap-Ferrat. À quelques encablures seulement de chez Pablo Picasso, qu’il connaît depuis l’époque des Ballets russes et leur création commune pour « Parade », en 1917. Ensemble, ils développent une fantasmagorie imprégnée par la Grèce antique.


Les personnages mythologiques revisités par Picasso ouvrent le parcours de l’exposition et font face aux faunes et centaures qui apparaissent également dans l’oeuvre graphique de Jean Cocteau. Le Minotaure figure en bonne place dans leur bestiaire. Pour cause : les deux compères se rendent régulièrement aux corridas, dans les arènes d’Arles et de Nîmes, ainsi qu’à Vallauris. Sous une vitrine, on observe « Picasso 1916 – 1961 », ouvrage composé à quatre mains avec Jean Cocteau, où ce dernier retrace son amitié avec le maître espagnol. Schématisation des formes, simplification de la ligne, configurations épurées : on reconnaît dans « Femme endormie » l’influence du peintre cubiste. Mais également celle d’Henri Matisse, avec qui le poète échange de nombreuses lettres à propos de la tapisserie « Judith et Holopherne » ou les fresques de la Villa Santo-Sospir.
 


Une « entreprise de décentralisation »

Des photographies et des extraits de films montrant le travail de création de Matisse et de Picasso permettent de recréer l’univers des ateliers des deux artistes sur la Côte d’Azur. À l’image de Matisse à Vence et de Picasso à Vallauris, Cocteau laisse dans le Midi des traces « monumentales » de sa créativité. Il commence à « tatouer » les murs de la Villa Santo-Sospir, avant d’entreprendre les décors de la chapelle Saint-Pierre de Villefranche-sur-Mer. L’époque est marquée par une rupture stylistique et l’introduction graduelle de la couleur. Jean Cocteau utilise des crayons à la cire, des feutres. Les lignes disparaissent en de larges surfaces colorées. Les « fresques » de la salle des mariages de l’Hôtel de ville de Menton constitueront le point d’orgue de cette foisonnante « entreprise de décentralisation » (selon les mots du poète) qui aura duré plus d’une décennie.
 
Relaxnews
 
 
Photo : Collection Fondation Regards de Provence
 
 
 


« Cocteau, Matisse, Picasso, méditerranéens »

Jusqu'au 3 novembre 2014.

 

Musée Jean-Cocteau collection Séverin Wunderman

2, quai de Monléon, Menton.


Tous les jours de 10 h à 18 h.

Tarifs : 4-8 euros.

 


Le site du musée Jean Cocteau>>


http://menton.ville.orange.fr/en-images/reportage-menton-cocteau.html

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « Cocteau, Matisse, Picasso, méditerranéens » - Musée Jean-Cocteau collection Séverin Wunderman.   Lun 24 Fév - 10:24

Merci Jaco pour ce sujet sur nos grands peintres!sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
« Cocteau, Matisse, Picasso, méditerranéens » - Musée Jean-Cocteau collection Séverin Wunderman.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Rock) Cocteau Twins - discographie sélective
» My Mention of Françoise
» Pat Metheny Picasso guitar
» Les disques de rock à avoir toujours sur soi.
» Marianne Oswald

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: ARTS et CULTURE :: Les Expositions-
Sauter vers: