Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 benabar un artiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:13

j'adore ce chanteur, une merveille et sur scene c'st un pur delice , son nouvel opus est sorti depuis une semaine



Bénabar
Bénabar est un auteur de chansons populaires souvent humoristiques, et décrivant des faits de la vie quotidienne. Bruno Nicolini alias Bénabar commence sa carrière en 1997, avec La P'tite monnaie, un album auto-produit. Il fait son retour dans les bacs en 2001, avec un album éponyme. Henri Salvador, tombé sous le charme de ce trentenaire rigolard, lui offre ses premières parties pour quelques dates.

Un chanteur très populaire

Deux ans plus tard, Bénabar sort Les Risques du Métier. En 2004, il revient sur le devant de la scène avec le disque Live au Grand Rex, suivi l'année suivante de l'opus La Reprise des Négociations. En 2007, il livre son premier best-of qui comprend un inédit intitulé La Pierrade ainsi qu'un DVD bonus retraçant son live de Bercy en 2006. En 2008, il est de retour avec un album baptisé Infréquentable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:15



Il en a fait du chemin depuis son premier album ce Bénabar. Et pas n’importe quel chemin. Un chemin qui se compte en millions d’exemplaires vendus, qui porte le nom désormais familier de son dernier album en date Reprise des négociations. Une tournée triomphale, des albums qui se sont vendus comme des petits pains, un enfant, une femme, et la célébrité, il ne manque donc rien à cet homme. Pourtant, le 13 octobre de cette année, Bénabar est anxieux : C’est certainement parce que c’est aujourd’hui ”qu’Infréquentable” son dernier album en date, sort dans les bacs. Il avait promis du changement, moins de fioritures peut-être, changement d’instrumentations…Alors cet Infréquentable réelles surprises ou fausses innovations ?



Début de l’album sans trop de complications puisque c’est le single, déjà diffusé ça et là, qui ouvre le bal de ce nouvel album. Pas de grandes innovations à signaler, un piano, une batterie et un rythme qui nous rappelle bien évidemment ce qu’il avait l’habitude de nous faire, Bénabar fait du Bénabar, son ”effet papillon” ne nous fait pas un effet bœuf ( Pardonnez la faiblesse de ce jeu de mot ). Pourtant, malgré cette entrée en matière un peu indigeste, on remarque parfois des éclairs de génie, des allers-retours constants entre le sérieux et la dérision. Il nous avait prévenus, il ne veut pas faire de morale, prêcher la bonne parole.

Que les « Bénabarges » se le disent, il n’y aura plus de Bénabar clinquant, celui-ci s’approche doucement mais sûrement de la quarantaine assumée, il ne se gène pas pour nous le répéter (”Malgré tout”), il n’en délaisse pas pour autant son humour et sa dérision, qui savent aussi se faire plus rares. Car voilà bien le point culminant de cet album : Bénabar a changé. Mais qu’on se rassure, il a changé en bien. Lui qui était capable de nous remonter le moral avec ses chansons sur ”Ali et Félix” véritable parabole du capitalisme, autant qu’il pouvait nous le descendre avec des ”Je suis de celles” et ”Qu’est ce que tu voulais que je lui dise”, dans ce nouvel album, il n’abuse plus vraiment de ce pouvoir d’écriture si familier, alors peut-être que cette mélancolie pessimiste refait surface, quelque fois, notamment dans ”les reflets verts”, mais le tout reste quand même largement retenu voire même effacé par des passages de dérision.

Au niveau des paroles, donc, c’est une véritable innovation : Les chansons calembours se font beaucoup plus rares dans cet album, il n’y en a pratiquement qu’une seule (”pas du tout”), Bénabar revient sur des thèmes plus connus et exploités :Les potes, l’amour, le temps, la déprime, mais en les abordant d’une maniere toute nouvelle, avec la maturité suffisante et cette pointe d’ironie qui fait qu’on peut parfaitement rire sur un sujet qui n’est pas vraiment drôle intrinsèquement.

Du côté instrumental, en revanche, y’a pas eu foule d’innovation. J’adresserais même un carton rouge à la chanson À la campagne qui ressemble, au moins pendant l’intro, au ”dîner”.

Comme il nous l’avait promis, le piano cède sa place a la guitare, extrêmement présente, les chœurs ont eux aussi reçu un traitement de faveur (”infréquentable”), on peut noter aussi, que peu de chansons ont une fin définitive, l’arrangeur ayant opté, dans l’ensemble pour un cross fade out, une fin inachevée, en sorte. Un peu étrange et dommage, mais rien de bien choquant.


En conclusion, ce n’est pas la révolution attendue, Bénabar fait du Bénabar tout en flattant l’oreille de quelques blagues bien senties. Ca ne l’a pas empêché de grandir, mûrir, les thèmes abordés gagnent en profondeur ce qu’ils perdent en originalité. L’album est à acheter pour tout ceux qui aiment Bénabar, c’est évident, et pour ceux qui veulent découvrir ce phénomène qui n’en finit pas de croître, c’est l’album idéal : Beau, profond, évident et irrésistible, on oublie facilement que les thèmes choisis auraient pu être moins classiques tant ils sont exploités subtilement et avec la dose d’humour qu’on lui connaît. ”Infréquentable” est incontournable.


Thomas Choukroun le 15/10/2008
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:18

A la campagne


A la campagne
Y a toujours un truc à faire
Aller aux champignons
Couper du bois, prendre l'air
A la campagne
On se fout des horaires
Comme les maisons du même nom
C'est secondaire

A la campagne
Y a toujours un truc à voir
Des sangliers, des hérissons
Des vieux sur des tracteurs
A la campagne
Y a des lieux pleins d'Histoire
Des châteaux tout cassés
Et des arbres centenaires

A la campagne
Quand on est citadin
A la campagne
On demande aux paysans
Le temps qu'il fera demain

A la campagne
On veut de l'authentique
Du feu de cheminée
Et du produit régional
A la campagne
Il nous faut du rustique
Un meuble qui n'est pas en bois
Ça nous ruine le moral

A la campagne
On dit qu'on voudrait rester
Quitter Paris, le bruit,
Le stress et la pollution
A la campagne
C'est la fête aux clichés
La qualité de vie
Et le rythme des saisons

A la campagne
On se prête des pulls
Quand on se traîne sur la terrasse
A la campagne
Y a des jeux de société
Auxquels il manque des pièces

A la campagne
La nuit on ferme des volets
Y a des bruits dans la maison
Et dehors dans la forêt
A la campagne
Dans mon lit, plutôt que rêver,
Je préfère pas fermer l'œil et flipper

A la campagne
En principe on se lève tôt
Pas moi, je dors encore
Pour des raisons que vous savez

A la montagne,
Y a des chalets, des chamois
Mais c'est pas l'objet
De cette chanson...
J' voulais juste voir si vous suiviez

A la campagne
Quand arrive le dimanche soir
A la campagne
Pour éviter les bouchons
On va p't-êt' pas rentrer trop tard

A la campagne
J'ai envie d'être campagnard
D'avoir une grosse moustache
Et un gilet en velours
A la campagne
J'ai envie de parler terroir
"J' m'en vas cercler l' calanchet
Pour pas qu'il vente
Dans les labours"

Ça me donne envie
D'être robuste et taiseux
Le patriarche bourru
D'une série de l'été de France2
L'histoire d'une famille
Qui lutte pour son domaine
Mais j'ai jamais le temps
Parce que j' reste que le week-end

A la campagne
Entends-tu au loin le cri
De la grivette cendrée ?
A la campagne
S'il neige à la Noël,
Je rentrerai les bistouquets dans l'étable...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:19

les numeros

Une fois retenu
Le numéro de la rue
Le numéro de portable
Et de Sécu

Celui des pompiers
Le code de carte bleue
Notre poids, notre taille
En trichant un peu

Cinq ou six anniversaires
La bataille de Marignan
Y en a des faux, y en a des verts
Des numéros, y en a tant

{Refrain:}
On en oublierait presque
Le numéro d'équilibriste
Le seul qui compte
Et qui consiste
A pas tomber

On se souvient sans peine
Des départements
Du PIB de l'Ukraine
Pas vous ? Ah bon !

Mais vous savez quand même
On sait tous parfaitement
Que quand on aime
On a toujours... du bol

On numérote
On énumère
Beaucoup trop
Pour nos petits cerveaux

Qu'on aime
Ou pas le sport
Il faut retenir les scores
Et un et deux et trois zéro

{au Refrain}

Marcher sur le fil
Entre le bien et le mal
Disons, pour être moins solennel
Entre le "bof" et l' "pas terrible"

Mais c'est quand même difficile
Et quand on bascule, c'est normal
Faut essayer de tomber
Du bon côté

Parce qu'on connaît par coeur
Le numéro du roi
Qui s'est fait couper la tête
Qu'on s' rappelle sans effort
De notre digicode
Et de la distance du cent mètres

{au Refrain}

Des numéros partout
De la force du vent
Les tremblements de terre
Et l'échelle de Richter

L'ennemi public
Et tous les classements
Les sonates et les huîtres
Les huîtres quand même, faut l' faire

A part peut-être ceux du Loto
Les numéros, on n'en a pas besoin
Sauf celui de cette fille
Qui malgré mes assauts
Ne voulait pas me donner le sien

{au Refrain}
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:21

Allez

Je ne suis pas psychiatre
Si ça se trouve, je me trompe
Mais je crois, si je peux me permettre,
Qu'il est temps de te rendre compte

Que t'es en train de nous faire
Une bonne petite dépression
D'ailleurs, j'allume la lumière
Et je baisse un peu le son

Un requiem c'est magnifique
Mais c'est quand même tout un symbole
Au niveau de la dynamique
C'est pas la Compagnie Créole

Pendant que j'ouvre les fenêtres
Que je vide les cendriers
Essaie un peu d'admettre
Qu'il faut pas te laisser aller

Je te signale que t'es en peignoir
Vautré sur la banquette
C'est normal à dix-huit heures
Que Muriel s'inquiète

Enfermé toute la journée
A jouer tout seul sur internet
Perdre au poker et se lamenter
C'est pas sa conception de la fête

Au début, ça l'a fait marrer
Que t'apprivoises une mouche
Mais pourquoi t'as décidé
De la baptiser "Balle dans la bouche" ?

Je ne demande qu'à te croire
Tu dis que tout va parfaitement
Ce serait plus convaincant encore
Si tu l'disais pas en pleurant
Sans te donner de conseil
J' vois pas l'utilité
De te faire installer comme une vieille
Un fauteuil monte-escalier

En plus, t'as pas d'étage
J' vais me la tester, ta machine
On profite bien du paysage
Douze minutes d'ici à la cuisine

Allez, habille-toi, on sort
On va faire un tour dans le quartier
Fais-moi plaisir, fais un effort
Tu vas voir ça va aller...

Allez !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:22

l'effet papillon

Si le battement d'ailes d'un papillon quelque part au Cambodge
Déclenche, sur un autre continent, le plus violent des orages
Le choix de quelques-uns dans un bureau occidental
Bouleverse des millions de destins, surtout si le bureau est ovale

Il n'y a que l'ours blanc qui s'étonne que sa banquise fonde
Ça ne surprend plus personne, de notre côté du monde
Quand le financier s'enrhume, ce sont les ouvriers qui toussent
C'est très loin la couche d'ozone mais c'est d'ici qu'on la perce

C'est l'effet papillon : petite cause, grande conséquence
Pourtant jolie comme expression, petite chose, dégât immense

Qu'on l'appelle "retour de flamme" ou "théorie des dominos"
"Un murmure devient vacarme" comme dit le proverbe à propos
Si au soleil tu t'endors, de Biafine tu t'enduiras
Si tu mets une claque au videur, courir très vite tu devras
Si on se gave au resto, c'est un fait, nous grossirons
Mais ça c'est l'effet cachalot, revenons à nos moutons (à nos papillons)
Un hôtel un après-midi "aventure extra-conjugale"
Puis, le coup de boule de son mari, alors si ton nez te fait mal

C'est l'effet papillon, c'est normal fallait pas te faire chopper
Si par contre t'as mal au front, ça veut dire que c'est toi l'mari trompé

Avec les baleines on fabrique du rouge à lèvres, des crèmes pour filles
Quand on achète ces cosmétiques, c'est au harpon qu'on se maquille
Si tu fais la tournée des bars, demain, tu sais qu't'auras du mal
Pour récupérer, à huit heures, ton permis au tribunal

C'est l'effet papillon petite cause, grande conséquence
Pourtant jolie comme expression, petite chose, dégât immense

{x2:}
Le papillon s'envole, le papillon s'envole
Tout bat de l'aile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:25

les épices du souk du Caire


Un bébé encadré sur une étagère
Un souvenir de vacances, un anniversaire.
Une fille qui sourit coincée dans un sous-verre
Un cadre fantaisie, un bord de mer
Et personne ne bouge
Dans la tribu des yeux rouges
Tous différents
Les mêmes photos pourtant.

Les grands derrière, les p'tits devant.

Quelques photos de couple
Exposées comme des preuves
Des photos de groupe
Des amis qu'on punaise.
On vérifie d'ailleurs
L'air de rien chez les autres
Qu'on fait partie des leurs
Qu'à côté de leurs têtes
Y a la nôtre.
Sur la cheminée du salon des grands-parents
Le casting tout entier de tous les p'tits enfants

Les grands derrière, les p'tits devant.

Les albums familiaux sont les manuels d'histoire
Qu'on regarde jamais, qu'on réserve au placard.
Quand il était jeune, quand t'étais petit
Quand elle était enceinte, quand ils étaient en vie.
Portraits de fin d'année des gosses trop bien peignés
On dirait vraiment qu'ils ont mangé du ciment.

Les grands derrière, les p'tits devant.


La photo censurée
Elle s'y trouvait pas belle
Aussitôt développée
Direct à la poubelle
Mignonne en paréo
Au retour de la plage
Elle enlèvera pas le haut
C'est dommage.

Le portrait qui fait rire
Du permis de conduire
Celui qui fait peur
Qu'est-ce que c'est qu'cette coiffure ?
Qu'elles soient en couleur
Ou bien en noir et blanc
On fait tous, quelle horreur !
Les mêmes photos tout l'temps

Les grands derrière, les p'tits devant.


Qu'est-ce qui nous pousse au fond à refaire à la chaîne
Tous les mêmes photos qu'on a vu par centaines
Des photos de monuments qui sont jamais très belles ?
Mais c'est nous qui l'a fait, c'est pas la carte postale.
Les photos de voyage à l'autre bout de la terre
Les mêmes paysages, les mêmes belvédères.
Nous sur un chameau, nous au ski en hiver
Re-nous sur un bateau, et les épices du souk du Caire.
Re-re-nous à Pâques, y a deux ans déjà
Re-re-re-nous à la Toussaint à côté d'Etretat.
C'est vrai qu'on voit pas bien, que la photo est mauvaise
Mais par la salle de bain je te jure on devinait les falaises !
Et ces photos souvenirs qu'on stocke acharnés
Pour pas qu'on puisse nous dire qu'on n'a pas profité.
Rangées dans un tiroir celles qu'on veut plus voir
Et classées dans des livres des photos d'archives.
J'ai encore jamais vu et ça, chez personne
Sa copine toute nue au-dessus du téléphone
La photo d'son patron dans aucun salon
Mais des vues de bords de mer
Ah ça putain on sait l'faire !

Qu'on les range en vrac, qu'on les colle au mur
Au fond d'un portefeuille ou dans un disque dur.
Au fin fond de la Creuse, à Paris 16ème
On prend les mêmes poses, nos photos sont les mêmes.
Qu'on soit le frère, la sœur, les parents, la tante
Toujours les mêmes photos, mates ou brillantes.
Des images inutiles sur toutes les vieilles pierres
Le Mont Saint-Michel, et les épices du souk du Caire.
Revenir en haut Aller en bas
superbigornette



Nombre de messages : 868
Age : 36
Localisation : Près de Marseille
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:27

Merci Manue, j'aime beaucoup aussi :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: benabar un artiste   Lun 20 Oct - 18:58

Le diner

J'veux pas y aller à ce dîner, j'ai pas l'moral, j'suis fatigué, ils nous en voudront pas, allez on n'y va pas. En plus, faut que je fasse un régime, ma chemise me boudine, j'ai l'air d'une chipolata, je peux pas sortir comme ça. Ça n'a rien à voir, je les aime bien, tes amis, mais je veux pas les voir parce que j'ai pas envie.

{Refrain:}
On s'en fout, on n'y va pas, on n'a qu'à se cacher sous les draps, on commandera des pizzas, toi, la télé et moi, on appelle, on s'excuse, on improvise, on trouve quelque chose, on n'a qu'à dire à tes amis qu'on les aime pas et puis tant pis.

J'suis pas d'humeur, tout me déprime et il se trouve que par hasard, y a un super bon film à la télé ce soir. Un chef-d'oeuvre du septième art que je voudrais revoir, un drame très engagé sur la police de Saint-Tropez. C'est une satire sociale dont le personnage central est joué par de Funès, en plus y a des extraterrestres.

{au Refrain}

J'ai des frissons, je me sens faible, je crois que je suis souffrant, ce serait pas raisonnable de sortir maintenant. Je préfère pas prendre de risques, c'est peut-être contagieux, il vaut mieux que je reste ; ça m'ennuie mais c'est mieux. Tu me traites d'égoïste, comment oses-tu dire ça ? Moi qui suis malheureux et triste et j'ai même pas de home-cinéma.

{au Refrain}
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: benabar un artiste   Aujourd'hui à 0:21

Revenir en haut Aller en bas
 
benabar un artiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» salut l'artiste
» ARtISte pEInTre loRRAIn .. .
» [Artiste] Quentin Mosimann
» Géraldine Bandiziol - Artiste Peintre
» Le livre sur Jean-Louis Trévisse, artiste peintre messin vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES FRANCOPHONES-
Sauter vers: