Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Les Chansons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 39  Suivant
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Les Chansons   Sam 22 Mar - 17:35

Paroles, textes divers, chansons d'amour, chansons du jour, chansons de toujours...

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 22 Mar - 17:59

Jean Ferrat A Brassens


Est-ce un reflet de ta moustache
Ou bien tes cris de "Mort aux vaches!"
Qui les séduit
De tes grosses mains maladroites
Quand tu leur mets dessus la patte
C'est du tout cuit
Les filles de joie les filles de peine
Les margotons et les germaines
Riches de toi
Comme dans les histoires anciennes
Deviennent vierges et souveraines
Entre tes doigts

Entre tes dents juste un brin d'herbe
La magie du mot et du verbe
Pour tout décor
Même quand tu parles de fesses
Et qu'elles riment avec confesse
Ou pire encor
Bardot peut aligner les siennes
Cette façon d'montrer les tiennes
N'me déplaît pas
Et puisque les dames en raffolent
On n'peut pas dire qu'elles soient folles
Deo gratias

Toi dont tous les marchands honnêtes
N'auraient pas de tes chansonnettes
Donné deux sous
Voilà qu'pour leur déconfiture
Elles resteront dans la nature
Bien après nous
Alors qu'avec tes pâquerettes
Tendres à mon cœur fraîches à ma tête
Jusqu'au trépas
Si je ne suis qu'un mauvais drôle
Tu joues toujours pour moi le rôle
De l'Auvergnat

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 23 Mar - 21:35

http://www.youtube.com/watch?v=9OvSq3tDTOo


Charles Aznavour
De t'avoir aimée

1966



De t'avoir aimée, aimée comme un fou
Aimée a genoux, bien plus que debout
À n'en plus dormir, à n'en plus manger
Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

De t'avoir aimée, de l'âme et des yeux
À en oublier, jusqu'au nom de Dieu
Pour ne plus avoir, qu'un nom à crier
Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

Reste que ma voix, sans écho soudain
Restent que mes doigts, qui n'agrippent rien
Reste que ma peau, qui cherche tes mains
Et surtout la peur, de t'aimer encore
Demain presque mort

De t'avoir aimée, aimée de douleur
À m'en déchirer le ventre et le cœur
Jusqu'à en mourir, jusqu'à m'en damner
Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

Ne me reste plus
Qu'un amour que tu
Viens d'écarteler

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 23 Mar - 21:58

http://www.youtube.com/watch?v=Zfru6R8GspA

Charles Aznavour
Il faut savoir



Il faut savoir encore sourire
Quand le meilleur s'est retiré
Et qu'il ne reste que le pire
Dans une vie bête à pleurer

Il faut savoir, coûte que coûte
Garder toute sa dignité
Et malgré ce qu'il nous en coûte
S'en aller sans se retourner

Face au destin qui nous désarme
Et devant le bonheur perdu
Il faut savoir cacher ses larmes
Mais moi, mon cœur, je n'ai pas su

Il faut savoir quitter la table
Lorsque l'amour est desservi
Sans s'accrocher l'air pitoyable
Mais partir sans faire de bruit

Il faut savoir cacher sa peine
Sous le masque de tous les jours
Et retenir les cris de haine
Qui sont les derniers mots d'amour

Il faut savoir rester de glace
Et taire un cœur qui meurt déjà
Il faut savoir garder la face
Mais moi, mon cœur, je t'aime trop

Mais moi, je ne peux pas
Il faut savoir mais moi
Je ne sais pas...

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 23 Mar - 22:19

Georges Brassens
Chanson pour l'Auvergnat

Paroles: Georges Brassens. Musique: Georges Brassens 1954
© Warner-Chapell Music France



Elle est à toi cette chanson
Toi l'Auvergnat qui sans façon
M'as donné quatre bouts de bois
Quand dans ma vie il faisait froid
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
M'avaient fermé la porte au nez
Ce n'était rien qu'un feu de bois
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un feu de joie

Toi l'Auvergnat quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l'hôtesse qui sans façon
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
S'amusaient à me voir jeûner
Ce n'était rien qu'un peu de pain
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand festin

Toi l'hôtesse quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel

Elle est à toi cette chanson
Toi l'étranger qui sans façon
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
Riaient de me voir emmener
Ce n'était rien qu'un peu de miel
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manièr' d'un grand soleil

Toi l'étranger quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel


Arrow http://www.dailymotion.com/video/xdeio_georges-brassens-lauvergnat


Dernière édition par Nounouka le Mer 26 Mar - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 69
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 25 Mar - 8:34

Chanson pour toi



Jean FERRAT



Quand l'aube se prend pour Matisse,
Quand les papillons se déplissent
Comme la fleur du grenadier,
Quand le premier soleil fragile
Frappe aux volets clos de la ville
Un à un pour les réveiller,
Quand le premier cheval qui trotte
A de la fumée sous les bottes
De la terre sous les souliers,

,J'ouvre les yeux et je te vois,
J'ouvre les yeux et je te crois,
J'ouvre les yeux et c'est pour toi
Que je veux vivre, mon amour.



Quand midi se prend pour Cézanne,
Qu'il met du vent dans les platanes
Et du bleu dans les oliviers,
Quand tous les troupeaux s'effarouchent,
Que la chaleur les prend, les couche
A l'ombre maigre d'un figuier,
Quand toutes les rues sont désertes,
Que nulle n'offre une place verte
Un refuge, une ombre, un sentier,

J'ouvre les yeux et je te vois,
J'ouvre les yeux et je te crois,
J'ouvre les yeux et c'est pour toi
Que je veux vivre, mon amour.

Quand le soir bleuit ses falaises
Comme une estampe japonaise
Comme un Renoir, comme un Manet,
Quand le soleil vibre, chavire
Dans l'océan et qu'il s'étire
Comme un éventail déplié,
Lorsque tout se métamorphose
Et que seul le parfum des roses
Continue de s'exaspérer,

J'ouvre les yeux et je te vois,
J'ouvre les yeux, je tends les bras,
J'ouvre les yeux et c'est pour toi
Que je veux vivre, mon amour
Mon amour...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 25 Mar - 13:27

Maurane

Des millions de fois

2002


Je m'en suis trouvé des fadaises, des tas
Des raisons plus ou moins mauvaises, des lois
Les thèses et puis les antithèses et les interdits, les croix
Les croix, je les fais sur autrefois

J'ai trop attendu que ça vienne comme ça
Qu'on me trouve et puis qu'on me prenne le bras
On peut se noyer dans ses peines ou bien nager, c'est un choix
Mon choix, c'est aujourd'hui me voilà

Me voilà nouvelle au monde, aux éclats
Me voilà rebelle aux peurs, à leur poids
Je prends les soleils et la vie
Je les prends, les mange, et les bois
Et je les vois

Et même, même si c'est un combat
J'aime, j'aime même ces coups-là
Peines, peines je vous prends cent fois
Si l'on me comble ce vide-là
De joie, des mille et millions de fois

Finies les amendes honorables ou pas
Les cirés, les imperméables à quoi ?
Je prends les mers et l'océan
Je veux les vagues et le vent
Sur moi, du sang des coups de tabac

Larguées mes chaînes et toutes mes amarres
Tout ce que je complique, adieu je pars
Mes labyrinthes et mes impasses
Je passe avant qu'ils me cassent
Qu'ils me cassent

Et même, même si c'est un combat
J'aime, j'aime même ces coups-là
Peines, peines je vous prends cent fois
Contre ses bras, lui tout contre moi
Oh, oh ses bras, des mille et des millions de fois

Me voilà nouvelle au monde, aux faux pas
Me voilà réelle, enfin vraiment moi
Et même, même si c'est un combat
J'aime, j'aime même ces coups-là
Peines, peines je vous prends cent fois
Si l'on me comble ce vide-là
De joie, des mille et millions de fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Mer 26 Mar - 11:52

Marie Laforêt

La tendresse

Paroles: Noël Roux. Musique: Hubert Giraud 1964
© Editions Do Ré Mi / Semi & Hubert Giraud
autres interprètes: Mouloudji
note: voir version modifiée par Bourvil


On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y'en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L'amour ne serait rien
Non, non, non, non
L'amour ne serait rien

Un enfant vous embrasse
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour
Jusqu'à la fin des jours


Arrow http://www.dailymotion.com/video/x1kq8n_marie-laforet-la-tendresse_music


Dernière édition par Nounouka le Mer 26 Mar - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Mer 26 Mar - 17:46

Maxime Le Forestier

Mon frère

Paroles et Musique: Maxime Le Forestier 1971
© Ed Chapell


Toi le frère que je n'ai jamais eu
Sais-tu si tu avais vécu
Ce que nous aurions fait ensemble
Un an après moi, tu serais né
Alors on n'se s'rait plus quittés
Comme des amis qui se ressemblent
On aurait appris l'argot par cœur
J'aurais été ton professeur
A mon école buissonnière
Sur qu'un jour on se serait battu
Pour peu qu'alors on ait connu
Ensemble la même première

{Refrain:}
Mais tu n'es pas la
A qui la faute
Pas à mon père
Pas à ma mère
Tu aurais pu chanter cela

Toi le frère que je n'ai jamais eu
Si tu savais ce que j'ai bu
De mes chagrins en solitaire
Si tu m'avais pas fait faux bond
Tu aurais fini mes chansons
Je t'aurais appris à en faire
Si la vie s'était comportée mieux
Elle aurait divisé en deux
Les paires de gants, les paires de claques
Elle aurait surement partagé
Les mots d'amour et les pavés
Les filles et les coups de matraque

{Refrain}

Toi le frère que je n'aurais jamais
Je suis moins seul de t'avoir fait
Pour un instant, pour une fille
Je t'ai dérangé, tu me pardonnes
Ici quand tout vous abandonne
On se fabrique une famille


Arrow http://www.dailymotion.com/video/x4p5f4_maxime-le-forestier-mon-frere_news


Dernière édition par Nounouka le Ven 11 Avr - 1:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Mer 26 Mar - 23:41

Veiller tard
by Jean-Jacques Goldman

Les lueurs immobiles d'un jour qui s'achève
La plainte douloureuse d'un chien qui aboie
Le silence inquiétant qui précède les rêves
Quand le monde disparu l'on est face à soi
Les frissons où l'amour et l'automne s'emmêlent
Le noir où s'engloutissent notre foi nos lois
Cette inquiétude sourde qui coule en nos veines
Qui nous saisit même après les plus grandes joies
Ces visages oubliés qui reviennent à la charge
Ces étreintes qu'en rêve on peut vivre cent fois
Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard
Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard
Ces paroles enfermées que l'on n'a pas su dire
Ces regards insistants que l'on n'a pas compris
Ces appels évidents ces lueurs tardives
Ces morsures aux regrets qui se livrent à la nuit
Ces solitudes dignes au milieu des silences
Ces larmes si paisibles qui coulent inexpliquées
Ces ambitions passées mais auxquelles on repense
Comme un vieux coffre plein de vieux jouets cassés
Ces liens que l'on sécrète et qui joignent les êtres
Ces désirs évadés qui nous feront aimer
Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard
Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Mer 26 Mar - 23:53

Jacques Brel
Qu'avons-nous fait, bonnes gens ?

Paroles et Musique: Jacques Brel 1955
© Nouvelles Editions Musicales Caravelle

--------------------------------------------------------------------------------


Qu'avons-nous fait, bonnes gens ?
Dites-moi de la bonté du monde
On l'aurait cachée au fond d'un bois
Que ça ne m'étonnerait guère
On l'aurait enfouie
Dix pieds sous terre
Que ça ne m'étonnerait pas
Et c'est dommage de ne plus voir
A chaque soir chaque matin
Sur les routes sur les trottoirs
Une foule de petits saints Martin

Qu'avons-nous fait, bonnes gens ?
Dites-moi de tout l'amour du monde
On l'aurait vendu pour je n'sais quoi
Que ça ne m'étonnerait guère
On l'aurait vendu pour faire la guerre
Que ça ne m'étonnerait pas
Et c'est dommage de ne plus voir
Les amoureux qui ont vingt ans
Se conter mille et une histoires
Pour le plus des feux de la Saint Jean

Mais nous retrouverons bonnes gens
Croyez-moi toutes ces joies profondes
On les retrouverait au fond de soi
Que ça ne m'étonnerait guère
On les retrouverait sous la poussière
Que ça ne m'étonnerait pas
Et c'est tant mieux on pourra voir
Enfin d'autres que les fous
Chanter l'amour chanter l'espoir
Et les chanter avec des mots à vous

Qu'attendez-vous bonnes gens ?
Dites-le moi
Pour retrouver ces choses
Qu'attendons-nous bonnes gens ?
Dites-le moi
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 27 Mar - 8:36

Message personnel (Francoise Hardy)

bout du téléphone, il y a votre voix
Et il y a des mots que je ne dirai pas
Tous ces mots qui font peur quand ils ne font pas rire
Qui sont dans trop de films, de chansons et de livres
Je voudrais vous les dire
Et je voudrais les vivre
Je ne le ferai pas,
Je veux, je ne peux pas
Je suis seule à crever, et je sais où vous êtes
J'arrive, attendez-moi, nous allons nous connaître
Préparez votre temps, pour vous j'ai tout le mien
Je voudrais arriver, je reste, je me déteste
Je n'arriverai pas,
Je veux, je ne peux pas
Je devrais vous parler,
Je devrais arriver
Ou je devrais dormir
J'ai peur que tu sois sourd
J'ai peur que tu sois lâche
J'ai peur d'être indiscrète
Je ne peux pas vous dire que je t'aime peut-être

Mais si tu crois un jour que tu m'aimes
Ne crois pas que tes souvenirs me gênent
Et cours, cours jusqu'à perdre haleine
Viens me retrouver
Si tu crois un jour que tu m'aimes
Et si ce jour-là tu as de la peine
A trouver où tous ces chemins te mènent
Viens me retrouver
Si le dégoût de la vie vient en toi
Si la paresse de la vie
S'installe en toi
Pense à moi
Pense à moi

Mais si tu crois un jour que tu m'aimes
Ne le considère pas comme un problème
Et cours, cours jusqu'à perdre haleine
Viens me retrouver
Si tu crois un jour que tu m'aimes
N'attends pas un jour, pas une semaine
Car tu ne sais pas où la vie t'emmène
Viens me retrouver
Si le dégoût de la vie vient en toi
Si la paresse de la vie
S'installe en toi
Pense à moi
Pense à moi.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 27 Mar - 17:09

Zora sourit
by Céline Dion


Une rue, les gens passent, les gens comme on les voit
Juste un flux, une masse, sans visage, sans voix
Quel étrange aujourd'hui, quelque chose -mais quoi ?-
Désobéit, désobéit

Une rue comme d'autres et le temps se suspend
Une tache, une faute et soudain tu comprends
Impudence inouïe, insolite, indécent
Zora sourit, Zora sourit

Zora sourit aux trottoirs, aux voitures, aux passants
Au vacarme, aux murs, au mauvais temps
A son visage nu sous le vent
A ses jambes qui dansent en marchant
A tout ce qui nous semble évident
Elle avance et bénit chaque instant
Zora sourit, Zora sourit

Des phrases sur les murs, des regards de travers
Parfois quelques injures, elle en a rien à faire
Elle distribue ses sourires, elle en reçoit autant
Zora sourit, effrontément
Zora sourit, insolemment

Zora sourit pour elle, elle sourit d'être là
Mais elle sourit pour celles, celles qui sont là-bas
Pour ces femmes, ses sœurs qui ne savent plus sourire
Alors des larmes plein le cœur, des larmes plein la vie
Zora sourit, Zora sourit
Revenir en haut Aller en bas
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 69
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 28 Mar - 16:59

http://www.youtube.com/watch?v=z7jM-9Gmfps


C'est l'histoire d'un amour...



Invitation à la danse......





Je sens que je vais me régaler :cheers: :cheers:



Mon histoire c'est l'histoire d'un amour
Ma complainte c'est la plainte de deux cœurs
Un roman comme tant d'autres
Qui pourrait être le vôtre
Gens d'ici ou bien d'ailleurs

C'est la flamme qui enflamme sans brûler
C'est le rêve que l'on rêve sans dormir
Comme un arbre qui se dresse
Plein de force et de tendresse
Vers le jour qui va venir

{Refrain:}
C'est l'histoire d'un amour, éternel et banal
Qui apporte chaque jour tout le bien tout le mal
Avec l'heure où l'on s'enlace, celle où l'on se dit adieu
Avec les soirées d'angoisse et les matins merveilleux

Mon histoire c'est l'histoire qu'on connaît
Ceux qui s'aiment jouent la même, je le sais
Et tragique ou bien profonde
C'est la seule chanson du monde
Qui ne finira jamais.

C'est l'histoire d'un amour
Qui apporte chaque jour tout le bien tout le mal
Avec l'heure où l'on s'enlace, celle où l'on se dit adieu
Avec des soirées d'angoisse et les matins merveilleux

Mon histoire c'est l'histoire qu'on connaît
Ceux qui s'aiment jouent la même, je le sais
Mais naïve ou bien profonde
C'est la seule chanson du monde
Qui ne finira jamais
C'est l'histoire d'un amour

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 28 Mar - 18:23

Les gestes délicats
by Yves Duteil
Album: Sans Attendre


Les petits gestes attendrissants
Qui vous ouvrent le coeur en grand
Et vous sortent du désespoir
Les jours où le ciel est trop noir

Les petits gestes dérisoires
Un sourire, un simple regard
Mais qui repeignent la journée
Aux couleurs de votre amitié

Je les ai reçus en plein cœur
Vos petits mots semés de fleurs
Que je gardais comme un trésor
Aujourd'hui je les goûte encore

Vos petits gestes délicats
Qui caressaient du bout des doigts
Sur les plaies qui faisaient si mal
C'était du miel et du santal

Ces petits riens n'ont pas de prix
Ils se posent comme un répit
Un petit air de délivrance
La musique au bout du silence

Et si toujours je m'en souviens
C'est qu'au plus lourd de mon chemin
Ils étaient là comme un repère
Une étoile sur le désert

Tous ces regards si émouvants
Ces gestes tendres et apaisants
Me retournaient l'âme à l'envers
Et quand le ciel s'est fait plus clair

Ces petits instants dérisoires
Toujours gravés dans ma mémoire
Avaient la couleur de l'oubli
De l'arc-en-ciel après la pluie

Et dans ces gestes sans histoire
Que rien n'avait laissé prévoir
J'ai puisé la force d'ouvrir
Ma fenêtre vers l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 1:06

Confidentiel
by Jean-Jacques Goldman
Album: Non Homologué


Je voulais simplement te dire
Que ton visage et ton sourire
Resteront près de moi sur mon chemin
Te dire que c'était pour de vrai
Tout ce qu'on s'est dit, tout ce qu'on a fait
Que c'était pas pour de faux, que c'était bien.
Faut surtout jamais regretter
Même si ça fait mal, c'est gagné
Tous ces moments, tous ces mêmes matins
Je vais pas te dire que faut pas pleurer
Y a vraiment pas de quoi s'en priver
Et tout ce qu'on n'a pas loupé, le valait bien
Peut-être que l'on se retrouvera
Peut-être que peut-être pas
Mais sache qu'ici bas, je suis là
Ça restera comme une lumière
Qui me tiendra chaud dans mes hivers
Un petit feu de toi qui s'éteint pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 12:44

Rimbaud chanterait
by Michel Delpech


Il écrivait sur des morceaux d'azur
Sur les étangs sur les forêts è è è
Il écrivait sur le vent sur les murs
Mais aujourd'hui il chanterait
Rimbaud chanterait les mains tendues
Rimbaud chanterait les bras en croix
Rimbaud chanterait le temps venu
Un soleil dans le cœur un sanglot dans la voix
Là devant la foule il chanterait
Comme un oiseau libre il chanterait
Et toute la foule sifflerait
Mais Rimbaud chanterait
Mais Rimbaud chanterait

Il t'a laissé des mots venus du cœur
Pour ne pas mourir tout à fait è è è
Lui, l'homme fou, l'ami, le déserteur
Aujourd'hui comme il chanterait
Rimbaud chanterait les mains tendues
Rimbaud chanterait les bras en croix
Rimbaud chanterait le temps venu
Un soleil dans le cœur un sanglot dans la voix
Là devant la foule il chanterait
Comme un oiseau libre il chanterait
Et toute la foule sifflerait
Devant toi tu verrais
Un bateau qui se noie
Un bateau qui se noie
Et Rimbaud chanterait
Rimbaud chanterait le poing levé
Rimbaud chanterait le cœur serré
Rimbaud chanterait la liberté
Et l'amour et l'enfer et le fleuve et la mer
Et devant la foule il chanterait
Comme un oiseau libre il chanterait
Et toute la foule sifflerait
Mais Rimbaud chanterait
Mais Rimbaud chanterait
reprise ad lib.
Revenir en haut Aller en bas
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 69
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 19:21

Que reste-t-il de nos amours ?

Charles Trenet


Ce soir, le vent qui frappe à ma porte
Me parle des amours mortes
Devant le feu qui s' éteint;
Ce soir, c'est une chanson d' automne
Dans la maison qui frissonne
Et je pense aux jours lointains.


Que reste-t-il de nos amours
Que reste-t-il de ces beaux jours
Une photo, vieille photo
De ma jeunesse.
Que reste-t-il des billets doux
Des mois d' avril, des rendez-vous
Un souvenir qui me poursuit
Sans cesse.

Bonheur fané, cheveux au vent,
Baisers volés, rêves mouvants
Que reste-t-il de tout cela
Dites-le-moi.

Un petit village, un vieux clocher
Un paysage si bien caché,
Et dans un nuage le cher visage
De mon passé.

Les mots, les mots tendres qu'on murmure,
Les caresses les plus pures,
Les serments au fond des bois,
Les fleurs qu'on retrouve dans un livre
Dont le parfum vous enivre
Se sont envolés pourquoi?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 19:42

La ballade du chien-loup
by Nana Mouskouri
Album: Ballades

Priez pour le pauvre chien-loup
Sa louve est partie
Il la cherche comme un fou
De fermes en prairies
Mais le fleuve est en crue
Et les routes inondées
La terre a disparu
Et les ponts sont tombés

Il a perdu sa trace
Et il va n'importe où
C'est partout l'impasse
L'absence est partout
Et les grillons lui brisent
Le cœur de leur chant
Son courage s'enlise
Dans le soleil couchant

Il croit l'apercevoir
Par-dessus les fougères
Traversant le soir
De sa course légère
Mais oui c'est bien elle
Son allure un peu folle
Ses façons de gazelle
On dirait qu'elle vole

Elle est là toute proche
C'est bien son odeur
Il tourne il s'accroche
A son ancien bonheur
Et le jour se lève
Il ne l'a pas trouvée
Excepté en rêve
Il s'endort épuisé

Priez pour le pauvre chien-loup
Sa louve est partie
Il la cherche comme un fou
De fermes en prairies
Mais le matin est froid
Et son cœur s'éveille
Battant plus qu'autrefois
Mais moins fort que la veille

Soudain elle est là
Au bord du chemin
Elle ne regarde pas
Son compagnon lointain
Il se couche près d'elle
Il lui fait la cour
Et ses bons yeux fidèles
Lui demandent l'amour

Priez pour le pauvre chien-loup
Sa louve est revenue
Le collier autour du cou
Mais le cœur n'y est plus
Elle a couru le monde
Connu la liberté
Les journées sont plus longues
Quand on est attaché

Et il la regarde
Tout en sachant trop bien
Qu'il est un chien de garde
Qui ne garde plus rien
Qui leur a mis la laisse ?
D'où vient leur servitude ?
L'amour ou la faiblesse
Le maître ou l'habitude

Priez pour le pauvre chien-loup
Sa louve est partie
Il la cherche comme un fou
De fermes en prairies
Mais le fleuve est en crue
Et les routes inondées
La terre a disparu
Et les ponts sont tombés

Il a perdu sa trace
Et il va n'importe où
C'est partout l'impasse
L'absence est partout
Et les grillons lui brisent
Le cœur de leur chant
Son courage s'enlise
Dans le soleil couchant

Lalala lalala {ad lib}
Revenir en haut Aller en bas
superbigornette

avatar

Nombre de messages : 868
Age : 37
Localisation : Près de Marseille
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 19:47

J'envoie valser

Paroles et Musique: Zazie
Album : "Zen", 1996
autres interprètes: Star Academy (2001)

----------------------------------------------------------------


J'en vois des qui s'donnent, donnent des bijoux
dans le cou
c'est beau mais quand même
ce ne sont que des cailloux

des pierres qui vous roulent, roulent
et qui vous coulent
sur les joues
j'aime mieux que tu m'aimes
sans dépenser des sous

moi je m'en moque
j'envoie valser
les truc en toc
les cages dorées
toi quand tu m'serres très fort
c'est comme un trésor
et ça
et ça vaut de l'or

j'en vois des qui s'lancent des regards
et des fleurs
puis qui s'laissent quelque part
ou ailleurs
entre les roses et les choux
j'en connais des tas qui feraient mieux de s'aimer un peu
un peu comme nous
qui nous aimons beaucoup

et d'envoyer
ailleurs
valser
les bagues et les
cœurs
en collier
car quand on s'aime très fort
c'est comme un trésor
et ça
et ça vaut de l'or

moi pour toujours
j'envoie valser
les preuves d'amour
en or plaqué
puisque tu m'serres très fort
c'est là mon trésor
c'est toi
toi qui vaut de l'or...


❤ ❤
Revenir en haut Aller en bas
superbigornette

avatar

Nombre de messages : 868
Age : 37
Localisation : Près de Marseille
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 20:02

Il avait les mots : http://fr.youtube.com/watch?v=ZuGVJ_X0pO4

Artiste : "Sheryfa Luna", 2007

--------------------------------------------------------------------------------

Il était vraiment plus âgé que moi
Je suis tout bêtement tombée dans ses bras
Par lui, j'ai découvert ce que je ne connaissais pas
Il semblait sincère, je l'aimais pour ça
Ce qui m'a toujours dérangée, est que rarement
Le soir je pouvais le capter
Mais dès qu'il me parlait, je la fermais

Il avait les mots, m'a rendue accro
Je voyais déjà l'avenir dans ses bras
Il avait les mots, m'a rendue accro
Je ne savais pas que je ne le connaissais pas
Il avait les mots


Je n'avais plus de vie. Je ne pensais qu'à lui
Même si j'ai cramé que souvent il mentait
Il se perdait dans ce qu'il me racontait
Se trompait de nom quand il disait qu'il m'aimait
Et je supportais, je pardonnais
Dans sa caisse, j'ai trouvé des jouets
J'ai grillé que son ex continuait de l'appeler
Mais qu'est-ce qu'il cachait ?
Je le découvrais

Il avait les mots, m'a rendue accro
Je voyais déjà l'avenir dans ses bras
Il avait les mots, m'a rendue accro
Je ne savais pas que je ne le connaissais pas
Il avait les mots


Je l'ai suivi chez lui, bête de jardin et chien de compagnie
Putain de maison
On s'imagine tout de suite la vie de famille
Pendant tout ce temps, j'étais dans le faux
J'étais dans le faux

Sa femme m'a surprise
Elle est tout de suite venue m'avouer
Que je n'étais pas la première conne avec qui il s'amusait
Pendant tout ce temps, j'étais dans le faux
J'étais dans le faux

Ce qui m'a toujours dérangé, est que rarement
Le soir je pouvais le capter
Mais je m'en doutais, mais je la fermais
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 21:15

Bonsoir les Zamours, heureu de vous retrouver Toutes et Tous ... Ce Forum est juste ... "Magnifique" .... Bravo Jacommos et Gilou ...

Michel Jonasz

Je voulais te dire que je t'attends


autres interprètes: Jonatan Cerrada (2003)


Je mettrai mon cœur dans du papier d'argent,
Mon numéro d'appel aux abonnés absents.
Mes chansons d'amour resteront là dans mon piano.
J'aurai jeté la clé du piano dans l'eau.
J'irai voir les rois de la brocante.
"Vendez mon cœur trois francs cinquante."
Tu savais si bien l'écouter
Que ma vie s'est arrêtée
Quand tu m'a quitté.

Je voulais te dire que je t'attends
Et tant pis si je perds mon temps.
Je t'attends, je t'attends tout le temps
Sans me décourager pourtant.
Comme quelqu'un qui n'a plus personne
S'endort près de son téléphone,
Et sourit quand on le réveille
Mais ce n'était que le soleil.

L'autre jour, j'ai vu quelqu'un qui te ressemble
Et la rue était comme une photo qui tremble.
Si c'est toi qui passe le jour où je me promène,
Si c'est vraiment toi, je vois déjà la scène.
Moi je te regarde
Et tu me regardes.

Je voulais te dire que je t'attends
Et tant pis si je perds mon temps.
Je t'attends, je t'attends tout le temps,
Ce soir, demain, n'importe quand.
Comme quelqu'un qui n'a plus personne
S'endort près de son téléphone
Et qui te cherche à son réveil,
Tout seul au soleil, j'attends.
Je voulais te dire que je t'attends.
Si tu savais comme je t'attends !
Je t'attends, je t'attends tout l'temps.
Quand seras-tu là ? Je t'attends.
Si tu savais comme je t'attends !
Je t'attends, je t'attends tout l'temps.
Je voulais te dire que je t'attends.
:cheers: :cheers: :cheers: Basketball :cheers: :cheers: :cheers: :cheers: :cheers: :cheers: affraid affraid affraid :joker:
Revenir en haut Aller en bas
superbigornette

avatar

Nombre de messages : 868
Age : 37
Localisation : Près de Marseille
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 21:46

En plein SIDACTION, pour continuer le combat contre cette SALOPERIE DE MALADIE, souvenons-nous de cette chanson :

Sa raison d'être : http://fr.youtube.com/watch?v=I-V1IYXCNwc

Paroles: Pascal Obispo. Musique: Lionel Florence 1998
© Editions Laurelenn
"Ensemble"

Interprété par Anggun, J.Birkin, P.Bruel, F.Cabrel, A.Chamfort, J.Clerc, D.Dalcan, M.Delpech, Elsa, Enzo Enzo, L.Fabian, Faudel, M.Fugain, JJ Goldman , F.Hardy, Johnny, P.Kaas, Kent, M.Lavoine- C.Lara, M.Leforestier, Mauranne, E.Medeiros, E.Mitchell T.Moïse, Native, P.Obispo, F.Pagny, G.de Palmas, Princess Erika, A.Red, L.Renaud -A.Renoir, C.Ringer, H.Ségara, A.Souchon, Tribal Jam, L.Voulzy, O.Winter, Zazie


--------------------------------------------------------------------------------

Elle en a vu de toutes les couleurs
Elle est revenue de tant de combats
Elle a tellement tendu son coeur
Là où d'autres ont baissé les bras
Elle dit qu'après certains regards
Les mots deviennent dérisoires
On fait des choses parce qu'elles s'imposent
Sans se demander pourquoi

C'est peut-être
Oh peut-être
Une goutte dans la mer
C'est peut-être
Oui peut-être
Une goutte dans le désert
Oui mais c'est sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être


Oh, elle en a essuyé des yeux
Elle en a baissé des paupières
Oubliant même que le ciel est bleu
A tant se pencher dans la poussière
Elle dit qu'on peut toujours trouver
Des excuses pour ne pas bouger
Elle, elle préfère encore se taire
Et faire ce qu'elle a à faire

C'est peut-être
Oh peut-être
Une goutte dans la mer
C'est peut-être
Une goutte dans le désert
Oui mais c'est sa raison d'être
Oui sa raison d'être
Oui mais c'est sa raison d'être
Oui sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être


Oh, elle a brisé des silences
Poussé des cris contre des murs
Avec pour écho l'indifférence
Et des rancunes encore plus dures
Car aujour'dhui, si l'existence ici
Ne se limite qu'à la survie
Il faut savoir qu'une aile de papillon
Peut tout changer pour de bon

C'est peut-être
Oui peut-être
Une goutte dans la mer
C'est peut-être
Oui peut-être
Une goutte dans le désert
C'est peut-être, c'est peut-être,
Une goutte dans la mer
C'est peut-être une goutte dans le désert
Oui mais c'est sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 21:47

Bienvenue Micky!Bonsoir et Gros Bisous! ❤ ❤ ❤ :cheers: :cheers: :cheers:
Qui tu attends comme ça????????????Je te croyais parti aux Galapagos!!!
:lol: :lol: :lol: :suspect: :pirat: geek scratch study flower flower flower lol! lol! lol! Basketball Basketball Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 29 Mar - 22:00

superbigornette a écrit:
En plein SIDACTION, pour continuer le combat contre cette SALOPERIE DE MALADIE, souvenons-nous de cette chanson :

Sa raison d'être : http://fr.youtube.com/watch?v=I-V1IYXCNwc

Paroles: Pascal Obispo. Musique: Lionel Florence 1998
© Editions Laurelenn
"Ensemble"

Interprété par Anggun, J.Birkin, P.Bruel, F.Cabrel, A.Chamfort, J.Clerc, D.Dalcan, M.Delpech, Elsa, Enzo Enzo, L.Fabian, Faudel, M.Fugain, JJ Goldman , F.Hardy, Johnny, P.Kaas, Kent, M.Lavoine- C.Lara, M.Leforestier, Mauranne, E.Medeiros, E.Mitchell T.Moïse, Native, P.Obispo, F.Pagny, G.de Palmas, Princess Erika, A.Red, L.Renaud -A.Renoir, C.Ringer, H.Ségara, A.Souchon, Tribal Jam, L.Voulzy, O.Winter, Zazie


--------------------------------------------------------------------------------

Elle en a vu de toutes les couleurs
Elle est revenue de tant de combats
Elle a tellement tendu son coeur
Là où d'autres ont baissé les bras
Elle dit qu'après certains regards
Les mots deviennent dérisoires
On fait des choses parce qu'elles s'imposent
Sans se demander pourquoi

C'est peut-être
Oh peut-être
Une goutte dans la mer
C'est peut-être
Oui peut-être
Une goutte dans le désert
Oui mais c'est sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être


Oh, elle en a essuyé des yeux
Elle en a baissé des paupières
Oubliant même que le ciel est bleu
A tant se pencher dans la poussière
Elle dit qu'on peut toujours trouver
Des excuses pour ne pas bouger
Elle, elle préfère encore se taire
Et faire ce qu'elle a à faire

C'est peut-être
Oh peut-être
Une goutte dans la mer
C'est peut-être
Une goutte dans le désert
Oui mais c'est sa raison d'être
Oui sa raison d'être
Oui mais c'est sa raison d'être
Oui sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être


Oh, elle a brisé des silences
Poussé des cris contre des murs
Avec pour écho l'indifférence
Et des rancunes encore plus dures
Car aujour'dhui, si l'existence ici
Ne se limite qu'à la survie
Il faut savoir qu'une aile de papillon
Peut tout changer pour de bon

C'est peut-être
Oui peut-être
Une goutte dans la mer
C'est peut-être
Oui peut-être
Une goutte dans le désert
C'est peut-être, c'est peut-être,
Une goutte dans la mer
C'est peut-être une goutte dans le désert
Oui mais c'est sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être
Sa raison d'être...


Super Bigornette...merci pour les paroles

Au fait...j'aime beaucoup Liane Foly aussi
❤

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chansons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chansons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 39Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chansons québécoises
» [Info] Ecoutez toutes les chansons d'Humanoid sur Deezer !
» Chansons à écouter... Jacques Deljéhier
» Les chansons que vous avez honte d'aimer...
» Le duel des chansons populaires bis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: Les Concerts - Les Emissions Musicales - Les Nouveautés... :: Les Chansons-
Sauter vers: