Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Les Chansons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 39  Suivant
AuteurMessage
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 8 Mai - 19:56

http://www.youtube.com/watch?v=kPNhaWVdkB0

Christian Delagrange

Ne t'en va pas, ne t'en va pas



Ne t'en va pas, ne t'en va pas
Moi je t'aime toujours
Je ne peux pas, je ne peux pas
Vivre sans ton amour
Si tu t'en vas, si tu t'en vas
Que serai-je sans toi ?
Ne t'en va pas, ne t'en va pas
J'ai tant besoin de toi

Donne-moi la chance
De vivre près de toi
Je resterai dans l'ombre
J'arrêterai le vent
Les heures et les secondes
Sans hésiter pour toi
Je referai le monde
Surtout ne l'oublie pas
Mais donne-moi ma chance
Pour toi j'irai chercher
Au fond de l'océan
Tous les trésors cachés
Enfouis depuis longtemps
Je te les offrirai

Oui...
Ne t'en va pas, ne t'en va pas
Sans toi je ne suis rien
Ne t'en va pas, ne t'en va pas
Tout en moi t'appartient
Si tu t'en vas, si tu t'en vas
Ma vie s'arrêtera
Ne t'en va pas, ne t'en va pas
Pourquoi vivre sans toi ?
Donne-moi la chance
De t'apprendre l'hiver
De t'apprendre la pluie
De te dire des vers
Que l'on n'a jamais dits
De t'inventer des mots
Des mots d'amour nouveaux
Rien que pour toi
Oui, donne-moi ma chance
Toi l'espoir de mes jours
L'univers de mes nuits
Sans hésiter pour toi
Je donnerai ma vie
Si tu le demandais

Oui...
Ne t'en va pas, ne t'en vas pas
Que serais-je sans toi ?
Ne t'en va pas, ne t'en vas pas
J'ai tant besoin de toi
Ne t'en va pas, ne t'en vas pas
J'ai tant besoin de toi
Ne t'en va pas, ne t'en vas pas
J'ai tant besoin de toi
!

REVIENS
http://www.youtube.com/watch?v=BIlKfr3nWHE
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia



Nombre de messages : 9072
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 9 Mai - 19:43

Le bonheur

Gilles (Jean Villard)


Quand l'aurore aux accents
D'une flûte champêtre
Saute sur ma fenêtre
Annonçant le beau temps
Quand au sommet du jour
Le soleil, dans sa force
Fier et bombant le torse
Fait rouler son tambour
Ou quand le soir descend
En posant sur la ville
Ses douces mains tranquilles
Dans mon ravissement
Je pense à ce bonheur
Dont nous rêvons sans cesse
Mais la simple sagesse
Me dit avec douceur

Le bonheur est chose légère
Que toujours, notre cœur poursuit
Mais en vain, comme la chimère
On croit le saisir, il s'enfuit
Il n'est rien qu'une ombre fugace
Un instant, un rayon furtif
Un oiseau merveilleux qui passe
Ravissant mais jamais captif
Le bonheur est chose légère
Il est là comme un feu brûlant
Mais peut-on saisir la lumière
Le feu, l'éclair, l'ombre ou le vent

En ce siècle de peur
De misère et de guerre
Il est pourtant sur terre
De très simples bonheurs
Ils sont là sous la main
Faits de très humbles choses
Le parfum d'une rose
Un beau regard humain
C'est le souffle léger
De l'enfant qui sommeille
C'est l'amitié qui veille
Et le pain partagé

Et puis voici qu'un jour
Le bonheur qu'on envie
Entre dans notre vie
Sur l'aile de l'amour

Le bonheur, dans le grand silence
De la nuit, c'est sur le chemin
Le bruit clair de ton pas qui danse
Ta main que je tiens dans ma main
Le bonheur, c'est toi, source vive
De l'amour, dans son vert printemps
Quand la nuit, dans mes bras captive
J'entends ton doux gémissement
Le bonheur, c'est de croire encore
Amants, que nous verrons un jour
Resplendir l'éternelle aurore
Qui sait, d'un immortel amour...
Revenir en haut Aller en bas
claudia



Nombre de messages : 9072
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 10 Mai - 17:58

Viens, je t'emmène

France Gall

Toi qui as posé les yeux sur moi
Toi qui me parle pour que j'ai moins froid
Je te donnes tout ce que j'ai à moi
La clé d'un monde qui n'existe pas

Viens, je t'emmène
Où les étoiles retrouvent la lune en secret
Viens, je t'emmène
Où le soleil le soir va se reposer
J'ai tell'ment fermé les yeux
J'ai tell'ment rêvé
Que j'y suis arrivée

Viens, je t'emmène
Où les rivières vont boire et vont se cacher
Viens, je t'emmène
Où les nuages tristes vont s'amuser
J'ai tell'ment fermé les yeux
J'ai tell'ment rêvé
Que j'y suis arrivée
Plus loin, plus loin, plus loin que la baie de Yen Thaî
Plus loin, plus loin, plus loin que la mer de corail

Viens, je t'emmène
Derrière le miroir de l'autre côté
Viens, je t'emmène
Au pays du vent au pays des fées
J'ai tell'ment fermé les yeux
J'ai tell'ment rêvé
Que j'y suis arrivée

Viens, je t'emmène
Viens, je t'emmène

J'ai tellement fermé les yeux
J'ai tellemnt rêvé
Que j'y suis arrivé
Plus loin, plus loin, plus loin que la baie de Yen Thaî
Plus loin, plus loin, plus loin que la mer de corail

Viens, je t'emmène
Où l'illusion devient réalité
Viens, je t'emmène
Derrière le miroir de l'autre côté...
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 10 Mai - 19:31

Koxie

Garçon Arrow Gar O CON

Tout à l'heure,
Je roulais sur mon scooter dans Paris,
D'une voiture, au feu rouge, un mec me dit:
"Hé Madame, il est quelle heure ?"
Je lui répond: "Midi."
Il me dit: "Madame qu'est ce que t'es bonne ! Tu veux pas me faire une gâterie ?"
Ses potes rigolent. Sur le moment j'ai pas compris.
Je répond: "Mon grand, c'est pas comme ça qu'on parle aux gens. Tu n'aimerais pas qu'on parle comme ça à ta maman.
Le mec me regarde. Avec une tête de chien de garde il me fait: "Vas y parle pas de ma mère ou je te défonce !"
Je lui répond: "Du calme Alphonse. Je te connais pas, tu m'agresses ! C'est quoi ce manque de délicatesse ? On t'a pas dit de traiter les femmes comme des princesses ?"
Il me dit: "Ouais mais toi je te baise !"
Je lui dis: "Ben non justement, c'est bien ça le malaise !"

.:: Refrain ::.
Tu sais que garçon, si t'enlèves la cédille ça fait garcon et gare aux cons ma fille, gare aux cons.
Gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cédille.
Garçon si t'enlèves la cédille ça fait garcon et gare aux cons ma fille, gare aux cons.
Gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cédille.
.:: 2nd couplet ::.
Je continue mon chemin. Au feu suivant, j'entend: "Hé grosse cochonne quand tu veux je te prends !"
C'est encore Alphonse avec sa tête de gland.
Je lui dis: "Là tu t'enfonces, c'est indescent !
J'y crois pas mec, redescend de ta planète !
Tu te prends pour Tony Montana, t'as même pas de poils sur la quéquette..."
Il me dit: "Vas-y sois pas vulgaire ! Tu vas voir où je vais te la mettre."
"Tu dis que c'est moi qui suis vulgaire ? Non mais là c'est la fête ! Je rêve. Pour qui tu te prends ? Maintenant tu t'arrêtes."
Je descends, il descend.
Je dis: "C'est le bordel dans ta tête ! Qu'est-ce que tu comptes faire ? Là t'es en galère.
Je veux des excuses, j'attends et je lacherai pas l'affaire."
Il me dit: "Non toi tu t'excuses, espèce de vieille sorcière."
"C'est la meilleure, je t'ai donné l'heure, j'aurais mieux fait de me taire !"
.:: Refrain ::.
Tu sais que garçon, si t'enlèves la cédille ça fait garcon et gare aux cons ma fille, gare aux cons.
Gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cédille.
Garçon si t'enlèves la cédille ça fait garcon et gare aux cons ma fille, gare aux cons.
Gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cédille.

.:: 3ème couplet ::.
Voilà comment parle certains garçons. Quelle honte! Ils mériteraient une bonne leçon.
Tu veux jouer ? On va jouer !
Je lui dis: "Baisse ton caleçon ! Tu parles beaucoup, ça manque d'action. Tu m'as demandé une fellation."
Tout à coup Alphonse a une révélation.
Il renonce et me dit: "Ouais vas-y c'est bon. Lache moi. Pardon !"
Je lui dis: "C'est bien. Là t'as l'air moins con !"
C'est pas normal d'avoir besoin de parler aux femmes de cette façon.
Y a un sérieux problème d'éducation !
"Pourtant, je suis sûr que t'as un bon fond."
Il me dit: "T'as raison ! Je me sens tout bidon. C'est mes potes qui me poussent, j'ai la pression !"
Je lui dis: "C'est bon pleure pas, il manquait plus que ça."
Alphonse qui fond en larme dans mes bras.
Je lui dis: "Toi t'as besoin d'amour ça s'voit. Allez viens là. Fais un bisous à tata."

.:: Refrain ::.
Tu sais que garçon, si t'enlèves la cédille ça fait garcon et gare aux cons ma fille, gare aux cons.
Gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cédille.
Garçon si t'enlèves la cédille ça fait garcon et gare aux cons ma fille, gare aux cons.
Gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cédille.
Didi doum didi dam lala lala lala...lala lala.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 12 Mai - 8:17

Charlotte Julian

Tout le monde à la campagne



J'ai bien du mal à m'habituer
A tous ces gens qui sont pressés
Allez me dire pourquoi ?
Dans l'autobus et dans le train
On est serrés comme des lapins
C'est pas marrant ce truc là
Si je pouvais dire ce que je pense
Y a bien longtemps que je l'aurais dit
Mais oui, mais oui

{Refrain:}
Allez hop ! tout l'monde à la campagne
Allez hop ! le soleil nous attend
Tous les petits oiseaux nous accompagnent
On va se payer du bon temps
Allez hop ! tout l'monde à la campagne
Allez hop ! on va rester ici
De la Côte d'Azur à la Bretagne
On sera bien mieux qu'à Paris

Si seulement la vie était
Comme dans les films de Walt Disney
Alors là j'aimerais ça
On serait tous des animaux
Avec des pattes et un museau
Ça serait chouette ce truc là
On s'en irait très loin de la ville
Dans la forêt et dans la prairie
Mais oui, mais oui
{au Refrain}

Ce n'est pas un conseil que je vous donne
Mais la nature n'est pas loin d'ici
Prenez une décision, prenez la bonne
C'est ça la vie, mais oui, mais oui
Refrain
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia



Nombre de messages : 9072
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 12 Mai - 17:52

A la pêche des coeurs

(Boris Vian)



A la pêche des coeurs, je ne veux plus aller
Je ne veux plus, ma mère
Y en a trop de douleur quand l'amour s'envoler
Et laisser pauvre gars qui pleure

Ma cocotte elle est partie
Avec un vilain bonhomme
Je suis seul toute la nuit
Pas possible de faire un somme

A la pêche des coeurs, je ne veux plus aller
Je ne veux plus, ma mère
Y en a fini de bonheur quand l'amour s'envoler
Et laisser larmes amères

Au bistro d'oncle Fernand
C'est l'calypso qui commence
Je vais passer un instant
Mais je resterai sur mon banc

A la pêche des coeurs, je voulais plus aller
Seigneur la belle fille
Elle a les lèvres roug' et des grands yeux qui brillent
Je crois pas que je la connais

Voulez-vous danser, mam'zelle
Pour consoler un pauvre homme
Mais monsieur je suis pucelle
Mamoiselle, soyez bonne

A la pêche des coeurs, je voulais plus aller
Mais vous êtes très jolie
Et si je vous le dis ce n'est pas un péché
C'est la vérité, ma mie

Suivez-moi sous les palmiers
Mon Dieu quelle jolie robe
Il vaudrait mieux l'enlever
Pour ne pas risquer d'la gâter

A la pêche des coeurs, je ne veux plus aller
Mais dites-moi, friponne
Où vous avez trouvé ces beaux petits tétés
Et ce corps qui s'abandonne

Donnez un baiser, ma mie
Pour faire plaisir au pauvre homme
Restons là toute la nuit
Ma douleur elle est partie

A la pêche des coeurs, je ne veux plus aller
Car j'ai fait bien belle prise
Elle vient d'enlever sa petite chemise
Et je vais me régaler...
Et je vais me régaler...
Et je vais me régaler...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 12 Mai - 22:28





        Ecris-moi
        une lettre de rupture

        Lara Fabian






        Ecris-moi une lettre
        de rupture

        En m'expliquant
        toutes les raisons

        Qui t'ont fait t'évanouir
        dans la nature

        Qui m'font mélanger
        toutes les saisons

        Choisis bien tes
        mots, choisis les justes

        Comme un artisan
        prend

        Son temps quand
        il ajuste
        Ecris-moi une lettre
        de rupture


        Envois-moi seulement
        le brouillon


        Promis j'vais rien
        chercher dans tes ratures


        Ecris-moi une lettre
        au crayon


        Ecris-moi comme
        on écrit la musique


        Sacrifies-moi aux
        dieux


        Des amours amnésiques
        Même si partir
        quand l'autre reste


        Ça fait du
        mal aux sentiments


        Ça peut quand
        même faire un beau geste


        Sauf si bien sûr
        l'un des deux ment

        Ecris-moi une lettre
        de rupture


        Comme on s'laissait
        des mots à la maison


        Je noterai pas les
        fautes d'écriture


        J'verrai pas les
        fautes de liaisons


        Et j'irai bien les
        chercher moi-même


        Si j'n'étais
        pas si sûre


        Pas si sûre
        que je t'aime

        Même si partir
        quand l'autre reste


        Ça fait du
        mal aux sentiments


        Ça peut quand
        même faire un beau geste


        Sauf si bien sûr
        l'un des deux ment

        Pour nous toujours,
        pour nous peut-être


        Comme laisser mes
        illusions


        Quand tu me l'écrieras
        cette lettre


        Ne signes pas ou
        d'un faux nom

        Même si partir
        quand l'autre reste


        Ça fait du
        mal aux sentiments


        Ça peut quand
        même faire un beau geste


        Sauf si bien sûr
        l'un des deux ment

        Ecris-moi une lettre
        de rupture


        En m'expliquant
        toutes les raisons


        Qui t'ont fait t'évanouir


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mer 14 Mai - 16:04

http://www.youtube.com/watch?v=sUsG1ycsh4E&feature=related

Francis Cabrel
Il faudra leur dire

Paroles et Musique: Francis Cabrel 1987
© Chandelle productions


--------------------------------------------------------------------------------


Si c'est vrai qu'il y a des gens qui s'aiment
Si les enfants sont tous les mêmes
Alors il faudra leur dire
C'est comme des parfums qu'on respire
Juste un regard
Facile à faire
Un peu plus d'amour que d'ordinaire

Puisqu'on vit dans la même lumière
Même s'il y a des couleurs qu'ils préfèrent
Nous on voudrait leur dire
C'est comme des parfums qu'on respire
Juste un regard
Facile à faire
Un peu plus d'amour que d'ordinaire

Juste un peu plus d'amour encore
Pour moins de larmes
Pour moins de vide
Pour moins d'hiver
Puisqu'on vit dans les creux d'un rêve
Avant que leurs mains ne touchent nos lèvres
Nous on voudrait leur dire
Les mots qu'on reçoit
C'est comme des parfums qu'on respire
Il faudra leur dire
Facile à faire
Un peu plus d'amour que d'ordinaire

Si c'est vrai qu'il y a des gens qui s'aiment
Si les enfants sont tous les mêmes
Alors... il faudra leur dire
Les mots qu'on reçoit
C'est comme des parfums qu'on respire
Il faudra leur dire
Facile à faire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mer 14 Mai - 23:30

Christophe Maé
Belle demoiselle

2007 "Mon paradis"
© Warner



Du fond de ma rue
Une silhouette comme un bruit aigu
Se rapproche à hauteur de mes yeux nus
La silhouette, c'est une fille
Jour de fête nationale
Ronflante comme une escadrille
Qui domine mon moral
Je la regarde me sourire
Je baisse la garde
Et les yeux pour me dire :

{Refrain:}
Belle demoiselle
Qui se presse dans l'allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j'ose pas m'emballer
Si jamais je m'approche d'elle
Aucun doute
Elle s'envole comme une hirondelle

Du milieu de ma rue
La silhouette comme un nuage
S'éloigne sans un bruit
Alors c'est grave
Ca se bouscule dans ma tête
Dopé à l'effet de plaire
C'est pas vraiment la fête
Pourtant j'ai l'air de lui plaire
Qu'ai-je fait au bon Dieu
Pour être fidèle à cet aveu ?

{au Refrain}
Inaccessible comme une hirondelle

Je calcule dans ma tête
Dopé à l'effet de plaire
C'est quand même la fête
Le fantasme qui peut distraire
Je n'suis pas parfait
Merci mon Dieu mais je tire un trait
Sur cet aveu

{au Refrain}

Belle demoiselle disparaît dans l'allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j'ose pas m'emballer
Si jamais je m'approche d'elle
Aucun doute elle s'envole

Belle demoiselle qui se presse dans l'allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j'ose pas m'emballer
Si jamais je m'approche d'elle
Aucun doute

Elle s'envole comme une hirondelle {x2}
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 15 Mai - 12:37

Donna Donna (Le petit garçon)

Claude François


Il était une fois un petit garçon
Qui vivait dans une grande maison
Sa vie n'était que joie et bonheur
Et pourtant au fond de son cœur
Il voulait devenir grand
Rêvait d'être un homme.
Chaque soir il y pensait
Quand sa maman le berçait

{Refrain:}
Donna Donna Donna Donna
Tu regretteras le temps
Donna Donna Donna Donna
Où tu étais un enfant

Puis il a grandi, puis il est parti
Et il a découvert la vie
Les amours déçues, la faim et la peur
Et souvent au fond de son cœur
Il revoyait son enfance
Rêvait d'autrefois
Tristement il y pensait
Et il se souvenait

{au Refrain}

Parfois je pense à ce petit garçon,
Ce petit garçon que j'étais.


http://www.youtube.com/watch?v=HNG77DYbkOc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 15 Mai - 14:05

Pour les enfants qui ont mal

Combat combo


Viens, la foule est pleine de couleurs
La rue palpite comme un coeur immense et qui danse
Viens et donnes tout et donnes encore
Le sang qui coule dans ton corps
La chance d'espérer plus fort

{Refrain:}
Pour les enfants qui ont mal
Combat combo
Ceux à qui les étoiles font pas d'cadeau
Pour débuter la bataille
Combat combo
Que l'on danse ou qu'on aille
Combat combo
Que donner sois normal
Là-bas, là-haut
Les enfants qui ont mal
Combat combo

Donner mieux que du pain, mieux que de l'eau
La sève même toute ta peau
Personne ne sera de trop
Et que tu chantes bien ou faux
Redonnes du coeur à tes mots

{Refrain, x2}

Pour les enfants qui ont mal
Combat combo
Pour les enfants qui ont mal
Combat combo
Pour les enfants qui ont mal
Combat combo


Arrow http://www.dailymotion.com/video/xewm3_le-coeur-des-femmes-combat-combo_music
Revenir en haut Aller en bas
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 15 Mai - 18:56

Dans la main d'un magicien

Céline DION



Dans la main
D'un magicien
Et des bing bang
Des ding dang
Et des abracadabra
Dans la main
D'un magicien
Des rêves
Se lèvent
Des rêves en cinérama

Roule
Carabosse
Roulent
Des carosses
Oh... Oh...
Tant de merveilles
Dans la main
D'un magicien

Dans la main
D'un magicien
Et des flic flac
Des tric trac
Des truc
Qui vous croquent et vous craquent
Dans la main
D'un magicien
Et des bing bong
Des ping pong
Et un enfant de Hong Kong

Roule
Carabosse
Roulent
Des carosses
Oh... Oh...
La vie est belle
Dans la main
D'un magicien

Des jets d'eau
Des cerceaux
Des pinceaux
Des trèfles et des oiseaux
Bilingues
Et bling et blang
Flish flash bang
Et tring et trang

Roule
Carabosse
Roulent
Des carosses

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 15 Mai - 21:18

Damien Saez
Jeune et con


Regarder la Vidéo
Encore un jour se lève sur la planète France
Et je sors doucement de mes rêves je rentre dans la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Je me suis encore couché trop tard je me suis rendu sourd encore

Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser puisqu'ici rien n'a de sens
Alors elle va danser faire semblant d'être heureux
Pour aller gentiment se coucher mais demain rien n'ira mieux

Puisqu'on est jeune et con
Puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on n'est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons à devenir fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rêves je connais trop la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour encore

Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser dans cet état d'urgence
Alors elle va danser faire semblant d'exister
Qui sait si l'on ferme les yeux on vivra vieux ?

Puisqu'on est jeune et con
Puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on n'est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous nous aimerons
Comme des fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Et j'ai depuis longtemps perdu mes rêves je connais trop la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 15 Mai - 21:20

Mistral gagnant


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra
En serrant dans ma main tes p'tits doigts
Pis donner à bouffer à des pigeons idiots
Leur filer des coups d' pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'étais mino
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand
Car-en-sac et Minto, caramel à un franc
Et les mistrals gagnants

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p'tit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s' marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, r'partir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohères
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'être deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer même si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 15 Mai - 21:43

Dis, quand reviendras-tu ?

Paroles et Musique: Barbara



Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
Voilà combien de temps que tu es reparti,
Tu m'as dit cette fois, c'est le dernier voyage,
Pour nos cœurs déchirés, c'est le dernier naufrage,
Au printemps, tu verras, je serai de retour,
Le printemps, c'est joli pour se parler d'amour,
Nous irons voir ensemble les jardins refleuris,
Et déambulerons dans les rues de Paris,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus,

Le printemps s'est enfui depuis longtemps déjà,
Craquent les feuilles mortes, brûlent les feux de bois,
A voir Paris si beau dans cette fin d'automne,
Soudain je m'alanguis, je rêve, je frissonne,
Je tangue, je chavire, et comme la rengaine,
Je vais, je viens, je vire, je me tourne, je me traîne,
Ton image me hante, je te parle tout bas,
Et j'ai le mal d'amour, et j'ai le mal de toi,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus,

J'ai beau t'aimer encore, j'ai beau t'aimer toujours,
J'ai beau n'aimer que toi, j'ai beau t'aimer d'amour,
Si tu ne comprends pas qu'il te faut revenir,
Je ferai de nous deux mes plus beaux souvenirs,
Je reprendrai la route, le monde m'émerveille,
J'irai me réchauffer à un autre soleil,
Je ne suis pas de celles qui meurent de chagrin,
Je n'ai pas la vertu des femmes de marins,

Dis, quand reviendras-tu,
Dis, au moins le sais-tu,
Que tout le temps qui passe,
Ne se rattrape guère,
Que tout le temps perdu,
Ne se rattrape plus...

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 16 Mai - 16:59

j'ai pas les paroles ecrites mais envie de vous faire partager cette chanson qui n'exisste pas dans le commerce , c'est un gars qui a la meme maladie quemmoi qui l'a ecrite sur notre maladie

http://www.myspace.com/titouloveprod
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 16 Mai - 17:36

Dalida

C'était mon ami


Il disait souvent je marche seul contre le vent
Je suis un enfant
Il disait je joue mais la victoire n'est rien du tout
Pour un roi fou
Il était de sang Romain de cœur Tzigane
C'était un homme qui faisait rêver les femmes

C'était mon ami
Ce rempart de vérité ce brin de fantaisie
J'aimais sa réalité son rire et sa folie
Cette façon d'exister envers et contre qui
C'était son identité de vivre ainsi

Il aimait le bruit, les chevaux libre et l'infini
Il était vivant
Il aimait choisir, il rêvait un jour de partir sur l'océan
Il était comme ses vitraux des cathédrales
C'était un homme qui brillait sans faire de mal.

C'était mon ami
Ce rempart de vérité, ce brin de fantaisie
J'aimais sa réalité son rire et sa folie
Cette façon d'exister envers et contre qui
C'était son identité de vivre ainsi

Quand je pense à lui
Je me souviens des matins aux couleurs du soleil
Quand je pense à lui
J'ai l'impression d'entendre sa voix qui m'appelle

C'était mon ami
Il ne parlait pas d'amour mais je l'aimais ainsi
En tendresse et en velours, oui c'était mon ami
Il pouvait jouer du tambour dans les rues de Paris
Et m'appeler au secours oui c'était mon ami
Ce rempart de vérité, ce brin de fantaisie
J'aimais sa réalité son rire et sa folie
Cette façon d'exister envers et contre qui
C'était son identité de vivre ainsi.


Arrow http://www.youtube.com/watch?v=iop-TFMTsG0
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 16 Mai - 18:34

Princesse (Tango)[/color]


Je suis une princesse


Une robe assassine
Des talons trop grands
Sur ma bouche dessine
Tous mes désirs en brillant

Un parfum me vole
Mon autre, troublant
Cette envie qui me colle
A la folie comme un gant

Même après minuit
En terre inconnue
Danse et je te suis
Comme si j'étais perdue

Loin de ces royaumes
Et ces contes de fée
Toutes mes pages déchirées

Moi je suis une princesse
La reine de ma rue
Oui je suis une princesse
Ennemie du temps perdu
Une femme à la recherche
A la recherche d'un aimant
Pour ma peau
Pour danser mille et un tangos

Ma robe assassine
Déchirée, se froisse
Sur ma bouche amère
Je voudrais que tu m'embrasses
Nos jambes se croisent
Mon cœur est touché
Nos corps s'apprivoisent
La raison est en danger

Je suis une princesse
Royaume inconnu
Oui je le confesse
C'est un malentendu
Même si la vie blesse
Tous les contes de fées
Laisse-moi t'emmener

Moi, je suis une princesse
La reine de ma rue
Moi, je suis une princesse
Ennemie du temps perdu
Une femme à la recherche
A la recherche d'un aimant
Pour ma peau
Pour danser mille et un tangos

Je mets mon cœur à nu

Moi, je suis une princesse
La reine de ma rue
Oui je suis une princesse
Ennemie du temps perdu
Une femme à la recherche
A la recherche d'un aimant
Pour ma peau
Pour danser mille et un tangos
Pour danser mille et un tangos




[color=blue]Je voudrais que tu me consoles


Je voudrais que tu me consoles
Que tu me prennes dans tes bras
Tu le faisais comme personne
En trouvant les mots chaque fois
Je voudrais que tu me consoles
Afin que je ne sombre pas
Que tu me parles un peu des hommes
Pour m'expliquer je n'ai que toi
Il suffirait que tu m'apprennes
Comment ne plus aimer
Apprendre enfin à me passer de toi
Que je comprenne
Puisqu'il faut oublier
Savoir pourquoi j'ai tant besoin de toi
Je voudrais que tu me consoles
De celui qui m'a fait si mal
Ou de celui qui m'abandonne
M'aider à trouver ça banal
Il faudrait que tu me pardonnes
D'oublier celui que j'ai aimé
De l'ami de l'amant ou de l'homme
Garder celui que j'ai pleuré
Il suffirait que tu m'apprennes
Comment ne plus aimer
Apprendre enfin à me passer de toi
Que je comprenne
Puisqu'il faut oublier

Savoir pourquoi j'ai tant besoin de toi

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 16 Mai - 21:01

Quand je t'ai connue, tu lisais Zola
Quatre jours après, c'était tout Kafka
Astérix, Tintin
Demain Barbarella
Tu te cherches
Dans combien de temps vas-tu te trouver ?
Qui le sait ?

Même pour t'habiller, il y a quelques temps
C'est Coco Chanel qui était dans le vent
Puis Courrège et Dior
Aujourd'hui Saint-Laurent
Tu te cherches
Dans combien de temps vas-tu te trouver ?
Qui le sait ?

Quant à ta voiture, c'est très compliqué
L'Aston de James Bond t'avait épatée
Puis ce fut la Rolls
Juste avant la Bentley
Tu te cherches
Dans combien de temps vas-tu te trouver ?
Qui le sait ?

Moi je t'avais plu pour mes cheveux longs
Tu m'avais rasé, c'était dans le ton
Mes pattes ont poussé puis tu les as coupées
Tu me cherches
Dans combien de temps vas-tu me trouver ?
Oh ! Qui le sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 16 Mai - 21:02

Paroles :

Refrain :

Ma maman s'appelle Yvette, mon papa Léon
Moi, c'est Girouette le caméléon
Quand je vais chez n'importe qui, je change d'avis
Je dis oui ou non, j'ai pas d'opinion

Quand je vais chez l'optimiste
Je fais « ah ah ah !»
Pendant qu'il me fait
« Quel caméléon !»

Quand je vais chez un grand triste,
Je fais « snirf snirf snirf !»
Pendant qu'il me fait
« Quel caméléon !»

Quand je vais chez l'garagiste
Je fais « vroum vroum vroum ! »
Pendant qu'il me fait
« Quel caméléon !»

Quand je vais chez le dentiste
Je fais « aie aie aie ! »
Pendant qu'il me fait
« Quel caméléon !»

Refrain

Quand je vais chez l'royaliste,
Je fais « vive le roi ! !
Pendant qu'il me fait
« Quel caméléon ! »

Quand je vais chez l'anarchiste,
Je fais « pif paf boum !»
Pendant qu'il me fait
« Quel caméléon ! »

Refrain

---- Solo synthé ----

Quand je vais chez un artiste
Je fais « oh la laaa ! »
Pendant qu'il me fait
« Quel caméléon ! »

Quand je vais chez l'trompettiste
Je fais « Tut tut tut ! »
Pendant qu'il me fait
« Quel caméléon !»

Refrain
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 17 Mai - 21:31

Patrick Hernandez - Born To Be Alive

Je viens de le voir sur la 2....Super ,bien sur plus vieux..Normal le temps passe..

...mais qu'elle classe
Wink :heart:

http://www.msplinks.com/MDFodHRwOi8vd3d3LnlvdXR1YmUuY29tL3dhdGNoP3Y9QlZnTTdxZUFsa28=

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 17 Mai - 21:45

Siffler sur la colline




Laï laï laï laï laï, laï laï laï laï, laï laï laï laï {2x}
Oh oh, oh oh {2x}

Je l'ai vu près d'un laurier, elle gardait ses blanches brebis
Quand j'ai demandé d'où venait sa peau fraîche elle m'a dit
C'est d'rouler dans la rosée qui rend les bergères jolies
Mais quand j'ai dit qu'avec elle je voudrais y rouler aussi

Elle m'a dit ...
Elle m'a dit d'aller siffler là-haut sur la colline
De l'attendre avec un petit bouquet d'églantines
J'ai cueilli des fleurs et j'ai sifflé tant que j'ai pu
J'ai attendu, attendu, elle n'est jamais venue

A la foire du village un jour je lui ai soupiré
Que je voudrais être une pomme suspendue à un pommier
Et qu'à chaque fois qu'elle passe elle vienne me mordre dedans
Mais elle est passée tout en me montrant ses jolies dents

Elle m'a dit ...
Elle m'a dit d'aller siffler là-haut sur la colline
De l'attendre avec un petit bouquet d'églantines
J'ai cueilli des fleurs et j'ai sifflé tant que j'ai pu
J'ai attendu, attendu, elle n'est jamais venue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 17 Mai - 21:52

Djobi Djoba (Es)


Gipsy Kings

Ay! Niña
No te encuentro
solita por la calle
yo me siento enamoraoo
yo me siento ay! mi tesoro

Djobi Djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Es lo mismoooooo
que la distanciaaaaaaaaaay
ya no sirva naaa
yo me contento de ti
que no me digan hay para cual

Djobi Djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi Djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi Djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más

Djobi djobi djoba djoba
Cada dia yo te quiero más
Revenir en haut Aller en bas
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 18:08

J'aime l'oignon frit





J'aime l'oignon frit à l'huile
J'aime l'oignon quand il est bon.
J'aime l'oignon frit à l'huile
J'aime l'oignon quand il est bon.
J'aime l'oignon frit à l'huile
J'aime l'oignon quand il est bon.
J'aime l'oignon frit à l'huile
J'aime l'oignon quand il est bon.
Au pas camarades, au pas camarades,
Au pas, au pas, au pas !
Au pas camarades, au pas camarades,
Au pas, au pas, au pas !
Au pas camarades, au pas camarades,
Au pas, au pas, au pas !
Au pas camarades, au pas camarades,
Au pas, au pas, au pas !

On va leur percer le flanc
On va leur percer le flanc
Rantanplan tire lire
Rantanplan
On va leur percer le flanc
Que nous al'lons rire



lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:04

lol! lol! geek geek geek geek

L'empereur et le petit prince Lundi matin, l'emp'reur, sa femme et le p'tit prince Sont venus chez moi pour me serrer la pince Comme j'étais parti Le p'tit prince a dit : "Puisque c'est ainsi nous reviendrons Mardi!"



SARKO SA FEMME ET LA FLICAILLE

Lundi matin
Sarko, sa femme et la flicaille
Sont venus chez moi pour montrer qu'ils travaillent
Comme j'étais en règle, Sarkozy a dit
Puisque c'est ainsi nous reviendrons mardi

Mardi matin
Sarko, sa femme et la flicaille
Sont venus chez moi pour montrer qu'ils travaillent
Comme j'étais en règle, Sarkozy a dit
Puisque c'est ainsi nous reviendrons mercredi

Mercredi matin...
Jeudi matin...
Vendrredi matin...
Samedi matin...

Dimanche matin
Sarko, sa femme et la flicaille
Sont venus chez moi pour montrer qu'ils travaillent
Comme j'étais en règle, Sarkozy a dit
Puisque c'est ainsi veuillez quitter le pays

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:13

Auteur : Jean-Luc PETIT


parodie Félicie aussi : SARKOZY AUSSI

SARKOZY AUSSI


que j’ai aperçu Sarkozy
il descendait de sa B M
tandis que j’fixais sa mairie
je n’ai pas trouvé l’occasion
de lui chanter ma p’tite chanson

il considère que l’ambition
passe par certaines trahisons
Sarkozy aussi
Plus d’une fois on l’cru perdu
Mais à tout il survécut
Sarkozy aussi
Loin du pouvoir il s’ennuie
C’est le seul sens de sa vie
Sarkozy aussi
On dit qu’il s’est assagit
Lui croit qu’il se bonifie
Sarkozy aussi

Quand il surgit à la télé
Je farfouille mes poches en tramblant
Cherchant ma carte d’identité
Aujourd’hui vaut mieux être prudent
On peut se retrouver suspect
Rien que pour un petit couplet

Il voyage en notes de frais
Depuis qu’il s’est incrustré
Sarkozy aussi
Il sait que sur le terrain
Ça fait bien d’serrer des mains
Sarkozy aussi
Pour récolter des bulletins
Il lance des promesses aux chiens
Sarkozy aussi
J’crois qu’il nous prend pour des pions
Des justes bons aux élections
Sarkozy aussi

Me voyant il a tourné la tête
J’ai murmuré « quand tu voudras »
Il me crut porteur d’une requête
C’est pourquoi il accéléra
Il sait qu’les gars d’mon acabis
Ne votent pas spécialement pour lui

On le dit sans foi ni loi
Qu’il fut même l’ami d’pasqua
Sarkozy aussi
Pour lui plaire faut obéir
Surtout jamais l’contredire
Sarkozy aussi
Il trouve toujours des artistes
Pour soutenir sa tête de liste
Sarkozy aussi
Il sait qu’pour séduire les gens
Il faut souvent faire semblant
Sarkozy aussi
Il a pour premier gourou
Celle qu’il prend sur ses genoux
Sarkozy aussi
[/i][/b]

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:22

parodie de IL EST 5 HEURES, PARIS S'EVEILLE - jacques dutronc :



IL EST 6 HEURES, MONTCUQ S’ENDORT



Je suis l’ noctiluque de Montcuq
La lumière qu’ils trouvent caduque
Les gamines ont d’autres idoles
Depuis qu’ fleurissent les paraboles

Il est 6 heures
Montcuq s’endort
Montcuq s’endort

Les cochonnets sont bien rangés
Les pétanqueux sont rhabillés
Ils quittent la place de la prom’nade
Pour aller manger leur salade

Il est 6 heures
Montcuq s’endort
Montcuq s’endort

Y’a trois cafés mais aux terrasses
Pas une femme ne s’y prélasse
On y parle de Nino Ferrer
Puisqu’on n’a pas d’ député maire

Il est 6 heures
Montcuq s’endort
Montcuq s’endort

Personne ne retient l’ boute-en-train
Il est guitare entre les mains
Répète la fête de la musique
Imagine un nombreux public

Il est 6 heures
Montcuq s’endort
Montcuq s’endort

Le boucher compte les morceaux d’ porc
Espère qu’ les retours de Cahors
Lui feront un chiffre d’affaire
Supérieur à la boulangère

Il est 6 heures
Montcuq s’endort
Montcuq s’endort

Une vieille radio suffoque
La play-list d’antenne d’oc
Les gens l’écoutent ils n’ont pas l’choix
France-Inter ne passe pas par là

Il est 6 heures
Montcuq s’endort
Il est 6 heures
Je me moque encore

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:28

Parodie de Petite Marie - Francis CABREL :



Petit abruti

Petit abruti, j'te montre du doigt
Parce qu'avec ta nasillarde voix
Tes grosses nazineries, tu déverses sur nos vies
Des tas d'ecchymoses

Petit dégarni, je lutte contre toi
Pour que dans cinq dix ans de ça
On puisse encore dans c'pays, parler de démocratie
Et rire de ta névrose

Moi je viens de Dreux et des affreux entre eux
Ne jurent que par toi
D'un milicien qui fait jouer des mains
Et engrange des voix
Ils rient des fours en rêvant de leur retour

Petit d'jà moisi, je t'entends gentil (déjà)
Sous le masque du type courtois
Avec quelques salades, des poses bon camarade
Des démocrates se soudoient

Petit dégarni, tu t'vois en kaki
Tu te dis je fais le poids
Dehors les hybrides, d'abord on intimide
Ce pays faut qu'on le nettoie

Je viens de Vitrolles et des banderoles affolent
Ils le voient déjà roi
Le milicien qui fait jouer des mains
Et engrange des voix
Ils rient des fours en rêvant de leur retour

Dans Le Penombre où tu rues
Petit abruti m'entends-tu ?
Devant toi on va pas s'aplatir (bis)




Réaction de Francis CABREL : "pas de problème"

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:31

parodie de Fernande - Georges Brassens

Quand je pense à Juppé
Quand j' pense à Sarkozy...
Quand j' pense à Raffarin...


Une manie de vieux garçon
Moi j'ai pris l'habitude
D'agrémenter ma sollitude
Aux accents de cette chanson


Refrain:
Quand je pense à Fernande - Je bande, je bande - Quand j' pense à Felicie - Je bande aussi - quand j' pense à Léonor - Mon dieu je bande encore - Mais quand j' pense à Lulu - Là je ne bande plus - La bandaison papa - Ça n' se commande pas


QUAND JE PENSE A...


Une manie de pensionnaire
Moi j'ai pris le parti
De commenter mes sympathies
D'un petit bruit qu'ils disent vulgaire

Quand je pense à Juppé
Je pète, je pète
Quand j' pense à Sarkozy
Je pète aussi
Quand j' pense à Raffarin
Mon Dieu, je pète d'entrain
Mais quand j'pense à Bové
Là je laisse l'air en paix
La pétitude, Pasqua
Ça n'se commande pas

Quand d'autres chahutent un drôle
Je profite des silences
Pour embaumer l'assistance
Me revient souvent l' premier rôle

Les jours de manifestation
Quand lassent les slogans
On entend monter doucement
Cette ronde voix d' la dérision

Durant sa pause l'ouvrier
Au nom du grand patron
Modifie parfois cette chanson
C'est pas moi qui vais le gronder

Et je vais mettre un point final
A ce chant réaliste
En suggérant aux socialistes
D'en faire leur Internationale


PARODIE Auteur : Jean-Luc PETIT

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:41

lol! lol! lol! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
claudia

avatar

Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:44

sur l'air de Gaby oh gaby de Bashung...



Sarko Oh Sarko



j'fais du vélo parmi les badauds et les blaireaux
Et j'fais des descentes même dans les quartiers crados
J'dis hello !, faut bien que j'me mouilLe

C'est la dernière marche avant que j'sois vraiment tout en haut
J'ai r'trouvé sa confiance malgré l'couteau dans l'dos
J'ai du bol, brave Chichi rigole

Oh Sarko, Sarko
Tu devrais pas faire tant de bruit
Ça plaît pas à tes chers amis
Oh Sarko, Sarko
Y'a Juppé qui veut la guerre
Attend, attend, attend tes gaffes
Comme un frère...

En r'gardant les chiffres des derniers sondages
Y'a Pasqua qui a compris l'étendue d'son naufrage
ça l'fait blêmir, y prend de l'âge

Tu sais, tu sais, on s'souvient qu't'as grandit dans son ombre
Et qu'dans l'équipe Balladur t'étais du nombre
T'étais un kid, qui a pris des rides

Oh Sarko, Sarko
Tu devrais pas faire tant de bruit
Ça plaît pas à tes chers amis
Oh Sarko, Sarko
Y'a Juppé qui veut la guerre
Attend, attend, attend tes gaffes
Comme un frère...

Sarko j't'ai déjà dit qu't'es bien plus grand que Raffarin
T'es grand comme un général qu'attend son 18 juin...
ça fait flipper, au feu les pompiers

Aujourd'hui j'ai les mains dans l'cambouis j'voudrais qu'on m'aime
J'sens que j' vais finir à plat encore cette semaine
'core cette semaine

Oh Sarko, Sarko
Tu devrais pas faire tant de bruit
Ça plaît pas à tes chers amis
Oh Sarko, Sarko
Y'a Juppé qui veut la guerre
Attend, attend, attend tes gaffes
Comme un frère...

Alors ça sert à quoi l'pouvoir, si j' baise pas les foules
ça sert à quoi d's' activer, si Juppé déboule

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:48

J'adore vos chansons ! :cheers:

Vous devriez aller en poster quelques unes sur un site de l'UMP ! lol! lol!

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:51

affraid affraid affraid affraid affraid affraid

Tu as envie de m'apporter des ORANGES OU QUOI???? Jaco affraid

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
jacommos
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 19 Mai - 19:54

king lol! lol! lol! lol! lol!

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chansons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chansons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» [partage] Chansons a écouter absolument !
» Chansons québécoises
» [Info] Ecoutez toutes les chansons d'Humanoid sur Deezer !
» Chansons à écouter... Jacques Deljéhier
» Les chansons que vous avez honte d'aimer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: Les Concerts - Les Emissions Musicales - Les Nouveautés... :: Les Chansons-
Sauter vers: