Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Les Chansons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 39  Suivant
AuteurMessage
claudia



Nombre de messages : 9072
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Mer 2 Avr - 18:34

http://www.youtube.com/watch?v=vG57O5kFkv8


Frida Boccara


Un jour, un enfant..



Un jour se lèvera
Sur trois branches de lilas
Qu'un enfant regardera
Comme un livre d'images
Le monde autour de lui
Sera vide et c'est ainsi
Qu'il inventera la vie
A sa première pa-a-ge.


En dessinant la forme d'une orange
Il donnera au ciel son premier soleil
En dessinant l'oiseau
Il inventera la fleur
En cherchant le bruit de l'eau
Il entendra le cri du cœur.


En dessinant les branches d'une étoile
Il trouvera l'enfant, le chemin des grands
Des grands qui ont gardé
Un regard émerveillé
Pour les fruits de chaque jour
Et pour les roses de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mer 2 Avr - 22:40

Demain
by Grégory Lemarchal

puisque demain sera fait de moment incertains
et qu'un seul de nos rêves peut changer le destin
puisque tout ce qui meure renaîtra en nos mains
demain

puisqu'il faut des hivers au cycle du chagrin
et des joies éphémères pour resserrer nos liens
aàchaque instant passé
deviendra-t-on plus fort
encore?

{Refrain:}
si tout changeait demain
s'il suffisait de rien
si l'on vivait enfin


aujourd'hui pour demain

puisque dans l'univers
la vie est née de rien
et qu'une étoile renaît d'un soleil qui s'éteint
est-ce qu'on aura l'espoir de retrouver la paix
qui sait?

refrain 2 fois

et si tout ce qui meure en nous
pouvait renaître un jour
pour vivre au détour
d'un mot d'amour

refrain 2 fois

ho demain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 3 Avr - 15:54

Quatre mots sur un piano
by Patrick Fiori
Album: Si on chantait plus fort

Quatre mots sur un piano, ceux qu'elle a laissés
Quatre c'est autant de trop, je sais compter
Quatre vents sur un passé, mes rêves envolés
Mais qu'aurait donc cet autre que je n'ai ?
Ne le saurai-je jamais ?

Cas très banal, cliché, dénouement funeste
Trois moins deux qui s'en vont, ça fait moi qui reste
Caresses, égards et baisers, je n'ai pas su faire
La partager me soufflait Lucifer
Depuis je rêve d'enfer

Moi j'aurais tout fait pour elle, pour un simple mot
Que lui donne l'autre que je n'offrirais ?
Elle était mon vent mes ailes, ma vie en plus beau
Etait-elle trop belle ou suis-je trop sot ?
N'aime-t-on jamais assez ?
Quatre années belles à pleurer, maigre résumé
Cartes jouées mais la reine s'est cachée
Quatre millions de silences, de regrets qui dansent
Les questions, les soupirs et les sentences
Je préférais ses absences

Moi j'aurais tant fait pour elle, pour boire à son eau
Que lui donne l'autre que je n'offrirais ?
Elle était mon vent mes ailes, ma vie en plus beau
Mais était-elle trop belle, ou bien nous trop sots ?
N'aime-t-on jamais assez ?

Vous étiez ma vie comme la nuit et le jour
Vous deux, nouiez, filiez mon parfait amour
Un matin vous m'avez condamné à choisir
Je ne vous aimais qu'à deux
Je vous laisse, adieu
Choisir serait nous trahir

Mais qu'aurait donc cet autre que je n'ai ?
Ne le saurai-je jamais ?
La partager me soufflait Lucifer
Depuis je rêve d'enfer


Arrow http://www.dailymotion.com/video/x3nnxv_quatre-mots-sur-un-piano-patrick-f_music
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 4 Avr - 11:12

Jacques a dit
by Claude François
Album: Polygram volume 4

Je connais un p'tit jeu vraiment très amusant
Auquel je jouais quand j'étais enfant
Ce jeu s'appelle tout simplement "Jacques a dit"
Il faut que vous y jouiez aussi !

Jacques a dit :
"Levez-vous !" comme Jacques a dit
Et levez la main droite, comme Jacques a dit
Ceux qui ont levé la main, comme Jacques a dit
Ont perdu la partie

Je vois que vous avez tous envie de gagner
Alors je veux bien vous expliquer
Quand je dis : "Jacques a dit"
Faites tout ce que je dis
Mais ne faites rien quand Jacques n'a rien dit !

Levez tous le pied gauche, comme Jacques a dit
Jacques a dit : "Le pied droit", comme Jacques a dit
Tout le monde doit danser, comme Jacques a dit
Jacques a dit de danser

Arrêtez de danser, comme Jacques a dit
Jacques a dit d'arrêter, comme Jacques a dit
Jacques a dit d'applaudir, comme Jacques a dit
Jacques a dit de crier

Maintenant c'est sérieux
On va jouer pour de bon
Et il faudra faire très attention
Le garçon ou la fille qui gagnera à ce jeu
Pourra embrasser qui il veut

Frappez tous dans vos mains, comme Jacques a dit
Jacques a dit : "Allez-y !", comme Jacques a dit
Jacques a dit de brailler, comme Jacques a dit
Jacques a dit de siffler, comme Jacques a dit
Jacques a dit de flirter, comme Jacques a dit
Attention arrêtez, comme Jacques a dit
Mettez-vous dos à dos, comme Jacques a dit
Jacques a dit : "Nez à nez", comme Jacques a dit
Jacques a dit : "Maintenant, faites ce que vous voulez"

Frappez votre voisin, comme Jacques a dit
Jacques a dit de frapper, comme Jacques a dit
Arrêtez de frapper, comme Jacques a dit
Jacques a dit : "Continuez", comme Jacques a dit
Jacques a dit de crier, comme Jacques a dit
Jacques a dit de pleurer, comme Jacques a dit
Vous pouvez tout casser, comme Jacques a dit
Jacques a dit : "Allez-y !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 4 Avr - 17:43

C'était mon ami
by Dalida

Il disait souvent je marche seul contre le vent
Je suis un enfant
Il disait je joue mais la victoire n'est rien du tout
Pour un roi fou
Il était de sang Romain de cœur Tzigane
C'était un homme qui faisait rêver les femmes

C'était mon ami
Ce rempart de vérité ce brin de fantaisie
J'aimais sa réalité son rire et sa folie
Cette façon d'exister envers et contre qui
C'était son identité de vivre ainsi

Il aimait le bruit, les chevaux libre et l'infini
Il était vivant
Il aimait choisir, il rêvait un jour de partir sur l'océan
Il était comme ses vitraux des cathédrales
C'était un homme qui brillait sans faire de mal.

C'était mon ami
Ce rempart de vérité, ce brin de fantaisie
J'aimais sa réalité son rire et sa folie
Cette façon d'exister envers et contre qui
C'était son identité de vivre ainsi

Quand je pense à lui
Je me souviens des matins aux couleurs du soleil
Quand je pense à lui
J'ai l'impression d'entendre sa voix qui m'appelle

C'était mon ami
Il ne parlait pas d'amour mais je l'aimais ainsi
En tendresse et en velours, oui c'était mon ami
Il pouvait jouer du tambour dans les rues de Paris
Et m'appeler au secours oui c'était mon ami
Ce rempart de vérité, ce brin de fantaisie
J'aimais sa réalité son rire et sa folie
Cette façon d'exister envers et contre qui
C'était son identité de vivre ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 4 Avr - 21:42

Paroles Laurent Voulzy



Parole de chanson Le coeur grenadine


J'ai laissé dans une mandarine
Une coquille de noix bleu marine
Un morceau de mon cœur et une voile
Planqués sous le vent tropical
Dans un pays sucré doucement
J' suis né dans le gris par accident
Dans mes tiroirs dans mon sommeil
Jolie Doudou sous le soleil

J'ai laissé sur une planisphère
Entre Capricorne et Cancer
Des points entourés d'eau des îles
Une fille au corps immobile
Mais pour bien la biguine danser
Faudrait ma peau ta peau toucher
T' es loin t' es tellement loin de moi
Qu' la biguine j' la danse pas.

{Refrain:}
J'ai le cœur grenadine oh...
J'ai le cœur grenadine
Pas de soleil sur ma peau
J'en passe j'en passe j'en passe des nuits des nuits
Des nuits à caresser du papier
Des lettres de toi
Mais le papier c'est pas 1' pied
Je voudrais tellement tellement tellement tellement être là-bas
Avec toi.

A cinq mille milles derrière la mer
Des traces de sel sur tes paupières
Tourmenté tout mouillé ton corps
Pense à moi à moi très fort
Mais pour bien la journée dormir
Faudrait toute la nuit du plaisir
T' es loin, t' es tellement loin de moi
Du plaisir j'en ai pas.

{Refrain}

Dans un pays sucré doucement
J' suis né dans le gris par accident
Tout mon cœur est resté là-bas
Dans ce pays que j' connais pas.

J'ai le cœur grenadine (2x).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 7 Avr - 12:02

Herbert Pagani

L'amitié

Paroles et Musique: G.Lombardi, J.Barnel, H.Pagani 1975

© 1975 Editions L.E.M.

Ça fleurit comme une herbe sauvage
N'importe où, en prison, à l'école,
Tu la prends comme on prend la rougeole
Tu la prends comme on prend un virage
C'est plus fort que les liens de famille
Et c'est moins compliqué que l'amour
Et c'est là quand t'es rond comme une bille
Et c'est là quand tu cries au secours
C'est le seul carburant qu'on connaisse
Qui augmente à mesure qu'on l'emploie
Le vieillard y retrouve sa jeunesse
Et les jeunes en ont fait une loi.

C'est la banque de toutes les tendresses
C'est une arme pour tous les combats
Ça réchauffe et ça donne du courage
Et ça n'a qu'un slogan "on partage"

Au clair de l'amitié
Le ciel est plus beau
Viens boire à l'amitié
Mon ami Pierrot

L'amitié c'est un autre langage
Un regard et tu as tout compris
Et c'est comme S.O.S. dépannage
Tu peux téléphoner jour et nuit
L'amitié c'est le faux témoignage
Qui te sauve dans un tribunal
C'est le gars qui te tourne les pages
Quand t'es seul dans un lit d'hôpital
C'est la banque de toutes les tendresses
C'est une arme pour tous les combats
Ça réchauffe et ça donne du courage
Et ça n'a qu'un slogan : "on partage"

Au clair de l'amitié
Le ciel est plus beau
Viens boire à l'amitié
Mon ami Pierrot
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 8 Avr - 13:26

Mélusine

Paroles et Musique: Yasmine Shah 2006 "Histoire Naturelle"
note: Adap: Nolwenn Leroy


J' ai gardé le silence
Et le secret de ma naissance
Tu ne sais rien de
Mon existence
Mes mystères te fascinent
Je ne sais pas ce que tu vois
Pas ce que tu crois...
Surnaturelle

Si je m' envole, si je m' envole
Et me transforme
Si je m' envole, si je m' envole
Soudainement
A tire d' aile, à tire d' aile...
Tu m' as volé notre éternité

Tu veux lire dans mon âme
Mais notre union
Sera rompue
Si dans mon bain
Tu me vois nue
Mon regard est mortel
Maudit si tu brises le charme
Je redeviens serpent...
Surnaturelle

Et je m' envole, Oh je m' envole
Et me transforme
Et je m' envole, Oh je m' envole
Soudainement
A tire d' aile, à tire d' aile...
Tu m' as surprise
Dans ma vérité

Le désir doit resté
Pour nous le trésor à protéger
Dans ma tour je m' enferme
Et insidieusement
Dans les eaux troubles
Tel un venin
Je de viens...

Celle qui s' envole
Et se transforme
Soudainement
A tire d' aile, à tire d' aile
Très loin de toi,
Éternellement..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 8 Avr - 13:32

Prendre un enfant

Paroles et Musique: Yves Duteil 1977
© Eco Music & L'écritoire
autres interprètes: Dan & Lou



Prendre un enfant par la main
Pour l'emmener vers demain,
Pour lui donner la confiance en son pas,
Prendre un enfant pour un roi.
Prendre un enfant dans ses bras
Et pour la première fois,
Sécher ses larmes en étouffant de joie,
Prendre un enfant dans ses bras.

Prendre un enfant par le cœur
Pour soulager ses malheurs,
Tout doucement, sans parler, sans pudeur,
Prendre un enfant sur son cœur.
Prendre un enfant dans ses bras
Mais pour la première fois,
Verser des larmes en étouffant sa joie,
Prendre un enfant contre soi.

Prendre un enfant par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu'il s'endorme à la tombée du jour,
Prendre un enfant par l'amour.
Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins,
Vivre sa vie des années, puis soudain,
Prendre un enfant par la main
En regardant tout au bout du chemin,
Prendre un enfant pour le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 8 Avr - 14:39

Une chanson - Charles DUMONT

Paroles: S.Makhno. Musique: Charles Dumont 1977



Ce n'est qu'un point de poésie
Dans le ciel des matins de pluie
Le satin rose de ta peau
Que je caresse avec des mots
C'est un baiser un peu futile
Dans un tendre matin d'avril
C'est une bouteille à la mer
Une oasis dans le désert

Une chanson
C'est trois fois rien une chanson
C'est du champagne un frisson
Une chanson
Une chanson
A quoi ça sert une chanson
Ça dure à peine une saison
Une chanson

Ce n'est qu'un point dans l'infini
Un petit bout de mélodie
Que l'on invente sur un piano
Et qu'on habille avec des mots
C'est un prénom sur une page
Un jour un mois juste une image
Et dans le fleuve d'aujourd'hui
C'est sûrement toute ma vie

Une chanson
C'est trois fois rien une chanson
C'est du champagne un frisson
Une chanson
Une chanson
C'est peu de choses une chanson
Mais dis-moi c'que nous ferions
S'il n'y avait plus de chansons

Une chanson
C'est trois fois rien une chanson
C'est du champagne un frisson
Une chanson
Une chanson
C'est peu de chose une chanson
Mais dis-moi c'que nous ferions
S'il n'y avait plus de chansons
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 8 Avr - 15:24

S'il n'y avais pas de chansons...la vie serait encore plus triste Embarassed

COMME J'AI MAL


Paroles : Mylène Farmer
Musique : Laurent Boutonnat



Je bascule à l'horizontal
démissionne ma vie, verticale
ma pensée se fige, animale
abandon du moi
plus d'émoi
je ressens ce qui nous sépare
me confie au gré du hasard
je vis hors de moi et je pars
à mille saisons, mille étoiles

comme j'ai mal
je n'verrai plus comme j'ai mal
je n'saurai plus comme j'ai mal
je serai l'eau des nuages
je te laisse parce que je t'aime
je m'abîme d'être moi-même
avant que le vent nous sème
à tout vent, je prends un nouveau départ

plus de centre tout m'est égal
je m'éloigne du monde, brutal
ma mémoire se fonde dans l'espace
ode à la raison
qui s'efface
je ressens ce qui nous sépare
me confie au gré du hasard
je vis hors de moi et je pars
à mille saisons, mille étoiles

comme j'ai mal
je n'verrai plus comme j'ai mal
je n'saurai plus comme j'ai mal
je serai l'eau des nuages
je te laisse parce que je t'aime
je m'abîme d'être moi-même
avant que le vent nous sème
à tout vent, je prends un nouveau départ

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."





Dernière édition par Gilou le Mar 8 Avr - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 8 Avr - 17:18

La tendresse
by Bourvil

On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y'en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Le travail est nécessaire
Mais s'il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien... on s'y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous paraît long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L'amour ne serait rien
Non, non, non, non
L'amour ne serait rien

Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n'est plus qu'un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D'un cœur qui nous soutient
Non, non, non, non
On n'irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour
Jusqu'à la fin des jours

Random :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 8 Avr - 21:05

Amène-toi chez nous
Paroles et Musique: Jacques Michel







http://youtube.com/watch?v=Z3zZAcLGRto&feature=related


Si le coeur te fait mal, si tu ne sais plus rire
Si tu ne sais plus être gai comme autrefois
Si le cirque est parti, si tu n'as pu le suivre
Amène-toi chez nous, je t'ouvrirai les bras
Je n'ai rien d'un bouffon qui déclenche les rires
Mais peut-être qu'à deux nous trouverons la joie
Viens

Si tu ne peux pas mordre dans la vie qui t'emporte
Parce que c'est la vie qui te mord chaque jour
Si tu ne peux répondre aux coups qu'elle te porte
Amène-toi chez nous, je serai dans ma cour
Je ne sais pas guérir, je ne sais pas me battre
Mais peut-être qu'à quatre nous trouverons le tour
Viens

N'oublie pas que ce sont les gouttes d'eau
Qui alimentent le creux des ruisseaux
Si les ruisseaux savent trouver la mer
Peut-être trouverons-nous la lumière

Si tu cherches à savoir le chemin qu'il faut suivre
Si tu cherches à comprendre ce pourquoi tu t'en vas
Si tu vois ton bateau voguer à la dérive
Amène-toi chez nous, j'aurais du rhum pour toi
Je ne suis pas marin, je vis loin de la rive
Mais peut-être qu'à cent nous trouverons la voix
Viens

Si tu t'interroges sur le secret des choses
Si devant l'inconnu tu ne sais que penser
Si l'on ne répond pas aux questions que tu poses
Amène-toi chez nous, je saurai t'écouter
La vérité m'échappe je n'en sais pas grand-chose
Mais peut-être qu'à mille nous saurons la trouver
Viens

N'oublie pas que ce sont les gouttes d'eau
Qui alimentent le creux des ruisseaux
Si les ruisseaux savent trouver la mer
Peut-être trouverons-nous la lumière
{x2}
Viens, viens viens


Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 8 Avr - 21:50

Charles Aznavour

C'est fini



Je ne peux détacher
Mes yeux de ton visage
Et ne peux m'empêcher
De penser à demain
Qui s'annonce déjà
Comme un mauvais orage
Qui lavera nos rires
A l'eau de mon chagrin

J'ai le cœur déchiré
Et j'ai mal de comprendre
Que les mots que tu dis
Veulent tous dire adieu
Je regarde sans voir
J'écoute sans entendre
Le chagrin me surprend
Debout silencieux

Je rêve de passé
Quand le présent t'emporte
Qu'il ne me reste plus
Qu'à te serrer la main
Je voudrais la garder
Mais nos amours sont mortes
A deux pas de mon cœur
Tu es déjà si loin

C'est fini fini fini fini fini fini fini

Se peut-il qu'un bonheur
Qui tenait tant de place
Et donnait tant de joie
Disparaisse à jamais
Effaçant de ta vie
Même jusqu'à la trace
Du moindre souvenir
Que l'amour nous a fait

Je ne sais comment faire
Et je ne sais que dire
Je veux paraître fort
Une dernière fois
Les larmes au coin des yeux
Je me force à sourire
D'un sourire forcé
Qui ne te trompe pas

Trop lâche pour mourir
Bien qu'effrayé de vivre
Je compte sur l'oubli
Pour trouver le repos
Il faudra m'habituer
Dans les années à suivre
A des jours sans ta voix
A des nuits sans ta peau

C'est fini fini fini fini fini fini fini...

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 10 Avr - 14:52

Chaque instant de chaque jour
by Dalida

Pourquoi dire adieu, tu reviendras

Tu dois partir
Mais ça ne change rien pour nous
Ton avenir peut bien t'entraîner loin de tout
Pour toi
Chaque instant de chaque jour
Je serai là
Tu sais le vide que tu laisseras mais
Si tu as besoin de moi
Souviens t'en
Je t'attends

C'est pourquoi
Ne pense pas que si le chagrin suit tes pas
Il te faudra te consoler dans d'autres bras
Pour toi
Chaque instant de chaque jour je serai là
Tu sais le vide que tu laisseras mais
Nul ne te remplaceras
Souviens t'en
Je t'attends

Il suffira d'un mot de toi pour m'appeler
Et je viendrai
Puisque demain on doit se séparer tous deux
Alors je veux te dire tout simplement ce que jamais
Je n'ai voulu dire à personne
Avant toi

Pour toi
Chaque instant de chaque jour
Je serai là
Tu sais le vide que tu laisseras mais
Si tu as besoin de moi
Souviens t'en
Je t'attends

Il suffira d'un mot de toi pour m'appeler
Et je viendrai
Puisque demain on doit se séparer tous deux
Alors je veux te dire tout simplement ce que jamais
Je n'ai voulu dire à personne avant
Toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 10 Avr - 15:03

Les Chats Sauvages

Derniers baisers

Paroles: Pierre Saka. Musique: P.Udell, G.Geld
Titre original: "Sealed with a kiss"
© 1962 - Disque Pathé Marconi
autres interprètes: C. Jérôme (1986), Laurent Voulzy (2006 "La Septième Vague")


Quand vient la fin de l'été sur la plage
Il faut alors se quitter peut-être pour toujours
Oublier cette plage et nos baisers
Quand vient la fin de l'été sur la plage
L'amour va se terminer comme il a commencé
Doucement sur la plage par un baiser

Le soleil est plus pâle mais nos deux corps sont bronzés
Crois-tu qu'après un long hiver notre amour aura changé ?
Quand vient la fin de l'été sur la plage
Il faut alors se quitter les vacances ont duré
Lorsque vient septembre et nos baisers

Quand vient la fin de l'été sur la plage
Il faut alors se quitter peut-être pour toujours
Oublier cette plage et nos baisers, et nos baisers
Et nos baisers !


Arrow http://www.youtube.com/watch?v=xOJesDdJ4cg


Dernière édition par Nounouka le Ven 11 Avr - 9:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 10 Avr - 15:22

J'ai tellement de choses à dire
by Michel Polnareff

J'avais pour tout bagage,
Des mots et des images,
J'ai eu peur, Dieu me garde,
Qu'on garde mon âme à la douane.

J'ai tout connu je pense,
L'absence et le silence,
Ce soir on se rencontre,
Je n'ai plus votre heure à ma montre,
Je ne serai jamais le magicien d'Oz,
Et j'ai vu la mort en rose,
Oui mais...

J'ai tellement de choses à dire,
Que je n'ai pas voulu mourir,
Tellement de souvenirs,
On m'a dit de ne rien dire,
Je suis venu désobeir.

La première chose à dire,
C'est que je n'ai personne à maudire,
Tant d'autres miroirs m'attirent,
Je reviens de l'avenir,
Et le passé je le déchire.

J'avais pour tout bagage
Des mots et des images,
Pour moi chaque visage
Etait un nouveau paysage,
Je serai donc toujours étranger partout,
Ou serai-je chez moi un jour mais où ?

Mais je reviens de l'avenir,
J'ai tellement de choses à dire,
Tellement de souvenirs,
Et j'ai oublié le pire,
Mais j'ai le meilleur à vous dire.

Tellement de choses à dire,
Je n'ai pas voulu mourir,
Tellement de choses à vivre,
Je n'ai pas fermé le livre,
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 10 Avr - 15:41

HA L'AMOUR lol!

Je vais en rajouter une autre....changement de plat met en appétit affraid

Bien sur il doit aussi y avoir comme aux autres les mêmes mots pour appâter les pauvres coeurs...bercés par ces roucoulements et mélodies "amoureuses"
Basketball Basketball


Je vais avant de poster la chanson.."vomir"
Je rend a César........


mon coeur...mon bébé d'amour...ma vie....je t'aime plus Grand que l'univers...je serais toujours là pour toi....tu es de ma famille..dors mon bébé dors...ma Gil-louve...mon coeur...

Ensuite viens les chansons d'amour..

Bon je me rends comptes que la même personne distribue ses mélodies ....aux suivantes
lol!

Dalida

Le temps des fleurs


Dans une taverne du vieux Londres
Où se retrouvaient des étrangers
Nos voix criblées de joie montaient de l'ombre
Et nous écoutions nos cœurs chanter

C'était le temps des fleurs
On ignorait la peur
Les lendemains avaient un goût de miel

attention au miel...la mouche à merde va la butiner


Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l'on croyait au ciel
La, la, la...
On était jeunes et l'on croyait au ciel

Et puis sont venus les jours de brume
Avec des bruits étranges et des pleurs
Combien j'ai passé de nuits sans lune
A chercher la taverne dans mon cœur

Tout comme au temps des fleurs
Où l'on vivait sans peur
Où chaque jour avait un goût de miel
Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l'on croyait au ciel
La, la, la...
On était jeunes et l'on croyait au ciel

Je m'imaginais chassant la brume
Je croyais pouvoir remonter le temps
Et je m'inventais des clairs de lune
Où tous deux nous chantions comme avant

C'était le temps des fleurs
On ignorait la peur
Les lendemains avaient un goût de miel
Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l'on croyait au ciel
La, la, la...
On était jeunes et l'on croyait au ciel

Et ce soir je suis devant la porte
De la taverne où tu ne viendras plus
Et la chanson que la nuit m'apporte
Mon cœur déjà ne la reconnaît plus

C'était le temps des fleurs
On ignorait la peur
Les lendemains avaient un goût de miel
Ton bras prenait mon bras
Ta voix suivait ma voix
On était jeunes et l'on croyait au ciel
La la la...
On était jeunes et l'on croyait au ciel

On etait jeune...ouf lol! scratch affraid ça commence a compter quand même la cinquantaine...mais bon ..en étant..immature il est vrai...que.....

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 10 Avr - 16:13

lol!

Le bal masqué
by La Compagnie Créole

Décalecatan, Décalecatan
Ohé, Ohé
{4x}

{Refrain:}
Au bal masqué, ohé, ohé !
Ell' danse, ell' danse au bal masqué
Ell' ne peut pas
S'arrêter, ohé, ohé
De danser, danser, danser, danser, danser.

Pendant tout' l'année,
On prépar' les costumes
Dracula,
Casanova
C'est un vrai plaisir
De respecter les coutumes
Cendrillon (Cendrillon)
Napoléon (Napoléon)
Aujourd'hui,
Je fais ce qui me plaît, me plaît
Devinez, devinez, devinez qui je suis
Derrièr' mon loup,
Je fais ce qui me plaît, me plaît
Aujourd'hui, (aujourd'hui) tout est permis (tout est permis)
Aujourd'hui, (aujourd'hui) tout est permis (tout est permis)

{au Refrain}

C'est l'occasion rêvée
De changer de partenaire
Superman (Superman)
Spiderman (Spiderman)
On peut s'envoler
En gardant les pieds sur terre
Joséphine (Joséphine)
Colombine (Colombine
Aujourd'hui
J'embrasse qui je veux, je veux
Devinez, devinez, devinez qui je suis
Derrière mon loup,
J'embrasse qui je veux, je veux
Aujourd'hui, (aujourd'hui) tout est permis (tout est permis)
Aujourd'hui, (aujourd'hui) tout est permis (tout est permis)

{au Refrain}

Joséphin' (Joséphin')
Dracula (Dracula)
D'Artagnan (D'Artagnan)
Cendrillon (Cendrillon)
Jul's César (Jul's César)
Arlequin (Arlequin)
Superman (Superman)
Colombin' (Colombin')
Napoléon (Napoléon)
Bécassine (Bécassine)
Casanova (Casanova)
Marylin' (Marylin')
Aujourd'hui,
J'embrasse qui je veux, je veux
Devinez, devinez, devinez qui je suis
Derrière mon loup,
J'embrasse qui je veux, je veux
Aujourd'hui, (aujourd'hui) tout est permis (tout est permis)
Aujourd'hui, (aujourd'hui) tout est permis (tout est permis)

Au bal,
Au bal masqué
Ell' danse, ell' danse au bal masqué
Ell' ne peut pas
S'arrêter, ohé, ohé
De danser, danser, danser, au bal masqué
Au bal masqué.
(ad Lib)
Revenir en haut Aller en bas
Lauraly



Nombre de messages : 38
Localisation : Entre terre et ciel
Date d'inscription : 08/04/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 10 Avr - 17:39

je viens mettre ma petite note :)

L Mc Cormick

Je suis un petit con mais pas le roi des cons.
Juste dans le peloton des mickeys en chaussons.
L'été sur le sable à me faire cuire le rable,
Le dimanche à table, les joies d'une vie minable.
Pendant la grand messe, "in french" c'est le stress.
J'ai si mal aux fesses, j'en piquerais une nervous

(Refrain:)
Quand les cons voleront, je serais sous-chef d'escadron
Faut se faire une raison,on n'est jamais le roi des cons.
(Y a toujours plus con.)
Quand les cons voleront, je serais sous-chef d'escadron
Faut se faire une raison,on n'est jamais le roi des cons.
(Y a toujours plus con.)

Je suis un petit con mais pas le roi des cons.
Je cherche un piston pour bouffer mon patron.
Je m'enferme aux toilettes pour lire ma gazette,
L'temps d'une cigarette que je fume en cachette.
Faut sortir le chien à l'heure du besoin.
C'est lui le plus malin, il me tire par la main.

(Au refrain)

Je suis un petit con mais pas le roi des cons.
J'écris des chansons qui se vendent comme du savon.
Si j'étais maçon sans être Franc-Maçon,
Je n'aurais jamais de ronds pour construire ma maison.
Café politique, pétrole politique, les sports politique,
L'amour, ma droque pratique.
(Vas-zy fouette Marcel !)
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 11 Avr - 8:29

On va continuer dans la même lancé



Sale pétasse

Elle butine dans les villes

Le doux nectar du trottoir

Elle t'allume, te dilate les pupilles

D'un coup d'œil au pétard



Au milieu d'un essaim d'abeilles

Seul, tu mates les seins de la belle

Elle le sait, elle s'en fout

Elle te met sans dessus dessous



La pétasse !



Quand certains n'ont jamais vécu

Qu'avec quelques hectares de blé

La pétasse fait son blé

Au nectar de son cul



Elle n'aime pas trop les saints

Toi tu te contentes des siens

Laisse-tomber, lâche l'affaire

Tu vas jamais te la faire



La pétasse !



C'est la suprême pétasse

Qui veut pas perdre sa place

Dans le fun-fluo de la masse

Au sein des pétasses




Au plongeant décolleté

Tu décolles, t'es accroc

La pétasse, d'un air effronté

Te casse du sucre sur le dos



La laisse pas te faire de mal

Laisse-la se faire la malle

Regarde-toi, t'as rien d'un mâle

Un GROS minet enfermé dans le bocal



Le poisson rouge t'excite

Il est plus malin que toi

T'as plongé un peu trop vite

Il attend que tu te noies



Elle joue le jeu lundi, mardi

Le mercredi elle se fait la belle

Et même si t'as perdu la partie

Vous pourrez vous la refaire la belle



La pétasse... sale pétasse !

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 11 Avr - 8:53

Voila celle-là je la dédie a une personne lâche sans coeur,et faux ami affraid

Rencontre choc!

Franck BONNAMY


Il se sentait tout comateux,
Il avait le cœur en dérive,
Et l’humeur végétative :
Il se traînait comme un loqueteux.
Il avait l’œil langoureux,
Une avant-scène explosive,
Un pétard faramineux,
Qui vous laisse à cran sur les gencives.
Il aurai jamais dû la voir,
S'il ne s'étais pas cogné
Contre ses deux petits air-bags
Qui lui ont sauté au nez.


Il ne savais plus où il habitait !

Il à eu comme une bouffée de fièvre,
Un coup de chaud dans la cafetière.
Il avait le corps en émoi,
Et les guiboles en pâté de foie.
Il lui a dit « Bonjour chérie,
D’où viens-tu, quelle galaxie ? »
Il avait l’air d’un ahuri :
Il était à deux doigts de l’apoplexie.
C’est comme ça qu'il la retrouvé
Dans sa gentille petite piaule.
Et pour bien le remonter,
Elle a sorti le flacon d’gniole.


Cré vingt dieux que sa gniole arrachait !

Elle a fait glisser ses fringues,
Tout en bas, jusqu’au chevilles,
Il devait faire une drôle de bille
Quand elle lui a dit d’un air foldingue :
« Je m’sens belle comme un gratin
Qui vient de sortir du four,
Et j’espère mon amour,
Que t’as un coup de fourchette assassin ! »
Il lui aidit « J’suis pas une brute,
Au prosac je me dope,
Et si tu cherches un mâle en rut,
Moi j’suis du genre ‘gastéropode’ ! »

J’ai cru qu’elle allait s’en étouffer !

Il a eu une bouffée de fièvre
Un coup de chaud dans la cafetière.
Il gueulait comme un putois
Je vous jure qu'elle avait les foies !
Il a pas essayé longtemps
D’y aller de ses p’tites rimes
De son cœur à la dérive
On peut dire qu’il s’en foutait franchement !
Ses insultes l’ont subjugué,
Ses coups l'ont sidéré,
Mais depuis à cette tigresse,
Il lui donne toute sa tendresse.
Jusqu'a la prochaine
qu'il ai dans la peau
ha!!!!le saligot

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 11 Avr - 13:28

Avoir et être
by Yves Duteil
Album: Sans Attendre

Loin des vieux livres de grammaire
Écoutez comment un beau soir
Ma mère m'enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir...

Parmi mes meilleurs auxiliaires
Il est deux verbes originaux
Avoir et Être étaient deux frères
Que j'ai connus dès le berceau

Bien qu'opposés de caractères
On pouvait les croire jumeaux
Tant leur histoire est singulière
Mais ces deux frères étaient rivaux

Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l'avoir
À ne vouloir ni dieu ni maître
Le verbe Être s'est fait avoir

Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro
Alors qu'Être, toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego

Alors qu'Être toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego

Pendant qu'Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter

Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités
Pendant qu'Être, un peu dans la lune
S'était laissé déposséder

Avoir était ostentatoire
Dès qu'il se montrait généreux
Être en revanche, et c'est notoire
Est bien souvent présomptueux

Avoir voyage en classe Affaires
Il met tous ses titres à l'abri
Alors qu'Être est plus débonnaire
Il ne gardera rien pour lui

Alors qu'Être est plus débonnaire
Il ne gardera rien pour lui

Sa richesse est tout intérieure
Ce sont les choses de l'esprit
Le verbe Être est tout en pudeur
Et sa noblesse est à ce prix...

Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord
Entre verbes ça peut se faire
Ils conjuguèrent leurs efforts

Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier

Le verbe Avoir a besoin d'Être
Parce qu'être c'est exister
Le verbe Être a besoin d'avoirs
Pour enrichir ses bons côtés

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 11 Avr - 23:21

Daniel Balavoine
Vivre ou survivre


Heure sonne matin
Pleure chagrin
Et repasse le film humide
Du passé dans les yeux

Court bien trop court
Notre amour
Et les appels au secours
Savent qu'un sourd n'entend pas ce qu'il veut

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser tous ceux qui l'aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Mais vivre pour toujours
Sans discours
Sans velours
Sans les phrases inutiles
D'un vieux roman photo

Fleurs fanées meurent
Noir et blanc
Seules couleurs
D'un futur qui est déjà le passé pour nous

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser ceux qui nous aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser ceux qui nous aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Mais vivre en silence
En pensant aux souffrances
De la terre et se dire
Qu'on est pas les plus malheureux

Quand dans l'amour
Tout s'effondre
Toute la misère d'un monde
N'est rien à côté d'un adieu

Et pourtant je veux vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser tous ceux que j'aime
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Oh oh
Vivre ou survivre
Seul ou même à deux
Ooohh

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 11 Avr - 23:51

Marie Laforêt
Je voudrais tant que tu comprennes


Je voudrais tant que tu comprennes
Toi que je vais quitter ce soir
Que l'on peut avoir de la peine
Et sembler ne pas en avoir
Le coeur blessé encore sourire
Indifférente apparemment
Aux derniers mots, qu'il faut écrire
Lorsque finit mal un roman
L'âme éperdue, sauver la face
Chanter des larmes plein les yeux
Et dans un univers de glace
Donner l'impression d'être heureux

Je voudrais tant que tu comprennes
Puisque notre amour va finir
Que malgré tout, vois-tu je t'aime
Et que j'ai mal à en mourir

Je voudrais tant que tu comprennes
Malgré tout ce qui s'est passé
Que je t'aimais plus que moi-même
Et que je ne peux t'oublier
Et que je ne peux t'oublier

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 12 Avr - 6:41

Léo Ferré

Cette blessure




Cette blessure
Où meurt la mer comme un chagrin de chair
Où va la vie germer dans le désert
Qui fait de sang la blancheur des berceaux
Qui se referme au marbre du tombeau
Cette blessure d'où je viens

Cette blessure
Où va ma lèvre à l'aube de l'amour
Où bat ta fièvre un peu comme un tambour
D'où part ta vigne en y pressant des doigts
D'où vient le cri le même chaque fois
Cette blessure d'où tu viens

Cette blessure
Qui se referme à l'orée de l'ennui
Comme une cicatrice de la nuit
Et qui n'en finit pas de se rouvrir
Sous des larmes qu'affile le désir

Cette blessure
Comme un soleil sur la mélancolie
Comme un jardin qu'on n'ouvre que la nuit
Comme un parfum qui traîne à la marée
Comme un sourire sur ma destinée
Cette blessure d'où je viens

Cette blessure
Drapée de soie sous son triangle noir
Où vont des géomètres de hasard
Bâtir de rien des chagrins assistés
En y creusant parfois pour le péché
Cette blessure d'où tu viens

Cette blessure
Qu'on voudrait coudre au milieu du désir
Comme une couture sur le plaisir
Qu'on voudrait voir se fermer à jamais
Comme une porte ouverte sur la mort

Cette blessure dont je meurs

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 13 Avr - 23:15

Il est trop tard
by Georges Moustaki

Pendant que je dormais, pendant que je rêvais
Les aiguilles ont tourné, il est trop tard
Mon enfance est si loin, il est déjà demain
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je t'aimais, pendant que je t'avais
L'amour s'en est allé, il est trop tard
Tu étais si jolie, je suis seul dans mon lit
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je chantais ma chère liberté
D'autres l'ont enchaînée, il est trop tard
Certains se sont battus, moi je n'ai jamais su
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pourtant je vis toujours, pourtant je fais l'amour
M'arrive même de chanter sur ma guitare
Pour l'enfant que j'étais, pour l'enfant que j'ai fait
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je chantais, pendais que je t'aimais
Pendant que je rêvais il était encore temps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 14 Avr - 14:47

Chanter
Florent Pagny


Chanter, pour oublier ses peines,
Pour bercer un enfant, chanter...
Pour pouvoir dire "Je t'aime..."
Mais chanter tout le temps...

Pour implorer le ciel ensemble,
En une seule et même église,
Retrouver l'essentiel... et faire...
Que les silences se brisent...

En haut des barricades,
Les pieds et poings liés,
Couvrant les fusillades,
Chanter sans s'arrêter...

Et faire s'unir nos voix,
Autour du vin qui ennivre,
Chanter quelqu'un qui s'en va,
Pour ne pas cesser de vivre...

Quelqu'un qui s'en va
Pour ne pas cesser de vivre...

Chanter,
Celui qui vient au monde...l'aimer...
Ne lui apprendre que l'Amour,
En ne formant qu'une même ronde,
Chanter encore et toujours...

Un nouveau jour vient d'éclore...
Pouvoir encore s'en emerveiller,
Chanter malgré tout toujours plus fort...
Ne plus faire que chanter...

Et faire s'unir nos voix,
Autour du vin qui ennivre,
Chanter quelqu'un qui s'en va,
Pour ne pas cesser de vivre...

Oohhooohoo
Je ne sais faire que Chanter,
Pour quelqu'un qui s'en va
Pour ne pas cesser de vivre...

Chanter, {Chanter}
Pour oublier ses peines. {Ohohoo}
Pour bercer un enfant... chanter...
Pour pouvoir dire "je t'aime !" {je t'aime...}
Chanter tout le temps {tout le temps...}

En haut des barricades, {Ohoho}
Les pieds et poings liés, {Chanter...}
Couvrant les fusillades, {c'est clair...}
Chanter sans s'arrêter... {chanter...}

Et faire s'unir nos voix, {ohoho}
Autour du vin qui ennivre, {Chanter...}
Chanter quelqu'un qui s'en va, {qui s'en va...}
Pour ne pas cesser de vivre... {cesser de vivre...}

Ohooo
Je ne sais faire que chanter
Pour quelqu'un qui s'en va {qui s'en va, qui s'en va...}
Pour ne pas cesser de vivre...
Chanter...

Ohoho
Ohoho...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 15 Avr - 15:53

Achète-moi un juke-box
Dalida

Si moi j'aime bien l'école et les leçons
J'ai aussi la tête folle pleine de chansons
C'est une passion qui poursuit jour et nuit
Alors je t'en supplie

Oh Papa achète-moi un juke-box
Oh Papa je rêve tant d'un juke-box
Si tu m'l'achètes je te promets
Que plus jamais le soir je n'sortirai
Et tu pourras me voir
En train d'faire mes devoirs
En écoutant Elvis Presley, les Chaussettes Noires, Johnny Hallyday

"Chœurs"
Qu'est-ce qu'ils racontent là ?
"Chœurs"
Mais c'est pas du tout ça
"Chœurs"
Mais qu'est-ce qu'elle vient faire là ?

Oh Papa achète-moi un juke-box
Oh Papa tu peux m'offrir un juke-box
Il y a de la place à la maison
On l'installera dans un coin du salon
C'est vraiment idéal
Pour l'ambiance familiale
Que d'écouter Elvis Presley, les Chaussettes Noires, Johnny Hallyday

"Chœurs"
Elvis Presley,
"Chœurs"
Les Chaussettes Noires,
"Chœurs"
Ils remettent encore ça

Tous les samedis j'inviterai mes amis
Pour danser, pour twister
On repoussera les meubles et puis les tapis
On te fera une vraie surprise-party

Oh Papa achète-moi un juke-box
Oh Papa lorsque j'aurai mon juke-box
Je pourrai faire
Grâce aux amis
En peu de temps beaucoup d'économies
Car ils mettront leurs sous
Dans l'appareil à sous
Pour écouter Elvis Presley, les Chaussettes Noires, Johnny Hallyday

"Chœurs"
Et le dimanche après
"Chœurs"
On prendra des billets
Pour aller voir Elvis Presley, les Chaussettes Noires, Johnny Hallyday
"Chœurs"
Mais ils n'ont rien compris
"Chœurs"
Elle est toujours
"Chœurs"
Après tout, pourquoi pas ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 17 Avr - 21:47

Comment faire pour oublier ?

Dalida


La raison voudrait chasser parfois notre pensée
Lequel de nous n'a pas rêvé de perdre la mémoire
Pourtant il faut souvent, bâtir avec nos souvenirs
L'avenir

La, la, la...
Valse, valse le monde
Danse dans la ronde
Dites-moi comment faire pour oublier

Nous sommes tous les prisonnières de ceux qu'on a aimé
Toutes les joies qui ne sont plus
C'est comme un vide immense
Sans toi je vois s'ouvrir des fleurs
Mais pourtant c'est l'hiver
Dans mon cœur
La, la, la...

Valse, valse le monde
Danse, danse la ronde
Dites-moi comment faire pour oublier
Valse, valse le monde
Danse, danse la ronde
Dites-moi que le soleil reviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 17 Avr - 23:29

Nolwenn Leroy - Le Dernier Mot


Le clip d'un extrait, de l'album "Nolwenn", sorti exclusivement au Quebec avec Dany Bedar


http://www.dailymotion.com/video/xij95_nolwenn-leroy-le-dernier-mot


Paroles:
Je l’écoute je murmure
C’est comme une musique de fond
Un pas, un bruit, une certitude
Plus qu’un image un son
Je te l’ai dit pourtant
Pourquoi exactement
Si je savais le taire
J’te le crierais autrement

Je ne dirais qu’un mot
Un seul le vrai de trop
Tu pourras faire comme si
Pour toi je n’ai rien dit

Nos romances nos rires
Les moments les soupirs
Malgré tout c’est certain
Si je parle c’est la fin

L’écho de mon secret
Peut encore me trahir
Je l’avoue, je le sais
Je ne peux plus mentir

Si la seule vérité
De mon cœur est trop lourde
L’infinie immensité
D’une larme qui coule
Pourrait tout changer

Je saurais le vouloir
Y croire en ton absence
L’entendre et la voir
La beauté du silence
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 19 Avr - 14:43

Claude Nougaro

Il faut tourner la page

Paroles: Claude Nougaro. Musique: P.Saisse 1987
© Edition du Chiffre Neuf


Il faut tourner la page
Changer de paysage
Le pied sur une berge
Vierge
Il faut tourner la page
Toucher l'autre rivage
Littoral inconnu
Nu
Et là, enlacer l'arbre
La colonne de marbre
Qui fuse dans le ciel
Tel
Que tu quittes la terre
Vers un point solitaire
Constellé de pluriel
Il faut tourner la page...
Redevenir tout simple
Comme ces âmes saintes
Qui disent dans leurs yeux
Mieux
Que toutes les facondes
Des redresseurs de monde
Des faussaires de Dieu
Il faut tourner la page
Jeter le vieux cahier
Le vieux cahier des charges
Oh yeah
Il faut faire silence
Traversé d'une lance
Qui fait saigner un sang
Blanc
Il faut tourner la page
Aborder le rivage
Où rien ne fait semblant
Saluer le mystère
Sourire
Et puis se taire
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 19 Avr - 21:39

Charles Aznavour

De t'avoir aimée





De t'avoir aimé, aimé comme un fou
Aimé a genoux, bien plus que debout
À n'en plus dormir, à n'en plus manger
Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

De t'avoir aimé, de l'âme et des yeux
À en oublier, jusqu'au nom de Dieu
Pour ne plus avoir, qu'un nom à crier
Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

Reste que ma voix, sans écho soudain
Restent que mes doigts, qui n'agrippent rien
Reste que ma peau, qui cherche tes mains
Et surtout la peur, de t'aimer encore
Demain presque mort

De t'avoir aimé, aimé de douleur
À m'en déchirer le ventre et le cœur
Jusqu'à en mourir, jusqu'à m'en damner
Que me reste-t-il, de t'avoir aimé ?

Ne me reste plus
Qu'un amour que tu
Viens d'écarteler

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 19 Avr - 21:42

Qui ?


Qui frôlera tes lèvres
Et vibrant de fièvre
Surprenant ton corps
Deviendra ton maître
En y faisant naître
Un nouveau bien-être
Un autre bonheur?

Qui prendra la relève
Pour combler tes rêves
Et sans un remords
D'un éclat de rire
Saura te conduire
À mieux me détruire
Au fond de ton cœur?

Qui peut être cet autre
Qui sera cet intrus ?
Dans tout ce qui fut nôtre
Quand je ne serais plus?

Qui prendra ta faiblesse
Avec des caresses
Et des mots d'amour
En couvrant d'oubli
Nos jours de folies?
Qui prendra ta vie
Au bout de mes jours?

Nous vivons à vingt ans d'écart
Notre amour est démesuré
Et j'ai le cœur au désespoir
Pour ces années
Car lorsque mes yeux seront clos
D'autres yeux vont te contempler
Aussi je lutte avec ce mot
De ma pensée

Qui sans que tu protestes
Refera les gestes
Qui ne sont qu'à nous
Lorsque je t'embrasse
Lorsque je t'enlace
Qui prendra ma place
Autour de ton cou?

Qui connaîtra tes scènes
De folie soudaine
Ou bien de courroux?
Qui aura la chance
D'avoir ta présence
Souvent quand j'y pense
Je deviens jaloux

Qui? nul ne peut le dire
Qui? nous n'en savons rien
Et mon cœur se déchire
En pensant que quelqu'un

Te prendra un je t'aime
Et par ce je t'aime
Je le sais déjà
Il prendra ta bouche
Il prendra ta couche
Et m'enterrera
Pour la seconde fois

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chansons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chansons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 39Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» [partage] Chansons a écouter absolument !
» Chansons québécoises
» [Info] Ecoutez toutes les chansons d'Humanoid sur Deezer !
» Chansons à écouter... Jacques Deljéhier
» Les chansons que vous avez honte d'aimer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: Les Concerts - Les Emissions Musicales - Les Nouveautés... :: Les Chansons-
Sauter vers: