Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Les Chansons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 39  Suivant
AuteurMessage
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 12 Avr - 6:41

Léo Ferré

Cette blessure




Cette blessure
Où meurt la mer comme un chagrin de chair
Où va la vie germer dans le désert
Qui fait de sang la blancheur des berceaux
Qui se referme au marbre du tombeau
Cette blessure d'où je viens

Cette blessure
Où va ma lèvre à l'aube de l'amour
Où bat ta fièvre un peu comme un tambour
D'où part ta vigne en y pressant des doigts
D'où vient le cri le même chaque fois
Cette blessure d'où tu viens

Cette blessure
Qui se referme à l'orée de l'ennui
Comme une cicatrice de la nuit
Et qui n'en finit pas de se rouvrir
Sous des larmes qu'affile le désir

Cette blessure
Comme un soleil sur la mélancolie
Comme un jardin qu'on n'ouvre que la nuit
Comme un parfum qui traîne à la marée
Comme un sourire sur ma destinée
Cette blessure d'où je viens

Cette blessure
Drapée de soie sous son triangle noir
Où vont des géomètres de hasard
Bâtir de rien des chagrins assistés
En y creusant parfois pour le péché
Cette blessure d'où tu viens

Cette blessure
Qu'on voudrait coudre au milieu du désir
Comme une couture sur le plaisir
Qu'on voudrait voir se fermer à jamais
Comme une porte ouverte sur la mort

Cette blessure dont je meurs
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 13 Avr - 23:15

Il est trop tard
by Georges Moustaki

Pendant que je dormais, pendant que je rêvais
Les aiguilles ont tourné, il est trop tard
Mon enfance est si loin, il est déjà demain
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je t'aimais, pendant que je t'avais
L'amour s'en est allé, il est trop tard
Tu étais si jolie, je suis seul dans mon lit
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je chantais ma chère liberté
D'autres l'ont enchaînée, il est trop tard
Certains se sont battus, moi je n'ai jamais su
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pourtant je vis toujours, pourtant je fais l'amour
M'arrive même de chanter sur ma guitare
Pour l'enfant que j'étais, pour l'enfant que j'ai fait
Passe passe le temps, il n'y en a plus pour très longtemps

Pendant que je chantais, pendais que je t'aimais
Pendant que je rêvais il était encore temps
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 14 Avr - 14:47

Chanter
Florent Pagny


Chanter, pour oublier ses peines,
Pour bercer un enfant, chanter...
Pour pouvoir dire "Je t'aime..."
Mais chanter tout le temps...

Pour implorer le ciel ensemble,
En une seule et même église,
Retrouver l'essentiel... et faire...
Que les silences se brisent...

En haut des barricades,
Les pieds et poings liés,
Couvrant les fusillades,
Chanter sans s'arrêter...

Et faire s'unir nos voix,
Autour du vin qui ennivre,
Chanter quelqu'un qui s'en va,
Pour ne pas cesser de vivre...

Quelqu'un qui s'en va
Pour ne pas cesser de vivre...

Chanter,
Celui qui vient au monde...l'aimer...
Ne lui apprendre que l'Amour,
En ne formant qu'une même ronde,
Chanter encore et toujours...

Un nouveau jour vient d'éclore...
Pouvoir encore s'en emerveiller,
Chanter malgré tout toujours plus fort...
Ne plus faire que chanter...

Et faire s'unir nos voix,
Autour du vin qui ennivre,
Chanter quelqu'un qui s'en va,
Pour ne pas cesser de vivre...

Oohhooohoo
Je ne sais faire que Chanter,
Pour quelqu'un qui s'en va
Pour ne pas cesser de vivre...

Chanter, {Chanter}
Pour oublier ses peines. {Ohohoo}
Pour bercer un enfant... chanter...
Pour pouvoir dire "je t'aime !" {je t'aime...}
Chanter tout le temps {tout le temps...}

En haut des barricades, {Ohoho}
Les pieds et poings liés, {Chanter...}
Couvrant les fusillades, {c'est clair...}
Chanter sans s'arrêter... {chanter...}

Et faire s'unir nos voix, {ohoho}
Autour du vin qui ennivre, {Chanter...}
Chanter quelqu'un qui s'en va, {qui s'en va...}
Pour ne pas cesser de vivre... {cesser de vivre...}

Ohooo
Je ne sais faire que chanter
Pour quelqu'un qui s'en va {qui s'en va, qui s'en va...}
Pour ne pas cesser de vivre...
Chanter...

Ohoho
Ohoho...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 15 Avr - 15:53

Achète-moi un juke-box
Dalida

Si moi j'aime bien l'école et les leçons
J'ai aussi la tête folle pleine de chansons
C'est une passion qui poursuit jour et nuit
Alors je t'en supplie

Oh Papa achète-moi un juke-box
Oh Papa je rêve tant d'un juke-box
Si tu m'l'achètes je te promets
Que plus jamais le soir je n'sortirai
Et tu pourras me voir
En train d'faire mes devoirs
En écoutant Elvis Presley, les Chaussettes Noires, Johnny Hallyday

"Chœurs"
Qu'est-ce qu'ils racontent là ?
"Chœurs"
Mais c'est pas du tout ça
"Chœurs"
Mais qu'est-ce qu'elle vient faire là ?

Oh Papa achète-moi un juke-box
Oh Papa tu peux m'offrir un juke-box
Il y a de la place à la maison
On l'installera dans un coin du salon
C'est vraiment idéal
Pour l'ambiance familiale
Que d'écouter Elvis Presley, les Chaussettes Noires, Johnny Hallyday

"Chœurs"
Elvis Presley,
"Chœurs"
Les Chaussettes Noires,
"Chœurs"
Ils remettent encore ça

Tous les samedis j'inviterai mes amis
Pour danser, pour twister
On repoussera les meubles et puis les tapis
On te fera une vraie surprise-party

Oh Papa achète-moi un juke-box
Oh Papa lorsque j'aurai mon juke-box
Je pourrai faire
Grâce aux amis
En peu de temps beaucoup d'économies
Car ils mettront leurs sous
Dans l'appareil à sous
Pour écouter Elvis Presley, les Chaussettes Noires, Johnny Hallyday

"Chœurs"
Et le dimanche après
"Chœurs"
On prendra des billets
Pour aller voir Elvis Presley, les Chaussettes Noires, Johnny Hallyday
"Chœurs"
Mais ils n'ont rien compris
"Chœurs"
Elle est toujours
"Chœurs"
Après tout, pourquoi pas ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 17 Avr - 21:47

Comment faire pour oublier ?

Dalida


La raison voudrait chasser parfois notre pensée
Lequel de nous n'a pas rêvé de perdre la mémoire
Pourtant il faut souvent, bâtir avec nos souvenirs
L'avenir

La, la, la...
Valse, valse le monde
Danse dans la ronde
Dites-moi comment faire pour oublier

Nous sommes tous les prisonnières de ceux qu'on a aimé
Toutes les joies qui ne sont plus
C'est comme un vide immense
Sans toi je vois s'ouvrir des fleurs
Mais pourtant c'est l'hiver
Dans mon cœur
La, la, la...

Valse, valse le monde
Danse, danse la ronde
Dites-moi comment faire pour oublier
Valse, valse le monde
Danse, danse la ronde
Dites-moi que le soleil reviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Jeu 17 Avr - 23:29

Nolwenn Leroy - Le Dernier Mot


Le clip d'un extrait, de l'album "Nolwenn", sorti exclusivement au Quebec avec Dany Bedar


http://www.dailymotion.com/video/xij95_nolwenn-leroy-le-dernier-mot


Paroles:
Je l’écoute je murmure
C’est comme une musique de fond
Un pas, un bruit, une certitude
Plus qu’un image un son
Je te l’ai dit pourtant
Pourquoi exactement
Si je savais le taire
J’te le crierais autrement

Je ne dirais qu’un mot
Un seul le vrai de trop
Tu pourras faire comme si
Pour toi je n’ai rien dit

Nos romances nos rires
Les moments les soupirs
Malgré tout c’est certain
Si je parle c’est la fin

L’écho de mon secret
Peut encore me trahir
Je l’avoue, je le sais
Je ne peux plus mentir

Si la seule vérité
De mon cœur est trop lourde
L’infinie immensité
D’une larme qui coule
Pourrait tout changer

Je saurais le vouloir
Y croire en ton absence
L’entendre et la voir
La beauté du silence
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 19 Avr - 14:43

Claude Nougaro

Il faut tourner la page

Paroles: Claude Nougaro. Musique: P.Saisse 1987
© Edition du Chiffre Neuf


Il faut tourner la page
Changer de paysage
Le pied sur une berge
Vierge
Il faut tourner la page
Toucher l'autre rivage
Littoral inconnu
Nu
Et là, enlacer l'arbre
La colonne de marbre
Qui fuse dans le ciel
Tel
Que tu quittes la terre
Vers un point solitaire
Constellé de pluriel
Il faut tourner la page...
Redevenir tout simple
Comme ces âmes saintes
Qui disent dans leurs yeux
Mieux
Que toutes les facondes
Des redresseurs de monde
Des faussaires de Dieu
Il faut tourner la page
Jeter le vieux cahier
Le vieux cahier des charges
Oh yeah
Il faut faire silence
Traversé d'une lance
Qui fait saigner un sang
Blanc
Il faut tourner la page
Aborder le rivage
Où rien ne fait semblant
Saluer le mystère
Sourire
Et puis se taire
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 19 Avr - 21:39

Charles Aznavour

De t'avoir aimée





De t'avoir aimé, aimé comme un fou
Aimé a genoux, bien plus que debout
À n'en plus dormir, à n'en plus manger
Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

De t'avoir aimé, de l'âme et des yeux
À en oublier, jusqu'au nom de Dieu
Pour ne plus avoir, qu'un nom à crier
Que me reste-t-il, de t'avoir aimée ?

Reste que ma voix, sans écho soudain
Restent que mes doigts, qui n'agrippent rien
Reste que ma peau, qui cherche tes mains
Et surtout la peur, de t'aimer encore
Demain presque mort

De t'avoir aimé, aimé de douleur
À m'en déchirer le ventre et le cœur
Jusqu'à en mourir, jusqu'à m'en damner
Que me reste-t-il, de t'avoir aimé ?

Ne me reste plus
Qu'un amour que tu
Viens d'écarteler
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 19 Avr - 21:42

Qui ?


Qui frôlera tes lèvres
Et vibrant de fièvre
Surprenant ton corps
Deviendra ton maître
En y faisant naître
Un nouveau bien-être
Un autre bonheur?

Qui prendra la relève
Pour combler tes rêves
Et sans un remords
D'un éclat de rire
Saura te conduire
À mieux me détruire
Au fond de ton cœur?

Qui peut être cet autre
Qui sera cet intrus ?
Dans tout ce qui fut nôtre
Quand je ne serais plus?

Qui prendra ta faiblesse
Avec des caresses
Et des mots d'amour
En couvrant d'oubli
Nos jours de folies?
Qui prendra ta vie
Au bout de mes jours?

Nous vivons à vingt ans d'écart
Notre amour est démesuré
Et j'ai le cœur au désespoir
Pour ces années
Car lorsque mes yeux seront clos
D'autres yeux vont te contempler
Aussi je lutte avec ce mot
De ma pensée

Qui sans que tu protestes
Refera les gestes
Qui ne sont qu'à nous
Lorsque je t'embrasse
Lorsque je t'enlace
Qui prendra ma place
Autour de ton cou?

Qui connaîtra tes scènes
De folie soudaine
Ou bien de courroux?
Qui aura la chance
D'avoir ta présence
Souvent quand j'y pense
Je deviens jaloux

Qui? nul ne peut le dire
Qui? nous n'en savons rien
Et mon cœur se déchire
En pensant que quelqu'un

Te prendra un je t'aime
Et par ce je t'aime
Je le sais déjà
Il prendra ta bouche
Il prendra ta couche
Et m'enterrera
Pour la seconde fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 19 Avr - 21:51

Le hasard souvent fait bien les choses
Surtout quand on peut l'aider un peu
Une étoile passe, et je fais un vœu
Nous nous reverrons un jour ou l'autre
Si Dieu le veut.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 20 Avr - 18:09

Dis-moi, dis-lui

Joe Dassin

Puisque demain, toi, tu vas partir
Dis-moi ce que je dois lui dire.

Dis-lui simplement que sur nos souvenirs Je me retournerai souvent.


Si elle veut savoir où tu es?
Si elle me demande ce que tu fais?

Dis-lui que j'ai pris la route là-bas Qui s'en va tout droit, tout droit.


L'amour, c'est comme le vent.
Si l'on ne sait pas d'où il vient,
On ne sait pas non plus tres bien
Ni ou il s'en ira, ni quand.

Et si je la vois cacher des pleurs.
Qu'elle me nie qu'elle te garde dans son cœur.

Dis-lui, que longtemps, peut-être toujours Je penserai à nos amours.


Mais toi lorsque tu seras là-bas,
Toi et moi de ce qui adviendra.
Ecoute parfois le bruit de la pluie
Tu entendras toute ma vie,
Tu entendras toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 22 Avr - 15:04

http://www.dailymotion.com/video/x23k3j_tom-jones-eternel_music

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 22 Avr - 16:30

The Beatles Paroles de Lend me your comb Chansons de The Beatles Paroles de Like

dreamers do

Let it be


Paroles et Musique: John Lennon & Paul Mc Cartney 1964



When I find myself in times of trouble
Mother Mary comes to me
Speaking words of wisdom, let it be.
And in my hour of darkness
She is standing right in front of me
Speaking words of wisdom, let it be.
Let it be, let it be.
Whisper words of wisdom, let it be.

And when the broken hearted people
Living in the world agree,
There will be an answer, let it be.
For though they may be parted there is
Still a chance that they will see
There will be an answer, let it be.
Let it be, let it be. Yeah
There will be an answer, let it be.

And when the night is cloudy,
There is still a light that shines on me,
Shine on until tomorrow, let it be.
I wake up to the sound of music
Mother Mary comes to me
Speaking words of wisdom, let it be.
Let it be, let it be.
There will be an answer, let it be.
Let it be, let it be,
Whisper words of wisdom, let it be.


Arrow http://www.dailymotion.com/video/x49zq_the-beatles-let-it-be
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Mar 22 Avr - 21:18

Toutes mes chaînes

Jean-Jacques Goldman

En données corrigées des variations saisonnières
Elle est beaucoup beaucoup pour moi
Elle me colle cinq sur cinq sur l'échelle de Richter
Et me bouleverse de haut en bas
Elle a des tas de circuits sur son petit computer
Qui me branchent à chaque fois
Elle est tout tout toutes mes chaînes
Elle est tout tout toutes mes lois
Elle est tout tout toutes mes chaînes
Et ces mots-là sont pour elle et moi
Elle est tout tout toutes mes chaînes
Elle est tout tout toutes mes lois
Elle est tout tout toutes mes chaînes
Et je me fous si un plus un font trois
Au tout dernier sondage sur mon échantillonnage
Elle a une côte en bois
Elle a des pourcentages pur sang pour son âge
C'est du tout tout premier choix
Jamais en ballottage toujours en avantage
Elle lui donne toujours ma voix
En données corrigées des variations saisonnières
Elle est beaucoup beaucoup pour moi
Elle me retrouve même la où je m'y perds
Où je me plonge où je me noie
Tout ce qui est utile pour elle est tutelle
Le feeling c'est sa foi.
Revenir en haut Aller en bas
superbigornette



Nombre de messages : 868
Age : 36
Localisation : Près de Marseille
Date d'inscription : 29/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 25 Avr - 16:38

Délirant, j'adore, > La chanson du poireau !! < on la laisse tourner en boucle facilement, on dirait que ce poireau est hypnotisant !! :lol:

C'est un groupe finlandais, qui chante à l'origine, mais après un montage sur les images d'une série, ça a fait un carton sur internet :)
En fait, l'animation (en flash) utilise des images d'un des premiers épisodes de la série (ultra populaire) Bleach. Seules quatre images ont été reprises (pour une trentaine de secondes de musique) mais la magie du truc c'est de les avoir fait tourner en boucle ainsi indéfiniment.
Et quelle musique... Il s'agit d'un extrait de la chanson finlandaise Ievan Polokka (La polka de Ieva) écrite vers 1930 par Eino Kettunen et popularisée en 1995 par le groupe Loituma qui l'a "reprise" a cappella dans son premier album éponyme. "Reprise" entre guillemets puisqu'il semblerait que les paroles de la chanson originelle ne soit pas présentes dans leur version qui serait apparemment un peu du charabia.

> Vidéo du groupe Loituma < (Sari Kauranen, Anita Lehtola, Hanni-Mari Turunen et Timo Väänänen) qui interprète la chanson sur scène.


Si vous voulez les paroles, mais c'est vraiment "accessoire" : lol!


Leva's polka (paroles originales)

Nuapurista kuulu se polokan tahti
jalakani pohjii kutkutti.
Ievan äiti se tyttöösä vahti
vaan kyllähän Ieva sen jutkutti,
sillä ei meitä silloin kiellot haittaa
kun myö tanssimme laiasta laitaan.
Salivili hipput tupput täppyt
äppyt tipput hilijalleen.

Ievan suu oli vehnäsellä
ko immeiset onnee toevotti.
Peä oli märkänä jokaisella
ja viulu se vinku ja voevotti.
Ei tätä poikoo märkyys haittaa
sillon ko laskoo laiasta laitaan.
Salivili hipput.

Ievan äiti se kammarissa
virsiä veisata huijjuutti,
kun tämä poika naapurissa
ämmän tyttöä nuijjuutti.
Eikä tätä poikoo ämmät haittaa
sillon ko laskoo laiasta laitaan.
Salivili.

Siellä oli lystiä soiton jäläkeen
sain minä kerran sytkyyttee.
Kottiin ko mäntii ni ämmä se riitelj
ja Ieva jo alako nyyhkyytteek.
Minä sanon Ievalle mitäpä se haittaa
laskemma vielähi laiasta laitaa.
Salivili.

Muorille sanon jotta tukkee suusi
en ruppee sun terveyttäs takkoomaa.
Terveenä peäset ku korjoot luusi
ja määt siitä murjuus makkoomaa.
Ei tätä poikoo hellyys haittaa
ko akkoja huhkii laiasta laitaan.
Salivili.

Sen minä sanon jotta purra pittää
ei mua niin voan nielasta.
Suat männä ite vaikka lännestä ittään
vaan minä en luovu Ievasta,
sillä ei tätä poikoo kainous haittaa
sillon ko tanssii laiasta laitaan.
Salivili.
Revenir en haut Aller en bas
claudia



Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Ven 25 Avr - 17:01

lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!


Belle trouvaille, ma biche!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Sam 26 Avr - 21:22

Hélène Ségara

Il y a trop de gens qui t'aiment

Paroles et Musique: Christian Vie, T. Geoffroy 1999 "Au nom d'une femme"
© 1999 - Editions Warner music


Je te regarde parler avec les gens
Tu me sembles si léger même transparent
J'regarde passer les jours, la vie en me disant
Je n'cherche pas l'amour, je m'y attends
J'te regarde t'amuser et je fais semblant
Mais je n'peux pas t'empêcher d'être un enfant
Toi tu fais de grands gestes, tu as l'air si content
Tu vois des fois j'déteste ce que je ressens

Il y a trop de gens qui t'aiment
Et tu ne me vois pas
Je ne sortirai pas indemne
De cet amour avec toi
Il y a trop de gens qui t'aiment
Qui tournent autour de toi
Tous les mots d'amour
Que je sème tu ne les entends pas

J'me sens si loin de toi à des moments
Je n'voudrais pas qu'tu crois que je t'attends
J'me force à espérer, mais je me mens
Alors je te regarde t'éloigner tout doucement

Il y a trop de gens qui t'aiment
Et tu ne me vois pas
Je ne sortirai pas indemne
De cet amour avec toi
Il y a trop de gens qui t'aiment
Qui tournent autour de toi
Et moi évidemment,
Je t'aime à mes dépends

Il y a trop de gens qui t'aiment
Et tu ne me vois pas
Je ne sortirai pas indemne
D'cet amour avec toi
Il y a trop de gens qui t'aiment
Et tu ne vois même pas
Qu'c'est à cause de toi
Que je mène chaque jour ce drôle de combat

Il y a trop de gens qui t'aiment
Et tu ne vois même pas
Qu'c'est à cause de toi
que je mène chaque jour ce drôle de comba
t
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 0:52

Christophe Maé

Ça fait mal


Regarder la Vidéo
Qu'elle était belle à t'écouter,
Sur ta voix son corps dansait
Dans ces dentelles virevoltait
L'effet d'un corps de balet.
Papa tu as pris la route sans dire adieu
Papa tu as laissé son corps, je t'en veux.

{Refrain:}
Ça fait mal de vivre sans toi
Elle a mal et tu ne t'imagines même pas
Comme ça fait mal de rire sans toi
Elle a mal et tu ne reviendras pas.

Qu'elle était belle à tes côtés
Dans son regard je voyais
Tu faisais d'elle un conte de fées
Sur toi elle se reposait.
Papa tu as pris la route sans dire adieu
Papa tu as laissé son corps, je t'en veux.

Ça fait mal de vivre sans toi
Elle a mal et tu ne t'imagines même pas
Comme ça fait mal de rire sans toi.
Son sourire appelle au secours
Il est sans amour.

{au Refrain}
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 0:53

L'art et la manière


Regarder la Vidéo
Dire tout haut c'que tout l'monde pense tout bas
Je sais pas ce que j'préfère,
Même si le ridicule ne tue pas
Parfois vaut mieux se taire.

Faut le savoir-faire
L'art et la manière
Faut le savoir-faire
L'art et la manière.

Qu'l'attitude soit pas une fin en soi
Pour sortir de l'ordinaire,
Un zeste de savoir-vivre parfois
Ne coûterait pas plus cher.

Faut l'savoir-faire
L'art et la manière
Faut l'savoir-faire
L'art et la manière.

Question de tact
Et de respect
Pour le contact
Et le doigté.

Un paradis
Sur du velours
A la Dandy
A la Gainsbourg.

Question de classe
Et d'qualité
Pour les audaces
Et l'farniente.

Garder le sourire
L'air détaché
Quoi qu'on puisse dire
Et provoquer.

Faut l'savoir-faire
L'art et la manière !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 0:56

Adieu cher camarade

Adieu, cher camarade, adieu, faut se quitter,
Faut quitter la bamboche, à bord il faut aller.
En arrivant à bord, en montant la coupée,
D'vant l'officier de quart il faudra se présenter,
Faudra se présenter !

Coup de sifflet du maître : «Poste d'appareillage !»
Autour du cabestan se range l'équipage
Un jeune quartier-maître, sa garcette à la main,
Aux ordres d'un second maître nous astique les reins,
Nous astique les reins !

Ah ! Qu'elle est triste et dure la vie de matelot :
On mange des gourganes, on ne boit que de l'eau,
On couche sur la dure, sur de vieux lits de camp,
On fait triste figure quand on n'a pas d'argent,
Quand on n'a pas d'argent !

Jours de fête et dimanches, il nous faut travailler
Comme les bêtes de somme qui sont chez nos fermiers.
Un jeune quartier-maître nous dit : «Dépêchez-vous !»
Les forçats de Cayenne sont plus heureux que nous,
Sont plus heureux que nous !

Et vous, jeunes fillettes qui avez des amants,
Bourlinguant tout là-bas, à bord des bâtiments,
Ah ! Soyez-leur fidèles, gardez bien votre cœur,
A ces marins modèles qui ont tant de malheur,
Qui ont tant de malheur !

Et toi, ma pauvre mère, qu'as-tu fait de ton fils ?
Marin, c'est la misère ! Marin, c'est trop souffrir !
J'ai encore un p'tit frère, qui dort dans son berceau
Je t'en supplie, ma mère, n'en fais pas un mat'lot,
N'en fais pas un mat'lot !

Et si je me marie et que j'ai des enfants,
Je leur casserai un membre avant qu'ils ne soient grands
Je ferai mon possible pour leur gagner du pain
Le restant de ma vie, pour qu'ils ne soient pas marins,
Pour qu'ils ne soient pas marins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 0:56

Rose
La liste

Regarder la Vidéo
Aller à un concert
Repeindre ma chambre en vert
Boire de la vodka
Aller chez Ikea
Mettre un décolleté
Louer un meublé
Et puis tout massacrer
Pleurer pour un rien
Acheter un chien
Faire semblant d'avoir mal
Et mettre les voiles
Fumer beaucoup trop
Prendre le métro
Et te prendre en photo
Jeter tout par les fenêtres
T'aimer de tout mon être
Je ne suis bonne qu'à ça
Est ce que ça te déçoit ?
J'ai rien trouvé de mieux à faire
Et ça peut paraître bien ordinaire
Et c'est la liste des choses que je veux faire avec toi

Te faire mourir de rire
Aspirer tes soupirs
M'enfermer tout le jour
Ecrire des mots d'amour
Boire mon café noir
Me lever en retard
Pleurer sur un trottoir
Me serrer sur ton coeur
Pardonner tes erreurs
Jouer de la guitare
Danser sur un comptoir
Remplir un caddie
Avoir une petite fille
Et passer mon permis
Jeter tout par les fenêtres
T'aimer de tout mon être
Je ne suis bonne qu'à ça
Est ce que ça te déçoit ?
J'ai rien trouvé de mieux à faire
Et ça peut paraître bien ordinaire
Et c'est la liste des choses que je veux faire avec toi

ha ha
ha ya
ha ya
ha ha
Je sais je suis trop naïve
De dresser la liste non exhaustive
De toutes ces choses que je voudrais faire avec toi
T'embrasser partout
S'aimer quand on est saouls
Regarder les infos
Et fumer toujours trop
Eveiller tes soupçons
Te demander pardon
Et te traiter de con
Avoir un peu de spleen
Ecouter Janis Joplin
Te regarder dormir
Me regarder guérir
Faire du vélo à deux
Se dire qu'on est heureux
Emmerder les envieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 0:57

Ciao bella

Regarder la Vidéo
Au-dessus de mon front
Où il tire la ficelle
De mes rêves et mes démons
Se font toujours la belle
Du large des grands fonds
Et jusqu'après la terre
Je les sens, ainsi font
Les yeux de mon grand-père

{Refrain :}
Ciao Bella
Les autres on s'en fout
Ciao Bella
Les autres c'est pas nous
Ciao Bella
Tu manques à ma vie
Ciao Bella
Jamais je n'oublie ta voix

Au-delà des étoiles
Des rives du bon Dieu
Lui sur sa jolie toile
Il tisse tous mes voeux
Au détour d'un chagrin
A l'angle de mes larmes
Il se fraye un chemin
Et défait tous mes drames

{au Refrain} x 4
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 0:59

Damien Saez

Jeune et con

Regarder la Vidéo
Encore un jour se lève sur la planète France
Et je sors doucement de mes rêves je rentre dans la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Je me suis encore couché trop tard je me suis rendu sourd encore

Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser puisqu'ici rien n'a de sens
Alors elle va danser faire semblant d'être heureux
Pour aller gentiment se coucher mais demain rien n'ira mieux

Puisqu'on est jeune et con
Puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on n'est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons à devenir fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rêves je connais trop la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour encore

Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser dans cet état d'urgence
Alors elle va danser faire semblant d'exister
Qui sait si l'on ferme les yeux on vivra vieux ?

Puisqu'on est jeune et con
Puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on n'est que des pions
Contents d'être à genoux
Puisque je sais qu'un jour nous nous aimerons
Comme des fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Et j'ai depuis longtemps perdu mes rêves je connais trop la danse
Comme toujours il est huit heures du soir j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards à chercher l'amour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 1:01

Indochine

Vietnam glam


blow up, Hanoï est tombée vers l'ouverture
Blow up Hanoï damnée glissée vers l'impure
Comme un retour de flamme
Au viet, viet, au vietnam, ouh yeah !
retour glorieux dans les mémoires d'outre tombe
Retour au pays le plus bombardé du monde
ils reviendraient nostalgiques
de leurs empires névrotiques ouh ! yeah !
les yeux bridés, les yeux fermés, eh !
les yeux bridés, les yeux fermés
marcher sur des flammes au Vietnam
Vingt ans après le sang versé, eh !
Vingt ans après le sang versé, ne vaut plus très cher
Blow up au temps des splendeurs coloniales
Blow up la senteur d'un parfum amoral
Un dimanche à Saïgon
la clarté jaune de nos confusions, ouh ! yeah !
les yeux bridés, les yeux fermés eh !
les yeux bridés, les yeux fermés
marcher sur des flammes au Vietnam
Vingt ans après le sang versé eh !
Vingt ans après le sang versé, ne vaut plus très cher
en affaire
oh ! oh ! les yeux bridés, les yeux fermés
danser sur les flammes
les yeux bridés, les yeux fermés
danser sur les flammes
Vingt ans après le sang versé, eh !
Vingt ans après le sang versé, ne vaut plus très cher en affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 10:15

Angebigüe

Armande Altaï

Ange-madame, aux yeux fauvephorescents vers toi,
Statue de marbre électrisée de soie
Tu danses, ha-ha, la décadanse des angebigües
ha-ha, la décadanse des angebigües
ha-ha, la décadanse des anges
Ange-garçon, ton œil-loup noir de khôl
Sur ton front d'enfant, tes mèches collent

Tu danses, ha-ha, la décadanse des angebigües
ha-ha, la décadanse des angebigües
ha-ha, la décadanse des anges
J'ai le désir d'avoir du goût,
Tu te sens si trouble, si fou
J'ai bien envie d'être dure
Tu ne penses qu'à être pur
Tu danses...

Je n'aime plus ni un homme, ni une femme, ni rien
Je ne peux plus qu'aimer quelqu'un
Tu danses, ha-ha, ton torse nu sous les projecteurs,
ha-ha, ta peau pâle lustrée de sueur,
ha-ha, ton beau buste d'enfant de chœur
Ange-garçon, ton œil-loup noir de khôl
Sur ton front d'enfant, tes mèches collent

Tu danses, ha-ha, la décadanse des angebigües
ha-ha, la décadanse des angebigües
ha-ha, la décadanse des anges
J'ai le désir d'avoir du goût,
Tu te sens si trouble, si fou
J'ai bien envie d'être dure
Tu ne penses qu'à être pur

Tu danses, ha-ha, la décadanse des angebigües
ha-ha, la décadanse des angebigües
Revenir en haut Aller en bas
claudia



Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Dim 27 Avr - 17:21

L'amitié :heart:



( F. Hardy ou les enfoirés)




Beaucoup de mes amis sont venus des nuages
Avec soleil et pluie comme simples bagages
Ils ont fait la saison des amitiés sincères
La plus belle saison des quatre de la terre
Ils ont cette douceur des plus beaux paysages
Et la fidélité des oiseaux de passage
Dans leurs coeurs est gravée une infinie tendresse
Mais parfois dans leurs yeux se glisse la tristesse
Alors, ils viennent se chauffer chez moi
Et toi aussi tu viendras.

Tu pourras repartir au fin fond des nuages
Et de nouveau sourire à bien d'autres visages
Donner autour de toi un peu de ta tendresse
Lorsqu'un autre voudra te cacher sa tristesse
Comme l'on ne sait pas ce que la vie nous donne
Il se peut qu'à mon tour je ne sois plus personne
S'il me reste un ami qui vraiment me comprenne
J'oublierai à la fois mes larmes et mes peines
Alors, peut-être je viendrai chez toi,
Chauffer mon coeur à ton bois




:heart:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 28 Avr - 19:28

Où sont tous mes amants


Où sont tous mes amants
Tous ceux qui m'aimaient tant
Jadis quand j'étais belle
Adieu les infidèles
Ils sont je ne sais où
A d'autres rendez-vous
Moi mon coeur n'a pas vieilli pourtant
Où sont tous mes amants

Dans la tristesse et la nuit qui revient
Je reste seule, isolée sans soutien
Sans nulle entrave, mais sans amour
Comme une épave mon coeur est lourd
Moi qui jadis ai connu le bonheur
Les soirs de fête et les adorateurs
Je suis esclave des souvenirs
Et cela me fait souffrir

Où sont tous mes amants
Tous ceux qui m'aimaient tant
Jadis quand j'étais belle
Adieu les infidèles
Ils sont je ne sais où
A d'autres rendez-vous
Moi mon coeur n'a pas vieilli pourtant
Où sont tous mes amants

La nuit s'achève et quand vient le matin
La rosée pleure avec tous mes chagrins
Tous ceux que j'aime
Qui m'ont aimée
Dans le jour blême
Sont effacés
Je vois passer du brouillard sur mes yeux
Tous ces pantins que je vois, ce sont eux
Luttant quand même, suprême effort,
Je crois les étreindre encore

Où sont tous mes amants
Tous ceux qui m'aimaient tant
Jadis quand j'étais belle
Adieu les infidèles
Ils sont je ne sais où
A d'autres rendez-vous
Moi mon coeur n'a pas vieilli pourtant
Où sont tous mes amants



Fréhel

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 28 Avr - 19:30

Aveu

Ils veulent que la vie soit belle Allons, la vie est belle, quoi Ils veulent qu'un amour soit fidèle J'aime quelqu'un qui n'est pas toi Y'a du soleil des fleurs qui poussent Ne me regarde pas comme ça Il faut s'aimer la vie est douce. Si tu m'regardes je n'pourrai pas Refrain Sait-on sait-on jamais ce qu'on trouve Ou restait la colombe il y a une louve Sait-on sait-on jamais ce qu'on aime Tous les mots que je t'ai dit me semblent des blasphèmes C'était un amour si tranquille Tranquille était mon cœur aussi. Point d'ennemi dans cette ville Point de peine et point de souci Jamais je n'ouvrais la fenêtre Ne me regarde pas comme ça J'étais ce que je croyais être Si tu me regardes je n'pourrais pas. Refrain Mais un jour l'ennemi s'annonce Il a couru il est en bas Il tire les coups de semonce Tais-toi j'entends mon coeur qui bat Moi qui dormais je me réveille Ne me regarde pas comme ça Mon Dieu mon Dieu que j'étais vieille Si tu me regardes je n'pourrais pas Refrain Il n'est plus rien qui me retienne Je ne suis plus ce que j'étais Si cette femme était la tienne J'en suis une autre qui se tait Y'a du soleil, des fleurs qui poussent Regarde-moi ça passera Il faut s'aimer la vie est douce Je pars tu ne me retiens pas Sait-on sait-on jamais ce qu'on trouve Tu aimais la colombe et je suis cette louve Sait-on sait-on jamais ce qu'on aime Tous les mots que je lui dis me semblent des poèmes

Anne Sylvestre

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 28 Avr - 19:39

Entre l’amour et l’amitié


Entre l’amour et l’amitié
Il n’y a qu’un lit de différence,
Un simple « pageot », un « pucier »
Où deux animaux se dépensent,
Et quand s’installe la tendresse
Entre nos corps qui s’apprivoisent,
Que platoniquement je caresse
De mes yeux ta bouche framboise,
Alors l’amour et l’amitié
N’est-ce pas la même romance ?
Entre l’amour et l’amitié
Dites-moi donc la différence...

Je t’aime, mon amour, mon petit,
Je t’aime, mon amour, mon amie...

Entre l’amour et l’amitié
Ils ont barbelé des frontières,
Nos sentiments étiquetés,
Et si on aime trop sa mère
Ou bien son pote ou bien son chien,
Il paraît qu’on est en eau trouble,
Qu’on est cliniquement freudien
Ou inverti, ou agent double,
Alors qu’l’amour et l’amitié
Ont la même gueule d’innocence,
Entre l’amour et l’amitié
Dites-moi donc la différence...

Je t’aime, mon amour, mon petit,
Je t’aime, mon amour, mon amie...

Entre l’amour et l’amitié
La pudeur a forgé sa chaîne,
A la barbe du Monde entier
Et de ses gros rires gras de haine,
Bon an, mal an les deux compagnes
Se dédoublent ou bien s’entremêlent,
Comme sur la haute montagne
Le ciel et la neige éternelle,
Entre l’amour et l’amitié
Se cache un petit bout d’enfance,
Entre l’amour et l’amitié
Il n’y a qu’un lit de différence...

Je t’aime, mon amour, mon petit,
Je t’aime, mon amour, mon amie !


Henri Tachan

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 28 Avr - 19:48

Je ne peux plus dire je t'aime

La version (rare) où Jacques Higelin chante cette chanson en duo avec Isabelle Adjani est plus qu'émouvante.

Je ne peux plus dire "Je t'aime."
Ne me demande pas pourquoi
Je ne ressens ni joie ni peine
Quand tes yeux se posent sur moi
Si la solitude te pèse
Quand tu viens à passer par là
Et qu'un ami t'a oubliée
Tu peux toujours compter sur moi

Je ne peux plus dire "Je t'aime."
Sans donner ma langue à couper
Trop de serpents sous les caresses
Trop d'amour à couteaux tirés

Si dure que soit la solitude
Elle te ramène à ton destin
La loi du grand amour est rude
Pour qui s'est trompé de chemin

Je ne peux plus dire "Je t'aime."
Ne me demande pas pourquoi
Toi et moi ne sont plus les mêmes
Pourquoi l'amour vient et s'en va ?

Si la solitude te pèse
Quand le destin te mène ici
Et qu'un ami t'a oubliée
Tu peux toujours compter sur moi

Si la solitude te pèse
Quand le destin te mène ici
Et qu'un ami vienne à manquer
Tu peux toujours compter sur moi...


Jacques Higelin

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 28 Avr - 19:59

Les gens qui doutent



J'aime les gens qui doutent
Les gens qui trop écoutent
Leur coeur se balancer
J'aime les gens qui disent
Et qui se contredisent
Et sans se dénoncer

J'aime les gens qui tremblent
Que parfois ils ne semblent
Capables de juger
J'aime les gens qui passent
Moitié dans leurs godasses
Et moitié à côté


J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons...

J'aime ceux qui paniquent
Ceux qui sont pas logiques
Enfin, pas comme il faut,
Ceux qui avec leurs chaînes
Pour pas que ça nous gêne
Font un bruit de grelot

Ceux qui n'auront pas honte
De n'être au bout du compte
Que des ratés du coeur
Pour n'avoir pas su dire
Délivrez-nous du pire
Et gardez le meilleur


J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons...

J'aime les gens qui n'osent
S'approprier les choses
Encore moins les gens
Ceux qui veulent bien n'être
Qu'une simple fenêtre
Pour les yeux des enfants

Ceux qui sans oriflamme
Les daltoniens de l'âme
Ignorent les couleurs
Ceux qui sont assez poires
Pour que jamais l'Histoire
Leur rende les honneurs

J'aime leur petite chanson
Même s'ils passent pour des cons...

J'aime les gens qui doutent
Et voudraient qu'on leur foute
La paix de temps en temps
Et qu'on ne les malmène
Jamais quand ils promènent
Leurs automnes aux printemps


Qu'on leur dise que l'âme
Fait de plus belles flammes
Que tous ces tristes culs
Et qu'on les remercient
Qu'on leur dise, on leur crie
Merci d'avoir vécu

Merci pour la tendresse
Et tant pis pour vos fesses
Qui ont fait ce qu'elles ont pu
...


Anne Sylvestre

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 28 Avr - 20:16

Quatre-vingt-quinze fois sur cent


La femme qui possède tout en elle
Pour donner le goût des fêtes charnelles
La femme qui suscite en nous tant de passion brutale
La femme est avant tout sentimentale
Mais dans la main les longues promenades
Les fleurs, les billets doux, les sérénades
Les crimes, les folies que pour ses beaux yeux l'on commet
La transporte, mais...

Quatre-vingt-quinze fois sur cent
La femme s'emmerde en baisant
Qu'elle le taise ou le confesse
C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses
Les pauvres bougres convaincus
Du contraire sont des cocus

A l'heure de l'oeuvre de chair
Elle est souvent triste, peuchère
S'il n'entend pas le coeur qui bat
Le corps non plus ne bronche pas

Sauf quand elle aime un homme avec tendresse
Toujours sensible alors à ses caresses
Toujours bien disposée, toujours encline à s'émouvoir
Ell' s'emmerd' sans s'en apercevoir
Ou quand elle a des besoins tyranniques
Qu'elle souffre de nymphomanie chronique
C'est ell' qui fait alors passer à ses adorateurs
De fichus quarts d'heure

Quatre-vingt-quinze fois sur cent
La femme s'emmerde en baisant
Qu'elle le taise ou le confesse
C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses

Les pauvres bougres convaincus
Du contraire sont des cocus


A l'heure de l'oeuvre de chair
Elle est souvent triste, peuchère
S'il n'entend pas le coeur qui bat
Le corps non plus ne bronche pas

Les "encore", les "c'est bon", les "continue"
Qu'ell' crie pour simuler qu'ell' monte aux nues
C'est pure charité, les soupirs des anges ne sont
En général que de pieux menson(ges)

C'est à seule fin que son partenaire
Se croie un amant extraordinaire
Que le coq imbécile et prétentieux perché dessus
Ne soit pas déçu



Quatre-vingt-quinze fois sur cent
La femme s'emmerde en baisant
Qu'elle le taise ou le confesse
C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses
Les pauvres bougres convaincus
Du contraire sont des cocus
A l'heure de l'oeuvre de chair
Elle est souvent triste, peuchère
S'il n'entend pas le coeur qui bat
Le corps non plus ne bronche pas

J'entends aller de bon train les commentaires
De ceux qui font des châteaux à Cythère

"C'est parce que tu n'es qu'un malhabile, un maladroit
Qu'elle conserve toujours son sang-froid"


Peut-être, mais les assauts vous pèsent
De ces petits m'as-tu-vu-quand-je-baise
Mesdam's, en vous laissant manger le plaisir sur le dos
Chantez in petto...

Quatre-vingt-quinze fois sur cent
La femme s'emmerde en baisant
Qu'elle le taise ou le confesse
C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses

Les pauvres bougres convaincus
Du contraire sont des cocus


A l'heure de l'oeuvre de chair
Elle est souvent triste, peuchère
S'il n'entend pas le coeur qui bat
Le corps non plus ne bronche pas

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 28 Avr - 20:41

L'Honneur

A quoi ça nous sert d'être honnête,
Les voleurs vivent mieux que nous.
Les voleurs, on les voit partout,
Au cinéma, ils font recette,
Et leurs mémoires font des sous,
On les admire, voyez-vous.
Ah, bien sûr, si c'était possible,
Honnête et rempli de pognon.
Mais c'est ça qui nous rend grognon,
On sait que c'est inaccessible.
Alors que honnête et fauché,
C'est ridicule et ça n'a jamais consolé...

Si pour l'honneur, tiens tiens l'honneur,
L'honneur, ça se mange en salade,
Et le bonheur, pauvre malade,
Le bonheur, il est pour les chiens.




A quoi ça sert qu'on s'décarcasse,
Les feignants vivent mieux que nous.
Les feignants joignent les deux bouts,
Sans trop se bouger la surface
On les accueille un peu partout.
Ils sont si gentils, voyez-vous.

Ah, bien sûr, si c'était possible,
Laborieux et considéré.
Essayez, on vous rit au nez,
On vous trouve vraiment pénible.
Alors bosseur et méprisé,
C'est ridicule et ça n'a jamais consolé...

Si pour l'honneur, tiens tiens l'honneur,
L'honneur, ça se mange en salade,
Et le bonheur, pauvre malade,
Le bonheur, il est pour les chiens
.


A quoi ça sert d'être pacifique,
Les soudards vivent mieux que nous.
Les soudards ont un charme fou,
Et leurs élans patriotiques
Jettent les foules à leurs genoux.
On les respecte, voyez-vous.

Ah, bien sûr, si c'était possible,
Pacifique et bien protégé.
Mais on est au coeur du danger,
On fait une trop bonne cible.
Alors tranquille et irradié,
C'est ridicule et ça n'a jamais consolé...

Si pour l'honneur, tiens tiens l'honneur,
L'honneur, ça se mange en salade,
Et le bonheur, pauvre malade,
Le bonheur, il est pour les chiens
.



A quoi ça sert d'aimer les autres,
Les racistes vivent mieux que nous.
Les racistes, un peu partout,
Sous des dehors de bons apôtres
Cachent les crimes les plus fous,
Dont ils se vantent peu ou prou.

Ah, bien sûr, si c'était possible,
Tolérant et puis toléré.
Libre d'aimer sans comparer,
Serait un bonheur indicible.
Mais tolérant et tabassé,
C'est ridicule et ça n'a jamais consolé...


Si pour l'honneur, tiens tiens l'honneur,
L'honneur, ça se mange en salade,
Et le bonheur, pauvre malade,
Le bonheur, il est pour les chiens
.


L'honneur, ça nous fait bien rire,
Mais qu'est-ce qu'on va pouvoir leur dire,
A nos enfants... ?



Anne Sylvestre,

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Chansons   Lun 28 Avr - 20:55

Mon ami, mon maître

Serge Lama

J'ai essayé à cent reprises
De vous parler de mon ami
Mais comment parler d'une église
Dont l'accès vous est interdit ?
Mais ce soir je sens sous ma plume
Un fourmillement familier
Quand le soleil du cœur s'allume
L'éteindre serait un péché
C'est mon ami et c'est mon maître
C'est mon maître et c'est mon ami
Dès que je l'ai vu apparaître
J'ai tout d'suite su que c'était lui
Lui qui allait m'apprendre à être
Ce que modestement je suis

Comme une chèvre vendéenne
De ses secrets il est jaloux
Et même s'il a de la peine
Il ne vous parle que de vous
Il conserve de son bel âge
Un sourire au fond de ses yeux
Et je me dis que c'est dommage
De vous le décrire sans cheveux
C'est mon ami et c'est mon maître
J'le vouvoie encore aujourd'hui
Et quand j'ai mal dedans mon être
Je passe une heure ou deux chez lui
L'air qu'on respire à sa fenêtre
C'est l'air le plus pur de Paris

Il porte en lui dur comme une arme
Un orgueil au-delà de tout
Au point que même au bord des larmes
Il vous fera croire qu'il s'en fout
C'est lui qui a fortifié mon âme
Et si je suis encore en vie
Je n'le dois pas à cette femme
Qui me rend heureux aujourd'hui
Mais à mon ami à mon maître
Et dans la chanson que voici
Je sais qu'il va se reconnaître
Mais puisque nous sommes entre amis
Ce soir je peux bien me permettre
De vous le présenter aussi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chansons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chansons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 39Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» [partage] Chansons a écouter absolument !
» Chansons québécoises
» [Info] Ecoutez toutes les chansons d'Humanoid sur Deezer !
» Chansons à écouter... Jacques Deljéhier
» Les chansons que vous avez honte d'aimer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: Les Concerts - Les Emissions Musicales - Les Nouveautés... :: Les Chansons-
Sauter vers: