Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Bruce, Léonard, Bob et les autres ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Ven 17 Juil - 22:05

Et pour commencer, un chanteur qui n'est pas dans le titre de ce topic réservé aux "Boss" mais j'adore cette chanson et je la dédicace ce soir à Mary-Sarah







A Matter of Trust

Some love is just a lie of the heart
The cold remains of what began with a passionate start
And they may not want it to end
But it will, it's just a question of when
I've lived long enough to have learned
The closer you get to the fire the more you get burned
But that won't happen to us
'Cause it's always been a matter of trust

I know you're an emotional girl
It took a lot for you to not lose your faith in this world
I can't offer you proof
But you're gonna face a moment of truth
It's hard when you're always afraid
You just recover when another belief is betrayed
So break my heart if you must
It's a matter of trust

You can't go the distance
With too much resistance
I know you have doubts
But for God's sake don't shut me out

This time you've got nothing to lose
You can take it, you can leave it, whatever you choose
I won't hold back anything
And I'll walk away a fool or a king
Some love is just a lie of the mind
It's make believe until it's only a matter of time
And some might have learned to adjust
But then it never was a matter of trust

(INSTRUMENTAL INTERLUDE)

I'm sure you're aware love,
We've both had our share of believing too long
When the whole situation was wrong

Some love is just a lie of the soul
A constant battle for the ultimate state of control
After you've heard lie upon lie
There can hardly be a question of why
Some love is just a lie of the heart
The cold remains of what began with a passionate start
But that can't happen to us
'Cause it's always been a matter of trust

It's a matter of trust
It's always been a matter of trust
It's a matter of trust

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Mary-Sarah



Nombre de messages : 225
Age : 54
Localisation : PO
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Sam 18 Juil - 15:48

Merci Merveilleuse Miminem, tu comprends entre les lignes.

Gilou ma dit combien tu es attentive au moindre post.


Je la dédie de mon côté pour elle.
"Je suis sûr que vous êtes l'amour conscient, Nous avons les deux eu notre part de croire trop longtemps."

Merci à toi biz

Mary-Sarah
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 15:14

Et c'est parti !!!!


Ce chanteur et cette chanson en particulier sont pour moi le comble du bonheur !!!

J'ai eu la joie de l'approcher lors d'un concert sur cette chanson, comme la jeune fille à la fin de la vidéo et depuis .....


Aime



_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....


Dernière édition par miminem le Lun 20 Juil - 15:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 15:18

Le BOSS dans toute sa splendeur !!!!


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 15:19


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 15:32

Merveilleuse chanson d'un film culte avec Tom Hanks et Denzel Washington !!!!




_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 17:08

Bonsoir mesdames flower flower flower , je tiens à vous préciser qu'il n'est nullement interdit de nous poster la biographie de votre artiste !

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 19:02

allo Non, mais c'est mon topic à moi ! banane20

Je fais ce que je veux ! lol!

Ca ne te suffit pas de savoir qu'il est beau !!! qu'il chante bien !!! que sa musique est géniale !!!! qu'il bouge bien !!! que JE L'AIME !!!! fou2

Tu veux ranimer les trucs qui dérangent, qui m'ont déprimée depuis plus de 20 ans ? quand il s'est marié avec une pouffe blondasse de mannequin que j'en ai pleuré pendant des années ... jusqu'à qu'il la laisse pour sa chanteuse rousse queue de vache ??? bon, celle-là, je la connaissais et ça allait !!!! mais quand elle lui a fait le premier bébé, je l'aurais tuée Evil or Very Mad
Et celle-là, pas moyen !!! il y tient ! l'année dernière, il y a eu des tiraillements mais ça s'est calmé ! et elle était là au Parc des Prince alors qu'elle n'était pas prévue !!!

Bon, maintenant que je t'ai raconté les cancans, je vais peut-être aller te chercher des renseignements plus sérieux !!!

Ah ! j'allais oublier ! je peux fêter son anniversaire sans problème puisqu'il est du même jour que mon mari ! lol!
Et lui aussi est archi-fan !!! spotting danse1

langue

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 19:18

Bruce Springsteen


Bruce Springsteen (né le 23 septembre 1949 à Long Branch et a grandi à Freehold dans l'état du New Jersey) est un chanteur et auteur-compositeur américain, surnommé « le Boss »

Les débuts



Un soir, alors qu'il regarde la télévision, Bruce tombe par hasard sur un concert du King, Elvis Presley. C'est une véritable révélation pour le jeune homme qui déclarera quelques années plus tard :"Elvis a libéré les corps alors que Bob Dylan a libéré les esprits...". Springsteen n'a alors plus qu'une idée en tête : se consacrer, corps et âme, à la musique. Sa mère lui offre sa première guitare, achetée chez un prêteur sur gages. Désormais, le jeune homme passe des journées entières à composer et à gratter frénétiquement les cordes de sa guitare, malgré la réticence de son père. Néanmoins, Springsteen persévère et, après quelques essais en solo, il commence à se produire avec divers groupes dont les noms vont souvent varier: Dr. Zoom And the Sonic Boom, le Bruce Springsteen Band et Steel Mill. Ses premiers pas dans l'univers du rock lui valent son célébrissime surnom : The Boss. Il commença à enregistrer avec le E-Street Band en 1973. Devant le découvreur de talents, John Hammond (qui avait fait signer Bob Dylan un peu plus tôt), il interprète, à la guitare, quatre titres de sa composition, dont Growin' Up et It's So Hard To Be A Saint In The City. Dans la foulée, il signe un contrat pour un album avec la Columbia en 1972. Springsteen amena avec lui en studio de nombreux musiciens amis originaires comme lui du New Jersey. La plupart de ces derniers formèrent le E Street Band. Son premier album, Greetings From Asbury Park, New Jersey, sorti en janvier 1973, lui valut la faveur des critiques, bien que les ventes restèrent au plus bas. Manfred Mann et son Earth Band ont repris une chanson de cet album, Blinded By The Light pour en faire un tube. La même année, il sort The Wild, The Innocent and The E Street Shuffle, un album plus abouti que le précédent mais qui, encore une fois, ne rencontre qu'un succès local. Springsteen est sous pression. Son prochain album doit être un triomphe s'il souhaite poursuivre sa jeune carrière avec la Columbia...



La Bossmania (1974-1988)

Dans le Real Paper de Boston du 22 mai 1974, le critique musical Jon Landau écrivit : « J'ai vu l'avenir du rock'n'roll, il s'appelle Bruce Springsteen. Une nuit où j'avais besoin de me sentir jeune, il m'a fait me sentir comme si c'était la première fois que j'entendais de la musique. » Landau devint ensuite le manager de Springsteen. Avec la sortie de son album Born to Run en 1975, Springsteen fit les couvertures de Time Magazine et de Newsweek la même semaine, le 27 octobre de cette même année. Ce disque est une véritable consécration pour l'artiste et son groupe. Cet album ne dure que 39 minutes mais fait aujourd'hui partie des incontournables en matière de rock n'roll avec des titres emprunts de fougue comme la chanson titre Born To Run. Cependant, à l'époque, une bataille judiciaire avec son ancien manager Mike Appel empêcha Springsteen de composer pendant une longue période, et a probablement contribué à son album beaucoup plus sombre Darkness on the Edge of Town en 1978.


Bruce Springsteen, Drammenshallen, Norvège, le 5 mai 1981Dans la lignée de Darkness Bruce Springsteen composa Because the night, un hit pour Patti Smith (top 5 britannique)

L'album The River, sorti en 1980, s'inscrit dans le même registre avec des titres poignants comme Point Blank. En 1979, il participe au concert No Nukes contre l'utilisation de l'énergie nucléaire.

En 1981, ému par la lecture du livre de Joe Klein "Woody Guthrie - A life" paru aux États-Unis l'année précédente, Bruce Sprinsteen interprète "This Land Is Your Land" lors de la plupart des concerts de sa longue tournée mondiale avec son groupe l'E Street Band, faisant ainsi découvrir un nom et une œuvre à des dizaines de milliers de jeunes fans de rock ; la chanson se retrouve dans le coffret de Springsteen "Live 1975-85", prolongeant et multipliant son impact. Woody Guthrie en tant que source d'inspiration ne quittera plus Bruce.

Bruce Springsteen participe également à l'album collectif "Folkways - A Vision Shared" en 1988 consacré aux géants de la folk-music, Leadbelly et Guthrie. (extraits de l'Avant-propos de Jacques Vassal à l'autobiographie de Guthrie "En route pour la gloire")

En 1982, il composa un album beaucoup plus intime, Nebraska, qu'il enregistra avec seulement une guitare, un harmonica et un tambourin sur un magnétophone quatre pistes. À l'origine, il ne s'agissait que d'une démo. Sur les conseils de son manager, Jon Landau, Springsteen sort cet album sans la contribution du E Street Band. Ce fut son premier album solo, mais par la suite il arrivera assez souvent qu'il se détache du E Street Band pour y revenir plus tard. En l'occurrence, il retrouvera son groupe peu après l'enregistrement de Nebraska.

La renommée de Springsteen lui vient probablement de son album aux millions d'exemplaires Born in the USA (1984) et la tournée mondiale à succès qui l'a suivi. George Bush utilisa même la chanson titre de l'album comme hymne pour sa campagne de 1988. Quelques années auparavant, Ronald Reagan avait tenté de se réapproprier les paroles de Born In The USA pour sa campagne éléctorale. Ce titre a d'ailleurs été victime d'une incroyable méprise. Beaucoup ont vu à travers ses paroles un hymne à la gloire des États-Unis, une déclaration patriotique prônant l'hégémonie américaine. Springsteen n'a pas apprécié ce ton patriotique attribué à ce titre. En réalité, Born in the USA raconte le retour au pays d'un vétéran de la guerre du Viêt Nam et le rejet qu'il subit de la part de ses concitoyens. L'appel au pays du refrain est plus teinté d'amertume que de fierté nationale. Springsteen déclara d'ailleurs lors des concerts de sa tournée en 2002, avant d'interpréter son tube interplanétaire : « J'ai chanté cette chanson pour dénoncer les conséquences de la guerre du Viêt Nam, aujourd'hui je la chante pour la paix ». Replacé dans le contexte international de 2002, cela valait condamnation des intentions d'intervention armée en Irak de George W. Bush.

Pendant la période 1985-1988, Bruce Springsteen gagna en maturité. Toujours accompagné du E Street Band, il joua des dizaines de concerts dans des stades, notamment le 30 septembre 1985 au Los Angeles Coliseum. Son style est plus contemplatif et plus calme, à l'image de l'album Tunnel of Love (1987), une réflexion mature sur les multiples visages de l'amour trouvé, perdu et gâché.

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 19:21

(suite ...)

Les années solo (1988-1995)


Après 1989, il se sépare de son E Street Band (à part son pianiste Roy Bittan, son saxophoniste Clarence "Big Man" Clemons et sa femme guitariste Patti Scialfa) et sort deux albums solo en 1992 Human Touch et Lucky Town, poursuivant approximativement la même recherche que Tunnel Of Love. De nombreuses critiques s'élevaient en regrettant le conformisme grandissant de ces albums.

Gagnant de Grammy Awards à plusieurs reprises, il reçut également un Oscar en 1993 pour sa chanson Streets of Philadelphia, de la bande originale du film Philadelphia, réalisé par Jonathan Demme.

La reformation provisoire du E Street Band pour enregistrer quatre inédits sur le Greatest Hits de 1995 sembla redonner du souffle au Boss. En effet, la critique salua unanimement son album de 1995 The Ghost of Tom Joad, reprise des thèmes du livre Les Raisins de la Colère de John Steinbeck. L'artiste se lance dans une tournée mondiale, en solo, simplement armé d'une guitare et d'un harmonica. Dans cet album, Springsteen souligne les parallèles évidents entre cette œuvre et l'époque actuelle et renoue ainsi avec un ton plus engagé. Né dans un milieu ouvrier, Bruce Springsteen prend fréquemment la défense des laissés-pour-compte. Ainsi, lors de sa tournée en France en 1985, il fit un chèque de 10 000 dollars au Bureau d'aide sociale de Saint-Étienne, ville sinistrée par la crise économique avec la fermeture de l'usine Manufrance.

Les influences du Bruce sont multiples : Tim Hardin, dont il reprend le titre Reason to believe pour l'une de ses chansons ; l'on citera Woody Guthrie, John Steinbeck dont il reprend le personnage de Tom Joad ou encore Jack Kerouac et Jack London, le premier pour la vision du monde, et l'autre pour la façon de vivre ; citons enfin le personnage de bon père de famille américaine, ouvrier, patriote, pratiquant, croyant, personnage stéréotype des romans américains.



Le retour aux sources (2000-2008)

Après la sortie d'une compilation d'inédits laissés de côté tout au long de sa carrière, Tracks en 1998, la reformation tant attendue du E Street Band sur scène eut lieu le 9 avril 1999, à Barcelone, à l'occasion d'une tournée mondiale. Elle fut notamment marquée par la chanson polémique inédite American Skin (41 Shots) dénonçant le meurtre d'un jeune noir, Amadou Diallo, par la police de New York le 4 février 1999. Les policiers ont tiré 41 balles sur le jeune homme de 23 ans qui n'était pas armé. Springsteen reçut de nombreuses menaces anonymes avant son concert à New York, lui enjoignant de ne pas y interpréter ce titre. Springsteen refusa de plier devant la pression et attendit la fin du concert pour interpréter de façon très intense cette chanson.

En 2002, la sortie de l'album The Rising constitua un événement pour deux raisons. Tout d'abord, l'album était le premier album studio du Boss et du E Street Band depuis plus de 15 ans. Ensuite, une grande partie des chansons de l'album porte sur les attentats du 11 septembre 2001 (en effet, My City of Ruins a été composée à l'époque de l'album Nebraska, et Further on (Up the Road) est présente sur le DVD Live in New York City de 1999). Une nouvelle tournée mondiale s'ensuivit, où on retrouva toute la fougue du Boss. Bruce s'élève contre la politique extérieure américaine et participe aux côtés d'artistes comme Neil Young, Esther Galil... au mouvement anti-guerre lors de l'invasion américaine en Irak.

En 2005, Springsteen renoue avec le genre intimiste en sortant l'album Devils And Dust. Dix ans plus tôt, le prix de l'académie Charles Cros l'avait récompensé pour la poésie des textes de l'album The Ghost Of Tom Joad. Le chanteur effectue une tournée mondiale, en solo, et offre au public des versions acoustiques de ses plus grands titres (Racing In The Street, The River ou encore Point Blank).

En 2006, le Boss décide de rendre hommage au folk américain, incarné par Pete Seeger, dont il s'est souvent inspiré (mais aussi Woody Guthrie ou Hank Williams). Il sort l'album We Shall Overcome, puis, part en tournée avec le Seeger Session Band et interprète des classiques du répertoire folk américain. Pendant cette tournée, il est accompagné d'une troupe de 17 musiciens (cuivres, banjo, violon...). L'album souligne tous les talents d'arrangeur musical de Springsteen et son profond attachement à la culture folk américaine, ses racines.


Springsteen en concert en 2008 (avec le batteur Max Weinberg en arrière-plan)Le 2 octobre 2007, jour de sortie de l'album Magic, Springsteen entame une nouvelle tournée mondiale avec le E-Street band. Le groupe s'est produit à Bercy le 17 décembre 2007 pour un concert avec une énergie ahurissante, tout comme le 27 juin 2008 au Parc des Princes, dernier concert en date en France. La tournée a malheureusement vu disparaitre l'organiste Danny Federici (décédé le 17 avril 2008 d'un cancer de la peau). Le 15 juillet 2008 un EP titré Magic Tour Highlights est publié au profit de la fondation « Danny Federici Melanoma Fund ». Cet EP comprend quatre titres live enregistrés lors de sa tournée actuelle. Ledit Magic Tour est remarquable par la longueur des concerts (certains allant jusqu'à quasiment 3 heures et 30 minutes), et par le nombre de « raretés » que le Boss prit l'habitude de ressortir dans le dernier leg (en stade) de la tournée : des reprises de classiques du rock, et ses propres chansons, notamment de l'album The River, avec la réapparition, après près de 20 ans d'absence dans les concerts du E-Street Band, de Drive All Night ou Crush on You. Bruce est réputé pour être la plus grande bête de scène de l'histoire du rock : l'intensité ou les moments d'émotions sont toujours au rendez-vous lors de ses concerts.

Lors de la campagne à l'élection présidentielle américaine de 2008, Bruce Springsteen, qui avait déjà pris position contre les Républicains 4 ans auparavant avec sa tournée "Vote for change", a apporté son soutien à Barack Obama. Le chanteur a notamment chanté dans l'avant dernier meeting de campagne du candidat démocrate.

Le 11 janvier 2009, il remporte le Golden Globe de la meilleure chanson pour The Wrestler (extrait du film du même nom : The Wrestler) lors de la 66eme cérémonie des Golden Globe. Un nouvel album Working On A Dream est sorti le 27 janvier 2009.

Springsteen a joué à la mi-temps de la finale du Superbowl, le 1er février 2009, Tenth Avenue Freeze-Out, Born To Run, Working On A Dream et Glory Days avec le E Street Band. Il se produira également le 16 juillet 2009 à Carhaix au Festival des Vieilles Charrues.

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 20 Juil - 19:28

(Suite ...)

Membres actuels du E Street Band


Roy Bittan - piano (remplace David Sancious en 1975)
Clarence Clemons - saxophone
Danny Federici - orgue, glockenspiel, synthé (décédé le 17 avril 2008).
Nils Lofgren - guitare (remplace Steven van Zandt en 1984; reste dans le groupe après le retour de Van Zandt)
Patti Scialfa - guitare (femme de Springsteen - arrivée en 1984) :peste:
Gary W. Tallent - basse
Soozie Tyrell - violon (enregistre avec Springsteen en 1995, rejoint le groupe officiellement en 2002 pour l'album The Rising et la tournée)
Steven van Zandt - guitare, mandoline (remplace Sukia Levy [violon] en 1977; parti en 1984 pour une carrière solo sous le nom de Little Steven; revenu en 1995)
Max Weinberg - batterie (remplace Clarence « Boom » Carter en 1975, qui avait remplacé Vinnie « Mad Dog » Lopez en 1974 ou 1975)



ALBUMS


1. GREETINGS FROM ASBURY PARK, N.J. (5 janvier 1973)

2. THE WILD, THE INNOCENT AND THE E-STREET SHUFFLE (11 septembre 1973)

3. BORN TO RUN (25 août 1975)

4. DARKNESS OF THE EDGE OF TOWN (2 juin 1978)

5. THE RIVER (10 octobre 1980)

6. NEBRASKA (20 septembre 1982)

7. BORN IN THE U.S.A. (5 juin 1984)

8. LIVE 1975-'85 (10 novembre 1986) [live]

9. TUNNEL OF LOVE (27 septembre 1987)

10. LUCKY TOWN (27 mars 1992)

11. HUMAN TOUCH (31 mars 1992)

12. IN CONCERT/MTV UNPLUGGED (12 avril 1993) [acoustic]

13. GREATEST HITS (27 février 1995) [compil]

14. THE GHOST OF TOM JOAD (20 novembre 1995)

15. 18 TRACKS (13 avril 1999) [compil]

16. LIVE IN NEW YORK CITY (27 mars 2001) [live]

17. THE RISING (30 juillet 2002)

18. DEVILS AND DUST (26 avril 2005)

19. WE SHALL OVERCOME (21 avril 2006)

20. LIVE IN DUBLIN (5 juin 2007) [live]

21. MAGIC (25 septembre 2007)

22. WORKING ON A DREAM (27 janvier 2009)

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mar 21 Juil - 21:12


On ne le présente plus !!!!







_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mer 22 Juil - 10:01

miminem a écrit:
Et pour commencer, un chanteur qui n'est pas dans le titre de ce topic réservé aux "Boss" mais j'adore cette chanson et je la dédicace ce soir à Mary-Sarah







A Matter of Trust

Some love is just a lie of the heart
The cold remains of what began with a passionate start
And they may not want it to end

But it will, it's just a question of when
I've lived long enough to have learned
The closer you get to the fire the more you get burned
But that won't happen to us
'Cause it's always been a matter of trust

I know you're an emotional girl
It took a lot for you to not lose your faith in this world
I can't offer you proof
But you're gonna face a moment of truth
It's hard when you're always afraid
You just recover when another belief is betrayed
So break my heart if you must
It's a matter of trust

You can't go the distance
With too much resistance
I know you have doubts
But for God's sake don't shut me out

This time you've got nothing to lose
You can take it, you can leave it, whatever you choose
I won't hold back anything
And I'll walk away a fool or a king
Some love is just a lie of the mind
It's make believe until it's only a matter of time
And some might have learned to adjust
But then it never was a matter of trust

(INSTRUMENTAL INTERLUDE)

I'm sure you're aware love,
We've both had our share of believing too long
When the whole situation was wrong

Some love is just a lie of the soul
A constant battle for the ultimate state of control
After you've heard lie upon lie
There can hardly be a question of why
Some love is just a lie of the heart
The cold remains of what began with a passionate start
But that can't happen to us
'Cause it's always been a matter of trust
mdr

It's a matter of trust
It's always been a matter of trust
It's a matter of trust

As Molly "get it" well, this song could have been written for You M-Sh titbisou
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 23 Juil - 14:59

Leonard Norman Cohen, né le 21 septembre 1934 à Montréal (Québec), est un poète, romancier et auteur-compositeur-interprète canadien. Son premier recueil de poésies paraît à Montréal en 1956 et son premier roman en 1963.

Les premières chansons de Cohen (principalement celles de Songs of Leonard Cohen, 1967) sont ancrées dans la musique folk , et chantées avec une voix de baryton. Dans les années 1970, ses influences se multiplient : musique pop, de cabaret, et du monde. Depuis les années 1980, Cohen chante dans un registre typiquement grave (baryton-basse, ou même basse) accompagné de synthétiseurs et de choristes.

Dans tous ses travaux, Cohen reprend souvent les mêmes thèmes : la religion, la solitude, la sexualité et la complexité des relations interpersonnelles.

La poésie et les chansons de Cohen ont influencé beaucoup d'autres auteurs-compositeurs-interprètes, et on compte à l'heure actuelle plus de 1500 reprises de ses chansons[1]. Cohen est introduit au Panthéon de la musique canadienne en 1991, au Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens en 2006, au Rock and Roll Hall of Fame en 2008. Il est un Compagnon de l'Ordre du Canada (CC) depuis 2003, la plus haute distinction civile canadienne.

L'année 2008 marque son grand retour sur scène.

Jeunesse

Leonard Cohen naît dans une famille juive de classe moyenne d'ascendance polonaise en 1934, à Montréal, Québec. Il grandit à Westmount sur l'île de Montréal. Son père, Nathan Cohen, est le propriétaire d'un magasin montréalais de vêtements. Il meurt alors que Leonard a 9 ans. Selon la tradition familiale, les Cohen descendent des Kohanim. J'ai été élevé comme un Messie, dit Cohen à Richard Golstein en 1967, on me disait que je descendais d'Aaron. À l'adolescence, il apprend la guitare. Il formera plus tard un groupe d'inspiration country-folk, les Buckskin Boys.


Naissance du poète

En 1951, Leonard Cohen entre à l'Université McGill de Montréal. Son premier recueil de poésies, Let Us Compare Mythologies, paraît en 1956, édité par McGill Poetry Series, alors qu'il n'est encore qu'un étudiant de premier cycle.

En 1961, The Spice Box of Earth le rend célèbre dans les cercles de poètes, notamment canadiens.

Après s'être installé en Grèce (sur l'île d'Hydra), Cohen publie Flowers for Hitler en 1964, et les romans The Favorite Game (1963) et Beautiful Losers (1966).

The Favorite Game est un roman d'apprentissage autobiographique au sujet d'un jeune homme trouvant son identité dans l'écriture. En revanche, Beautiful Losers peut être considéré comme un roman d’apprentissage, mais qui ne conduit pas au succès du personnage principal (« AntiBildungsroman »), puisque dans une mode post-moderne contemporaine, il détruit l'identité des personnages principaux en combinant le sacré et le profane, la religion et la sexualité dans une langue riche et lyrique, mais malgré tout très crue[2].


Cohen parolier

Cohen s’installe aux États-Unis et commence à chanter dans des festivals folk. En 1966, Judy Collins fit de sa chanson Suzanne un hit. Cette chanson se réfère à Suzanne Verdal, l'ancienne épouse d'un ami personnel, le sculpteur québécois Armand Vaillancourt.
John H. Hammond fait signer Leonard Cohen à Columbia Records. Le premier album, Songs of Leonard Cohen, sort en 1967 et contient une version de Suzanne. L'album, empreint de noirceur, sera bien reçu par la critique.

En 1977, Death of a Ladies' Man est produit par Phil Spector, loin du minimalisme habituel de l'artiste. Recent Songs, plus classique, sort en 1979.

En 1984 sort Various Positions, un album très spirituel qui contient la célèbre Hallelujah. Columbia refuse de sortir l'album aux États-Unis, où Cohen a toujours eu un succès bien moindre qu'en Europe ou au Canada. En 1986, il apparaît dans un épisode de Deux flics à Miami. En 1988, I'm Your Man marque un changement dans l'écriture et la composition. Les synthétiseurs sont très présents et l'écriture est plus engagée avec des teintes d'humour noir.


Le retrait

En 1994, suite à la promotion de son album The Future, Leonard Cohen se retire dans un monastère bouddhiste à Mount Baldy Zen Center près de Los Angeles. En 1996, Cohen est ordonné moine bouddhiste Zen, comme Jikan, Dharma dont le nom signifie « Le Silencieux ». Il part finalement de Mount Baldy au printemps 1999. Pendant cette période, il n'a produit aucune chanson, mais a recommencé par la suite, ce qui a mené à l'album Ten New Songs en 2001, album très influencé par Sharon Robinson, et à Dear Heather en 2004. Dear Heather est issue d'une collaboration de Cohen avec sa compagne, la chanteuse de jazz Anjani Thomas.

En 2005, Leonard Cohen poursuit en justice son ancienne manager, Kelley Lynch, pour détournement de fonds (5 millions USD)[3]. En mars 2006, Cohen obtient gain de cause pour 9 millions USD, ainsi que l'a statué la Cour supérieure du comté de Los Angeles. Cependant, le jugement est totalement ignoré par Lynch, qui n'a pas répondu au subpoena.


En 2006, Cohen fait paraître un nouveau recueil de poésies, Book of Longing et Blue Alert, co-écrit avec Anjani Thomas. Parallèlement, le documentaire Leonard Cohen: I'm Your Man sort en salle. Il s'agit d'un assemblage d'interviews récentes réalisées pour les besoins de ce film, et de prestations live d'artistes (Nick Cave, Rufus Wainwright, Jarvis Cocker) lors d'un concert hommage. Il fait sa première apparition publique dans une librairie de Toronto le 13 mai 2006, chantant So Long, Marianne et Hey, That's No Way To Say Goodbye, accompagné par The Barenaked Ladies et Ron Sexsmith. En 2007, Philip Glass, le compositeur de musique contemporaine, met en musique son recueil Book of Longing et donne la première, avec Leonard Cohen en récitant, de l'œuvre le 1er juin 2007 à Toronto lors du Luminato Festival.

Leonard Cohen réside actuellement dans le quartier portugais de Montréal, sa ville natale.


Le grand retour sur scène

2008 est l'année du grand retour sur scène de Leonard Cohen, âgé de 73 ans, pour une tournée mondiale. Les critiques et le public sont enthousiastes[4] malgré le prix élevé des places[5], censé compenser ses déboires financiers.


Un juif observant

Dans un article du New York Times consacré à son retour sur scène, il est mentionné[6] : « Monsieur Cohen est un juif observant qui respecte le Sabbat même lorsqu'il est en tournée et il chanta pour les troupes israéliennes durant la guerre arabe-israélienne de 1973. Alors comment peut-il concilier sa foi avec sa pratique continue du Zen ? »

« Allen Ginsberg me posa la même question, il y a nombre d'années », dit-il. « Et bien, pour une chose, dans la tradition du Zen que j'ai pratiqué, il n'y a pas de service de prière et il n'y a pas d'affirmation de déité. Alors théologiquement, il n'y a pas d'opposition aux croyances juives. »


Reprises

Beaucoup de chansons de Cohen ont été interprétées (et parfois traduites dans d'autres langues) par d'autres artistes, et certaines ont rencontré plus de succès que les versions de Cohen. Les plus connues sont :

Avalanche par Nick Cave and The Bad Seeds ainsi qu'une reprise plus libre de l'artiste français Jean-Louis Murat.
Bird on the Wire (souvent transformé en Bird on a Wire) par Johnny Cash, Joe Cocker, Judy Collins, Fairport Convention, Tim Hardin, K.d. lang, Willie Nelson, The Neville Brothers, The Bobs et Our Lady Peace (au Live 8)
Chelsea Hotel No. 2 par Rufus Wainwright, From First to Last et Regina Spektor
Dance Me To The End Of Love par Madeleine Peyroux, The Dresden Dolls, Klezmer Conservatory Band.
Everybody Knows par Concrete Blonde, Don Henley, Dayna Kurtz, Rufus Wainwright, The Duhks, The CNK et Kari Bremnes
Famous Blue Raincoat par Judy Collins, Tori Amos, Joan Baez, Lloyd Cole, Dax Riggs, Jonathan Coulton, AaRON, Jennifer Warnes, Marissa Nadler et Damien Saez.
First We Take Manhattan par Joe Cocker, R.E.M., Jennifer Warnes, Kid Harpoon et Sirenia
Hallelujah par Jeff Buckley, John Cale, Bono, Allison Crowe, k.d. lang, Bob Dylan, Rufus Wainwright, Regina Spektor, KOKIA, Kevin Max, The Dresden Dolls, Jazz Mandolin Project, Imogen Heap, Pain of Salvation et des dizaines d'autres
Hey, That's No Way to Say Goodbye par Judy Collins, Roberta Flack, Claudine Longet et Ian McCulloch
In My Secret Life par Katie Melua
Joan of Arc par Judy Collins, Allison Crowe, Fabrizio De André, Lou Reed et Jennifer Warnes
Lover, Lover, Lover par Ian McCulloch
Seems So Long Ago, Nancy (appelé Nancy) par Fabrizio De André et Cornelis Vreeswijk
Sisters of Mercy par Strafe Für Rebellion, Emmylou Harris et Linda Ronstadt
So Long, Marianne par James, John Cale, Suzanne Vega et Straitjacket Fits
Song of Bernadette par Bette Midler et Anne Murray
Story of Isaac par Roy Buchanan, Judy Collins et Suzanne Vega
Suzanne par Flying Lizards, Graeme Allwright, Judy Collins, Fabrizio De André, Neil Diamond, Nick Cave, Fairport Convention, Roberta Flack, Peter Gabriel, Françoise Hardy, Geoffrey Oryema, Nina Simone, Nana Mouskouri, Alain Bashung, Sylvie Vartan, Maurane et beaucoup d'autres
Tower of Song par Nick Cave and The Bad Seeds, Marianne Faithfull, Martha Wainwright et The Jesus and Mary Chain
Who By Fire par Another Roadside Attraction, Lhasa et Coil
The Partisan par Sixteen Horsepower & Noir Désir et Electrelane
Pour ce qui est du public francophone, les traductions de ses chansons par Graeme Allwright, à partir de 1968, ont beaucoup participé à leur célébrité (notamment Suzanne, L'Étranger et Danse-moi vers la fin de l'amour).

Le 11 juillet 2008, le site leonardcohenfiles.com recensait 1 507 reprises de Cohen.


Honneurs

1969 : Prix du Gouverneur général du Canada (refusé)[7]
1991 : membre du Panthéon de la musique canadienne
1993 : Prix Juno du chanteur masculin de l'année
1994 : Prix Juno du compositeur de l'année
2003 : compagnon de l'Ordre du Canada
2006 : membre du Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens
2008 : membre du Rock and Roll Hall of Fame

Références

Le nom de Leonard Cohen est mentionné dans la chanson Pennyroyal Tea du groupe Nirvana (1993), alors que Kurt Cobain chante : « Give me a Leonard Cohen afterworld / So I can sigh eternally ».

L'auteur compositeur interprète Rufus Wainwright, dans sa chanson want, dit : I don't want, no I really don't want to be John Lennon or Leonard Cohen

Vincent Delerm dans son album "Quinze chansons" (Tôt ou Tard - 2008) a consacré la chanson "From a room" (n°12) à l'album de Leonard Cohen du même nom. Le petit texte récité par Alka Balbir fait référence à l'image derrière la pochette de l'album "Songs from a room".

Le groupe rock gothique The Sisters of Mercy tire son nom de la musique de Leonard Cohen du même nom.

Le groupe belge dEUS cite également le nom de Leonard Cohen dans la chanson "Smokers Reflect" sur leur album "Vantage Point", sorti en 2008.


Discographie

Albums officiels [modifier]
1967 : Songs of Leonard Cohen
1969 : Songs From A Room
1971 : Songs of Love and Hate
1973 : Live Songs
1974 : New Skin for the Old Ceremony
1977 : Death of a Ladies' Man
1979 : Recent Songs
1984 : Various Positions
1988 : I'm Your Man
1992 : The Future
1994 : Cohen Live: Leonard Cohen In Concert
2000 : Field Commander Cohen: Tour of 1979
2001 : Ten New Songs
2004 : Dear Heather
2006 : Blue Alert (chanté par Anjani Thomas)
2007 : Book of Longing composé en collaboration avec Philip Glass
2009 : Live in London

Compilations

1975 : The Best of Leonard Cohen (aussi appelé Greatest Hits)
1997 : More Best of Leonard Cohen (contient deux inédits)
2002 : The Essential Leonard Cohen (double CD)

Reprises

Albums consacrés à Leonard Cohen

1987 : Famous Blue Raincoat: Songs of Leonard Cohen, par Jennifer Warnes
1991 : I'm Your Fan (album de reprises par différents artistes)
1995 : Tower of Song (album de reprises par différents artistes)
2002 : My Kohen, par Vasiliy K (reprises en russe)
2005 : Bird on the Wire: the Songs of Leonard Cohen, par Perla Batalla
2008 : Famous Blue Raincoat, par AaRON
On compte au moins 32 albums de reprises dans le monde entier, non-anglophones pour la plupart.


Livres

Let Us Compare Mythologies (poésie) 1956
The Spice-Box of Earth (poésie) 1961
The Favourite Game (roman) 1963
Flowers for Hitler (poésie) 1964
Beautiful Losers (roman) 1966
Parasites of Heaven (poésie) 1966
Selected Poems 1956–1968 (poésie) 1968
The Energy of Slaves (poésie) 1972
Death of a Lady's Man (poésie et prose) 1978
Book of Mercy (poésie, prose et psaumes) 1984
Stranger Music (poèmes choisis et textes de chansons) 1993
Book of Longing (poésie, prose, dessins) 2006

Filmographie

1986 : Deux flics à Miami, a joué le rôle de Zolan dans l'épisode de la saison 2 L'Echange
2006 : Leonard Cohen: I'm Your Man (documentaire).




Hallelujah

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 23 Juil - 15:03


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 23 Juil - 15:09

Je vous conseille vivement l'album "Live in London" ... C'est un bijou !



_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 23 Juil - 15:16

Mes 2 chouchoutes Aime Aime







_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 23 Juil - 15:29

"Bird on a Wire" est une grande chanson !

Je rêverais de l'entendre interprêtée par Nolwenn flower flower

Voilà une idée de ce que ça donne, chanté par une voix de femme :




_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 23 Juil - 20:47

Magnifique :cheers: je me suis régalé, dommage je ne comprends pas les paroles .
Merci Miminem, superbe voix.
Aime

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 23 Juil - 21:20

Voilà, tes désirs sont des ordres .... excuse9 (Merci de me lire, ma Gilou titbisou)



Bird On The Wire




Like a bird on the wire,
like a drunk in a midnight choir
I have tried in my way to be free.
Like a worm on a hook,
like a knight from some old fashioned book
I have saved all my ribbons for thee.
If I, if I have been unkind,
I hope that you can just let it go by.
If I, if I have been untrue
I hope you know it was never to you.

Like a baby, stillborn,
like a beast with his horn
I have torn everyone who reached out for me.
But I swear by this song
and by all that I have done wrong
I will make it all up to thee.
I saw a beggar leaning on his wooden crutch,
he said to me, "You must not ask for so much."
And a pretty woman leaning in her darkened door,
she cried to me, "Hey, why not ask for more?"

Oh like a bird on the wire,
like a drunk in a midnight choir
I have tried in my way to be free.


--------------------------------------------------------------------------------



L'oiseau sur le fil



Comme l'oiseau sur le fil
Comme l'ivrogne dans une église
J'ai tenté d'être libre à ma façon
Comme le ver au bout du fil
Comme le chevalier d'un ancien livre
J'ai gardé pour toi ma chanson
Si je fus cruel
J'espère que tu pourras l'oublier
Si je fus injuste
J'espère que tu sais que ce ne fut pas pour toi

Comme un enfant mort-né
Comme une bête encornée
J'ai déchiré ceux qui tendaient la main vers moi
Mais je jure par cette chanson
Et le mal fait dans ma maison
Que je réparerai pour toi
J'ai vu un mendiant appuyé sur son ombre
Il m'a dit : "Tu ne dois pas trop demander"
Et une jolie femme devant sa porte sombre
Elle m'a crié : "Hé, pourquoi ne pas plus demander"

Comme un oiseau sur le fil
Comme un ivrogne dans une église
J'ai tenté d'être libre à ma façon

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 23 Juil - 21:39

Merci Miminem, bien sur je te lis musique banane20 titbisou

Heureusement que tu nous postes des chansons et en plus avec les paroles.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Ven 24 Juil - 21:43

Moments de grâce avec Gary Moore Aime



_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Ven 24 Juil - 21:54

ouf!!! Quel moment, un pur bonheur Miminem, le blues magnifiquement chanté Aime aussi.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Ven 24 Juil - 22:07

Un duo de choc !!! bounce



_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Ven 24 Juil - 22:12

Quand on aime la guitare, on prend une leçon avec ceci : :cheers:




_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bruce, Léonard, Bob et les autres ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bruce dickinson (et autres) nous parle de fringues et autres
» Bruce Dickinson : En colère contre les groupes de rock
» Bruce Dickinson:" les fans ne sont pas des vaches à lait"
» Léonard BERNSTEIN
» Bruce Palmer - The Cycle Is Complete 1971

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES ANGLOPHONES-
Sauter vers: