Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Bruce, Léonard, Bob et les autres ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 17 Aoû - 23:31

Merci pour tes explications Miminem!C'est le lien qui est parfois pour moi,plus difficile à faire!Je connais une partie des répertoires,mais pas tous!Ni certains artistes!mais certes en relisant les biographies et avec ton aide!Je trouverai peut-être des perles!... :lol: Wink sunny sunny sunny accord


Dernière édition par Nounouka le Lun 17 Aoû - 23:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 17 Aoû - 23:39



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 17 Aoû - 23:42

J'aime ce duo! coeur coeur coeur

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Lun 17 Aoû - 23:52

Je me régale !!! yes59

Merci, Nounouka !!! titbisou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mar 18 Aoû - 0:00





Aime Aime Aime Aime
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mar 18 Aoû - 0:04

Allez pour terminer ce soir Miminem,j'espère que ce trio sera un régal,il l'ait pour moi! :cheers:
Bonne Nuit et Merci pour ce nouveau partage ce soir! titbisou


Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mar 18 Aoû - 0:08

Merci à toi Nounouka .... Tu m'as bien gâtée ce soir encore ! spotting
Passe une bonne nuit ! A demain ! titbisou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mar 18 Aoû - 22:41

lol! Miminem!



Mark Knopfler & Emmylou Harris - This is us (4cams)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mar 18 Aoû - 22:48



Emmylou Harris & Johnny Cash - 2 gospel songs

:heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart: :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mar 18 Aoû - 22:57

Aime Aime Aime

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mer 19 Aoû - 22:59

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mer 19 Aoû - 23:02

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Mer 19 Aoû - 23:06

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 3 Sep - 21:44


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 3 Sep - 21:45


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 3 Sep - 21:48


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 10 Sep - 12:54


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 10 Sep - 13:28

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 10 Sep - 13:32

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 8 Oct - 22:40

Petite pensée ce soir pour Willie Deville Crying or Very sad

Magnifique duo avec notre Vanessa !!!




_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 8 Oct - 22:43

A Taratata encore avec Bon Jovi ... coeur



_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 8 Oct - 22:44


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 4 Mar - 22:02

Nounouka, un autre cadeau à te faire acheter pour ta fête lol!

Sorti le 1er mars !!!






_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Sam 6 Mar - 13:14

LE TEMPS


Johnny Cash, un ultime souffle noir
Rocco Zacheo
(Martyn Atkins)



A quelques mois de sa disparition, le géant américain de la country-folk gravait des ballades bouleversantes. Sept ans plus tard, voilà les dix dernières chansons dépouillées d’un homme qui parlait à la mort

Il a chanté I Walk the Line. Voilà ce qu’il assenait au milieu des années 1960. Je marche droit. La posture d’une certaine fierté américaine, qui lui a valu tant de haine et de déclassements par l’intelligentsia du pays, a collé longtemps à sa peau et n’a cessé de ternir son image. C’est sans doute pour cela que la grandeur de Johnny Cash a pris des dimensions véritablement incommensurables le jour où il a posé pour la première fois un genou à terre. Acte de repentir? Contrition assumée? Pas vraiment. Le géant venu d’Arkansas aura cédé, lentement mais avec un sens de l’héroïsme qui lui était propre, aux maladies qui s’attaquaient à ses poumons et au cerveau. Condamné à mort depuis 1998, Cash cherche le sursis dans les studios d’enregistrement. De ces havres, où il déclarait retrouver un forme de paix, l’homme sortira à intervalles réguliers des albums qui tiennent aujourd’hui encore du miraculeux.

American VI: Ain’t No Grave, qui paraît ces jours-ci, sera sans doute le dernier. Il regroupe les ultimes traces musicales de l’artiste, celles gravées en 2003, à quatre mois seulement de sa disparition. Ces dix morceaux, dépouillés et d’une gravité bouleversante, racontent, avant tout autre chose, le spectacle implacable d’un agonisant. Inutile, ici, de chercher la voix de stentor, aux basses enveloppantes, ni la magnificence de son verbe qui fut longtemps altier. Au couchant de sa vie, Johnny Cash a le souffle court et l’intonation hésitante. Chaque note émise porte en elle la marque d’une mort qui approche à grands pas. Fragile et sépulcral, constamment rivé vers un point de rupture palpable, Ain’t No Grave achève dans le pathos une aventure discographique qui aura pourtant débuté par une renaissance.

Publicité
Car ce sixième et dernier volume de la série «American» (nom de la maison de disques) rappellera à ceux qui ont suivi le chemin tortueux de Johnny Cash, le prodigieux come-back que lui offrirent en 1994 les studios dirigés par Rick Rubin. On doit à ce colosse barbu, producteur habitué avant tout des rivages rock et hip-hop (Beastie Boys, Run DMC, Public Enemy, Red Hot Chili Peppers, The Cult, Slayer…) d’avoir tiré de l’errance un chanteur plongé dans la caricature de lui-même. Les années 70 et 80 constituent un trou béant dans le parcours de l’artiste, où se perdent des albums quasiment insignifiants. En prenant sous son aile la légende fissurée, Rick Rubin permet de renouer avec un filon qui s’était arrêté aux années 60, l’âge d’or de l’«homme en noir». Une époque marquée par la séquence inégalée de chefs-d’œuvre: Ring of Fire, Bitter Tears, Carryin’on, At Folsom Prison ou encore l’étonnant At San Quentin, un live retentissant dans la célèbre prison californienne.

Johnny Cash, un ultime souffle noir
Avant de mourir, donc, Johnny Cash ressuscite. En 1994, sort American Recordings. Une déflagration dans le paysage, portée par une instrumentation acoustique et par la voix vibrante du revenant. Le chanteur revisite et transcende un répertoire existant (Tom Waits et Leonard Cohen notamment) et achève de conquérir une nouvelle génération de fans, nettement rajeunie, avec trois autres volumes. Où on y croise un choix souvent surprenant d’artistes cités: Depeche Mode, Beck, Nine Inch Nails, Soundgarden… A 71 ans, le chanteur se tourne enfin vers le présent, mais pour le décliner selon les canons ancestraux de la folk. La recette, qui fixe un trait d’union improbable à travers les décennies, consacre la réhabilitation du géant. Les Grammy Awards sont là pour le prouver. Et un dernier sursaut de gloire post-mortem aussi: American V: A Hundred Highways stationnera pendant de longues semaines à la tête des charts américaines. Cela ne s’était plus produit depuis la fin des années 1950, quand Cash enchaînait les hits pour le compte de Sam Phillips, découvreur d’Elivis Presley et de Jerry Lee Lewis.

Publicité
Ain’t No Grave connaîtra peut-être le même sort heureux. Son empreinte s’inscrit dans celles de son prédécesseur. Mais, entre les deux prises, le temps s’est écoulé et le crépuscule baigne un peu plus ces dix dernières chansons. Johnny Cash s’ y est attelé alors que son épouse de toujours, June Carter, vient de s’éteindre à son tour. «Enregistrer était devenu sa seule raison de vivre», racontera plus tard à la presse américaine Rick Rubin. Des innombrables sessions en studio passées avec le grabataire surgit un souvenir en particulier: «Tous les matins, en se levant, il appelait l’ingénieur du son pour lui demander s’il était en forme pour enregistrer.» Autant d’heures passées à esquiver la lame de la Grande Faucheuse. On dit même qu’il a failli trépasser des dizaines de fois durant ces sessions consacrées aux reprises de chansons de Kris Kristofferson et de Sheryl Crow, de Tom Paxon et de Bob Nolan.

Johnny Cash, un ultime souffle noir
Il y est parvenu avec une modestie qui l’éloigne un peu plus du personnage qu’on a tant aimé détester. Le bigot évangéliste et l’amateur des armes à feu, le passionné de Richard Nixon et le beauf sudiste s’efface ici. Il laisse la place au chanteur intimidant dont l’ombre imposante s’étend une dernière fois sur la culture américaine des origines.

American VI: Ain’t No Grave,
Johnny Cash, (American/Universal).




_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....


Dernière édition par miminem le Sam 6 Mar - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Sam 6 Mar - 13:33

Citation :
Les Mémoires d'outre-tombe de Johnny Cash
Par Julien Bordier, publié le 25/02/2010 à 10:29



Universal Classic

Johnny Cash

American VI: Ain't No Grave est le sixième et dernier volet de la série American Recordings. C'est aussi le plus funeste et le plus crépusculaire.

Ain't no grave/Can Hold My Body Down... Il n'existe pas de tombe pour retenir mon corps sur terre. Quand Johnny Cash entonne de sa voix grave et sépulcrale ce chant traditionnel américain, titre d'ouverture de ce disque posthume, il sait que sa fin est proche – quelques semaines plus tard, le 12 septembre 2003, il rejoint sa tendre June Carter, décédée quatre mois plus tôt. Alors il passe ses derniers mois en studio, accompagné du producteur Rick Rubin (Beastie Boys, Red Hot Chili Peppers). Cette collaboration, amorcée en 1994, a déjà accouché de cinq premiers recueils de chansons. Ses reprises dépouillées d'artistes modernes comme U2, Depeche Mode, Nine Inch Nails (le poignant Hurt), ont offert au chanteur country un come-back inespéré, notamment auprès des jeunes générations. Ce sixième et dernier volet de ces American Recordings est le plus crépusculaire et aussi le plus funeste de la série. Les titres des morceaux sonnent comme les chapitres du testament de l'Homme en Noir. : le bouleversant Redemption Day de Sheryl Crow, le For The Good Times de son ami Kris Kristofferson, I Don't Hurt Anymore... Depuis l'au-delà, Johnny Cash nous murmure aussi à l'oreille une composition inédite, I Corinthians 15 :55. Sa voix n'a pas fini de nous hanter.

American VI : Ain't No Grave(Lost Highway/universal)
NOTE:BRAVO
http://www.lexpress.fr/culture/musique/les-memoires-d-outre-tombe-de-johnny-cash_851239.html

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Sam 6 Mar - 14:36

Merci Miminem!

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Sam 6 Mar - 21:20

Comme d'hab, Nounouka, tu ne lis pas les posts ...

Cette vidéo, je l'avais mise il y a 3 jours, en plus à TON attention ....

Franchement, c'est lassant !


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Jeu 2 Déc - 21:22


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Dim 5 Déc - 19:39

Merci Monique flower , ce style musical est bien loin de mes préférences habituelles, mais je dois reconnaître que ce sont de trés grands artistes, cette musique, un peu rock, mais surtout trés blues, est un véritable délice

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bruce, Léonard, Bob et les autres ....   Aujourd'hui à 5:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Bruce, Léonard, Bob et les autres ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Bruce dickinson (et autres) nous parle de fringues et autres
» Bruce Dickinson : En colère contre les groupes de rock
» Bruce Dickinson:" les fans ne sont pas des vaches à lait"
» Léonard BERNSTEIN
» Bruce Palmer - The Cycle Is Complete 1971

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES ANGLOPHONES-
Sauter vers: