Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Les Perséides en 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les Perséides en 2009   Mer 12 Aoû - 21:20

Perséides 2009 : pluie d'étoiles filantes durant la soirée

Dans : Info Société

La traditionnelle et immanquable nuit des étoiles filantes se déroulera cette année pendant la nuit de mardi à mercredi puis durant celle de mercredi à jeudi. Si le ciel est claire, les astronomes amateurs pourront apprécier quelques 110 météores à l’heure durant la nuit.

Comme chaque été, du 17 juillet au 24 août, la Terre croise la trajectoire d’un essaim de poussières échappées de la comète Swift-Tuttle (du nom de ses découvreurs, Lewis Swift et Horace Tuttle, en 1862). Lorsque ces poussières entrent dans l’atmosphère terrestre, elles forment des « étoiles filantes », appelées « météores » par les astronomes.

Les Perséides sont également connus sous le nom poétique de « Larmes de saint Laurent », la fête de saint Laurent de Rome étant célébrée le 10 août.

Par un simple effet de perspective, elles semblent provenir d’un unique point de fuite, le « radiant », dans la constellation de Persée. D’où le nom poétique de « Perséides ». Les météores pénètrent dans l’atmosphère terrestre à 210 000 km à l’heure. Ces grains de poussière s'échauffent à 2000°C et se désintègrent.


Les Perséides s’illuminent vers 115 km d’altitude pour s’éteindre vers 90 km en moyenne. Durant leur entrée dans l’atmosphère, des traînées lumineuses se forment. Ce phénomène produit des étoiles filantes visibles à l’œil nu.

Des relevés citant les Perséides ont été établis en Chine dès l’année 36 et les premiers rapports européens connus datent de 811.

Pour apprécier les étoiles filantes, il n’est pas besoin de disposer d’ustensile particulier, elles peuvent être observées à l’œil nu. L’idéal est de s’éloigner des centres urbains très éclairés.

Durant ce Perséides 2009, les étoiles filantes seront particulièrement visibles à partir de 20 heures.
Swift-Tuttle, comète, Larmes de saint Laurent, france, oeil nu,


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Perséides en 2009   Mer 12 Aoû - 22:55



La musique des sphères

Notre histoire commence véritablement au VIe siècle avant J.-C. avec Pythagore de Samos[1]. Pythagore avait découvert que des cordes tendues avec la même tension et dont le rapport des longueurs était des nombres entiers sonnaient dans la même gamme. Ainsi, prenons une corde de référence sonnant en do, une corde deux fois plus courte donnera encore un do, 3 fois plus courte un sol, 4 fois plus courte un do, 5 fois plus courte un mi, etc. On retrouve les notes de l’accord parfait de do majeur.

Cette découverte eut un écho retentissant dans la pensée de Pythagore : il associa l’harmonie de la gamme au caractère intrinsèquement naturel des nombres entiers. Il en tira la conclusion que la Nature était harmonie, dans le sens où elle se conformait à la rigueur intransigeante des nombres. Pythagore et ses disciples appliquèrent leur vision du Monde à l’Univers tout entier, notamment au mouvement des astres. Pour les pythagoriciens, ce mouvement devait nécessairement refléter l’harmonie du Monde et par conséquent être associé à la logique inébranlable des nombres entiers. Ils placèrent la Terre au centre de l’Univers et firent tourner autour d’elle les astres mobiles (les planètes et le Soleil) sur des trajectoires circulaires. Chaque trajectoire était conçue comme une corde vibrante dont la note devait être en harmonie avec celle des autres astres. Les sept astres (Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne) et la sphère des étoiles étaient censés jouer ainsi une gamme complète[2] et en parfaite harmonie : la musique des sphères.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Perséides en 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUIZZ DU 19/12/2009
» Opéra de Lyon - saison 2009-2010
» [news]calandrier 2009
» Salle Pleyel 2009-2010 (programme)
» Opéra de Paris - 2009/2010 (Présentation de la saison)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: LE JOURNAL DES PEOPLES - L'ACTUALITE... :: Les Actualités Générales et Politiques-
Sauter vers: