Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 21:40

On n'a plus besoin de les présenter ... Wink

Juste passer un bon moment à nous souvenir d'eux !




_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....


Dernière édition par miminem le Lun 17 Aoû - 23:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 21:41

Une grande pensée ce soir pour Nino Ferrer ....





_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....


Dernière édition par miminem le Lun 17 Aoû - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 21:41


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 21:48


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 21:53

Nino Ferrer (15 août 1934 à Gênes, Italie - 13 août 1998 à Montcuq dans le Lot en France), de son vrai nom Nino Agostino Arturo Maria Ferrari, est un chanteur, auteur et compositeur français d'origine française et italienne.


Nino Ferrer a passé les premières années de sa vie en Nouvelle-Calédonie où son père, ingénieur, travaillait. De retour en métropole dès 1947, le jeune Nino, après une scolarité parisienne au lycée Saint-Jean de Passy, se lance dans des études d'ethnologie et d'archéologie préhistorique à la Sorbonne. Parallèlement, il se livre avec passion à de nombreuses activités dont la peinture et la musique.

À la fin de ses études, Nino Ferrer part faire le tour du monde sur un cargo, participe à quelques fouilles en Mélanésie et, de retour en France, se consacre à une musique qui depuis longtemps le fascine : le jazz. Sa discographie commence en 1959 - puisqu'il fut cette année-là contrebassiste sur deux 45 tours des Dixies Cats et l'année d'après bassiste sur un disque des Gottamou. Au début des années 1960, il accompagne la chanteuse américaine Nancy Holloway et propose, en vain, ses propres compositions aux maisons de disques. En 1963, la chance lui sourit enfin puisqu'il peut enregistrer son premier disque (Pour oublier qu'on s'est aimé). Sur la face B figure un autre titre, Un an d'amour, dont il existe une version italienne et une autre espagnole, présente sur la bande originale de Talons aiguilles de Pedro Almodóvar sous le titre Un año de amor.

Le disque n'aura qu'un succès très relatif en France mais sera diffusé dans d'autres pays européens, au Japon et même au Moyen-Orient. Il lui faut attendre 1965, après de nombreux échecs (groupes avortés, rupture puis réconciliation avec Barclay, sa première maison de disque), pour que l'occasion lui soit donnée de renouer avec le succès par le truchement de Mirza. Succès immédiat qui conduit Nino Ferrer à enregistrer d'autres tubes - parfois à contrecœur - tels que les Cornichons, Oh ! hé ! hein ! bon ! - lui imposant, et pour longtemps, le rôle du chanteur rigolo. Comme Henri Salvador, il se rattrape en interprétant des mélodies tristes et graves sur les faces B de ses disques (Ma vie pour rien).

Son rôle de chanteur décalé possède des avantages certains (succès, argent, conquêtes) mais le caractère plutôt entier de Nino Ferrer s'en accommode mal. Rompant avec le showbiz, il quitte la France et part s'installer en Italie où il restera trois ans, jusqu'en 1970. Alors que des disques continuent de sortir en France (Le téléfon, Mao et Moa, Mon copain Bismarck nettement plus ironiques), Nino Ferrer gagne en notoriété grâce à une émission qu'il anime, Io, Agata e tu.

À son retour en France, il s'installe dans le Quercy où il se lance dans l'élevage de chevaux, mais sa rencontre avec un guitariste Irlandais, Micky Finn (homonyme de l'ancien percussionniste de T. Rex décédé en 2003) lui rend le goût de la composition musicale. Micky et ses musiciens suivent Nino à Paris et deviennent les Leggs. Après des mois d'une écriture personnelle et de composition, sort en 1971 Métronomie. Si l'album n'a qu'un succès mitigé, l'un de ses titres, La Maison près de la fontaine, se vend à plus de 500 000 exemplaires en 45 tours. Certains morceaux de cet album sont d'une composition associée au genre du rock progressif (Métronomie 1 et 2, Cannabis...), le sortant ainsi de l'étiquette variété auquel il était assimilé. On note une progression à partir de cette date quant au travail plus complexe de composition de ses morceaux.

Les années passent et Nino Ferrer, père de deux garçons, Pierre et Arthur (Arthur Ferrari), continue de sortir des albums (Nino and Leggs, Nino and Radiah, Suite en œuf, Véritables variétés verdâtres) qui ne marchent que très moyennement, quasi-systématiquement occultés par un ou deux 45 tours qui, quant à eux, remportent un succès considérable. C'est le cas de la chanson le Sud (tube de l'été 75), qui lui permet en 1976 d'acquérir une bastide, (au cœur du Quercy Blanc, dans la région des Vaux, près de Montcuq), qu'il équipe d'un studio d'enregistrement. En 1979, sort Blanat, puis il part en tournée avec Jacques Higelin. Les années suivantes sortent La Carmencita, Ex-Libris, Rock'n'roll cowboy (dont Frank Margerin dessine la pochette), entrecoupés de rares concerts. Un autre album, 13e album, passe quant à lui complètement inaperçu, mais, au début des années 1990, il renoue avec le succès auprès d'une nouvelle génération en Italie puis en France grâce à la sortie d'une compilation qui permet de faire découvrir - à côté de succès historiques - d'autres compositions plus rares. Sous l'égide d'Yves Bigot (directeur général de FNAC Music), il sort un autre disque, La Désabusion, expose à Paris ses peintures puis part en tournée avec un tout nouveau groupe mis en place par Philippe Poustis (directeur artistique de FNAC Music). Un ultime album, composé de différents titres chantés et/ou écrits par des membres de sa famille ou ses amis, sort en 1993 : La Vie chez les automobiles.

Cinq ans plus tard, en juillet 1998, sa mère Mounette meurt, laissant un vide certain dans l'existence de Nino. Un mois après le décès de celle-ci, le 13 août 1998, le chanteur se tire une balle dans le cœur en plein champ de blé situé à quelques kilomètres de chez lui, alors qu'il avait commencé à enregistrer avec les Leggs ce qu'il envisageait comme son dernier album, intitulé Suite et fin. Il aurait eu 64 ans deux jours plus tard. Il repose à Montcuq.

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:18

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:19

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:22

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:33

Merci Nounouka .... flower

Je n'avais mis que les chansons qu'il ne reniait pas ... Il était tellement malheureux qu'on ne le connaisse que pour des chansons limite débiles alors qu'il avait été capable de prouver qu'il pouvait faire tellement mieux .... Crying or Very sad

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:42

Moshé Michaël Brand, plus connu sous le nom de Mike Brant, était un chanteur crooner israélien, né le 1er février 1947 à Famagouste (Chypre) et décédé le 25 avril 1975 à Paris.

Origine

Il est le fils de Bronia Rosenberg, originaire de Lodz en Pologne, rescapée d'Auschwitz, et de Fichel Brand, résistant polonais originaire de Bilgoraj, de 20 ans son aîné. Ses parents se marient au sortir de la guerre puis essaient d'immigrer en Palestine mandataire, mais seront refoulés par les Britanniques dans un camp d'accueil à Famagouste à Chypre. C'est dans ce camp que naît Mike Brant. La famille Brand parvient finalement à débarquer en Israël à Haïfa fin septembre 1947 et y vit de l'agriculture dans un kibboutz en Galilée. Mike Brant ne parle qu'à l'âge de 6 ans et affirme très tôt à son entourage « plus tard, je serai vedette... ou clochard ! ». Il rentre à l'âge de 11 ans dans la chorale de son école.


Ses débuts

À 15 ans et demi, il est choisi pour animer le réveillon de la Saint-Sylvestre dans un grand hôtel d'Haïfa et à 17 ans, il devient un artiste reconnu dans les grands hôtels israéliens, à la tête de son groupe « les Chocolate's ». Il interprète pour la clientèle internationale des hits américains de ses chanteurs préférés : Tom Jones, Elvis Presley, Frank Sinatra, Aretha Franklin, les Platters.

Son père décède en 1967 et Mike Brant en est très affecté. Désormais, il commencera chacune de ses prestations par interpréter, en son honneur, la chanson préférée de son père. Peu après, à l'âge de 20 ans, il entre comme chanteur dans la célèbre troupe du grand music-hall d'Israël, Lakat Karmon et pendant deux ans, il fait connaître en Afrique, en Australie et aux États-Unis des airs du folklore israélien. Puis, il est embauché dans un night-club (le "Baccara") à Téhéran en Iran, et est remarqué par Sylvie Vartan et Carlos, qui l'invitent en France, bien qu'il ne parle pas le français et à peine l'anglais.


En France

C’est en 1969 qu’il arrive à Paris, et se produit grâce à Carlos au club Bistingo. Carlos lui fait également rencontrer Jean Renard, l’un des compositeurs de Johnny Hallyday qui lui écrit Laisse moi t’aimer. Il passera 2 mois à travailler la chanson dans les studios, en réécrivant phonétiquement les paroles en hébreu. Grâce à son travail acharné, la chanson devient rapidement un énorme succès et il est invité dans les émissions de télévision qui le font connaître. Il vendra plus d’un million de disques de son premier hit.

Le 28 octobre 1970, il interprète « Mais dans la lumière » et remporte le Grand Prix RTL international, référence de l’époque. Le 14 février 1971, il est victime d’un accident de la route à Bourg-en-Bresse. Son producteur Jean Renard en profite pour en faire un coup de pub., en ajoutant bandages et tuyaux sur un Mike hilare. Les photos sont vendues à la presse pour être publiées dès le lendemain. La légende que Mike a subi un traumatisme crânien perdurera longtemps comme une des explications pour ses "suicides". En novembre 1971, Dalida lui propose de participer à son prochain spectacle à l’Olympia de Paris, qui dure 63 jours. À cette époque, il part en tournée avec Esther Galil, avec qui il noue une grande amitié.

En 1972, il chante Qui saura, reprise de Che sarà(chanson écrite en 1971 par Jimmy Fontana (compositeur italien) pour le festival de San Remo en Italie) , qui devient rapidement numéro 1 des hits et dépasse Claude François en popularité. Puis, c'est au tour de C'est ma prière et, en 1973, viennent trois autres succès : "Rien qu’une larme", "Tout donné, tout repris" et "Viens ce soir". Il enchaîne tournée sur tournée et soixante-dix galas pendant l’été. En 1974, d’autres succès voient le jour : "C’est comme ça que je t’aime", "Serre les poings et bats-toi", "On se retrouve par hasard" et "Qui pourra te dire ?".


Ses deux tentatives de suicide dont une avec succès

Epuisé par sa vie trépidante et très affecté psychologiquement par le cambriolage de son appartement, il fait une première tentative de suicide le vendredi 22 novembre 1974, en se jetant du 5e étage de l'hôtel de la Paix, à Genève. Les journaux de l'époque en manque de sensationnel titrent "il est bloqué aux rambardes du 3e étage : il en est quitte pour un nouveau traumatisme crânien et deux fractures des jambes" On sait aujourd'hui grâce aux confidences que Mike Brant a faites à Dalida et au témoignage du concierge de l'hôtel de la Paix, Hermann Mitterer, que Mike excédé et dépressif à cause de son nouveau producteur qui ne lui offrait ni les royalties, ni la carrière internationale pour laquelle le chanteur avait contractualisé le 1er juin 1974, a menacé Simon Wajntrob, de se jeter par la fenêtre plutôt que de continuer avec lui. Simon Wajntrob a ouvert la fenêtre et lui a dit "tu veux sauter ? eh bien, saute !"

Mike avait repéré un balcon sous-celui de la chambre de Wajntrob, par un mouvement du corps (Mike n'avait pas peur du vide), il a sauté sur le balcon juste en aplomb dessous. Au moment de la réception, le talon de sa botte s'est pris dans le fer de la rambarde du 3eme, lui brisant net la cheville.

Son producteur a préféré "maquiller" l'affaire en se disant sous la douche, pour dégager sa responsabilité.

Le vendredi 25 avril 1975, à 11 h 03 du matin, Mike Brant tombe du 6e étage d'un immeuble situé au 6 de la rue Erlanger à Paris. La chute lui est fatale : Mike Brant avait 28 ans. Plusieurs thèses ont été mises en avant pour expliquer sa mort prématurée. Certains ont parlé d'assassinat, de sa difficulté grandissante à assumer les conséquences de son succès (vie désorganisée, harcèlement des fans), tandis que d'autres ont défendu la version du traumatisme psychologique qui touche les enfants de déportés. Parmi les autres versions qui firent également les gros titres des magazines à sensation : une implication dans un trafic d'œuvres d'art, une obscure histoire d'espionnage avec le Mossad (les services secrets israéliens) en toile de fond, ou bien encore une dispute avec Simon Wajntrob (son dernier producteur qui sera retrouvé mort, quelques années plus tard, dans le Bois de Boulogne) qui aurait tourné à la tragédie, mais une autre version serait une chute provoquée par une mauvaise réaction au L.S.D., violente drogue hallucinogène que Mike Brant "aurait" consommée. Il faut néanmoins employer le conditionnel tant les raisons expliquant sa disparition demeurent matière à controverse. Comme toute vedette morte de façon aussi tragique, une sorte de légende entoure sa mort.


Mike Brant a été enterré dans le cimetière Camp David de Haïfa en Israël le 7 mai 1975.





_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:43


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:44


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:45

Miminem,tu as bien fait de mettre les autres chansons de Nino Ferrer ,j'apprécie beaucoup!Et cela prouve son immense talent,il n'avait pas que des chansons comme celles que j'ai mise!Mais cela montre l'étendue de son riche répertoire,de la chanson drôle, à la chanson émouvante! Wink
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:48






_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:50

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:54

Que c'est beau !!!! Aime



_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:55

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:56


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:56

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:58



Une pépite !!!!



_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....


Dernière édition par miminem le Ven 14 Aoû - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 22:58

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 23:00

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 23:01

Aime aussi! :heart:
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 23:02


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Ven 14 Aoû - 23:04



J'adoooooooooore!


Dernière édition par Nounouka le Ven 14 Aoû - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....   Aujourd'hui à 0:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Nino, Mike, Claude, Michel, Daniel, Mort ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le premier pas (Claude Michel Schonberg)version Fran.
» [1978 - 1979] Claude DEMET
» Vidéo hommage à Mike Brant
» Michel galabru
» Petit homme Mort au Combat - Daniel Balavoine. Version 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES FRANCOPHONES-
Sauter vers: