Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Interview des auteurs de son livre : Patrick Castells et Christophe Abramowitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 54
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Interview des auteurs de son livre : Patrick Castells et Christophe Abramowitz   Mer 26 Mar - 19:49

Citation :
Entretien avec un des auteurs du livre sur Nolwenn Leroy par Pierre Derensy

Un livre sur Nolwenn Leroy dans ma boite aux lettres. Chez moi l’anarco-academique. L’anti-starac’. Eh bien oui. Le sujet n’était pas fait au départ pour me passionner, pis encore j’aurais pu, avec ma mauvaise fois légendaire, le massacrer sans le lire. Mais finalement en le consultant je suis rentré dedans et je l’ai même apprécié. Tout simplement car le brio des auteurs : Christophe Abramowitz et Patrick Castells m’a permis de découvrir une artiste qui mérite autre chose qu’une étiquette d’artiste éphémère issue de la télé réalité de TF1.


Pourquoi votre choix s’est porté sur Nolwenn Leroy ?

Parce que sa personnalité et l’univers qu’elle cachait nous intéressait. Parce que nous pensons que c’est une star au sens strict du terme.

Qui a organisé cette démarche ?

Conjointement après en avoir discuté. Et avec les questions évidentes, comment va-t-elle prendre la proposition, sera-t-elle d’accord avec le principe ?

Votre livre vous le voyez comme un témoignage du métier d’artiste en règle générale ou alors est ce seulement le « cas » particulier Nolwenn Leroy qui vous intéresse ?

L’artiste et l’être humain sont indissociables. L’un nourrit l’autre. La réponse contiendra les deux éléments de la question.

Par contre ce n’est pas une biographie de l’artiste mais bien un carnet de route ?

Oui. Le carnet de route de la création d’un album, le journal d’une rencontre, la découverte d’un univers et d’une personnalité.

Comment s’est porté le choix sur les dates importantes où vous souhaitiez être présents ?

Le choix des dates était tributaire des sujets que nous voulions aborder, de la lumière pour les photos en extérieur et de la liberté totale le temps des rendez-vous.

S’est-elle toujours prêtée au jeu de vous recevoir ?

Le jeu était déterminé à l’avance. Lorsque Nolwenn accorde sa confiance, elle ne la renie jamais. Et nous ne pensons pas qu’à un moment quelconque elle se soit sentie obligée de respecter ses engagements. Nous pensons vraiment que ces heures étaient aussi des respirations dans une certaine forme d’intimité.

Votre manière de travailler en duo (écrits et photos) vous l’avez abordée de quelle manière ?

Nous ne l’avons évoquée qu’une fois pour que les choses soient dites clairement. Dès le, départ nous avions trouvé un équilibre parfait. Il ne s’agit ni d’un texte illustré ni d’un ouvrage de photos légendées mais d’un rapport harmonieux.

Le choix des photos, du texte, vous est revenu ou vous souhaitiez le faire en collaboration avec Nolwenn ?

Nolwenn s’est sentie très libre avec nous et les choix se sont faits d’eux même, naturellement. Elle a participé pleinement à l’élaboration de l’ouvrage avec une véritable curiosité et ouverture d’esprit.

Nolwenn Leroy est à un tournant de sa carrière, en est-elle consciente ?

Oui, vraiment. Mais c’est aussi la continuité de sa vie musicale, du travail qu’elle accomplit dans ce domaine depuis son enfance.

Ce livre propose aussi de voir la somme de travail à ingurgiter pour que le produit fini qui est le disque semble accessible ?

Il s’attache plus à cette recherche constante qui sous tend la création d’un album qu’au travail proprement dit . Mais les choses ne sont pas dissociables. Le plus difficile étant peut-être de traduire une ambiance, des sentiments et un esprit.

Dans quelle catégorie, quel genre musical classeriez vous cette chanteuse ?

La Pop.

Pouvez-vous évoquer son histoire d’amour avec le violon qui prend un chapitre entier ?

Le violon est SON instrument. Elle l’a croisé très tôt dans sa vie. Il lui ressemble, difficile d’accès, demandant beaucoup d’investissement pour délivrer des trésors de générosité. Elle en joue régulièrement, elle est capable de travailler au violon des heures entières.

Vous parlez aussi de sa voix et du fameux professeur Carrick ?

Oui. Nous évoquons cette étude menée par le Pr Carrick.

Pourquoi Voulzy a t’il décidé de produire son 2ème album ?

Un choix personnel. Il a été profondément touché par la voix et la personnalité de Nolwenn lors d’un duo avec elle. Et l’idée s’est imposée à ce moment. Il n’est pas un mercenaire. C’est un homme très direct adepte des promesses tenues.

A votre avis ce duo Voulzy-Leroy aura t’il autant d’impact que la collaboration Dion-Goldmann ?

Si nous nous en tenons à la force de ces personnalités, et à l’exclusion de toute autre comparaison, oui.

On dit d’elle que c’est quelqu’un de très tourmenté, en avez vous eu la preuve ?

Oui dans la mesure où tout chez elle est doute et questionnement. C’est un radar, touché par tout ce qui passe à sa portée, sensible à la moindre sollicitation. Elle est construite comme ça et forcément, la tranquillité n’est pas dans le lot qui lui a été attribué.

Cette fille est peut-être une des seules avec Olivia Ruiz à pouvoir échapper à l’étiquette « candidate à la Starac’ », pourquoi ?

Parce qu’elle est inclassable. Vous disiez tourmentée mais elle est aussi très gaie et drôle, grave et légère, mure et enfantine. Ces paradoxes font qu’elle ne peut être formatée. Trop libre, trop sincère, peut-être trop vraie.

Vous parlez également du phénomène « fan de », est ce que Nolween vit bien cette notoriété ?

Elle a beaucoup de respect pour les fans. Elle sait ce qu’elle leur doit. Nolwenn passe souvent laisser des mots sur les sites. Nous l’avons entendu leur parler, signer des autographes elle y met une grâce et une bonne volonté touchantes.

Elle a un rapport particulier avec la mode et les vêtements, pouvez-vous m’en parler ?

Elle a très tôt aimé les déguisements, la mode, trouver des looks, mixer, customiser. Mais elle ne suit pas aveuglément les tendances. Elle les adapte. C’est aussi un jeu. C’est une femme et elle sait que la séduction passe aussi par là.

Les droits de la chanteuse pour ce livre seront reversés à la fondation de l’abbé Pierre, l’avez vous trouvé plus impliquée qu’une autre artiste sur les sujets sociaux ?

Je ne ferai pas de comparaison. Ce que je sais c’est que le don qu’elle avait fait à la fondation n’avait pas été rendu public. C’est nous qui l’avons fait et nous avons du la convaincre d’accepter. Je pense que c’est une preuve en tout cas de son implication. Elle est très à l’écoute du monde et des plus démunis. Elle est compatissante mais aussi très révoltée par l’injustice et elle tente réellement et de manière personnelle d’ajouter sa pierre à l’édifice.

On ressent chez elle comme une vraie profession de foi vis à vis de la musique comme si elle en faisait sa religion ?

C’est en tout cas sa passion. Elle a fait beaucoup pour l’assouvir. Elle donne beaucoup d’elle-même et c’est difficile.

Qu’espérez-vous de ce livre ?

Qu’il plaise au public qui tente de découvrir une artiste en pleine possession de ses moyens avec laquelle il faudra compter pour longtemps.

Ne pensez-vous pas que cette jeune fille soit trop tendre pour le monde de la musique ?

Nous sommes tous trop tendres pour le monde dans lequel nous vivons. Et ne vous fiez pas à son âge. Elle possède une force et une détermination impressionnante. Nous la croyons capable d’obtenir ce qu’elle veut. Elle a ses armes.

Quelle est l’image qui vous restera au bout de ce temps passé avec elle ?

Une jeune femme drôle, ouverte, passionnée, pleine de vie et avec une foi inébranlable en l’avenir.

Avez-vous l’intention de décliner cette formule sur d’autres artistes ?

Tout dépendra de l’accueil que le public réservera à ce livre. Ce qui nous plairait serait de nous adapter à la personnalité qui nous séduira comme nous la séduirons. Nous souhaitons travailler de cette manière dans le désir et l’acceptation du regard de l’autre.


Nolwenn Leroy, Christophe Abramowitz et Patrick Castells, Patrick Robin Editions (2005)

le 29/11/2005


http://www.lemague.net/dyn/article.php3?id_article=1674

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
 
Interview des auteurs de son livre : Patrick Castells et Christophe Abramowitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patrick Bruel de A à Z nouveau bouquin
» VENDS PLUSIEURS LIVRES MYLENE FARMER
» vends livre interdit de patrick milo biographie de mylene
» [LIVRE-DOCUMENT] "Goth" de Patrick Eudeline
» Livre 100% Johnny (Patrick Carpentier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS sur Nolwenn Leroy :: Ils citent Nolwenn Leroy :: Ils citent Nolwenn Leroy-
Sauter vers: