Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Antonio Cortes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilou
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Antonio Cortes   Lun 12 Avr - 15:45

Antonio Cortes est un jeune chanteur espagnol âgé de 20 ans qui est en voie de devenir l'un des plus grands chanteurs de la copla. Roumain de naissance, il a été adopté tout bébé par une famille de Malaga, en Andalousie. Son Père adoptif décède alors que l'enfant n'avait que 5 ans. C'est sa Mère adoptive qui a la charge de son éducation, et Antonio est aujourd'hui un Andalou "hasta el mas profundo de su alma", il vit, il chante la copla et la vraie Andalousie.







"Ay Pena Penita Pena"

Si en el firmamento poder yo tuviera

esa noche negra lo mismo que un pozo,

con un cuchillito de luna lunera

cortarán los hierros de tu calabozo.



Si yo fuera rey de la luz del día,

del viento y del mar

cordere de esclava yo me ceñiría

por tu libertad.




Ay, pena, penita, pena...

Ay que penita y que dolor

que me corre por las venas, pena,

con la fuerza de un ciclón.

Es lo mismo que un “nublao”

de tiniebla y pedernal,

es un potro “desbocao”

que no sabe a donde va.

Es un desierto de arena, pena,

es mi gloria y mi pena, ay pena, ay pena,

ay pena, penita, pena...


"El Emigrante"

Tengo que hacer un rosario

con tus dientes de marfil

para que pueda besarlo

cuando esté lejos de ti,

sobre sus cuentas divinas

hechas de nardo y jazmín

rezaré pá que me ampare

aquella que está en San Gil.



Y adiós mi España querida,

dentro de mi alma

te llevo metida,

y aunque soy un emigrante

jamás en la vida

yo podré olvidarte.



Cuando salí de mi tierra

volví la cara llorando

porque lo que más quería

atrás me lo iba dejando,

llevaba por compañera

a mi Virgen de San Gil,

un recuerdo y una pena

y un rosario de marfil.



Y adiós mi España querida,

dentro de mi alma

te llevo metida,

y aunque soy un emigrante

jamás en la vida

yo podré olvidarte.



Yo soy un pobre emigrante

y traigo a esta tierra extraña

y en mi pecho un estandarte

con los colores de España,

con mi patria y con mi novia

y mi Virgen de San Gil

y mi rosario de cuentas

yo me quisiera morir.



Y adiós mi España querida,

dentro de mi alma

te llevo metida,

y aunque soy un emigrante

jamás en la vida

yo podré olvidarte.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
 
Antonio Cortes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Antonio Caldara (1670 - 1736)
» Antonio Sacchini ( 1730-1786)
» Antonio Pappano
» Padre Antonio Soler (1729-1783)
» Antonio Lucio Vivaldi (1678-1741)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES HISPANIQUES-
Sauter vers: