Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 "Histoires d'en Rire"n°1...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Dim 8 Aoû - 16:34

Excuses Moi Liliane, mais je vous ai déjà tout expliqué dans les messages précédents.....

L'histoire avec Jacquet n'apporte rien de nouveau, si ce n'est qu'Aimé Jacquet a toujours énormément travaillé, qu'avant de devenir sélectionneur, il a été entraîneur en club et qu'il a gagné plusieurs titres de champion notamment avec Bordeaux !

Certes il fut trés critiqué par la presse, mais avant le mondial 1998, avec l'équipe de France en 1996, il fut demi-finaliste de l'Euro 1996.

Le gros problème de Jacquet était sa communication, mais les spécialistes, les véritables, connaissaient ses qualités, de plus il était trés respecté par les joueurs !

Vous avez dans l'idée que Domenech n'est pas le grand responsable de cet échec et malheureusement vous avez complètement tort.

L'objectif fixé par la fédération était de passer, seulement, le 1er tour !

C'était un objectif tout à fait atteignable avec l'effectif qu'il avait sélectionné pour l'Afrique du sud.

Mais Domenech que vous défendez en raison du lynchage médiatique, il faut que vous compreniez que c'est lui et lui seul, qui a d'une certaine façon, provoqué cette antipathie, particulièrement en se montrant systématiquement désagréable avec la presse sportive, en la méprisant, en étant odieux et arrogant avec elle !

Un sélectionneur d'une équipe nationale a le devoir de communiquer avec les médias, déjà pour expliquer ses choix !

Il a toujours refusé de le faire, et pire, même avec les anciens joueurs présents dans les médias, qui auraient pu le soutenir !

Toute la génération 1998, il la connait puisque il a été sélectionneur de l'équipe de France espoir, et qu'il a sélectionné une grande partie de ces joueurs !

Donc en conclusion et malgré "les grosses têtes" de certains joueurs, presque n'importes quels autres techniciens ou entraîneurs de qualité, auraient réussi à qualifier cette équipe pour les 8ème de finale de la coupe du monde en afrique du sud !

Ceci il faut que vous le compreniez, sinon cette "discussion" ne sert à rien !

Ensuite, que justement à cause de l'incompétence de son sélectionneur, certains joueurs se soient mal comportés, cela n'est que la conséquence d'une partie des erreurs commises par Domenech !

Les joueurs sont coupables, mais en réalité, ils sont trés loin d'être les véritables responsables de cette débâcle.

Une équipe qui ne s'entraîne pas ou mal, une équipe qui ne travaille pas ou si peu, une équipe qui ne possède aucun fond de jeu.......tout cela, ce sont les responsabilités de l'entraîneur !

Les joueurs aussi peu intelligents soient-ils, surtout pour une coupe du monde préfèrent Gagner, déjà au moins pour leurs valeurs marchandes, plutôt que de perdre !

Ensuite, il faut quand même être un peu logique, la trés grande majorité de ses joueurs, ont commencé leurs carrières trés jeunes dans des centres de formation.

Ils ont l'habitude de s'entraîner tous les jours, ils connaissent pour les avoir mis en pratique les schémas tactiques, ils savent quel est la place sur le terrain ou ils sont les plus efficaces.

Donc, si ça ne fonctionne pas, ce n'est pas du uniquement au manque de talent, mais parce que l'entraîneur est incapable de les faire jouer ensemble pour de multiples raisons !


Quand ce problème se produit dans un club professionnel de haut niveau, on commence par virer l'entraîneur, et ensuite on se sépare des joueurs qui ne s'entendent pas, point final !


Enfin....
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
claudia



Nombre de messages : 9072
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Dim 8 Aoû - 16:44

Le problème c'est que certains joueurs ( Tous ceux qui jouent à l'étranger, surtout, ) ont pris la grosse tête, gagnent énormément d'argent et n'ont plus rien à foutre...de l'équipe de France.

L'ereur de Domenech c'est d'avoir fait appel à eux, alors que beaucoup d'autres étaient aussi- voire plus- méritants qu'eux et auraient mouillé le maillot..
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Dim 8 Aoû - 16:57

claudia a écrit:
Le problème c'est que certains joueurs ( Tous ceux qui jouent à l'étranger, surtout, ) ont pris la grosse tête, gagnent énormément d'argent et n'ont plus rien à foutre...de l'équipe de France.

L'ereur de Domenech c'est d'avoir fait appel à eux, alors que beaucoup d'autres étaient aussi- voire plus- méritants qu'eux et auraient mouillé le maillot..

Claudia, il faut pas se leurrer, à quelques joueurs prés, ceux qui étaient en afrique du sud, étaient les meilleurs !

Quand Ribéry joue pour le Bayern de Munich, le maillot il le mouille, sinon il sait ce qu'il risque !

Des sanctions financières trés importantes !

Conclusion, quand les joueurs déconnent, il faut les sanctionner et durement !

Quand ils savent ce qu'ils risquent, ils ne font pas d'histoires !

Ce qui a manqué à la fédération c'est de l'autorité avec les joueurs, mais aussi avec le sélectionneur qui ne faisait pas correctement son boulot.

Cela tout le monde le savait à la fédération, mais personne n'a réagi !

L'Immense majorité des membres de la fédération ne se sont même pas déplacés en Afrique du sud, et ceux qui l'ont fait comme Houiller, étaient dans de beaux hôtels luxieux à discutailler avec les dirigeants de la FIFA.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Dim 8 Aoû - 17:59

Désolée d'insister mais Domenech n'était il pas entouré d'un staff technique ? Crois tu vraiment qu'il ait assuré la sélection, l'entraînement, le suivi, l'accompagnement psychologique, le chant des berceuses pour les endormir le soir, etc etc tout seul ? La responsabilité de l'échec est collective et je n'en démords pas
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Dim 8 Aoû - 18:48

lyane a écrit:
Désolée d'insister mais Domenech n'était il pas entouré d'un staff technique ? Crois tu vraiment qu'il ait assuré la sélection, l'entraînement, le suivi, l'accompagnement psychologique, le chant des berceuses pour les endormir le soir, etc etc tout seul ? La responsabilité de l'échec est collective et je n'en démords pas

Décidément, tu as des réactions étonnantes pour une ancienne commerçante !

Dans une entreprise ou dans un groupe, il y a toujours La Personne qui prend les décisions.....

J'ai été directeur de supermarché, bien sur que tu es entouré de collaborateurs, mais c'est le dirigeant qui tranche, qui choisit !

S'il prend de mauvaises décisions, cela rejaillit sur tout le groupe !

L'équipe est à l'image de son Chef, si ces choix sont mauvais, si sa façon de manager n'est pas bonne, si son autorité n'est pas ou plus accepté, l'équipe se disloque.....

C'est la faute à qui ?
Aux équipiers qui ne font pas bien leurs boulots, mais aussi et surtout au chef qui n'a pas ou plus les compétences pour diriger l'équipe !

C'est tellement évident que......
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
claudia



Nombre de messages : 9072
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Dim 8 Aoû - 20:43

Absolument: la faute est collective..


La fédé, l'entraîneur car ils ne sont pas montré très fermes, très autoritaires, et certains joueurs aussi.
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Dim 8 Aoû - 20:54

claudia a écrit:
Absolument: la faute est collective..


La fédé, l'entraîneur car ils ne sont pas montré très fermes, très autoritaires, et certains joueurs aussi.

Bien sur que la faute est collective ou du moins, de nombreuses personnes furent défaillantes, mais je n'en démords pas, le Sélectionneur fut vraiment le 1er responsable de cette débâcle.

De toute façon cette "histoire" ne pouvait pas finir autrement !

Quand on préfère détruire, plutôt que de construire, quand on préfère s'enfermer plutôt que de s'ouvrir, forcement cela finit toujours en catastrophe !
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 6:56

jacommos a écrit:
lyane a écrit:
Désolée d'insister mais Domenech n'était il pas entouré d'un staff technique ? Crois tu vraiment qu'il ait assuré la sélection, l'entraînement, le suivi, l'accompagnement psychologique, le chant des berceuses pour les endormir le soir, etc etc tout seul ? La responsabilité de l'échec est collective et je n'en démords pas

Décidément, tu as des réactions étonnantes pour une ancienne commerçante !

Faut pas tout confondre Jaco lol! Quel est le point commun entre un commerçant qui investit ses deniers propres pour faire tourner son affaire et qui crève s'il n'y arrive pas et un groupement financé par l'état et à l' internationale qui n'a d'autre souci que de gérer un club de loisirs, parce qu'après tout le sport n'est il pas un loisir ?

De plus dans le groupe FFF la décision appartient au COMITE DE DIRECTION et l'entraîneur n'est que le salarié qu'on a le devoir de licencier ou de remplacer à sa guise. Monsieur Domenech, quant à lui, a respecté les instructions de ses employeurs comme l'ont fait tous ceux qui ont occupé ce poste et comme le fera Laurent Blanc qui, s'il n'a pas une bonne matière première ne fera pas mieux en terme de résultats.

Mais ce topic ne s'appelle t'il pas Histoires de rire........



Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 9:49

lyane a écrit:
jacommos a écrit:
lyane a écrit:
Désolée d'insister mais Domenech n'était il pas entouré d'un staff technique ? Crois tu vraiment qu'il ait assuré la sélection, l'entraînement, le suivi, l'accompagnement psychologique, le chant des berceuses pour les endormir le soir, etc etc tout seul ? La responsabilité de l'échec est collective et je n'en démords pas

Décidément, tu as des réactions étonnantes pour une ancienne commerçante !

Faut pas tout confondre Jaco lol! Quel est le point commun entre un commerçant qui investit ses deniers propres pour faire tourner son affaire et qui crève s'il n'y arrive pas et un groupement financé par l'état et à l' internationale qui n'a d'autre souci que de gérer un club de loisirs, parce qu'après tout le sport n'est il pas un loisir ?

De plus dans le groupe FFF la décision appartient au COMITE DE DIRECTION et l'entraîneur n'est que le salarié qu'on a le devoir de licencier ou de remplacer à sa guise. Monsieur Domenech, quant à lui, a respecté les instructions de ses employeurs comme l'ont fait tous ceux qui ont occupé ce poste et comme le fera Laurent Blanc qui, s'il n'a pas une bonne matière première ne fera pas mieux en terme de résultats.

Mais ce topic ne s'appelle t'il pas Histoires de rire........


Justement ! Un commerçant mettant ses deniers dans son affaire doit prendre des décisions, il doit choisir, il doit trancher !

Quand à Domenech, être sélectionneur de l'équipe de France, ce n'est pas un boulot d'amateur, cela n'a rien d'un loisir, c'est un boulot trés sérieux.

Un sélectionneur peut être comparé à un dirigeant d'entreprise, il a un staff autour de lui, c'est lui qui décide du choix des sélections, des entraînements, des choix tactiques..ect...il est à la fois un manager et un technicien.

Là nous sommes à des années lumières d'une équipe de quartier, le budget de l'équipe nationale se compte en millions d'euros, Domenerch était rétribué aux alentours de 70 000 € chaque mois.....et encore sans les primes de match en cas de victoires.....

Il faut comprendre aussi qu'un sélectionneur tout en étant salarié de la fédération (le contrat d'un sélectionneur est un CDD établi en fonction des compétitions internationales qui se déroulent en phase finale chaque 2 ans.) est le véritable patron de son service !

La fédération peut le virer pour certains motifs, comme la non atteinte de résultats, mais elle n'entre aucunement dans ses choix, il est en quelque sorte comme le capitaine d'un bateau, le seul maître à bord.

Ne changeons pas de sujets, l'objet de cette discussion était d'évoquer les responsabilités au sein de l'équipe de France, et lors de ses messages, j'ai essayé de vous expliquer que le responsable principal d'une sélection et pas seulement en France, mais dans le monde entier, c'est le sélectionneur.

Maintenant, si mes arguments ne convainquent pas ce n'est pas bien grave, par contre "mes arguments" sont ceux que la presse sportive développe depuis de trés nombreux mois

Tous les spécialistes de football, un peu sérieux, les partagent de façon quasi unanimes.

Le principal artisan de la débâcle en Afrique du sud se Nomme Raymond Domenech !

Ensuite, bien sur, les responsables de la fédération et les joueurs portent, eux aussi, une grande part des responsabilités dans cet échec.

Les gens de la fédération en ayant maintenu le sélectionneur, et les joueurs en n'ayant mal joué, et bien sur, avec cette "grève" idiote.

D'ailleurs, je vous conseille de lire la dernière interview paru dans le figaro de Patrice Evra.

Au delà de ses commentaires sur la grève, et des règlements de compte, lisez donc ce qu'il raconte sur les entraînements......

Autant on peut être trés septique sur ses appréciations sur les "évènements", autant ses propos sur les entraînements et les choix tactiques me semblent complètement vraisemblables....
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 9:56

http://www.lefigaro.fr/sport/2010/08/08/02001-20100808ARTFIG00197-patrice-evra-j-ai-mis-tout-mon-c339ur-voila-le-resultat.php

Citation :

Patrice Evra : «J'ai mis tout mon cœur, voilà le résultat»
Par Cyrille Haddouche

09/08/2010 | Mise à jour : 11:22
Patrice Evra, le 11 juin en afrique du Sud avant le match contre l'Uruguay. Crédits photo : AFP


INTERVIEW - Le capitaine des Bleus lors du Mondial sort du silence en exclusivité pour Le Figaro.


Depuis des semaines, il se taisait, encaissait les attaques, en particulier celles de Lilian Thuram. Aujourd'hui, Patrice Evra, capitaine des Bleus lors d'une Coupe du monde de triste mémoire, a décidé de répondre.
LE FIGARO. - Avec Abidal, Ribéry, Toulalan et Anelka, vous avez été déféré devant la commission de discipline de la FFF. Comprenez-vous la décision du conseil fédéral ?

Patrice EVRA.- Je suis surpris, parce que j'avais l'impression que tout le monde voulait tourner la page du Mondial… Il faut penser au futur. Pourquoi nous sanctionner plus que d'autres ? On l'a déjà été. La sanction de ne pas sélectionner les 23 mondialistes pour le match en Norvège est cohérente. Elle montrait qu'il n'y avait pas cinq ou six meneurs, comme cela avait été écrit.
Certains jugent sans doute que vous avez failli dans votre rôle de capitaine…
Les joueurs et le staff connaissent la vérité. J'ai été honnête jusqu'au bout avec tout le monde. J'ai tout donné pour remplir mon rôle de capitaine. Certains m'ont chargé sans savoir ce qui s'était passé. J'ai mis tout mon cœur, voilà le résultat ! Domenech m'a même demandé pardon de m'avoir confié le brassard…
L'attitude des internationaux en Afrique du Sud a choqué en France… Regrettez-vous la fronde du bus ?
Je comprends la déception du public. Je fais mes excuses au public pour le mal que nous avons fait avec l'histoire du bus. À l'issue de notre dernier match contre l'Afrique du Sud, les joueurs ont refusé d'eux-mêmes leur prime (300.000 €). On ne la méritait pas… Il aurait fallu trouver un autre moyen pour signifier notre désapprobation contre l'exclusion injuste de Nicolas Anelka, qui n'était pas le problème majeur mais la goutte d'eau qui a fait déborder le vase… On ne peut malheureusement pas revenir en arrière. Dans notre bun­ker de Knysna, on vivait dans une bulle. On n'était plus dans la réalité. On a pris conscience de la fracture avec le public en recevant des appels de nos proches. Ce qui s'est passé en Afrique du Sud est vraiment grave. La seule chose qui pourra refermer la cicatrice, c'est qu'avec la nouvelle équipe la France se remette à gagner.
Comment en êtes-vous arrivés à cette extrémité ?
Le Mondial a été un véritable cauchemar. On a oublié l'essentiel, plus parlé de problèmes quotidiens que de foot. Mais il n'y avait plus de dialogue avec le coach. Il n'y avait aucune structure collective, ni de projet. Avant le match de préparation contre le Costa Rica, quelques joueurs lui ont demandé de s'impliquer plus, de nous donner plus de consignes. Il s'est senti agressé. Il a refusé l'échange. On a fait tous les matchs de préparation avec un système avant d'en changer pour celui d'ouverture du Mondial contre l'Uruguay. Ce n'était pas cohérent.
Que s'est-il passé dans le vestiaire à la mi-temps de France-Mexique ?

Pendant dix minutes, le coach n'a pas parlé puis, d'un coup, il a dit à Anelka : «Putain, je te dis de rester en pointe mais tu décroches ! » Nico lui a répondu. Il y a eu un échange de mots. Mais pas ceux retranscrits en une de L'Équipe. Je me suis alors levé pour calmer les esprits.
Pourquoi avez-vous estimé son exclusion injuste ?
Après la parution de L'Équipe, le président de la Fédération et le coach m'ont convoqué pour me dire qu'ils étaient dans l'obligation de l'exclure. Je leur ai répondu que ce n'étaient pas ses mots. Tous les joueurs le savaient. Boghossian (l'adjoint de Domenech) a suggéré qu'avec d'autres cadres - Ribéry, Toulalan, Gallas, Henry, Abidal, Govou - on lui demande de présenter des excuses publiques. Nico a accepté de le faire devant le staff et les joueurs mais pas dans les médias puisqu'il souhaitait porter plainte contre L'Équipe.
Est-il exact qu'il a voulu quitter le groupe dès le stage en Tunisie ?
Il se sentait frustré de ne pas pouvoir apporter plus en raison de son positionnement. Il a voulu partir. Je lui dis qu'on avait besoin de lui. Il est resté sans être convaincu…
Comment l'idée du boycott de l'entraînement a-t-elle germé ?
Avant de partir, Anelka a fait un discours fataliste. Les joueurs l'ont applaudi et certains ont lancé l'idée de faire quelque chose pour montrer le mal-être du groupe. D'où l'idée du boycott de l'entraînement. Je leur ai demandé s'ils en étaient sûrs. Tout le monde a approuvé. Personne n'a réalisé l'impact que cela pouvait avoir…
Racontez-nous l'épisode du bus…
Tout était prévu la veille. Le coach sentait que quelque chose se tramait. Je lui ai dit qu'il y aurait des conséquences. Domenech a souri. Un joueur venait de lui dire qu'il était dégoûté du football. L'attaché de presse devait transmettre le communiqué aux journalistes. Le coach a tenté de nous en dissuader. J'ai demandé alors plusieurs fois à mes coéquipiers s'ils voulaient descendre du bus. Personne n'a répondu. Domenech voulait qu'on lise le communiqué. Je me suis levé pour le faire. Je serais allé au feu pour mes partenaires. Mais Domenech a alors décidé de le lire lui-même…
Peut-on parler de fracture entre les joueurs et Raymond Domenech ?
Quand Claude Onesta et Stéphane Diagana sont venus à Tignes, certains joueurs m'ont dit : «Il fait venir des champions, mais lui n'a rien gagné... » Je recevais des plaintes après chaque entraînement. Les joueurs lui reprochaient son manque de travail tactique et le décalage avec les exercices auxquels ils sont habitués en club. J'ai essayé de faire passer le message à ses adjoints. Sans résultat. Le groupe l'a alors peu à peu lâché. Personne, ainsi, n'a compris qu'il décide de ne pas titulariser Florent Malouda contre l'Uruguay suite à un tacle appuyé à l'entraînement. Quant à Thierry Henry, il s'est aussi senti abandonné. «Titi» me disait : «Regarde, plus personne ne me calcule. » Il était en pleine forme à l'entraînement, mais on ne le faisait pas jouer. Il a fini par rendre les armes. Domenech a également décidé tout seul de couper la tête de Gourcuff avant le match contre le Mexique. Je n'ai cessé de répéter à mes partenaires qu'il fallait continuer de bosser. Mais, à un moment, ce discours ne passe plus.
Pourquoi ne pas avoir remis publiquement Domenech en cause ?
Je ne fais pas reposer la responsabilité de l'échec sur l'entraîneur. J'explique seulement ce qui s'est passé. Que le coach soit bon ou mauvais, c'est aux joueurs de prendre en main leur destin. C'est tout le sens de la réunion que nous avions organisé entre nous à Tignes. Les joueurs, moi le premier, nous aurions dû donner plus. Les premiers responsables sont toujours sur le terrain. Cela a été mon message durant toute la compétition. Mais nos prestations n'ont pas été à la hauteur.
Le désastre n'était-il pas prévisible, au regard de votre parcours en qualifications ?
Je ne vivais pas dans l'illusion, mais dans la confiance des qualités des joueurs. Certains joueurs me disaient qu'on allait dans le mur, mais je voulais y croire. Même si, au fond de moi, je pensais que quelque chose n'allait pas après la défaite contre la Chine. Mais je tenais à la santé du groupe. Mon rôle était d'entretenir la flamme.
Pourquoi n'avez-vous pas disputé le dernier match contre l'Afrique du Sud ?

Domenech a estimé que je n'étais pas dans les dispositions psychiques de le jouer. Je me suis senti trahi. Jusqu'alors, je n'avais jamais eu de problème avec lui. Il m'a fait passer pour un capitaine qui refusait de prendre ses responsabilités. Ce match, j'avais pourtant envie de le gagner. Je pensais même qu'on pouvait se qualifier. Le coach m'a également empêché de participer à la conférence de presse d'avant-match. Mes coéquipiers m'avaient pourtant demandé d'y transmettre un message d'excuses auprès des Français.
Espérez-vous retrouver les Bleus ?
Je ne vois pas mon avenir sans l'équipe de France. C'est mon pays et j'y tiens. La Marseillaise me fait vibrer. J'ai toujours envie de mouiller le maillot bleu. Je considérais chaque nouvelle sélection comme une chance à saisir. La seule façon de rebondir, ce sont les résultats.
Êtes-vous entré en contact avec Laurent Blanc ?
Non. Je pense qu'il a d'autres choses à faire en ce moment que de parler de mon cas personnel…


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.


Dernière édition par jacommos le Lun 9 Aoû - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 9:59

geek allo Vous n'aurez pas " le dernier mot" fou2 foot langue suis caché coucouti cachesouslachaise oups

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 13:39


banane20 danse heureuse
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 14:49



Le football c'est d'abord cela !

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 15:03


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 15:09


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 15:12


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 15:14


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 15:18


_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
claudia



Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 16:48

WAOU!!! des buts venus d'ailleurs.... Merci Jacommos..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 16:58

Oui Claudia ! C'est magnifique !

Dommage que les images soient de qualité parfois trés moyennes !

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Lun 9 Aoû - 17:09

De très beaux buts,du beau foot!Merci Jaco! flower
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Histoires d'en Rire"n°1...   Aujourd'hui à 0:22

Revenir en haut Aller en bas
 
"Histoires d'en Rire"n°1...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Vidéos (pour rire)
» Juste pour rire !
» BLIND TEST (pour rire)
» Histoires noires de la mythologie
» Histoires de vampires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: LE JOURNAL DES PEOPLES - L'ACTUALITE... :: Le Journal des Peoples-
Sauter vers: