Les Discutailleurs fans de musique...

Les Discutailleurs fans de musique...

Nous sommes des Fans de Musique, de Poésie, de peinture... ouverts à la diversité immense que nous proposent tous les arts majeurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Olivia Ruiz est de retour ! Ce nouveau disque, son quatrième, est son disque. Celui qu’elle a pensé, celui qu’elle a rêvé, celui sur lequel elle a travaillé, seule dans l’écriture et la composition, tout au long de ces derniers mois alternant les hauts et les bas, le jour et la nuit, le noir, le blanc et les couleurs, l’alternatif comme le continu. Entre le calme et les tempêtes. « Le calme et la tempête », une évidence donc. Entre profondeur des mots et profondeur des sons, jamais elle n’avait donné cette impression de puiser si loin en elle pour trouver la source de ses chansons. C’est entre Paris et Los Angeles qu’elle s’est posée pour co-réaliser le tout aux côtés de Tony Berg (ex-directeur artistique Geffen Records). Un son nouveau naît de cette rencontre entre deux continents, deux générations, deux cultures. A découvrir dans "Le calme et la tempête".

Partagez | 
 

 Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
claudia



Nombre de messages : 9072
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Jeu 6 Mai - 7:05

bin voilà; c'est elle qui est dans le juste..Elle communique sur son blog ou son facebook..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Jeu 6 Mai - 12:31

Sans vouloir défendre Nolwenn, elle a communiqué aussi sur son blog officiel à la sortie de l'album Wink

Il ne faut pas s'étonner de la promo dont bénéficiera Chimène Badi. La promo est à la hauteur de ce que l'artiste a fait rentrer comme sous pour le label Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Sam 8 Mai - 19:59

Citation :
Chimène Badi= Hello tout le monde, plus que 2 jours avant la sortie de mon nouvel album "Laisse-les dire", j'espère que vous serez au rendez-vous !!! Je vous embrasse !


Citation :
Chimène Badi= Bonjour tout le monde, merci beaucoup pour tous vos messages ! Je suis contente que mon nouvel album "Laisse-les dire" vous plaise autant !!! A très vite !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Sam 8 Mai - 21:05

Je viens d'écouter et de regarder le clip ... et j'aime finalement beaucoup !
Sur que si elle a cette voix sur la majorité de l'album, je le téléchargerai certainement (légalement sur ITunes, bien sûr)

Je constate que comme Nolwenn, Chimène fera aussi beaucoup de Centres Culturels .... Basketball


Dernière édition par miminem le Sam 8 Mai - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Sam 8 Mai - 21:47

J'aime énormément celle-ci :

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Sam 8 Mai - 21:51

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Sam 8 Mai - 21:51

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Sam 8 Mai - 21:52

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Sam 8 Mai - 21:53

Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Sam 8 Mai - 21:53


_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Dim 9 Mai - 14:45

Merci Miminem, je me régale de l'écouter.

aujourd'hui chiméne à chabada...un régal deux chansons de Piaf, ou elle a été vraiment trés applaudie.....
coupe

Je deviens accro de Chiméne.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia



Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Dim 9 Mai - 15:44

Un grand MERCI miminem

j'adore!! sauf " septembre 94"

vivement son concert le 17 décembre à Aix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
moal



Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Dim 9 Mai - 16:20

quelle voix quelle simplicité bravo Chimène et cette jeune zaz super bravo
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Dim 9 Mai - 16:35





J'en reviens pas....Gaby à posté comme une grande
10/10


_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Dim 9 Mai - 20:15

Citation :
Je vais vous faire partager très régulièrement ma nouvelle aventure musicale! N'hésitez pas à me laisser des commentaires. A très vite!"

Citation :
30.09.2009
Bonjour à tous! Je suis très heureuse de vous retrouver. Grâce à mon nouveau site, je vais pouvoir rester en contact avec vous!


Citation :
Chimène Badi Merci à tous d'avoir permis à mon nouvel album "Laisse-les dire" d'être dans le top 5 des albums les plus téléchargés sur itunes ! Merci beaucoup !!!


Citation :
vendredi, à 16:12
Chimène Badi Bonjour tout le monde, merci beaucoup pour tous vos messages ! Je suis contente que mon nouvel album "Laisse-les dire" vous plaise autant !!! A très vite !!!




Elle s’appelle Chimène Badi. Elle a vendu plus de trois millions de disques. Elle était une héroïne d’un conte de fée cathodique. Elle était chez nous tout le temps, partout, matin midi et soir. Elle chantait de sa voix puissante dans le petit corps de toutes les télévisions et radios de France. Puis elle a disparu. On a alors dit qu’elle était fatiguée d’être entendue et pas simplement écoutée. C’est toute l’histoire de la France des malentendus, pays de la douce romance qui n’aime pas forcément les réussites fulgurantes. Chimène Badi s’est éloignée volontairement dans son Sud natal, pour faire le point et reprendre pied avec sa réalité. Elle revient aujourd’hui avec un nouvel album qui lui ressemble. Adouci et maîtrisé. Elle semble ne plus avoir peur de rien. Elle vous regarde fixement, sans peur d’être jugée. Elle se tient droite, comme si elle avait besoin de vous montrer qu’elle a repris le contrôle sur elle-même. Une renaissance. Cette formule qui fleure bon le cliché n’est finalement rien lorsque Chimène vous raconte, le regard en feu, à quel point son nouvel album est pour elle un recommencement. Elle ose même dire à demi-mots : « C’est comme mon tout premier album… »

Entre New York, Paris et Bruxelles, la mutation s’est réalisée sous la houlette du producteur américain Scott Jacoby entouré d’une section rythmique abrasive, avec notamment Graham Hawthorne à la batterie (Paul Simon, Suzanne Vega…) et la panthère volcanique Gail Ann Dorsey à la basse, qui enfièvre depuis longtemps la musique de David Bowie. Après trois années de silence, Chimène a décidé d’écrire elle-même le scénario de son histoire musicale. A la recherche d’elle-même, elle confesse alors que lorsqu’on lui a demandé quelle direction artistique elle désirait pour son album, elle a fondu en larmes et a simplement dit : « Je veux chanter ». Parce que cela lui avait tellement manqué et parce qu’elle avait compris que chanter ne signifie pas démontrer par la force ou écraser par la technique. La voix raconte donc, densité en pleine poitrine, ce que l’intimité de Chimène Badi était enfin prête à exposer. Voici la règle du jeu que Chimène assène désormais : « Laisse-les dire » en guise de premier single de son tout nouvel album. Avec les mots de Pierre-Dominique Burgaud, elle tourne le dos aux jugements qui l’ont parfois salie de leurs yeux. Assagie ou rassérénée, elle se chante à elle-même « laisse le venin couler et à quoi bon lutter contre les vents et les marées… » Libérée des rumeurs de centre ville, Chimène Badi peut assumer son envie d’écrire. Et prendre le risque d’être dévoilée. La clé d’entrée du disque se situe là, avec la chanson « D’une fille à sa mère » qu’elle co-écrit et compose avec son ami Olivier Bron. A l’âge des possibles, Chimène s’adresse à sa mère pour la remercier et surtout pour lui offrir la chance de poursuivre aussi son chemin sans elle. C’est un album de guérison. Pour s’affranchir du regard des autres (permanent et pesant), de l’amour de sa famille (beau et sans limite), de ses racines musulmanes (assumées mais pas revendiquées), de tout ce qui empêche de prendre le large. Le large, elle l’a pris à New York où elle va se réaliser avec son producteur Scott Jacoby, qui avait fait la démarche de venir la rencontrer chez elle pour ne pas la tromper. La vérité droite dans les yeux de Chimène. « C’est la première fois que l’on s’adressait à moi, avant de s’adresser à ma maison de disques… » Complicité immédiate, le cahier des charges est simple. Réussir à être élégant et simple à fois. Chimène Badi ne voulait pas d’un album hollywoodien. Un disque de casting qui fait genre. C’est donc une équipe resserrée qui travaille autour d’elle en direct dans le mythique Studio Avatar à New York. Ambiance studieuse, et de groupe. Pour la première fois Chimène Badi n’est pas la chanteuse avec des musiciens qui volent autour d’elle. Ils sentent et transcendent la détermination de l’artiste. L’album est ainsi une sorte de preuve tangible de sa conquête de sérénité. Elle chante « En équilibre », ballade autobiographique d’une artiste recentrée sur son identité, entre chien et loup, entre yin et yang, entre sa force instinctive et sa fragilité de femme toujours bouleversée. Toujours perméable à la brutalité du monde extérieur, Chimène est une éponge qui sait que « l’avenir donne plus de devoirs que de droits », tout en citant la phrase de Nietzche (« Ce qui ne tue pas rend plus fort ») devenue une sorte de slogan pour un siècle qui a perdu la foi. « Froid » chante-t-elle aussi, la voix presque glacée, subtilement voilée, pour s’excuser d’être une fille d’aujourd’hui qui a toujours peur de demain. Sur son fil de funambule, Chimène a enfin trouvé sa voix. De haute volée, au percuté Piaf, à la brisure Chapman et à la rondeur de Stevie. Ce qui signifie aussi que Chimène Badi n’a pas seulement choisi la mélancolie pour habiller sa nouvelle silhouette. Elle sait aussi mettre un tigre dans son moteur pour cuivrer les tempos qui parfois s’accélèrent naturellement. A l’image de « J’ai lu ton nom », marche triomphale qui célèbre sur les trottoirs miroirs de la terre promise d’Amérique la mue d’une artiste décomplexée mais toujours française. Elle se lâche vraiment lorsque l’enjeu intime est moins fort à l’image de « En vous », sorte de prière écrite par Grand Corps Malade, pour avouer à son public qu’il est bien toujours sa plus belle histoire d’amour. Ou encore « The only one », duo jubilatoire avec la voix volcanique de Maiysha, chanteuse américaine encore inconnue en France… Le rythme et le blues sont finalement deux mots qui vont bien ensemble quand on rencontre Chimène. Le blues, elle le chante à sa façon dans un couple de chansons harmonieuses. « La remontrance » écrite par Jérôme Attal et composée par Alain Lanty et « Je ne marcherai pas » du tandem Alexandra Ross et Gérard Duguet-Grasseur, qui toutes deux illustrent bien cette volonté de Chimène Badi de ne plus revenir en arrière et d’être en paix avec elle-même. Du blues encore, extrême cette fois, avec la magnifique complainte de Jean-Paul Dréau « Un jour de trop », qui s’inscrit dans la lignée des grandes chansons d’ici et non d’ailleurs. De l’énergie à revendre, du spleen à canaliser. Finalement cet album est une quête parfaitement définie. Celle du point central entre ces deux énergies musicales qui ont fait une partie de l’histoire de la musique et de celle de Chimène Badi réellement née (de fait) en « Septembre 94 ». L’heure de la sixième avait sonné et Chimène entre son dégoût d’un monde hostile et ses rêves d’Olympia venait de choisir son destin. Entre les rythmes et les bleus au cœur, les yeux de Chimène Badi enfin en lettres de feu.

Par Didier Varrod.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia



Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Lun 10 Mai - 15:26

merci merci Gilou

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Jeu 13 Mai - 11:20

Chimène Badi : "Oui, j'ai pris la grosse tête"



Publié par Charles Decant
Jeudi 13 Mai 2010 11h41
Trois albums en trois ans, et puis plus rien. Découverte en 2002, Chimène Badi sort son premier album "Entre Nous" début 2003. Porté par le single du même nom, l'album s'écoule à 600 000 exemplaires chez nous. Ce n'est que le début, puisque le suivant, emmené par la reprise de Michel Sardou, "Je viens du Sud", frôle le million de ventes. Rien ne semble pouvoir arrêter Chimène Badi, jusqu'à son troisième opus, "Le Miroir", qui totalise rapidement 300 000 ventes, mais qui s'effondre presque aussi vite dans les charts. Puis, c'est le silence radio.

Quatre ans plus tard, Chimène Badi est de retour, avec un image plus simple, un son sensiblement différent de ses premiers albums, et surtout, après avoir pris le recul dont elle avait besoin. A l'occasion de la sortie de son quatrième album, "Laisse-les dire", disponible depuis dix jours dans les bacs, la chanteuse a reçu Ozap. Elle nous parle du passage à vide qui a suivi la sortie de l'album "Le Miroir", de sa volonté de faire un album dont elle est fière, et non un album de reprises ou une copie conforme de ses précédents opus, ou encore des attaques dont elle a fait l'objet au début de sa carrière, et qui l'ont en partie poussée à quitter la capitale. Entretien.

« On a réfléchi à un album de reprises »

Comment s'est fait cet album ? Tu as mis longtemps à l'enregistrer, ou tu as pris de longues vacances avant de t'y mettre ?
Il y a beaucoup de critères qui sont rentrés en considération. Si ça a mis du temps, c'est d'abord parce que j'ai cherché, j'ai essayé plusieurs choses, enregistré plusieurs maquettes avec des styles différents. Et puis voilà, on a fait deux projets qui finalement pour moi n'étaient pas ce que je voulais à la fin...

Deux albums complets ?
On avait des titres maquettés oui, dans deux styles différents. Le premier était un peu proche de ce qu'avaient fait Amy Winehouse ou Duffy, mais finalement, je ne m'y retrouvais pas. Ensuite on a essayé un autre truc, on a fait des reprises, et c'était encore moins ce que j'avais envie de faire. Et puis finalement, j'ai discuté avec mon directeur artistique, et je lui ai dit « je veux faire des titres inédits, mais je veux qu'à un moment donné, une rencontre musicale se fasse ». Je voulais allier ce que j'avais fait auparavant, avec un son avec lequel j'ai toujours grandi - puisque mon père a toujours écouté du blues, de la soul, du gospel. Je voulais ces sonorités-là, et on est parti là-dessus. Et après ça a été très vite, puisqu'on a mis un an et demi pour faire l'album.

Et la rencontre musicale, c'est avec qui ?
Mon directeur artistique m'a proposé de rencontrer Scott Jacoby, le réalisateur de l'album. Il est venu chez moi dans le Sud, là où j'habite, et déjà, quand il est entré, il y a quelque chose de très positif que j'ai senti. Je me suis dit « c'est quelqu'un qui m'amène un lot de bonnes choses ». Et on a commencé à discuter, je lui ai fait écouter les albums d'artistes que j'appréciais, il m'a fait chanter dans les graves, il prenait des notes, il me posait plein de questions... Je trouvais ça assez sympa, parce que la plupart du temps, les réalisateurs ont plutôt tendance à s'adresser à la maison de disques. Là, j'ai eu un véritable échange avec lui, il prenait vraiment en compte mes envies, mes choix, et j'ai décidé de travailler avec lui.

« Certains médias n'ont pas hésité à me dire des choses très douloureuses »

Tu habites dans le Sud... Tu as donc quitté Paris ?
Oui, il y a deux ans et demi.

Pour une raison particulière ?
Tu sais, je crois quand je suis arrivée à Paris, bon bah voilà c'était chouette, j'étais à Paris, mais je ne me suis jamais projetée, je ne me suis jamais dit que je resterais sur Paris. J'avais besoin de me rapprocher de la vie dans laquelle j'avais grandi, et j'ai toujours grandi près de la nature et ça me manquait beaucoup. Mes amis me manquaient, mes proches me manquaient, et finalement, à Paris, je n'avais qu'un semblant de vie : tout tournait autour de la musique, mais je n'avais que ça. Le reste, je ne l'avais plus. Et c'est difficile, à un moment donné, de ne vivre que comme ça. Et donc j'avais besoin de prendre le recul nécessaire dans un endroit où j'allais vraiment me sentir retirée.

C'est une décision qui est en rapport avec le message de l'album, et du premier single "Laisse-les dire" ? Il y avait trop de négativité à Paris, et à un moment tu as préféré partir ?
Oui, il y a ça. C'est un tout en fait. Quand je suis arrivée dans le monde de la musique, je ne faisais pas du tout partie du moule du moment, et certains médias n'ont pas hésité à me dire des choses très douloureuses, à me juger sur mon physique, sur ce que je pouvais véhiculer, représenter... et à un moment donné, même des anonymes ont été très durs, dans leurs paroles. Et finalement, c'est juste un petit pied de nez, pour dire que tout ça est derrière moi. Ce sont des choses qui, auparavant, m'empêchaient parfois d'apprécier certains moments de ma carrière, et je n'ai juste pas envie que ça se reproduise. Tout ça, j'ai pu m'en rendre compte avec ce recul-là, avec ce break-là. Je n'aurais jamais pu analyser tout ça si je ne m'étais pas arrêtée.

« Je me suis toujours demandé "Pourquoi moi ?" »

Tu donnais pourtant l'image de quelqu'un d'assez fort à l'époque... C'était nécessaire d'avoir cette carapace ? Et elle n'a donc pas suffi finalement ?
La carapace, elle a suffi pour me protéger aux yeux des gens. Mais elle ne m'a pas protégée moi. Tout ça, ça me touchait énormément. C'est vrai que je véhiculais cette espèce de force, peut-être due aussi à la manière dont je chantais. Tout ça, et ma carrure aussi, faisait que je paraissais très forte et insensible presque, alors que ce n'est pas du tout le cas. Ca a été très dur pour moi en fait. Je n'étais déjà pas quelqu'un qui est très bien dans ses pompes, et le fait d'assumer mes complexes en plein jour, sous les projecteurs, et avec un manque de maturité - je pense, parce que si j'avais été assez mure ça n'aurait pas pu m'atteindre - ça m'a fait beaucoup de mal. Ca a été dur d'accepter ces réflexions qui finalement sont un peu au ras des pâquerettes.

Et selon toi, qu'est-ce qui a motivé ces attaques à ton égard ?
Je ne sais pas. Je me suis toujours posé la question « pourquoi moi ? », pourquoi...

Je pense qu'il n'y a pas que toi non plus...
Non, j'espère, mais pourquoi on s'en est pris à moi... Parce que je pense que, sincèrement, je n'étais pas comme les autres. Je ne ressemblais pas à ce qu'on pouvait voir d'habitude, et je faisais un peu intrus. Donc forcément, un intrus, on a toujours un peu tendance à parler de lui. Et puis la méchanceté, évidemment.

« Oui, j'ai pris la grosse tête »



Le troisième album est sorti il y a quelques années déjà, et après un très bon démarrage, il a eu beaucoup plus de mal par la suite, et les singles suivants n'ont pas du tout marché... Aujourd'hui, tu sais pourquoi ?
Je pense que, d'abord, j'ai été victime comme beaucoup d'autres de la crise du disque. Internet, ça ne m'a pas aidé. Mais à mon avis, le positionnement de cet album, de ma personnalité, a un peu faussé mon rapport avec le public. On m'a peut-être pas reconnue, mais je parle vraiment en termes d'image...

Oui, on te voyait un peu diva, aussi bien dans le clip de "Tellement beau" que même dans le packaging de l'album...
Exactement. Et malheureusement, ce n'était pas du tout l'état d'esprit dans lequel j'étais. Je n'ai jamais été dans cet état d'esprit-là. Après, forcément, il faut l'expliquer pour qu'on puisse le comprendre, mais je n'ai pas pu l'expliquer à qui que ce soit. Donc c'est pour ça que j'ai décidé aussi de prendre le large. A un moment donné, je me suis sentie devenir quelqu'un d'autre, et perdre un peu ma personnalité - et ça m'a fait flipper en fait. Ca m'a fait tellement peur que je me suis rendue compte que j'étais en train de devenir quelqu'un qui était à l'opposé de qui je suis. Je me suis dit « je suis en train de devenir un robot, je fais les choses par automatisme... faut que je m'arrête ! ». J'étais lasse et j'avais besoin de m'arrêter, de prendre le large et d'analyser tout ça. Finalement, je ne m'étais pas du tout rendu compte de ce qui m'était arrivé.

Quand tu parles de devenir quelqu'un d'autre, tu veux dire que tu étais en train de prendre la grosse tête ?
Oui, c'est ce que je suis en train de dire. C'est sincèrement ça. A un moment donné, je ne me reconnaissais pas. Même par rapport à ce que je dégageais physiquement : j'avais vachement maigri, je commençais à ressembler à quelqu'un d'autre, et c'était quelque chose dans quoi je ne voulais absolument pas tomber. Mais après, c'est normal pour une jeune femme, quand elle a été très mal dans sa peau et qu'elle commence à se sentir mieux, de vouloir le montrer, mais sans s'en rendre compte. Donc je suis passée par ces deux états d'esprit-là, et je me suis rendue compte qu'aucun des deux ne m'allaient, parce que je ne suis ni quelqu'un de timide et d'agressif, ni quelqu'un de prétentieux et qui se sent au dessus des autres. C'est juste qu'à un moment donné, je me suis perdue dans tout ça. Et je pense sincèrement que ces deux années de break et de recul vis-à-vis de la musique m'ont permis de me recentrer sur les choses réelles et importantes de ma vie, et pourquoi j'avais envie de faire de la musique. Aujourd'hui, je suis juste moi-même, et je suis ravie que cet album permette à mon public de comprendre qui je suis, parce que je pense qu'à un moment donné, certaines personnes ne m'ont pas comprise.

« J'ai trop de respect pour mon public et pour moi, pour choisir la facilité »

Tu parlais tout à l'heure d'un projet d'album de reprises. Je pense qu'il y a vraisemblablement une partie de ton public qui attendrait ce genre de choses, et que le succès serait probablement plus "facile" que l'album que tu sors... Ca n'est pas rentré en ligne de compte pour toi ?
Il y a un moment donné où je n'ai pas envie de rester sur mes acquis, et je n'ai pas envie de faire une photocopie de mes albums précédents. Et j'ai certainement, à mes yeux, beaucoup trop de respect pour mon public et de respect pour moi, pour choisir la facilité. C'est facile de faire un album de reprises. Mais je ne me voyais certainement pas, au bout de trois ans d'absence, après avoir travaillé très dur, revenir les mains dans les poches avec un album de reprises. Je ne dis pas que je ne le ferais jamais, je le ferais peut-être un jour. Mais je pense que ce n'était pas le moment, et ce n'était pas ce que j'avais envie de faire. Je voulais un album qui soit la moitié de moi-même. Je voulais être là tout au long de la création de l'album. Je voulais écrire, grandir, dire les choses, raconter des choses, parce que j'avais des choses à dire.

Depuis le début de ta carrière, tu as un statut de « chanteuse populaire », une étiquette à la fois positive et négative... Comment tu perçois ce statut ?
Très bien. C'est quelque chose qui ne m'a jamais déstabilisée. Je pense qu'être qualifiée de chanteuse populaire, je ne l'ai jamais vu de manière péjorative. Pour moi, un chanteur ou une chanteuse populaire, c'est quelqu'un que les gens apprécient, tout simplement. Et je préfère le voir comme ça, c'est beaucoup moins chiant, et ça me permet de ne pas me prendre la tête - et je n'ai pas envie de me prendre la tête sur ce genre de trucs.

« Une pub pour les cuisines ? Ce n'est pas prévu ! »

Tu dis que le plus important, c'est que les gens écoutent ta musique... C'est mieux, je suppose, s'ils paient pour l'écouter ?
Forcément, oui. Après, je suis quelqu'un qui trouve toujours des circonstances atténuantes à tout le monde... Je pense comprendre qu'aujourd'hui, un album soit cher. Vraiment, sincèrement, je peux le comprendre. Donc je suis partagée. Je pense que si beaucoup d'artistes m'entendaient, ils me taperaient dessus, limite, parce que dans le même temps, je peux comprendre que les artistes soient un peu paumés, un peu déstabilisés, parce que c'est difficile aussi pour nous. C'est comme si on allait dans un magasin, qu'on se servait, et qu'on ressortait sans passer par la caisse. Après, ce que j'ai envie de dire aux gens qui téléchargent illégalement, c'est que s'ils n'ont pas assez d'argent pour acheter, ils peuvent écouter la musique à la radio, à la télé, sur internet en streaming... Après, je ne peux pas être plus dure que ça. Je côtoie des gens qui n'ont pas les moyens, j'ai des amis qui ne peuvent pas se permettre d'acheter un DVD ou un album parce que 20 ou 30 euros, pour eux, c'est important. Donc je ne peux pas juger ces gens-là. Je jugerai ceux qui ont les moyens mais qui ne paient pas, parce qu'ils n'ont pas envie de se prendre la tête et de lâcher un centime. Pas les autres. Après, je me pose beaucoup de questions sur l'avenir.

Oui, économiquement, pour les artistes, c'est un problème...
Oui, et ça va devenir aussi difficile pour moi que pour d'autres. Mais j'ai vu mes parents galérer, je sais ce que c'est que d'avoir des difficultés financières... donc je ne juge pas ces gens-là.

Toujours sur le plan économique, les alternatives pour continuer à gagner sa vie en tant qu'artiste, c'est la scène ? C'est la pub ?
Je pense qu'il y a plusieurs alternatives... Après, je n'ai pas envie de me disperser non plus...

Est-ce qu'on va te voir dans une pub pour Hygéna comme Valérie Damidot ?
(Rires) Non, ce n'est pas prévu à l'ordre du jour ! Après, je suis quelqu'un qui est assez fourmi, donc j'ai essayé de faire en sorte de toujours mettre un peu d'argent de coté depuis le début de ma carrière. Bon, forcément, les deux années où je me suis arrêtée, j'ai vécu sur mes économies. Donc je fais attention, et puis si je fais de la scène, ça va me permettre de gagner aussi un peu ma vie - de toute façon c'est ce qui va nous permettre de mieux gagner notre vie aujourd'hui que la vente de disques. Après, j'essaie de ne pas trop stresser là-dessus. Je travaille sérieusement, je fais attention, je me protège, et voilà.

« X-Factor, je n'étais pas super emballée... »

En tant que téléspectatrice, que regardes-tu à la télé ?
C'est assez bizarre, mais je regarde beaucoup moins la télé qu'avant. Quand j'étais ado, je regardais tout le temps la télé, mon père me demandait toujours ce qu'il y avait parce que je connaissais le programme par coeur. Mais au fil des années, je regarde beaucoup moins. Mais quand j'ai le temps, que je suis pas trop crevée - parce que j'essaie de gagner des heures de sommeil, d'avoir une meilleure hygiène de vie - j'aime bien regarder des magazines, comme Zone Interdite, Capital, Le Grand Journal, des trucs comme ça...

Et les télé-crochets, tu n'es pas cliente ?
Si, de temps en temps...

X-Factor en particulier, sur W9, vu que tu es amie avec Julie Zenatti ?
Je n'ai pas eu vraiment le temps de regarder, j'ai dû la voir deux-trois fois, je lui ai dit d'ailleurs. Je n'ai pas regardé beaucoup l'émission, parce qu'en même temps, je n'étais pas super emballée, honnêtement. Mais celle que je regarde, que j'apprécie, c'est Nouvelle Star. Je trouve qu'il y a des vrais personnages là-dedans, et ça me rappelle énormément mon époque Popstars. Ca me renvoie quelques souvenirs d'il y a quelques années.

Et si on te proposait un jour de co-animer une émission... ?
Non... Non, je ne me vois pas le faire. Pour un délire, un soir, le faire sur une émission, why not, il n'y a aucun problème parce que j'adore m'amuser. Mais le faire définitivement ou pour un long terme, sincèrement non. Par contre, si un jour je devais faire un truc, ce serait de la radio.

Tu y ferais quoi ?
Oh, je ne sais pas. J'animerais une chronique, peut-être. C'est un truc que j'aimerais bien faire. Mais animatrice télé, non. C'est un métier ! Etre une Virginie Guilhaume, moi, je ne pourrais pas. Je ne serais pas à l'aise.

Donc tu restes à ta place et tu y es contente...
Oui ! Et puis de toute façon, c'est ma réelle passion. C'est ce que j'aime du plus profond de mon coeur. Je ne peux pas faire autre chose. Je ne sais même pas cuisiner ! (Rires)

http://www.ozap.com/actu/interview-chimene-badi-laisse-dire-grosse-tete/340320
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Jeu 13 Mai - 11:43

Super et super franche j'adore.
Merci Liliane


Naturelle et franche qui dis ce qu'elle a sur le coeur, comme ça sans honte, vraiment j'aime.

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
moal



Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Jeu 13 Mai - 14:40

Chiméne une fille simple qui fait de la chanson sa vraie passion intelligemment qui parle sincerement une voix d'or, une chanteuse de talent qui ne renie pas ses racines elle a les pieds sur terre, chimene et céline voila les plus belles voix 10/10
Revenir en haut Aller en bas
claudia



Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Jeu 13 Mai - 17:29

Naturelle et franche, oui.. Aime

_________________
Revenir en haut Aller en bas
miminem



Nombre de messages : 3618
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Jeu 20 Mai - 22:35

Chimène est en ce moment sur la 1 chez Cauet ...

_________________

==============================
Aujourd'hui est un cadeau,
C'est pourquoi on l'appelle "Présent"

===============================
... Si tu vois midi à 14 heures, ta montre retarde ... ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 2 Juin - 16:02

"Sans juger Diam's, moi, je n'ai pas besoin d'un foulard pour ressentir ma religion"



Chimène Badi avait besoin d'une pause. Elle s'est donc arrêtée trois ans. Du temps qu'elle a mis à profit pour se remettre à vivre, voir ses proches, penser à autre chose qu'à la musique et consolider son amour avec Vincent, devenu son manager en cours de route. C'est sereine que Chimène, comme elle veut qu'on l'appelle simplement, revient sur le devant de la scène avec un nouveau disque, Laisse-les dire.

Vous voulez qu'on vous appelle juste Chimène désormais...
C'est ce que je voudrais mais après, on peut continuer à m'appeller Chimène Badi. En fait, dans la vie, tout le monde m'appelle Chimène. Chimène Badi, ça a un côté solennel qui me dérange par rapport à mon âge, à ma personnalité. Qu'on appelle le président Nicolas Sarkozy, je trouve ça normal. Moi, qu'on m'appelle Chimène, je trouve ça plus sympa. Pour qu'on comprenne bien que je suis tout sauf une diva. Ca, c'est une image qu'on m'a collé à la peau et qui est tout sauf ce que je suis. Ca me dérange un peu. A travers cet album, j'aimerais que mon public me connaisse un peu mieux. Je suis tout sauf une femme qu'on ne peut pas aborder.

Comment expliquez-vous que vous ayez une image de diva alors que vous ne l'êtes pas?
Ma maison de disque y est pour quelque chose. Quand vous avez des spots publicitaires pour un album dans lesquels on dit: "la diva sort
un nouvel album", ça vous colle à la peau. Je faisais partie des pseudos chanteuse à voix. Les chanteuses à voix sont toujours cataloguées de diva. Je pense que tout ça a été mélangé.

Chanteuse à voix, ça vous dérange?
J'assume d'avoir de la voix, d'avoir cherché parfois à faire des prouesses vocales, je continuerai sur scène. Ca me plait d'envoyer. Seulement, c'est quelque chose que je fais depuis le début, je me lasse un peu. J'avais envie de me rapprocher d'un chant propre à mon for intérieur. J'avais envie de faire autre chose. C'est une question de respect pour mon public, pour moi. J'aurais eu du mal de revenir au bout de trois ans de break avec la même chose.

Laisse-les dire comme premier single, c'était une entrée en matière évidente?
Oui. D'habitude, je ne choisis pas mon single. C'est quelque chose que je ne sais pas faire et je l'assume totalement, je n'ai pas le recul nécessaire pour ça. Mais pour Laisse-les dire, j'ai décidé que ça serait celui-là. Je voulais annoncer mon état d'esprit. Je m'en fiche de ce qu'on pourrait dire de ce que je suis, de ce que je représente. C'est pour faire un petit pied de nez à tous les médisants, la presse ou les anonymes, qui se reconnaîtront, qui m'ont critiquée.

Des critiques qui vont ont donné envie d'arrêter la musique?
Arrêter de faire de la musique non, mais elles m'ont en tout cas empêcher de faire de la musique à fond. Je mets ça sur le compte de la bêtise et le manque de maturité. Je me suis focalisée sur ces critiques-là au lieu d'apprécier tout ce que j'étais en train de vivre. Ces trois ans m'ont permis de me rendre compte de tout ça. C'est triste parce qu'au départ, si j'ai décidé de faire de la musique, c'est justement parce que ça me permettait d'être heureuse. Je me suis rendue compte après coup que j'étais plus souvent malheureuse qu'heureuse. Donc si je revenais avec un album, ce n'était pas pour revivre ça.

Vous déclariez qu'avant, vous viviez à travers votre travail et que maintenant, ça n'est plus le cas. Ca veut dire que votre vie aujourd'hui, elle est faite de quoi?
C'est une vie normale. J'ai retrouvé mes amis, ma famille, je vis avec mon copain. Je fais mes courses, je me balade. Je vis. Avant, j'étais à Paris, tout tournait autour de la musique et le soir, quand je rentrais dans mon appartement, je fermais la porte et j'étais toute seule, je n'avais rien d'autre. Je l'ai très mal vécu. Aujourd'hui, je vis à côté de Perpignan, j'ai retrouvé mes proches, la vie est plus belle.

Vous êtes tombée amoureuse de Vincent, qui est devenu votre manager. Vous n'avez pas peur d'en parler?
Je dis juste que je suis heureuse et que tout se passe bien. Je ne rentre pas dans les détails. On ne se cache pas mais en même temps, on ne montre rien. On a souvent refusé de poser ensemble pour des magazines. On protège notre couple. Je suis très heureuse avec lui, ça fait trois ans qu'on vit de très belles choses et ça s'arrête là, je n'en dis pas plus.

Vous n'avez pas de problème à évoquer vos origines algériennes. Que pensez-vous de la polémique autour du voile de Diam's?
C'est vrai que ça paraît un peu bizarre qu'elle revienne au bout de quelques années avec un nouvel album et qu'elle défende le port du voile alors que c'est complètement en désaccord avec ce qu'elle pouvait chanter auparavant. Après, je suis qui pour la juger? C'est son choix. Peut-être que c'est quelque chose de sincère, peut-être que c'est quelque chose de calculé pour un retour plus percutant. Je ne sais pas. Moi, ma religion est dans mon coeur, j'ai grandi avec, elle m'appartient. Je pense que Diam's n'est pas musulmane, donc c'est vrai que c'est bizarre. Si elle est bien comme ça, tant mieux pour elle. Moi, je n'ai pas besoin de porter un foulard pour ressentir et respecter ma religion.

Déborah Laurent


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1529/Musique/article/detail/1112877/2010/06/02/Sans-juger-Diam-s-moi-je-n-ai-pas-besoin-d-un-foulard-pour-ressentir-ma-religion.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
jacommos
Admin
Admin


Nombre de messages : 7142
Age : 53
Localisation : le Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 2 Juin - 19:01

Je dois préciser et vous avouer que je suis vraiment trés admiratif des prises de positions, et donc des déclarations de Chimène !

_________________
"Une voix entre velours et caresse, avec un soupçon de rauque et de vibrato." Jacques Testud.
"La voix de Nolwenn ? une élégance souveraine, de la soie, du velours." Patrice Demailly.

"Le talent sans génie est peu de chose. Le génie sans talent n'est rien" Valery.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" Albert Camus.
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie." Jacques Prèvert.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 9 Juin - 15:34

Avec l'accord de Stella, je met ici une photo prise à faire face à Avignon le 12/10/2009.

Stella à trouvé Chiméne trés sympa et proche de ses fans.


d'ailleurs nous pouvons voir le visage radieux de Stella. flower





_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia



Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 9 Juin - 18:06

Ce qui est somme toute normal d'être proche de ses fans..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 9 Juin - 18:19

Je pense que Chimène est proche de ses Fans comme l'est Nolwenn,Olivia et autres en concert!...
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 9 Juin - 18:26

Bien sur Nounouka, mais Chiméne invite des fans chez elle et correspond aussi par tel, quand à Olivia sa porte est ouverte chez ses parents qui invitent à entrer , pas vrais Claudia?

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
claudia



Nombre de messages : 9072
Age : 68
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 9 Juin - 18:31

c'est vrai Gilou,



mais peut-être que, si on avait demandé à voir Nolwenn, à St Yorre, sa grand 'mère aurait aussi accepté? Quizas, quizas, quizas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Dim 13 Juin - 10:07

Je suis entrain d'écouter son CD acheté ce matin. Beaucoups de souffrance raconté avec beaucoup de fluidité. pour le moment " En équilibre" est ma préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Dim 13 Juin - 22:20

Moi,je pense que l'Artiste doit préserver sa vie familiale et privée par rapport aux Fans!Les Fans ont d'autres occasions de l'approcher!C'est mon avis à moi!Bien sûr!Après l'Artiste et la Famille fait comme il le sent!...
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Lun 13 Sep - 12:02

Chimène Badi (Clip) :

Enfin heureuse et sereine depuis qu'elle habite une belle demeure à Perpignan !
le Jeudi 06 Mai 2010, à 07h05

News Chimène Badi Laisse-les dire Sereine. C’est l’adjectif le plus approprié pour évoquer la douce vie actuelle de la chanteuse qui vient de s’installer à Perpignan avec son copain Vincent.
Quand en plus vient un nouvel album « Laisse-les dire », le bonheur est total…

Chimène Badi : « J’ai découvert la région en 2006. Je m’étais dit : si j’achète, ce sera ici ».

Mais la vie de « star » n’est pas simple : entre les sollicitations, les articles parfois à charge et autres pressions, pas facile de s’épanouir…
« J’ai fait une pause de trois ans. C’était vraiment nécessaire. On me positionnait en diva. Ce n’était plus moi. On me faisait croire que j’étais au-dessus des autres alors que j’ai toujours eu le sens des réalités. »

Je suis plus fourmi que cigale…

Malgré ses 3 millions d’albums vendus, Chimène Badi garde les pieds sur terre : « Je ne suis pas cigale, mais fourmi. Le sac à 3 000 euros, ce n’est pas pour moi. Grâce au succès, j’ai acheté une voiture à ma sœur, une à ma mère et cette maison. »
Sympa et en plus, elle a un cœur grand comme ça. Et si Chimène frôlait la perfection ?…..


Regardez son nouveau single « Laisse-les dire ».

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Lun 13 Sep - 20:54

J'aime bien chichi et je suis ravie d'aller la voir à aix bientot. Je sais que je vais passer un très bon moment. Et c'est vrai qu'en avignon elle a été adorable avec stella et limette. Tout comme quentin mossiman. La nouvelle génération est prometteuse. Je suis aussi ravie de voir que chimène s'épanouie elle n'a pas toujours eu la vie rose. Wink

Pour les fans je rejoins l'avis de nounouka et je trouve même malsain qu'on mélange sa vie privée avec les fans. A la limite un soir de concert les inviter à boire un verre je pense que c'est le maximum qu'un artiste devrait permettre.
Revenir en haut Aller en bas
Aliment



Nombre de messages : 26
Age : 39
Localisation : Nogent le Rotrou
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 15 Sep - 13:57

Salut à tous,
ça fait un moment que j'étais pas venue désoler ^^
Je trouve son nouveau album excellent j'accroche dure, j'attends de la voir en concert prés de chez moi Wink
Bisous aux fan de Chiméne
Revenir en haut Aller en bas
Gilou
Admin
Admin


Nombre de messages : 15295
Localisation : Sud
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Mer 15 Sep - 14:37

Contente de te lire Aliment....en espérant que toi aussi tu puisses la voir.Pour ma part ce sera la premiere fois.


Bonjour à toi Aliment, Je vais la voir aussi à Aix avec claudia et d'autres Marseillaises.

Cette fille à une voix en or et j'avoue qu'avec Nolwenn qui malheureusement ne se sert plus de sa voix puissante et de velours, Chiméne est dans mon coeur numéro uno.
Nous avions deux voix énormes en France, aujourd'hui Chiméne à su rester elle-même .

_________________
"Dieu est autorisé à me dire « tu dois »."



Revenir en haut Aller en bas
http://lesdiscutailleursfan.forumperso.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!   Aujourd'hui à 18:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Chiméne Badi = Une voix, un coffre, de l'or!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» La voix de Johnny
» Avec quoi vous pitcher les voix?
» Faire des voix / prods dirty
» Haydn - œuvres pour voix avec accompagnement
» Effet voix " astronaute "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Discutailleurs fans de musique... :: DISCUSSIONS SUR NOS ARTISTES PREFERES. :: LES ARTISTES FRANCOPHONES-
Sauter vers: